background preloader

Motivation en entreprise: neuf astuces pour manager sans moyens

Motivation en entreprise: neuf astuces pour manager sans moyens
Pour booster l'implication de chacun, au quotidien le manager peut intervenir par petites touches grâce à des actions simples et efficaces. Et, dans une période de vaches maigres, rendre la carotte financière " accessoire " au regard du respect accordé à autrui et de la qualité de vie au travail. Deux leviers puissants de motivation qui ne doivent pas pour autant être un substitut à de réelles perspectives de carrières. Voici neuf idées pour pimenter l'ordinaire. 1. Enjoliver le décor Engagez vos troupes à créer un environnement convivial. 2. La réunion croissants du lundi matin, les pauses chouquettes de 16 heures, les pots surprise célébrant les anniversaires, le déjeuner de groupe trimestriel... 3. "Il me semble qu'il faut faire ainsi, mais je suis un peu has been, si quelqu'un a une meilleure idée...." 4. Les individus - surtout les plus jeunes - ont soif de liberté, de souplesse. 5. Ce qui est dit est dit. 6. Sortez votre collaborateur de sa routine. 7. 8. 9.

http://lentreprise.lexpress.fr/gerer-une-equipe/motivation-en-entreprise-neuf-astuces-pour-manager-sans-moyens_41382.html

Related:  MOBILISATION ET MOTIVATIONrecrutement

Comment «rebooster» la motivation des salariés  Selon une étude de Kelly Services, la participation aux bénéfices est un bon outil. Deux ans près le démarrage de la crise, où en est l'engagement des salariés envers leur entreprise ? Cette question taraude les DRH, qui cherchent les bonnes pratiques susceptibles de redynamiser leur motivation. Selon une étude exclusive de Kelly Services qui sera rendue publique aujourd'hui, plus de la moitié des salariés français estiment qu'ils seraient plus productifs et motivés s'ils bénéficiaient d'une participation aux bénéfices ou s'ils détenaient des actions de leur entreprise.

Définition de la motivation des salariés Stressés, mal payés, peu encouragés, seuls 7% des Français se disent vraiment motivés au travail, loin derrières les allemands qui sont deux fois plus nombreux. Selon cette étude qui s'est intéressée à l'Hexagone et à cinq de ses voisins - l'Allemagne, l'Espagne, la Belgique, le Royaume-Uni et l'Italie, les français sont « recordmen de la démotivation en Europe », avec 40 % de salariés qui affirment que leur motivation diminue. Les cadres sont en première ligne: ils sont plus de la moitié à estimer qu'ils passent trop de temps au bureau (51%, soit 4% de plus qu'en 2008), pour une reconnaissance insuffisante (41 % d'insatisfaits), le tout en étant de moins en moins bien dirigés. En découle un niveau de stress « élevé et en hausse ». Tous salariés confondus, le manque de reconnaissance, une rémunération jugée trop faible (à 68 %) et la charge de travail, sont les principaux griefs de la baisse de motivation des salariés.

3 facteurs clés de motivation au travail Pour fidéliser les collaborateurs, retenir les talents et éviter la perte de motivation au travail, les dirigeants doivent être capables de mobiliser et d’impliquer les salariés, de développer des conditions de travail épanouissantes pour favoriser la motivation au travail qui est un facteur d’énergie et de progression pour les entreprises. Pourtant, d’après une étude récente menée dans le monde par Hay Group (1), seulement deux salariés sur trois sont engagés dans leur entreprise. En France, seuls 7% des Français se disent vraiment motivés au travail (2) et 20% éprouvent du plaisir à travailler (3). « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie » Confusius De ce fait, leur contribution (cf. le plaisir au travail) dans l’entreprise n’est pas nourrie par leur motivation : quand on est motivé, on assume avec enthousiasme son rôle dans l’organisation. Quels sont les 3 principaux facteurs de la motivation au travail ?

