background preloader

Recherche motivation des salariés…

Recherche motivation des salariés…
Différentes études révèlent une crise de la motivation et de l'engagement au travail en France. Comment inverser la tendance ? LE MONDE | • Mis à jour le | Par Gaëlle Picut La rémunération a longtemps été considérée comme l’un des leviers principaux de motivation au travail. Mais les recherches récentes (Daniel H. Pink, Dan Ariely) montrent que la rémunération n’est pas la principale source de motivation, même si bien évidemment elle reste un élément important. « Et croire qu’une augmentation salariale ou une prime va motiver un salarié à long terme est une erreur. De son côté Antoine Morgaut, CEO Europe et Amérique Latine de Robert Walters, confirme que de plus en plus de cadres sont prêts à accepter un salaire moindre en échange d’un poste intéressant, d’une promesse de carrière motivante ou d’une meilleure qualité de vie. « La mobilité géographique en province n’a jamais été aussi forte », a-t-il indiqué. Le coût de la démotivation Décalage entre discours et réalité

http://www.lemonde.fr/emploi/article/2015/04/17/recherche-motivation-des-salaries_4618328_1698637.html

Related:  Travailler AutrementMotivationRessources humaines

La "slow economy" : apprendre à ralentir pour durer Dans une société où les nouveaux héros sont de jeunes créateurs de startups capables de lever des millions d'euros avant de passer leur permis de conduire, où Google n'a que 20 ans et Airbnb 10 ans, dans un monde où le numérique nous pousse à consommer l'information à toute allure, où l'obsolescence des produits et des hommes (à 45 ans, on est déjà un senior) s'accélère, la lenteur est une valeur qui revient à la mode. Et si la solution pour un monde durable était de ralentir ? Première manifestation de cette tendance, la "slow food" a été popularisée en Italie en 1986 par Carlo Petrini, critique gastronomique italien, qui voulait trouver une alternative aux fast-foods. Son concept : revenir à une agriculture moins intensive, dans le respect des sols et des cycles naturels, des écosystèmes et de la biodiversité locale. [Lancé en Italie en 1986 par Carlo Petrini, le mouvement Slow Food compte aujourd'hui 100.000 adhérents et un million de supporteurs dans 160 pays.]

Ne pas résumer la qualité de vie au travail par une équation à deux inconnues - JDN Gérer le stress des salariés d’une entreprise repose sur une démarche individuelle et personnalisée pour chaque salarié et non en partant du principe qu’un collaborateur se sentira bien si toute l’entreprise va bien. C’est l’inverse qu’il faut intégrer, c’est quand les collaborateurs d’une entreprise se sentent bien que l’entreprise va bien. La démonstration semblerait en effet aisée.

Salariés, cadres : que faire en cas de burn-out ? Par Frédéric Chhum, Avocat et Lisa Cheze-Dartencet, Juriste. Le burn-out est un syndrome d’épuisement professionnel. Il est consécutif à l’exposition à un stress permanent et prolongé. Ce syndrome est nommé « mort par surcharge de travail » au Japon. La victime de cette maladie s’épuise mentalement et physiquement en essayant d’atteindre des objectifs irréalisables ou d’accomplir des tâches insurmontables. Elle est « vidée nerveusement » et perd tout son entrain.

N’ayez plus peur des conflits au travail -Pour renouer le dialogue après un conflit, faites appel à un arbitre De plus en plus sollicités en entreprise, les médiateurs professionnels peuvent aider les parties à renouer le fil du dialogue et à trouver ensemble des solutions durables. David est directeur financier d’une filiale d’un groupe international, Marie y est responsable juridique. Les deux cadres sont au même niveau dans l’organigramme, mais c’est David qui fait passer ses entretiens d’évaluation à Marie. C’est bien là le problème : elle ne supporte pas d’être jugée par celui qu’elle considère comme son collègue. Pendant des mois, David et Marie n’ont plus communiqué que par e-mail, incapables de s’adresser la parole sans que le ton monte ou qu’une querelle éclate.

Antonin GAUNAND » La théorie d’Herzberg sur la motivation au travail Selon Herzberg, la motivation au travail est liée à deux facteurs, la satisfaction et l'insatisfaction, qui agissent de manière indépendante l'une de l'autre. Les travaux de Frederick Herzberg (1923-2000), psychologue et professeur de management à l’Université de l’Utah, ont porté essentiellement sur la motivation de l’homme au travail. Pour lui, les facteurs de satisfaction au travail ne sont pas les mêmes que les facteurs d’insatisfaction et de mécontentement. Il considère que ces deux facteurs - la satisfaction et l'insatisfaction au travail - agissent de manière indépendante : ainsi, le contraire de la satisfaction n'est pas l'insatisfaction mais l'absence de satisfaction. De la même manière, le contraire de l'insatisfaction est l'absence d'insatisfaction. Les facteurs d’insatisfaction sont relatifs aux conditions de travail.

David Graeber: «De plus en plus de personnes estiment que leur boulot ne devr... Etre payé à ne rien faire, est-ce bien sérieux dans un monde capitaliste en quête infinie de profits ? Oui, répond contre toute attente l’économiste et anthropologue américain David Græber. Anarchiste, prof à la London School of Economics, il fut une grande figure d’Occupy Wall Street après la crise économique de 2008, autour du slogan «Nous sommes les 99 %». Dix ans plus tard, il poursuit le combat intellectuel contre le capitalisme. On le savait inégalitaire, aliénant, anti-écologie.

Quand croissance rime avec confiance. Par Véronique Plessier-Chauveau Burn-out, bore-out, scepticisme ambiant : ces concepts sont plus que jamais sur le devant de la scène. Les employés ne sont plus spécialement fiers d’appartenir à leur entreprise. Pourtant, il existe des sociétés, des rassemblements d’individus, heureux de travailler pour leurs clients, qui savent stimuler la confiance en soi et en les autres. Et détiennent ainsi un puissant vecteur de performance et de croissance. Recréer de la confiance en soi pour donner confiance aux autres Réglementation de la santé du travail Suivi individuel des salariésVisites médicales Tous les salariés bénéficient d'un suivi individuel de leur état de santé intégré dans une démarche globale de prévention des risques professionnels. Dans ce cadre, ils sont soumis à des examens médicaux, et ce dès leur embauche, puis périodiquement, ainsi qu'à l'occasion d’événements particuliers. A NOTER La loi de 20 juillet 2011(art.1, IV) prévoit qu'à l'issue d'un délai de 18 mois à compter de sa promulgation, soit à compter du 24 janvier 2013, les clauses des accords collectifs comportant des obligations en matière d'examens médicaux réalisés par le médecin du travail différentes de celles prévues par le Code du travail et le Code rural seront réputées caduques. 1. Visite médicale d'embauche

Comment mieux vivre au travail La musique ne fait pas qu'adoucir les moeurs, elle remonte aussi le moral des masses laborieuses. La preuve avec la Sonate en ré majeur KV 448 de Mozart -tout est dans la référence- aux vertus relaxantes démontrées par la science, et diffusée dans certaines entreprises soucieuses de dorloter leurs employés. La zénitude, camarades ! Ces dernières années, l'idée du bien-être au travail s'impose peu à peu comme l'envers constructif des risques psychosociaux. Et pas seulement dans les start-up proposant transats et baby-foot à leurs petits veinards d'employés. Chez Atos, la direction a prévu de supprimer les e-mails internes pour en finir avec le trauma des courriels déversés en flux continu.

Related:  nesrine34