background preloader

OGM et Monsanto

Facebook Twitter

GMO-free crop “refuges” limit bugs’ ability to develop resistance. One of the most successful forms of genetically modified crops are the species that have been engineered to express bacterial proteins that are lethal to insects that ingest them. These crops have picked up the name "Bt," for Bacillus thuringiensis, the bacteria that originally made the toxins. There are Bt versions of food crops such as corn and soy beans, as well as the commercial crop cotton. The danger with these crops is that they'll do what every other insecticide has done throughout history: select for the evolution of resistance. In the US, government regulations require that Bt crops be planted along with some fields sown with their non-Bt versions, called refuges.

But China, which grows lots of Bt cotton, has no such regulations. Bt crops have been highly successful in China. In the new study, researchers track the roughly 2.7 million hectares of cotton that are grown in China, mixed in with 25 million hectares of other crops. The results, however, were somewhere in between. Une étude scientifique montre que les OGM n'équivalent pas les plantes normales. Des chercheurs viennent de montrer que le principe « d’équivalence en substance » avancé par les fabricants d’OGM pour imposer leurs produits n’est pas fondé.

Cette étude menée sur le soja pourrait remettre en cause les autorisations des plantes transgéniques. Une équipe de chercheurs (T. Bøhn, M. Cuhra, T. Traavik, M. Sanden, J. Soja génétiquement modifié (GM) pour tolérer le glyphosate (le principe actif de l’herbicide Round up de Monsanto) ; soja non modifié cultivé en « conventionnel » c’est-à-dire avec intrants chimiques ; soja non modifié cultivé en agrobiologie. L’étude rapporte que les graines de soja génétiquement modifié « Roundup Ready » (RR) de Monsanto contiennent des résidus de glyphosate et de l’acide aminométhylphosphonique (principal produit de dégradation chimique du glyphosate) respectivement à des taux moyens de 3,3 et 5,7 mg /kg. L’article décrit aussi la différence de composition nutritive entre soja GM et soja non GM. Monsanto devant la Cour suprême américaine: le pot de fer contre le pot de terre. WASHINGTON (AFP) - La Cour suprême des Etats-Unis s'est penchée mardi sur un litige qui oppose le géant américain de l'agrochimie Monsanto à un petit fermier de l'Indiana, qu'il accuse d'avoir enfreint ses brevets dans l'utilisation qu'il faisait de graines transgéniques.

"Je n'ai rien fait de mal", a déclaré à la sortie de l'audience l'agriculteur, Vernon Hugh Bowman, un producteur de soja de 75 ans résidant dans l'Indiana (nord). "Il n'y a rien d'illégal et (...) aucune menace pour Monsanto". Le groupe américain, qui a engagé ce bras de fer contre l'agriculteur en 2007, considère au contraire que sa propriété intellectuelle a été violée. Il insiste sur le fait que ce litige est déterminant non seulement pour l'agriculture mais aussi dans d'autres domaines comme la médecine, les biotechnologies, l'informatique et les sciences de l'environnement. M. Le cultivateur "dans une situation désespérée" Le monde de l'élevage aux mains des multinationales. Note perso : tenez, un autre article de fou , c'est la journée ... j'étais parti à lire sur Monsanto et son brevet sur les séquences d’ADN sur les espèces animales .. si vous vous souvenez bien ça avait fait le gros buzz sur la blogosphère en 2007 avant, comme d'habitude, être oublié ( ce qui est d'ailleurs une des caractéristiques des "résistants" du net) .... et je me demandais où c'était rendu ... gros gros soupir ...

Par exemple, saviez vous que TOUTE la production animale mondiale est entre quatre compagnies ? ( vous vous souvenez que 4 compagnies contrôlent la distribution alimentaire mondiale )Saviez vous que ces compagnies fournissent uniquement des codes génétiques pour produire des animaux stériles hybrides afin de protéger leur marché ? Comme beaucoup des secteurs de l'agriculture, l'élevage industriel a subi des changements radicaux au cours de la dernière décennie.

