background preloader

FUKUSHIMA

Facebook Twitter

Une école installée à l’ombre d’une centrale nucléaire au mépris des règles de sécurité, c’est la France. Il y a quelques mois a été inauguré en Loir-et-Cher, sur la commune d’Avaray, un nouveau groupe scolaire pour les enfants d’Avaray et de Lestiou, la commune voisine. Il remplace deux écoles primaires existantes datant à peu près de Jules Ferry, et dépassées par les exigences des normes actuelles.

Tout le monde semblait se réjouir de cet événement apparemment anodin et heureux. Voisinage radioactif Pourtant un groupe de militants vêtus de combinaisons blanches est venu rappeler le jour de l’inauguration que l’on assistait là à une grande première en France : la construction d’un ERP (établissement recevant du public) dans le périmètre rapproché d’une centrale nucléaire, en l’occurrence celle de Saint-Laurent-des-Eaux.

Cette centrale possède deux réacteurs de 950 mégawatts en activité, et deux autres en démantèlement. Démantèlement étant en l’occurence un bien grand mot, puisque nulle part n’ont été démantelés jusqu’au bout ces types de réacteurs UNGG (Uranium naturel graphite gaz). Des dauphins morts échoués avec des poumons irradiés à Fukushima Libre Expression. Environnement Les scientifiques japonais disent qu’ils n’ont jamais vu une chose pareille à ce qu’ils ont découvert après avoir autopsié un groupe de dauphins morts qui se sont échoués sur une plage près du site de la catastrophe de 2011 à Fukushima. Leurs poumons étaient blancs, ce qui, d’après les scientifiques est une indication du manque de sang acheminé vers les organes qui est du à un empoisonnement par radiation.

Un grand nombre de dauphins ont été découverts échoués sur les côtes. Le musée national des sciences a donc enquêté. Trente chercheurs des musées nationaux et des laboratoires d’université ont autopsié les 17 animaux retrouvés. D’après Yuko Tajima qui dirige les recherches, « Les poumons de la plus part des 17 dauphins étaient blancs à cause d’accidents ischémiques. » Mais des poumons dans cet état, ils n’en ont jamais vu auparavant. Et vous, que pensez vous du sort de la faune et la flore près de Fukushima ? Source. Japan Times: Over 150 dolphins wash ashore at multiple locations — 50 miles from Fukushima border — Could be largest mass stranding ever reported in nation’s history — Govt’ Expert: “The dolphins may have had psychological problems… We don’t see any immed.

NHK, Apr. 10, 2015 (emphasis added): About 160 dolphins washed ashore on a beach in Ibaraki [50 miles south of Fukushima border]… A local aquarium says this type of dolphin… is usually found in deeper waters. It says it is unusual for so many to be washed ashore. Japan Times, Apr 11, 2015: 149 melon-headed whales [washed up] in Hokota. Seven more were stranded in nearby municipality of Kashima. AFP, Apr 10, 2015: Television footage showed several animals from the large pod had been badly cut, and many had deep gashes… “We see one or two whales washing ashore a year, but this may be the first time we have found over 100 of them on a beach,” a coastguard official told AFP… Several animals were writhing in a futile effort to move.

Inquisitr, Apr 10, 2015: A Japanese coast guard official has said that he is witnessing this phenomenon for the first time in his life… According to BBC News, these species of dolphins are usually only found in the deep waters of the ocean. Des dauphins morts à Fukushima, les poumons irradiés. Par: rédaction 7/05/15 - 10h44 © ap. Les scientifiques japonais affirment n'avoir jamais rien vu de pareil après avoir autopsié un groupe de dauphins morts retrouvés échoués sur une plage non loin du site de la catastrophe de 2011 à Fukushima. © epa. © reuters. De nombreux dauphins ont été découverts échoués sur les côtes ces derniers temps. Le musée national des sciences a donc décidé d'enquêter. Nuclear Waste: Drone buzzes Fukushima temporary storage facility. Fukishima Storage Facility Drone Video - Nuclear Waste in Bags Near Ocean.

