background preloader

Fukushima

Facebook Twitter

Les nourrissons de Californie ont été atteints par les retombées de Fukushima. USA / / Amérique du nord Contrairement à ce qu’affirme le lobby nucléaire, des faibles doses de radioactivité ont un effet néfaste sur la santé.

Les nourrissons de Californie ont été atteints par les retombées de Fukushima

En Californie, chez les nouveaux-nés des femmes qui étaient enceintes au moment du passage du nuage radioactif de Fukushima, les cas d’hypothyroïdie ont augmenté de 7 fois par rapport aux périodes précédentes sans pollution radioactive. Les doses d’Iode radioactif qu’ont reçu les mères de Californie devaient être assez faibles. L’Iode radioactif a été dispersé au cours de son trajet de 6 jours au dessus du Pacifique et son activité radioactive diminue de moitié en 8 jours.

L’étude L’étude a été publiée dans l’Open Journal of Pediatrics (J. L’état de Californie, sur la côte pacifique des USA pratique depuis des années sur tous les nouveaux nés un test permettant le diagnostic de l’Hypothyroïdie (manque ou absence de production d’hormone thyroïdienne par la Thyroïde). Notes et commentaire. Www.vivre-apres-fukushima.fr/gm-documents/banda-mai-2012.pdf.

Fukushima, compte-rendu chronologique de la catastrophe - Hiroaki Koide 10.03.13. Les conséquences inattendues de Fukushima - Nucléaire - Energies. Critiqué pour ses mensonges et son incapacité à gérer correctement les migrations de populations consécutives à l'accident de Fukushima, le gouvernement japonais semble avoir tenu compte des manifestants, qui, tous les vendredis, depuis mars 2012, se réunissaient devant le Parlement, grossissant leur nombre de 300 au début, à plus de 100 000 fin juillet...

Les conséquences inattendues de Fukushima - Nucléaire - Energies

En partie seulement, car pour tous ces citoyens qui demandaient l'arrêt immédiat des centrales, 2039 reste une perspective lointaine. Et, d'ici là le développement des énergies renouvelables devrait s'intégrer dans un mix énergétique autorisant la reprise d'activité de certains réacteurs : pour l'heure seuls 2 d'entre eux ont été redémarrés sur les 50 que comptent désormais le pays. D'ailleurs, le ministre japonais de l'industrie et de la Technologie a confirmé, dès le 15 septembre, la poursuite de la construction de deux réacteurs nucléaires. Les nouveaux débouchés de l'industrie nucléaire civile. {sciences²} 36% des enfants de Fukushima présentent des excroissances anormales. Japon : nouveau régime alimentaire après Fukushima.

Les japonais, malheureusement, n’ont pas la chance de choisir des produits locaux et du terroir.

Japon : nouveau régime alimentaire après Fukushima

Depuis la catastrophe de Fukushima, le 11 mars 2011, la nouvelle raison d’être des japonais pourrait être : « Chassez ces becquerels* que je ne saurais voir. » Quand manger devient un enfer. Faire ses courses au Japon est désormais un vrai casse-tête, du moins pour ceux qui songent à ne pas avaler plus de becquerels que nécessaire. En février dernier, le ministère japonais de la Santé a fixé une limite maximum admissible plus stricte : 100 becquerels par kilogrammes pour la viande, le poisson, les fruits et les légumes (contre 500 auparavant) ; 50 becquerels par kilogrammes pour les boissons, produits alimentaires destinés aux enfants et le lait ; et 10 becquerels par litre pour l’eau (au lieu de 200).

(3) Groupe ÉCORÉSISTANCE. Japan nuclear emergency, Fukushima « Resources Research. Making local sense of food, urban growth, population and energy 12 March 2012 Memory and Loss.

Japan nuclear emergency, Fukushima « Resources Research

From the Fukushima album by photographer Satoru Niwa. A year since the great Tohoku earthquake and tsunami. The loss of more than 15,000 lives in Japan. On this grim anniversary, here is a small compilation of recent news and views, followed by links to information and data sources. 18 December 2011 Street lights shine in the abandoned town of Iitate, outside the 20 kilometre exclusion zone around the Fukushima No. 1 Nuclear Power Plant, in northeast Japan.

More than nine months have passed since the 11 March earthquake and tsunami that devastated northeastern Japan and triggered a still-unresolved disaster at the Fukushima No. 1 Nuclear Power Plant. Mainichi Daily News has said that the government has declared a stable “cold shutdown” at the plant, representing a major milestone in its handling of the disaster. Kenichi Oshima is currently a professor at Ritsumeikan University. 28 August 2011. Fukushima peut finalement se transformer en un événement capable d'éteindre toute vie sur Terre ! Lundi 9 avril 2012 1 09 /04 /Avr /2012 23:13 Fukushima le réacteur 4: La vie sur la planète Terre dans la balance ! Matsumura a affiché une entrée surprenante sur son blog à la suite d'une déclaration faite par l'ancien ambassadeur du Japon en Suisse, Mitsuhei Murata, sur la situation à Fukushima.

Le Diplomate Akio Matsumura avertit que la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon peut finalement se transformer en un événement capable d'éteindre toute vie sur Terre. Fukushima, le début de la fin. Au moment où l’on apprend que 8% du territoire Japonais, soit 30 000 km2, est perdu pour des dizaines d’années, et que les scientifiques profitent de l’opportunité offerte, pour découvrir ce qui va arriver avec le corium, le directeur de la centrale de Fukushima, malade, se refuse à imaginer que la catastrophe y soit pour quelque chose.

Fukushima, le début de la fin

En effet, Masao Yoshida âgé de 46 ans, a dû quitter son poste le 28 novembre 2011 pour être hospitalisé ; TEPCO refuse de confirmer la cause exacte de sa maladie, mais comme il est présent sur le site depuis le 11 mars, il est facile d’en comprendre la raison. Fukushima, les limites du cynisme. Fukushima : l'équivalent d'une région française devenue radioactive - Nucléaire. Les conséquences de l’accident nucléaire de Fukushima sur la population commencent à montrer leur étendue.

Fukushima : l'équivalent d'une région française devenue radioactive - Nucléaire

Fukushima: contamination massive. Fukushima : « On a fait semblant de découvrir les dangers nucléaires » Bernard Laponche, spécialiste de l’énergie atomique, déplore l’hypocrisie et le déni de l’Etat autour des trop nombreux risques nucléaires.

Fukushima : « On a fait semblant de découvrir les dangers nucléaires »

Bernard Laponche chez lui à Paris, le 6 janvier (Audrey Cerdan/Rue89) Bernard Laponche est l’un des rares ingénieurs français capable d’opposer des arguments pragmatiques aux promoteurs du nucléaire. Malgré ses 73 ans, ce consultant international spécialiste des questions de maîtrise de l’énergie, membre fondateur de l’association Global Chance et coauteur d’un récent essai « En finir avec le nucléaire, pourquoi et comment » (Seuil), a gardé intacte sa capacité d’indignation.

Des nouvelles de la tragédie de Fukushima - Ariane Walter sur LePost.fr (13:13) Impact-Radioactif-dans-lOcéan-Pacifique-Mars-2012-700x300.jpg (700×300)