background preloader

Intelligence artificielle

Facebook Twitter

Que signifiera l’IA pour le futur de l’humanité ? Michael Hrenka est un philosophe allemand ayant étudié les mathématiques et la physique.

Que signifiera l’IA pour le futur de l’humanité ?

Durant ses explorations du futurisme en général, et du transhumanisme en particulier, il est devenu de plus en plus intéressé par les problèmes économiques s’y rattachant et a écrit sur le sujet du Revenu de Base Universel, qu’il soutient avidement. Pour rendre possible un état complet d’abondance digitale, il a développé un système économique de réputation appelé Quantified Prestige. Il anime le Fractal Future Network, qui est dédié à envisager et à créer un meilleur avenir. Il est devenu en 2015 un membre fondateur du Transhuman Party Germany (TPD). Humains améliorés : certains prévoient une fusion homme-IA. Humains améliorés : l’IA donnera naissance à des «travailleurs surhumains»

humains améliorés : certains prévoient une fusion homme-IA

Gafa : la voix est libre ? Elles seront au centre du Consumer Electronic Show, la grand messe de la "tech" à Las Vegas en ce début d'année 2018.

Gafa : la voix est libre ?

Les enceintes intelligentes à commande vocale développées par les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) arrivent sur nos marchés. Comment appréhender ces nouveaux usages ? Le sens de la phrase est aujourd'hui reconnu plus de neuf fois sur dix à proximité du micro Emmanuel Vincent, spécialiste des systèmes d'interaction vocale au centre Grand Est de l'Inria, l'Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique situé à Nancy Écouter Emmanuel Vincent interviewé par Anne Fauquembergue Ces géants aussi grands soient-ils ont besoin d'acteurs de références pour mettre de la matière dans leurs appareils.

Y a-t-il un cerveau dans la machine ? Après que les futurologues inspirés et les industries de l’imaginaire nous eurent promis merveilles et cauchemars d’un avenir dominé par l’intelligence artificielle, l’heure est au retour à la réalité.

Y a-t-il un cerveau dans la machine ?

La réalité technologique, d’une part qui montre les limites concrètes du développement de réseaux d’apprentissages complexes et non supervisés. De nombreux emplois menacés par l’IA et les robots d’ici cinq ans - Transhumanisme et intelligence artificielle. Un rapport suggère qu’il ne reste que cinq ans à la population avant que l’automatisation et l’intelligence artificielle ne menacent leurs emplois et ne les forcent à acquérir de nouvelles compétences.

De nombreux emplois menacés par l’IA et les robots d’ici cinq ans - Transhumanisme et intelligence artificielle

Un sondage mené par la société PwC auprès de 10 000 individus dans le monde entier a révélé que les gens, bien que préoccupés par l’automatisation, sont disposés à apprendre. Selon une autre étude menée par Redwood Software et Sapio Research, parue le 4 octobre dernier, les dirigeants du secteur informatique estiment que l’automatisation pourrait avoir un impact sur 60 % des entreprises d’ici 2022, menaçant ainsi de nombreux emplois. Un second rapport de PwC, la deuxième plus grande société de services professionnels au monde, propose une échéance similaire, qui amènera les gens à acquérir de nouvelles compétences s’ils ne veulent pas être dépassés par l’automatisation. L’intelligence artificielle : la bataille commence. L’intelligence artificielle L’intelligence artificielle est fondée sur différentes théories de calculabilité.

L’intelligence artificielle : la bataille commence

C’est dans les années 1930 à l’université de Princeton aux États-Unis qu’émerge la thèse de Church (0) qui servira de pierre angulaire pour ce qui est aujourd’hui désigné comme l’IA. La thèse de Church s’appuie sur des fonctions générales récursives et cherche à démontrer que tout ce que peut réaliser un système physique ou mécanique peut être exprimé par un ensemble de règles de calcul. De ses travaux, il en sortira le personnage clé et précurseur de l’intelligence artificielle : Alan Turing. Intelligence artificielle : suivez le guide ! Intelligence artificielle L’homme dépassé? Jeu de Go : le « Deep Learning » plus fort que l’humain - S'Informer. Joël de Rosnay / Je cherche à comprendre... - Interviews 2016. L'histoire du développeur qui aurait dû lire Kant.