Drone footage captured by Ruptly shows millions of tons of radioactive soil and debris packed in black bags in a temporary storage site at Tomioka, Fukushima prefecture. This incredible video shows the haphazard manner in which this temporary storage facility is stacking up nuclear waste in what appears to be less than 100 yards from the Pacific Ocean. Screenshot of Ruptly Video. A thermometer of Reactor 2 indicates 89℃ / Reaching 100℃ in 4.7 days at this rate.

Reaktor 3 fehlt - Fukushima und die Erdbeben-Lüge! Tsunami Angriff auf Japan? Es kostete sie 300 Jahre und Billionen von Dollar, um ein Theater der Finsternis zu bauen, doch das Licht von nur einem Zündholz kann es niederbrennen. Lassen Sie dieses Licht nicht erlöschen. Fukushima – dies ist Japans 9/11 — alles stützt sich auf offizielle Aufzeichnungen und Beweise, die nicht zum Schweigen gebracht werden können. Alles ist so belastend wie Gebäude 7 unmittelbar nach 9/11, es ist aber viel wichtiger, und die Tatsache, daß sogar ein großer Teil der 9/11-Kritiker diesen Bericht meidet, zeigt Ihnen einfach nur, wie tief die Verschwörung geht. Es ist wichtig, diesen Bericht zu verlinken, zu teilen und ihn auf anderen Internet-seiten zu veröffentlichen, weil E-Mails zensiert werden und die Menschen durch eine E-Mail nicht hierher finden werden. Die Schäden in Fukushima, besonders die am nicht in Betrieb befindlichen Reaktor 4, können unmöglich durch Überflutung oder ein Erdbeben entstanden sein 1. 2.

Die Kuppel von Reaktor 4 wurde zum Enttanken entfernt. 3. 4. 1. 2. 3. 4. L’Europe autorise l’importation d’aliments japonais contaminés au Césium. Taiwan to ban all food imports from Japan. Longtemps débordé, le Japon enregistre ses premiers succès à Fukushima. Tepco May Need to Dump Fukushima Water Into Sea, UN Says. Tokyo Electric Power Co. should consider discharging water contaminated by the Fukushima Daiichi reactor meltdowns into the Pacific Ocean, the International Atomic Energy Agency said.

More than four years after the nuclear power-plant disaster in Japan, the United Nations agency renewed pressure for an alternative to holding the tainted water in tanks and offered to help monitor for offshore radiation. “The IAEA team believes it is necessary to find a sustainable solution to the problem of managing contaminated water,” the Vienna-based agency said in a report. “This would require considering all options, including the possible resumption of controlled discharges into the sea.’ Tepco officials are still using water to cool molten nuclear fuel from the reactors and while on-site tanks were installed to hold 800,000 cubic meters of effluent, engineers have battled leaks and groundwater contamination.

La radioactivité des produits japonais toujours d’actualité. Le rejet dans l’Océan pacifique de 300 tonnes d’eau hautement radioactives en provenance des centrales de Fukushima a brusquement rappelé la dimension mondiale de la catastrophe. Suite à l’explosion des centrales de Fukushima, l’environnement a été gravement touché, avec des conséquences que personne ne mesure bien : Tepco a estimé que 30 000 milliards de becquerels d’éléments radioactifs (césium et strontium) se sont déversés dans l’océan depuis la catastrophe, en mars 2011. Des thons contaminés au large de la Californie Des chercheurs de l’Université de Standford ont mis en évidence la présence de radioactivité dans des thons capturés au large de la Californie. Quelle va être l’ampleur à venir des rejets dans l’océan, sachant que Tepco stocke des centaines de milliers de tonnes d’eau radioactive dans des réservoirs plus ou moins fiables ?