Ces entreprises qui savent <br/>motiver leurs troupes <br/> Le groupe Flo, Bouygues Telecom et Bain & Company mènent des actions pour fidéliser leurs salariés. La crise n'a pas seulement frappé de plein fouet l'économie française, elle a aussi durement altéré l'engagement des salariés vis-à-vis de leur entreprise. Autrement dit, leur motivation, leur attachement, leur fidélité et leur loyauté. Ainsi, selon une enquête du cabinet Mercer à paraître ce matin et que Le Figaro économie dévoile, un salarié sur trois songe «sérieusement» à quitter son entreprise. Ils étaient seulement un sur deux en 2007. «C'est une situation préoccupante pour les employeurs, car on peut s'attendre dans l'immédiat à des départs de talents précieux, qui pourraient s'accroître en cas de reprise économique progressive», commente Éric Sarrazin, responsable de l'enquête.

Les leviers de motivation ou comment mobiliser les collaborateurs Par Nadège OUARY Directrice RH Quelles sont, d’après vous, les sources possibles de satisfaction du personnel ? Aujourd’hui, je vous soumets ma vision de DRH. Mes expériences terrain, RH et managériales m’ont amenée à identifier divers leviers de motivation professionnelle. Je les ai représentés sur le schéma ci-après. Motivation au travail : les salariés français de moins en moins motivés En ce milieu d’année 2013, quel constat avons-nous de la motivation au travail en Europe ? Selon le baromètre Edenred-Ipsos, la démotivation au travail affecte toujours les salariés français depuis la crise de 2008… Comment changer la donne quand le chômage pèse sur le moral, que les opportunités de reconversions professionnelles se font rares ? La motivation au travail en France et dans les pays européens Le baromètre affiche une motivation au travail variante d’un pays à l’autre. Et face à leurs homologues européens, les salariés français apparaissent comme les moins motivés au travail (38 %) !

Thierry Rousseau : C'est en analysant ce qui se passe concrètement dans le travail qu'on peut comprendre l'absentéisme Publié le 17-MAY-13 par ANACT | Imprimer Thierry Rousseau, chargé de mission à l'Anact, livre des éléments de compréhension de l'absentéisme au travail et propose des pistes d'actions aux acteurs de l'entreprise en s'appuyant sur deux études de cas. Que sait-on de l'absentéisme ? Thierry Rousseau livre tout d'abord des éléments de connaissance l'absentéisme professionnel. Comment garder sa motivation personnelle au travail Motivation Comment garder sa motivation personnelle au travail Garder sa motivation au travail est une chose épuisante. Le manque de motivation est un problème pour l’ensemble du monde du travail. L’entreprise génère de nombreux facteurs qui nuisent à la motivation personnelle : les conditions de travail, un climat relationnel tendu entretenu par des conflits interpersonnels, les jeux de pouvoirs, le harcèlement, l’incertitude face aux orientations stratégiques, des heures de travail trop nombreuses, la routine et bien d’autres est susceptibles de contribuer à une baisse de motivation.

RH : 7 pratiques qui favorisent le bien-être et la motivation des salariés Crédits photo : Shutterstock.com 1 / Pratiques de rémunérations : la part variable gagne du terrain Plus de 85 % des salariés des entreprises françaises certifiées Top Employers perçoivent une rémunération variable (+ 20 % en 4 ans). « La part variable est distribuée en pourcentage, au même niveau, pour l’ensemble des dirigeants et des managers européens. Néanmoins, les salariés non-cadres français se révèlent davantage récompensés puisque ceux-ci perçoivent entre 10 % et 20 % de rémunération variable contre 5 % à 10 % pour les pays du Nord et du Sud de l'Europe », précise Benoît Montet, Directeur France et membre de la recherche internationale du Top Employers Institute. 2 / Conditions de travail : l'expression et la communication internes facilitées Crédits photo : Droits réservés

Related: