background preloader

Comment et pourquoi utiliser les réseaux sociaux en formation

Comment et pourquoi utiliser les réseaux sociaux en formation
Quels sont les usages que les enseignants et les formateurs peuvent faire des médias et réseaux sociaux ? A quoi peuvent-ils bien servir en classe ? Voici quelques idées d’utilisation et quelques réflexions qu’elles m’inspirent. J’ai tenté de formaliser ces usages pédagogiques en réfléchissant sur ma propre expérience de formateur en la matière. J’en ai dégagé une série d’usages des réseaux sociaux qui s’appliquent à la classe ou à la salle de formation. Les usages cités ici le sont à titre d’exemple et ne prétendent pas à l’exhaustivité : ils veulent simplement rendre compte du potentiel éducatif et formateur des réseaux sociaux si on les exploite avec un peu d’imagination et d’ouverture d’esprit. (Cliquez sur l’image pour l’agrandir. Usages des réseaux sociaux en classe 1. Facebook par exemple propose des outils de création de documents en ligne ou de questionnaires à choix multiples. 1.1. 1.2. Facebook permet la création de documents en ligne dans ses groupes. 1.3. 2. 2.1. 2.1.1. 3. 4.

http://format30.com/2015/03/30/comment-et-pourquoi-utiliser-les-reseaux-sociaux-en-formation/

Related:  ScénarisationFORMATIONDigital Learning & PédagogieFormateurpédagogie-illettrisme-illectronisme-FOAD

Storyboard ou scénarimages : trame pour vos modules e-learning Pour concevoir et développer des modules e-learning, un outil central est utilisé par l’équipe projet : le storyboard. A quoi sert-il ? Quel outil utiliser pour réaliser un story-board ? Que contient-il ? Sommaire : Quels outils digitaux pour la formation Les « keynotes » de Bill Gates ou de Steve Jobs sont de vrais spectacles mélangeant écrans géants, animations et démonstrations en direct. Tenter de s’inspirer de ces performances dans sa salle de classe et vouloir les reproduire pour dynamiser son cours peut à première vue sembler facile. Après tout, les technologies employées lors de ces conférences sont les mêmes que dans une salle de classe (un vidéoprojecteur, un écran, un PowerPoint et un peu de vidéo). En réalité, vous allez vous heurter à quelques problèmes... La coolitude n’est plus ce qu’elle était Sans même évoquer la partie écriture et la logistique nécessaires pour mettre en scène les grand-messes d’entreprises, plusieurs personnes soulagent le présentateur d’une quantité de micro-tâches que vous seul aurez à gérer : passage à la diapositive suivante, lancement des vidéos, etc… (Sans compter les bugs des produits montrés !).

Les « tutos » pratiques : 6 conseils pour que ça marche Que l’on soit à la recherche d’un « tuto » (abréviation pour « tutoriel ») sur la peinture de plafond ou sur la pose d’un parquet flottant, on trouve tout sur le Net. YouTube met à notre disposition des capsules DIY qui sont terriblement efficaces. Pourquoi ça marche ? Les tutoriels ont l’avantage de mettre en scène des personnes qui « font ».

Courriel, messagerie,… C’est un souci récurrent de l’enseignant ou du chef d’établissement. Avant tout, il ne faut pas hésiter à avoir plusieurs courriels : personnel, professionnel, commerce… Et l’utilisation d’un client de messagerie (Outlook, Thunderbird, Opera Mail,…) peut éviter de consulter ses mails en continu. Bien gérer sa base de données (liste de contacts à jour)Créer des dossiers en fonction des tâches à accomplir : A traiter, En attente.Créer des dossiers en fonction de tâches à suivre – par thèmes (collègues, APEL,…).Créer des filtres en fonction des thèmes. Attention à ne pas créer trop de règles de filtrage.Avoir une gestion quotidienne de sa boîte de messagerie en 2 temps à un horaire fixe et à des moments différents (et non en continu).

Michel Serres : «La question est de savoir qui sera le dépositaire de nos données» INTERVIEW - Le philosophe français, membre de l'Académie française, a dressé en 2012 le portrait de Petite poucette, symbole d'une génération transformée par le numérique. Trois ans plus tard, Le Figaro a lui demandé de ses nouvelles. En 2012, Michel Serres a publié Petite poucette. Langage de modélisation pédagogique Page créée par Daniel K. Schneider, 6 janvier 2009Contributeurs : Daniel K. Schneider x43, Kalli x21Dernière modification le Daniel K. Schneider, 26 mars 2015 Cet article est incomplet. Il est jugé trop incomplet dans son développement ou dans l'expression des concepts et des idées.

L'adulte n'apprend que s'il a un problème à résoudre... est ce vrai? "Un adulte n’est prêt à se former que s’il peut trouver dans la formation une réponse à ses problèmes dans sa situation. Tout le secret de la formation des adultes consiste à transformer le vécu en expérience, les expériences en savoir-faire, puis les savoir-faire en connaissance qui permettent l’autonomie". Bertrand Schwartz

Comment classer le jeu sérieux Classer rassure l'humain. Il lui permet de mettre dans des cases les éléments qui l'entourent. En matière de produits culturels, que ce soit cinéma, littérature ou jeu vidéo, il se sent mieux quand il peut leur attribuer des genres. Ainsi, que ce soit en ligne ou en magasin, ceux-ci proposent systématiquement des taxonomies en fonction du type. Le jeu sérieux, produit culturel et pédagogique, n'échappe pas aux besoins de la classification. Le problème du jeu vidéo, c'est qu'il s'agit d'un média en pleine mutation et dont les codes, forcément, ne veulent plus toujours dire la même chose.

Formation continue des enseignants à revoir C’est ce que préconise très fermement un référé de la Cour des comptes publié le 14 avril, en remarquant que les enseignants des pays de l’OCDE ont en moyenne 8 jours de formation continue par an contre seulement 3,5 jours en France. Et pourtant, il fut un temps, du moins dans le primaire, où la France n’était pas en reste, loin s’en faut. Elle était en effet bien partie, et ‘’au quart de tour’’, après un accord historique conclut en mars 1972 entre le ministère de l’Education nationale et le Syndicat national des instituteurs ( FEN ).

Related:  APPRENTISSAGE COLLABORATIF