A l’origine, la confession d’un développeur américain du nom de Paul Sourour publiée sur le site Medium.

L'histoire du développeur qui aurait dû lire Kant

Dans cet article intitulé “Le code dont j’ai encore honte”, Paul Sourour raconte que dans les années 2000, alors qu’il était jeune programmateur, il a été engagé par une entreprise de marketing canadienne, dont les principaux clients étaient des laboratoires pharmaceutiques. La loi canadienne étant assez stricte sur la publicité pour les médicaments, et interdisant la promotion directe d’un traitement, le site se présentait comme une plateforme d’information et fabriquait des quizz qui, quand les internautes y répondaient, les orientaient vers tel ou tel traitement en fonction des réponses.

Paul Sourour se voit confié la fabrication d’un quizz à destination des jeunes filles. Toutes les spécifications lui sont données par son entreprise, il n’a qu’à écrire le programme. Deux IA ont communiqué dans une langue indéchiffrable par l'homme. Google Brain, le programme de recherche en intelligence artificielle du géant Google, vient de franchir un palier étonnant et quelque peu inquiétant.

Deux IA ont communiqué dans une langue indéchiffrable par l'homme

En effet, deux ordinateurs sont parvenus à communiquer entre eux dans une langue qu’ils avaient eux-mêmes créée, une langue indéchiffrable par l’homme. Dans le cadre de la recherche sur le Deep Learning, à savoir la manière dont des ordinateurs peuvent évoluer de façon autonome grâce à des algorithmes, le programme de recherche en intelligence artificielle du géant Google baptisé Google Brain a franchi un grand cap. Est-il inévitable que nous finissions par créer des machines plus intelligentes que nous ? - Un peu de futurologie.

Est-il inévitable que nous finissions par créer des machines plus intelligentes que nous ?

Un siècle est passé. L’intelligence artificielle a révolutionné notre monde. Nous sommes en 2116. Comment vivons-nous ? Bien. Son auteur, Robin Hanson n’est pas un romancier de science-fiction. Les « ems » de son livre sont les « emulations of human brains ». Partenariat sur l’IA : les géants de la Tech s’unissent pour développer l’intelligence synthétique – Intelligence Artificielle et Transhumanisme. Cette semaine, Google DeepMind, Microsoft et IBM sont rejoints par Facebook et Amazon pour former un partenariat sur l’intelligence artificielle au profit des populations et de la société.

Partenariat sur l’IA : les géants de la Tech s’unissent pour développer l’intelligence synthétique – Intelligence Artificielle et Transhumanisme

Les cinq entreprises partenaires sont leaders dans leur propre droit en ce qui concerne le développement de l’intelligence artificielle. → Intelligence artificielle : Elon Musk fonde OpenAI L’un de ses trois principaux objectifs est la nécessité de faire avancer la compréhension du public de l’intelligence artificielle.

Les deux autres objectifs sont de fournir un soutien de recherche pour développer les meilleures pratiques pour aborder les sujets de préoccupation sur « l’éthique, l’équité et l’inclusivité », et de servir de plate-forme pour tous les autres chercheurs en IA et les parties prenantes potentielles pour aborder les questions pertinentes. Pour ce faire, le conseil des partenariats comprendra des experts du monde académique et prendra la forme d’une organisation à but non lucratif. Introducing OpenAI.

OpenAI is a non-profit artificial intelligence research company. Our goal is to advance digital intelligence in the way that is most likely to benefit humanity as a whole, unconstrained by a need to generate financial return. Since our research is free from financial obligations, we can better focus on a positive human impact. We believe AI should be an extension of individual human wills and, in the spirit of liberty, as broadly and evenly distributed as possible. The outcome of this venture is uncertain and the work is difficult, but we believe the goal and the structure are right. We hope this is what matters most to the best in the field. Background Artificial intelligence has always been a surprising field. The past few years have held another flavor of surprise. This approach has yielded outstanding results on pattern recognition problems, such as recognizing objects in images, machine translation, and speech recognition.