1800 tonne de produits achetés par la France Maintien des contrôles JC Nathan Source : www.ledevoir.com Crédit photo : EFE. Aliments importés du Japon : aucune contamination radioactive détectée en France. La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a présenté le 5 janvier les résultats de ses contrôles menés sur 4.141 lots d'aliments importés du Japon, susceptibles d'être contaminés par les rejets de la centrale nucléaire de Fukushima, accidentée en mars 2011. Les contrôles des lots ont eu lieu dans les points d'entrée désignés (PED) ayant enregistré des importations japonaises, à savoir : Le Havre, Roissy, Marseille et Strasbourg. Les laboratoires du SCL situés au Havre, à Lille, Strasbourg, Bordeaux et Marseille ont procédé à 415 analyses de prélèvements, dont 195 de thés et 189 de produits végétaux non frais. "Aucune non-conformité n'a été décelée, et on note une nette diminution de la contamination des thés par rapport à l'année précédente", conclut la DGCCRF.

Ces contrôles s'inscrivent dans le cadre du règlement européen du 28 mars 2014 qui a allégé le dispositif de contrôle des importations des denrées japonaises. Alerte à la radioactivité : la forêt brûle à Tchernobyl. Un grand incendie fait rage depuis deux jours dans la zone interdite autour de la centrale de Tchernobyl. Malgré la présence sur place de 200 pompiers ukrainiens, des centaines d’hectares ont déjà été la proie des flammes. Les autorités expliquent qu’il n’existe aucun risque de radioactivité puisque le foyer se trouve à une dizaine de kilomètres des réacteurs à l’arrêt et de celui qui a explosé il y a vingt-neuf ans. Certes la centrale accidentée et les réacteurs à l’arrêt ne sont pas le moins du monde menacée, mais la végétation et les sols et sous-sol tourbeux en train de bruler sont toujours chargés d’éléments pollués par l’accident de 1986.

Avec la chaleur et les flammes, la radioactivité rémanente, celle qui justifie l’interdiction de se rendre dans cette zone, est en train de se disperser dans les airs et rejoint peu à peu les nuages qui survolent actuellement la région. Ce sinistre en cours qui peut entrainer une nouvelle et grave pollution. Tepco “Total tritium in Fukushima : 3,400,000,000,000,000 Bq”/JP Gov considers to dilute and discharge to the Pacific - Fukushima Nuclear Meltdown News. Posted on April 26, 2014 | in Fukushima | by admin The total volume of Tritium is 3,400,000,000,000,000 Bq in Fukushima plant, from the report that Tepco submitted to METI (Ministry of Economy, Trade and Industry) on 4/24/2014.

This is 230 times much as the annual safety limit of 4 nuclear reactors to discharge to the sea. Among 3,400 trillion Bq, 2,500 trillion Bq is assumed to be in the molten fuel debris. The total Tritium volume increased by 17 trillion Bq from the estimate that Tepco released this January, which suggests the molten fuel is still releasing new Tritium when it’s cooled down. This is beyond the removable volume at the current technology level. You read this now because we’ve been surviving until today. Français : Tchernobyl, Histoire d'un accident, analyse et conséquences. A titre d'information, selon l'institut BELRAD, une ONG ukrainienne de surveillance et d'étude des radiations, le niveau de contamination affecte l'organisme d'un enfant à partir de 50 Bq/kg et 3 ou 4 fois cette valeur pour un adulte.