Les importations de viande bon marché ont inondé les marchés des pays du Sud. Ajout 1: Ajout 3 : ****Ajout 5 : Vos impôts pour Monsanto -- Canaille-le-rouge. 19 novembre 2012, curieux communiqué de presse du réseau CEE Bankwatch Network (note fin de page) : " La Banque Européenne pour la reconstruction et le Développement (BERD) devra se prononcer en avril 2013 sur une garantie financière de 40 millions de dollars pour couvrir Monsanto au cas où les entreprises agricoles et des distributeurs qui se sont engagés à acheter des semences ou des produits agrochimiques à la firme ne pourraient pas les payer ! " Un oeil sur la BERD La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement est une organisation internationale dont le siège est situé à Londres. Créée le 29 mai 1990 par François Mitterrand et dirigée de 1991 à 1993 par Jacques Attali, la Banque précise dans ses statuts que "le développement durable est essentiel à l’exercice de saines pratiques commerciales et tous les projets d’investissement sont sélectionnés avec soin dans cette optique, conformément à sa politique environnementale et sociale".

La BERD mentirait-elle ? Monsanto - Kolibri. Intolérance au gluten : le désherbant de Monsanto en cause. MONSANTO. Et si l'intolérance au gluten était due au Roundup, l'herbicide le plus utilisé dans le monde et commercialisé par Monsanto ? C'est en tout cas ce que révèlent deux chercheurs américains, Anthony Samsel et Stéphanie Seneff. Ils ont récemment publié les résultats de leurs travaux de recherche dans la revue Interdisciplinary Toxicology. L'intolérance au gluten, se manifestant par "des douleurs abdominales, une diarrhée chronique, un amaigrissement, des pathologies osseuses, l'anémie et la fatigue", ne doit pas être confondue avec l'allergie au gluten, dont souffrent de nombreux Français comme le premier ministre Manuel Valls. 500 000 personnes intolérantes au gluten en France PRÉVALENCE.

RÉSULTATS. De nouveaux tests à prévoir TOXICITÉ. Même si sa toxicité n'est pas prouvée, le Roundup est bien présent dans l'organisme humain. ENVIRONNEMENT. CONTROVERSE. Deux agriculteurs américains témoignent des méfaits des OGM | Rue89 Planète. Wendel Lutz et Wes Shoemyer à Paris le 30 octobre 2012 « Les OGM détruiront votre modèle d’agriculture familiale s’ils sont adoptés ! » C’est en substance le message que sont venus porter en France deux agriculteurs américains « repentis » des OGM. L’un, Wes Shoemyer, petite barbichette, grand sourire et chevalière frappée d’un symbole franc-maçon, dirige une exploitation de 1 200 hectares dans le Missouri, l’Etat abritant le siège de Monsanto. Elu démocrate au sénat du Missouri, il est en lutte contre « l’accaparement monopolistique de l’agriculture par une poignée de firmes ».

A ses cotés, Wendel Lutz, la cinquantaine débonnaire du typique « mid-west farmer », l’air tragique en plus de l’homme en résistance. Ils ont été invités à témoigner par Greenpeace afin de raconter « leur réalité ». Solidement installé au fond de sa chaise, Wes Shoemyer raconte : « Avant l’introduction des OGM, nous utilisions déjà l’herbicide Roundup pour brûler les mauvaises herbes, c’était miraculeux !

New Study Finds “Severe Toxic Effects” of Pervasively Used Monsanto Herbicide Roundup and Roundup Ready GM Corn (Updated) Although I generally refrain from posting on Big Ag and relegate the topic to Links, I have a special interest in Monsanto. Last year, I had wanted to devise a list or ranking of top predatory companies, but could not find a way to make the tally sufficiently objective to be as useful in calling them out as it ought to be. Nevertheless, no matter how many ways I looked at the issue, it was clear that any ranking would put Monsanto as number 1.

Monsanto has (among other things) genetically engineered seeds so that they can’t reproduce, denying farmers the ability to save seeds and have a measure of financial independence. In 2009, Vandana Shiva estimated that 200,000 farmers in India had committed suicide since 1997, and Monsanto was a major culprit: In 1998, the World Bank’s structural adjustment policies forced India to open up its seed sector to global corporations like Cargill, Monsanto and Syngenta.

The global corporations changed the input economy overnight. Un maïs OGM de Monsanto soupçonné de toxicité. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart Tumeurs mammaires chez les femelles, troubles hépatiques et rénaux chez les mâles, espérance de vie réduite sur les animaux des deux sexes… L'étude conduite par le biologiste Gilles-Eric Séralini (université de Caen) et à paraître dans la prochaine édition de la revue Food and Chemical Toxicology fait grand bruit : elle est la première à suggérer des effets délétères, sur le rat, de la consommation d'un maïs génétiquement modifié – dit NK603, commercialisé par la firme Monsanto – associé ou non au Round-Up, l'herbicide auquel il est rendu tolérant. Les auteurs ont mis en place un protocole expérimental particulièrement ambitieux. Ils ont testé – sur un total de plus de 200 rats, et pendant deux ans – les effets d'un régime alimentaire composé de trois doses différentes du maïs transgénique (11 %, 22 % et 33 %), cultivé ou non avec son herbicide-compagnon.

La publication de M. Les travaux de M. Vers un hold-up des multinationales sur les semences paysannes ? - Bien commun. Des milliers de variétés de semences pourraient être privatisées. Cela se passe en Inde, où les multinationales Monsanto, Syngenta, ou la française Limagrain, tentent de s’accaparer ce bien commun. De quoi mettre en péril la souveraineté alimentaire de l’Inde, dont les variétés végétales ancestrales seraient brevetées et privatisées par les multinationales de biotechnologies. L’écologiste indienne Vandana Shiva sonne la contre-attaque. 40 000 variétés de semences en Inde pourraient tomber entre les mains des multinationales.

C’est ce que révèle un article de l’édition indienne du Wall Street Journal du 18 mai. Dans un entretien, Swapan K. M. Monsanto, Syngenta, Limagrain... à l’assaut de la biodiversité Parmi ces firmes, les américaines Monsanto et Dupont, la suisse Syngenta et la française Limagrain. . « Ce que propose le Dr Datta, c’est la légalisation de la biopiraterie, autrement dit la piraterie de la biodiversité à travers des brevets », résume Vandana Shiva. . © Guillaume de Crop. Environnement : Les OGM ont perdu la guerre contre les mauvaises herbes. L'Académie américaine des sciences organisait le 10 mai un sommet sur les plantes génétiquement modifiées résistantes aux herbicides. Une réunion de crise. Les agriculteurs américains ont l'impression d'avoir été floués par les semenciers qui leur avaient dit qu'avec les OGM résistants aux herbicides ils n'auraient plus jamais de problèmes avec les mauvaises herbes. Il leur suffisait de pulvériser du glyphosate - une molécule créée par Monsanto aujourd'hui dans le domaine public - pour être tranquilles.

Un seul passage était nécessaire pour tout détruire sauf les cultures dotées d'un gène de résistance. Les agriculteurs ont bénéficié de ce système au début: les rendements étaient meilleurs, le temps de travail et les coûts réduits. Les mauvaises herbes deviennent résistantes elles aussi au Roundup, elles se multiplient très vite et envahissent les champs de soja, de maïs, de coton et de colza. Chaque année, de nouvelles plantes sauvages développent des résistances. Graves conséquences. Indignés Agriculture Monsanto AgroCarburants. Going organic hurts veggies, OK for legumes. How could organic stuff not be better? Eschewing pesticides and fertilizers is better for consumers, farmers, the environment, and all the denizens of the ecosystems that comprise it—everyone knows that. Even ask Prince Charles. Yet, like many ideas that seem to be straightforward, this one turns out to be somewhat complex. If organic agriculture has lower yields, it will require more land to generate the same amount of calories as conventional farms.

It will thus cause more deforestation and the loss of biodiversity that accompanies it—hardly environmental boons. To find out how things balance out, researchers at McGill and the Institute on the Environment at the University of Minnesota have performed a meta-analysis comparing the yields of organic and conventional farming. Their results are published in Nature. As with any meta-analysis, they needed to make sure they were comparing apples to apples. Fukushima et les abeilles. XEnvoyer cet article par e-mail Fukushima et les abeilles Nouveau ! Pas le temps de lire cet article ? Classez le dans vos favoris en cliquant sur l’étoile.

Vous pourrez le lire ultérieurement (ordinateur, tablette, mobile) en cliquant sur « votre compte » Fermer Brèches Le point aveugle de toutes les catastrophesBrèches, par Paul-Henri Moinet Mais quel est donc le rapport entre la catastrophe de Fukushima et celle de la désorientation des abeilles ? L’imidaclopride et le thiaméthoxame font perdre le sens de l’orientation aux abeilles et l’appétit au bourdon. Aucune catastrophe n’est équivalente à une autre mais c’est peut-être parce que nous sommes soumis au principe de l’équivalence générale qu’il y aura de plus en plus de catastrophes. En 2011, l’ONU a recensé 300 catastrophes naturelles, nombre en explosion depuis 50 ans et dont les catastrophes climatiques représentent une très large part. J-L Nancy nous encourage à retrouver l’estime sous l’estimation. New Evidence that Our Insecticides are Killing Off the Bees. If you haven't seen it check out Vanishing of the Bees on Netflix.

(There's also another documentary that was streaming but I can't seem to find it on there now. :| ) Anyway, it's a beautiful story about bee keepers working to find a reason and solution to colony collapse disorder and really got me thinking on an extra level about food consumption and mega-farming etc etc. Not to mention the new found level of respect I have for our honey bee. If I could, I would absolutely keep some bees in my yard. The other scary thing was the discussion of systemic pesticides used in farming. Monsanto, un demi-siècle de scandales sanitaires. Malgré des condamnations à répétition, rien n'arrête la croissance du géant américain des phytosanitaires.

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Soren Seelow La condamnation, lundi 13 février, du géant américain de l'agroalimentaire Monsanto, poursuivi par un petit agriculteur charentais intoxiqué par un herbicide, est une première en France. A l'échelle de l'histoire de la multinationale, centenaire, cette condamnation ne constitue qu'une péripétie judiciaire de plus dans un casier déjà très chargé.

PCB, agent orange, dioxine, OGM, aspartame, hormones de croissance, herbicides (Lasso et Roundup)… nombre de produits qui ont fait la fortune de Monsanto ont été entachés de scandales sanitaires et de procès conduisant parfois à leur interdiction. Un géant de la chimie… explosif Depuis sa création en 1901 à Saint-Louis, le petit producteur de saccharine devenu un des principaux semenciers de la planète n'a cessé de défrayer la chronique. PCB : le procès de la honte Monsanto a fait appel. Le Conseil d’État ratiboise Monsanto.

Pesticides : Monsanto jugé responsable d’une intoxication. Notre Poison quotidien ● Arte. Genetically Engineered Maize: The Reality Behind the Myths. OGM : le maïs Bt laisse des traces dans les rivières - Nature & environnement. Three Approved GMOs Linked to Organ Damage. GM CROPS: research documenting the limitations, risks, and alter. Rapid Rise in Seed Prices Draws U.S. Scrutiny. Rapid Rise in Seed Prices Draws U.S. Scrutiny. Les cultures de maïs Monsanto avortent massivement en Afrique du. Comment les OGM menacent la survie sur Terre. Le futur agricole d'Haïti selon l'américain Monsanto.