Les algorithmes régissent-ils nos vies ? A l'heure du Big Data, les algorithmes sont désormais utilisés partout. Face au croisement massif de l'ensemble de nos données numériques, représentent-ils une menace pour la protection de notre vie privée, ou au contraire sont-ils désormais un outil indispensable vers le progrès de nos sociétés ? A l’heure du Big Data, les algorithmes ont envahi presque tous les services en ligne, facilitant les services numériques qui nous entourent. Ils sont partout, depuis les deux grands géants d’internet, Google et Facebook, à la musique (Spotify et Deezer), en passant par la vidéo (Netflix), jusqu'à Amazon, touchant l’ensemble de nos objets connectés de la vie quotidienne.

Désormais, toutes les données émises par les utilisateurs d’outils informatiques deviennent potentiellement susceptibles de nous identifier, anticiper nos goûts, nos désirs et nos choix, tout autant que nos comportements futurs. Retrouvez ici la seconde partie de l'émission Intervenants. L’intelligence artificielle et l’automatisation : seulement 1,5 % des emplois perdus pourraient être remplacés par les emplois créés – Intelligence Artificielle et Transhumanisme. Joblift étudie les effets de l’intelligence artificielle et de l’automatisation sur le marché de l’emploi Hambourg / Berlin, le 23 septembre 2016 – Le rythme du développement de l’industrie de l’intelligence artificielle (IA) et de l’automatisation en France s’impose comme un grand défi sur plusieurs secteurs d’emplois. De l'intelligence artificielle à une intelligence augmentée.

États-Unis : le Congrès américain débat sur l’intelligence artificielle, les robots et le revenu de base – Intelligence Artificielle et Transhumanisme. Fin mai 2016, le Joint Economic Committee (JEC) du Congrès et du Sénat américain a tenu une audience de deux heures intitulé « L’impact disruptif des robots et de l’automatisation » (voir la vidéo ci-dessous). Cette intervention a été dispensée par Andrew McAfee, chercheur au MIT et co-auteur de « The Second Machine Age » ; Adam Keiper, éditeur de « The New Atlantis » et membre du Ethics and Public Policy Center de Washington ; ainsi que le Docteur Harry Holzer, économiste, co-fondateur et directeur du Georgetown Center on Poverty, Inequality and Public Policy de Georgetown University.

Multimed 4 paquin 71 92. Episode #4 - Intelligence Artificielle. Intelligence Artificielle et Transhumanisme – Transhumanisme, Post-Humanisme, Immortalité, Neuroscience, Sciences Cognitives, Ethique, Bioéthique, Génétique, ADN, Thérapie Génique, Implants, Nanotechnologies, NBIC, Biotechnologies, Intelligence Artificiel. « La matinale des scientifiques » : Faut-il avoir peur de l’intelligence artificielle ? 2016 sera-t-elle, comme le titrait la Tribune, l’année de l’intelligence artificielle ? Mais à vouloir imiter notre cerveau, les machines pourront-elles devenir plus intelligentes que lui, voire à terme, le dominer ? Le journal des idées de Jacques Munier Les Enjeux internationaux par Thierry Garcin La revue de presse internationale de Thomas Cluzel. La fin est proche: les ordinateurs peuvent s'apprendre des choses entre eux, comme jouer à Pac-Man. Jusque-là, les «humains avaient un avantage significatif sur les ordinateurs et les robots, écrit Gizmodo.

Nous autres sacs à viande étions les seuls à pouvoir leur apprendre comment fonctionner». Un privilège décisif que l'humanité est peut-être sur le point de perdre... Des chercheurs de l'université d'Etat de Washington ont en effet créé des «ordinateurs qui peuvent enseigner à d'autres ordinateurs», poursuit Gizmodo. Et le site de la fac en question de compléter: Intelligence artificielle. "L'intelligence artificielle n'existe pas! " Dans son dernier essai, Luc de Brabandere, "philosophe d'entreprise", remonte aux sources de l'informatique moderne.

Intelligence artificielle: attention danger, même Bill Gates a peur! Quel est le point commun entre Stephen Hawking, Bill Gates et Elon Musk ?

²bodycard xxxx