Mais il s'agit d'une valeur exprimée en équivalent "poids vif d'enfant ou d'adulte" si on peut se permettre cette expression. En effet, le facteur de transfert de l'aliment cru à l'animal ou à l'homme est, dans le cas du césium, de l'ordre de 0.05 Bq/kg par Bq/jour (et de 2 kg/jour pour un adulte). En première approximation, on peut donc diviser par 10 ou par 20 les valeurs relevées dans les produits crus contaminés pour pouvoir les comparer avec les seuils européens fixant les seuils pour des aliments ingérés. En pratique, en Belgique certains gibiers (vifs ou crus) contiennent encore jusqu'à 123 Bq/kg. Il faut donc diviser cette valeur par 20 (0.05 Bq/kg) si l'aliment doit être consommé par un enfant. En guise de conclusion. Chernobyl tragedy. À Fukushima : des habitants face à l'industrie du nucléaire. Fukushima, le tonneau des Danaïdes. Qui peut encore croire raisonnablement qu’il y a aura un jour une issue favorable au Japon, après la catastrophe nucléaire du 11 mars 2011 ?

Plus le temps passe et plus la situation s’aggrave, dans un silence médiatique discret. En tout cas, l’annonce récente de fuites à répétitions n’est pas de nature à rassurer qui que ce soit, et si on essaye en haut lieu de calmer les populations, assurant que la pollution qui a lieu depuis bientôt 30 mois, avec cette intense radioactivité qui se jette dans le pacifique, n’aurait que de faibles conséquences, vu la dilution, sur l’environnement. carte Ce qui demande a être prouvé. Une bonne nouvelle, l’une des fuites d’eau radioactive a été enfin repérée (lien) et à ce jour Tepco avoue ne pas savoir quelle quantité d’eau polluée à rejoint la mer. lien En tout cas l’état japonais, actionnaire majoritaire de l’entreprise nucléaire, vient d’être obligé, une fois de plus de mettre la main à la poche.

Reste à savoir s’il sera entendu ? Olivier Cabanel Scoop It. Les choses vont très mal à Fukushima. Pas la peine d'en rajouter. Ces dernières semaines, plusieurs reportages sur l’évacuation des eaux radioactives de la centrale de Fukushima vers l’océan Pacifique ont largement circulé, suscitant intérêts et inquiétudes. La question qui sous-tend cet intérêt est simple à comprendre : y a-t-il un risque de contamination de l’océan et, au-delà, des écosystèmes du monde entier ? Des équipes de Greenpeace travaillent sur la crise nucléaire de Fukushima depuis ses débuts, en mars 2011, et tentent de répondre, ou de proposer des réflexions pour répondre, aux préoccupations du public. Depuis avril 2011, les experts en radiation venus de bureaux de Greenpeace du monde entier effectuent des relevés.

Ils ont notamment échantillonné et testé la vie marine tout le long de la côté japonaise, en effectuant des prélèvements depuis le Rainbow Warrior, mais aussi en collaboration avec les pêcheurs japonais et les coopératives alimentaires japonaises. Carte compilant les relevés de radiation Partagez cet article : Fukushima, une autre surprise sans surprise D. Lochbaum 11.03.13. Pour ne pas « liquider » Fukushima, par Agnès Sinaï. Fukushima: le nouveau «fascisme» japonais. Fukushima continue de cracher des radiations. Les quantités semblent être en hausse, de même que les impacts. Le site a été infiltré par le crime organisé. Il y a des signes terribles catastrophe écologique dans le Pacifique et d’impacts sur la santé humaine aux États-Unis. Mais au Japon, une nouvelle Loi sur les Secrets d’État fait qu’un tel discours devient passible de dix ans de prison.

Taro Yamamoto, un législateur japonais, dit que la loi “représente un coup d’Etat” conduisant à “la recréation d’un Etat fasciste.” Le puissant journal Asahi Shimbun la compare aux lois «conspirationnistes» adoptées par le Japon totalitaire dans le cadre des préparatifs de Pearl Harbor, et avertit qu’elle pourrait mettre fin aux reportages indépendants sur Fukushima. Le Premier ministre Shinzo Abe a orienté le Japon dans une direction de plus en plus militariste. Mais c’est Fukushima qui pèse le plus lourdement sur la nation et sur le monde. Elle en aura amplement l’occasion. Fukushima: Tepco admet que le réacteur N°3 est peut être actuellement en train d’entrer en fusion.