background preloader

Contre l'idéologie de la compétence, l'éducation doit apprendre à penser

Contre l'idéologie de la compétence, l'éducation doit apprendre à penser
Dans quelle mesure l'évolution de nos sociétés ébranle-t-elle les conditions de possibilité de l'entreprise éducative ? Marcel Gauchet : Nous sommes en proie à une erreur de diagnostic : on demande à l'école de résoudre par des moyens pédagogiques des problèmes civilisationnels résultant du mouvement même de nos sociétés, et on s'étonne qu'elle n'y parvienne pas... Quelles sont ces transformations collectives qui aujourd'hui posent à la tâche éducative des défis entièrement nouveaux ? Ils concernent au moins quatre fronts : les rapports entre la famille et l'école, le sens des savoirs, le statut de l'autorité, la place de l'école dans la société. A priori, famille et école ont la même visée d'élever les enfants : la famille éduque, l'école instruit, disait-on jadis. Aujourd'hui, la famille tend à se défausser sur l'école, censée à la fois éduquer et instruire. Dans quelle mesure le face-à-face pédagogique est-il bouleversé par cette nouvelle donne ? P. M. M. P. P. M. P. M. P. M. P.

Qu'apprendront les élèves de 6 à 16 ans à la rentrée 2016 ? Découvrez le socle commun de connaissances de compétences et de culture Le socle commun de compétences, de connaissances et de culture est publié au bulletin officiel. Il concerne les élèves de six à seize ans et sera mis en œuvre à partir de la rentrée scolaire 2016. Découvrez les détails et les enjeux des domaines qui constituent ce socle commun. Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture couvre la période de la scolarité obligatoire, c'est-à-dire de six à seize ans. Il correspond pour l'essentiel aux enseignements de l'école élémentaire et du collège qui constituent une culture scolaire commune. L'élève engagé dans la scolarité apprend à réfléchir, à mobiliser des connaissances, à choisir des démarches et des procédures adaptées, pour penser, résoudre un problème, réaliser une tâche complexe ou un projet, en particulier dans une situation nouvelle ou inattendue. Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture est constitué de cinq domaines : Infographie : passez votre souris sur les ronds pour accéder aux contenus vidéos

Discours de Gaston Monnerville pour la commémoration du centenaire de l’abolition de l’esclavage Discours de Gaston Monnerville prononcé à la Sorbonne, le 27 avril 1948, pour la Commémoration du centenaire de l'abolition de l'esclavage Il y a cent ans ! Pour un homme de ma race, comment prononcer ces mots sans une intense émotion. Dans l’esprit de la plupart des Français, ce n’est qu’une de ces nombreuses dates qui jalonnent l’Histoire de notre Pays et qui rappellent le souvenir d’une Révolution. Chaque fois que dans ce pays de France, pays de mesure, de transition, les circonstances ne furent pas à l’unisson des idée le cours de la vie fut interrompu par une de ces explosions qui surprennent ceux-là seuls qui n’ont pas voulu ouvrir les yeux à la réalité. L’explosion de 1848 secoua le monde entier. Février. Immense échec, a-t-on pu dire. Est-il exact d’affirmer qu’une Révolution, manifestation de l’âme d’un peuple a échoué ? A cette question, une réponse nette : historiquement, socialement rien n’est indifférent et rien n’échoue. L’esclavage des Noirs ! En 1794 déjà ! Février 1794 !

Philippe Meirieu : « Instituer » le collège et lui donner une véritable identité : il est grand temps ! La réforme du collège dont les principes ont été annoncés la semaine dernière par la ministre et dont les modalités techniques sont aujourd’hui en discussion a fait naître beaucoup d’espoirs et, comme souvent, engendré de vives inquiétudes. Inquiétudes habituelles, mais légitimes, sur les moyens qui lui seront affectés, puisqu’il n’est pas certain que les 4000 postes annoncés suffisent ni que l’on puisse recruter facilement les enseignants pour les pourvoir. Inquiétudes sur le travail en équipe nécessaire des enseignants et les conditions de sa mise en œuvre. Inquiétudes sur l’accompagnement et la formation de ces équipes. Inquiétudes, aussi, sur la fragmentation de la scolarité induite par la multiplication des dispositifs. Donner corps aux dispositifs On ne peut que se réjouir, tout d’abord, du développement des temps d’ « accompagnement pédagogique » au sein du collège et par les professeurs eux-mêmes. Il en est de même pour les « entrainements pratiques interdisciplinaires ».

La Carte générale de la France de Cassini Une nouvelle numérisation en haute définition de la Carte générale de la France par Cassini est disponible sur Gallica depuis quelques semaines. Vous avez été nombreux à y chercher votre village, sur Facebook ou sur Twitter. Voici comment retrouver votre « bled dans Cassini ». Tableau d'assemblage de la carte Réalisée par la famille de cartographes Cassini entre 1756 et 1815, la Carte générale de la France est la première carte générale et particulière du royaume de France. Comment retrouver son « bled » dans la carte de Cassini ? Utilisation du zoom sur le tableau d'assemblage Il suffit alors de se reporter à la feuille correspondante, en utilisant la recherche au sein de la liste de résultats rassemblant toutes les feuilles de la Carte générale de France. Thury, feuille n°2 de la carte de Cassini Rennes n'est donc pas... sur un pli ! Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site de l’EHESS Des villages de Cassini aux communes d’aujourd’hui et le Géoportail de l’IGN.

Mais jusqu’où reculeront-ils ? Le point Jules-Ferry Il en va ainsi de tout débat sur l’école, quel qu’il soit. Au-delà des propositions qui sont faites, dans quelque domaine que ce soit, au-delà des réformes avancées pour la refonder enfin — le mot a du sens —, il persiste un argument ultime et définitif qui vérifierait une sorte de loi Jules-Ferry à l’image de la loi Godwin relative au débat sur Internet. Ainsi, il convient d’attribuer illico un point au premier qui prononce la phrase si merveilleuse et censée clore toute discussion : « C’était mieux avant ! ». Ah ! Ah non, les travaux personnels encadrés ou TPE, ça existe toujours, j’avais oublié ! Cette sentence « C’était mieux avant ! Tenez, à chaque fois qu’on sollicite les interactions avec ceux qui daignent m’écouter, j’ai beau avoir prévenu, il y a toujours quelqu’un dans la salle pour me dire, m’asséner plutôt, d’une manière ou d’une autre, que « c’était mieux avant ! Eh bien non. Une école qui reste inégalitaire et en décalage avec son temps Alors ? 1. 2. 3.

Neuf ans après avoir quitté la Terre, la sonde New Horizons va frôler Pluton LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Vahé Ter Minassian Après neuf ans de voyage, la sonde américaine New Horizons ménage le suspense. Alors qu’elle s’apprête à frôler la planète naine Pluton, la sonde vient de connaître une anomalie qui a donné des sueurs froides aux ingénieurs de la NASA. Ils tablaient sur un retour à la normale mardi 7 juillet, en soulignant que la distance depuis la Terre (4,66 milliards de kilomètres) implique que le délai pour s’assurer que les instructions sont prises en compte est d’au moins neuf heures – le temps pour le signal de faire l’aller-retour. Ces chiffres donnent à eux seuls la mesure de la mission New Horizons, une fenêtre ouverte sur les mondes qui, au sein de notre Système solaire, sont les plus distants de notre étoile. Filant en ligne droite, à la vitesse de 49 000 km/h, elle s’approchera de la surface de l’astre jusqu’à une distance de 12 500 km.

Philippe Meirieu : "Une école qui libère et qui unit" | Special Guest D'abord instituteur puis professeur de philosophie et de Lettres, Philippe Meirieu est aujourd’hui professeur des universités en sciences de l’éducation à l'université LUMIERE-Lyon 2. Engagé à plusieurs reprises dans des chantiers importants de l’Éducation nationale, il a beaucoup travaillé sur le collège, le lycée et la formation des enseignants. Parmi ses derniers livres : Faire l’Ecole, faire la classe (ESF éditeur, 2009), Lettre aux grandes personnes sur les enfants d’aujourd’hui (Rue du Monde, 2011), Pédagogie : des lieux communs aux concepts-clés (ESF éditeur, 2013), Le plaisir d’apprendre (Autrement 2014). Une version refondue et actualisée de sa Lettre à un jeune professeur sort en librairie le 10 septembre. Pour Ventscontraires.net, il accepté de répondre à quelques questions. Deuxième partie de cette instructive plongée au coeur de l'école. > Première partie Instruire ou éduquer : quelle doit être, selon vous, l’ambition de cette école ? Sans aucun doute.

untitled Le gai savoir Ce qui me frappe dans l’étalage médiatique de certaines réactions d’intellectuels et journalistes aux projets de programmes de collège (et d’école, qu’on oublie), c’est la conception bien triste du savoir qui s’en dégage. Il faudrait forcément souffrir pour atteindre le Walhalla du Savoir. On enfantera dans la douleur, il faut passer par une longue phase fastidieuse d’ennui avant de commencer à approcher les Saints Savoirs. Pourtant, si on reprend les théories de la motivation, notamment exposées par des chercheurs comme Roland Viau, on se rend compte que pour se motiver à apprendre, ce qui est nécessaire pour apprendre donc (mais il est vrai que nos intellectuels cités s’intéressent plus à ce qui est enseigné qu’à ce qui est réellement appris), il y a pour l’essentiel deux leviers. Le premier, c’est le sens. Le second grand facteur de motivation, c’est le sentiment de compétence. Il faut jouer sur les deux registres. avant de se coucher et entendu des musiques variées et riches.

untitled La réforme du collège est une nécessité C'est aujourd'hui que le Conseil Supérieur de l'Éducation doit émettre son avis sur la réforme du collège. Ce dossier révèle, depuis quelques jours, les profondes fractures qui traversent les milieux éducatifs. Hostile ou favorable à la réforme, chacun radicalise son discours, chacun campe sur ses positions, et la situation semble se figer, autour de points de crispation parfois un peu étonnants, surtout aux yeux de quiconque ne fréquente pas les établissements scolaires de façon quotidienne. Je suis, pour ma part, tout à fait favorable à cette réforme, qui apporte incontestablement certaines réponses aux maux dont souffre notre collège, et je suis fatigué d'un débat dans lequel la mauvaise foi, la peur et le conservatisme masquent parfois, malheureusement, une conception passéiste inconsciente de nos institutions scolaires. De quoi s'agit-il en quelques lignes ? (pour une information plus complète, se référer à la page dédiée du ministère). Et puis ?

untitled

Related: