background preloader

De nombreux emplois menacés par l’IA et les robots d’ici cinq ans - Transhumanisme et intelligence artificielle

De nombreux emplois menacés par l’IA et les robots d’ici cinq ans - Transhumanisme et intelligence artificielle
Un rapport suggère qu’il ne reste que cinq ans à la population avant que l’automatisation et l’intelligence artificielle ne menacent leurs emplois et ne les forcent à acquérir de nouvelles compétences. Un sondage mené par la société PwC auprès de 10 000 individus dans le monde entier a révélé que les gens, bien que préoccupés par l’automatisation, sont disposés à apprendre. Selon une autre étude menée par Redwood Software et Sapio Research, parue le 4 octobre dernier, les dirigeants du secteur informatique estiment que l’automatisation pourrait avoir un impact sur 60 % des entreprises d’ici 2022, menaçant ainsi de nombreux emplois. Un second rapport de PwC, la deuxième plus grande société de services professionnels au monde, propose une échéance similaire, qui amènera les gens à acquérir de nouvelles compétences s’ils ne veulent pas être dépassés par l’automatisation. Stephen Hawking : l’automatisation et l’IA vont décimer les emplois de la classe moyenne traduction Mathieu Lepage Related:  intelligence artificielleVT - Intelligence Artificielle

Y a-t-il un cerveau dans la machine ? Après que les futurologues inspirés et les industries de l’imaginaire nous eurent promis merveilles et cauchemars d’un avenir dominé par l’intelligence artificielle, l’heure est au retour à la réalité. La réalité technologique, d’une part qui montre les limites concrètes du développement de réseaux d’apprentissages complexes et non supervisés. Et la réalité ontologique d’autre part, qui renvoie aux sources de la pensée d’une intelligence artificielle : qu’entend-on par intelligence ? Qu’est-ce qui constitue le “sens commun” et comment réussir à l’inculquer à une machine ? Pour répondre à ces questions, nous avons le privilège de recevoir aujourd’hui l’un des principaux artisans mondiaux du développement de l’intelligence artificielle, Yann LeCun. Y a-t-il un cerveau dans la machine ? Yann LeCun est le directeur FAIR, le Facebook Artificial Intelligence Research, qui est réparti entre New York, la Californie et Paris. Le reportage du jour Écouter Le fil de l'émission

En 3 jours, l'intelligence artificielle de Google a appris le jeu de Go et écrasé la machine qui a détrôné l'Homme INTELLIGENCE ARTIFICIELLE - Il y a un peu plus d'un an, la société DeepMind, appartenant à Google, réussissait l'impensable quelques mois plus tôt. Une simple machine, AlphaGo, l'emportait sur le champion du monde de jeu de Go. Un événement à marquer d'une pierre blanche, comme la victoire de DeepBlue sur Garry Kasparov aux échecs en 1997. Surtout que le jeu chinois millénaire, avec son nombre de combinaisons possibles supérieur au nombre d'atomes de l'univers, était considéré comme l'un des plus difficiles à maîtriser pour une intelligence artificielle. Mais Lee Sedol, le champion déchu, avait tout de même gagné une manche sur cinq. Dans une étude publié dans la revue Nature, les chercheurs de la société britannique expliquent avoir réussi un nouvel exploit. "Une des plus grandes avancées" Une performance époustouflante. Qu'est-ce qui a permis une telle progression en moins de deux ans? Du passé faisons table rase Plus rapide, plus efficace et moins couteux Applications futures

L’intelligence artificielle : la bataille commence L’intelligence artificielle L’intelligence artificielle est fondée sur différentes théories de calculabilité. C’est dans les années 1930 à l’université de Princeton aux États-Unis qu’émerge la thèse de Church (0) qui servira de pierre angulaire pour ce qui est aujourd’hui désigné comme l’IA. En octobre 1950, il publie son article intitulé « L’ordinateur et l’intelligence » dans la revue philosophique Mind (1). C’est pendant l’été 1956 que l’intelligence artificielle fut considérée comme un domaine de recherche, suite à la conférence du campus de Dartmouth College (2). L’algorithme, c’est la manière dont les données sont véhiculées vers l’entrée. Cette explication vulgarisée amorce le b.a. De nos jours Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous n’avez pas eu recours à la technologie numérique ? Le Monde est déjà en marche Un besoin fondamental d’intelligence artificielle La France : une volonté d’être acteur Rapport de synthèse #FranceIA Les résolutions Notes : Publié par Nicolas Bernard

Des caméras intelligentes contre les criminels Le programme de reconnaissance faciale du Delawrae s'inscrit dans une utilisation croissante de l'alliance entre l'intelligence artificielle et la vidéo pour lutter contre la criminalité, une tendance qui inquiète les défenseurs de la vie privée et des libertés civiles. Les vidéos seront analysées par des logiciels d'intelligence artificielle capables d'identifier les véhicules grâce à leur plaque d'immatriculation ou d'autres caractéristiques, et donner ainsi "des yeux supplémentaires" aux agents en patrouille, explique David Hinojosa de Coban Technologies, la société qui fournit ce matériel. "Nous aidons les officiers de police à rester concentrés sur leur travail", ajoute-t-il, qualifiant cette nouvelle technologie de "caméra embarquée sous stéroïdes". Ecoles, hôtels, magasins La startup israélienne Briefcam utilise une technologie similaire pour interpréter les séquences de vidéosurveillance. "Ce n'est pas seulement un gain de temps. Risques pour la vie privée

Gafa : la voix est libre ? Elles seront au centre du Consumer Electronic Show, la grand messe de la "tech" à Las Vegas en ce début d'année 2018. Les enceintes intelligentes à commande vocale développées par les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) arrivent sur nos marchés. Comment appréhender ces nouveaux usages ? Le sens de la phrase est aujourd'hui reconnu plus de neuf fois sur dix à proximité du micro Emmanuel Vincent, spécialiste des systèmes d'interaction vocale au centre Grand Est de l'Inria, l'Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique situé à Nancy Écouter Emmanuel Vincent interviewé par Anne Fauquembergue Ces géants aussi grands soient-ils ont besoin d'acteurs de références pour mettre de la matière dans leurs appareils. Laurent Frisch directeur du numérique à Radio France : Laurent Frisch interviewé par Anne Fauquembergue Les assistants vocaux apparaissent comme des boîtes noires pour les utilisateurs. Julia Velkovska interviewée par Anne Fauquembergue

L’émotion : talon d’Achille de l’intelligence artificielle Les progrès technologiques métamorphoseront-ils l’intelligence artificielle (IA) faible en forte ? Profitons de l’occasion pour revenir sur les principes de l’intelligence artificielle et imaginer le futur. La définition de l’IA qui a ma préférence est celle d’un algorithme permettant à une machine de prendre une décision. L’intelligence artificielle faible L’intelligence artificielle faible a officialisé son renouveau en 2012 avec les spectaculaires performances du « deep learning ». Les résultats de l’IA faible sont incroyables : mettre un nom en temps réel sur des visages capturés par de la vidéosurveillance, modifier une vidéo au gré des mimiques exercées par un opérateur, endurance aux commandes d’un véhicule sans manifester le moindre signe de fatigue. La machine décrit les images qu’on lui présente : « Une jeune femme joue au Frisbee dans un parc ». On s’éloigne des rêves suscités par des termes comme neurones artificiels mais les performances de l’outil restent incroyables.

humains améliorés : certains prévoient une fusion homme-IA Humains améliorés : l’IA donnera naissance à des «travailleurs surhumains» Lors du Sommet mondial des Gouvernements à Dubaï, Sebastian Thurn a déclaré que l’IA ferait des humains des «travailleurs surhumains». Selon le co-fondateur de Google X, l’intelligence artificielle éliminera les tâches répétitives, mais elle conduira vers des emplois plus créatifs. En ce qui concerne la rapidité avec laquelle cela pourrait se produire, la plupart sont d’avis que nous verrons des machines intelligentes prendre la relève dans la prochaine décennie. Le futuriste Ian Pearson déclare lui aussi lors du Sommet mondial des Gouvernements à Dubaï, que nous devrions fusionner avec l’IA pour protéger l’humanité. « Le fait est que l’intelligence artificielle peut aller plus loin que les humains, elle pourrait être des milliards de fois plus intelligente que les humains à ce stade », a déclaré Pearson. « Donc, nous devons vraiment nous assurer que nous avons des moyens de suivre. Evènements à venir

Artificial intelligence, robots and a human touch | Letters Elon Musk’s comment that humans are underrated (Humans replace robots at flagging Tesla plant, 17 April) doesn’t come as much of a surprise, even though his company is at the forefront of the technological revolution. Across industries, CEOs are wrestling with the balance between humans and increasingly cost-effective and advanced robots and artificial intelligence. However, as Mr Musk has discovered, the complexity of getting a machine to cover every possibility results in a large web of interconnected elements that can overcomplicate the underlying problem. This is why so many organisations fail when they try to automate everything they do. Three key mistakes I see time and again in these situations are missing the data basics, applying the wrong strategy, and losing the human touch. Regardless of industry, it’s only by maintaining a human touch – thinking and seeing the bigger picture – that automation and AI can add the most value to businesses.Deborah O’NeillPartner, Oliver Wyman

Que signifiera l’IA pour le futur de l’humanité ? Michael Hrenka est un philosophe allemand ayant étudié les mathématiques et la physique. Durant ses explorations du futurisme en général, et du transhumanisme en particulier, il est devenu de plus en plus intéressé par les problèmes économiques s’y rattachant et a écrit sur le sujet du Revenu de Base Universel, qu’il soutient avidement. Pour rendre possible un état complet d’abondance digitale, il a développé un système économique de réputation appelé Quantified Prestige. © Agsandrew, Shutterstock L’AGI dévorera tous les emplois Considérons ce que le futur lointain apportera probablement, si la technologie continue de s’améliorer comme elle le fait maintenant (de façon exponentielle dans les secteurs de l’informatique et quelques autres). IA faible et IA forte Que vous entendiez des opinions contraires est principalement dû à la confusion généralisée sur la différence entre l’intelligence artificielle restreinte (ou IA faible) et l’intelligence artificielle générale (ou IA forte).

Les nouveaux métiers de l'intelligence artificielle : un univers fascinant Coach de robots. C'est l'un des métiers qui devraient émerger dans les années qui viennent selon le célèbre MIT (Massachusetts Institute of Technology). Tous les robots qui vont accomplir de plus en plus de tâches dans les usines, les bureaux, les maisons ou les hôpitaux auront en effet besoin d'être suivis et améliorés. Chatbot Master : un chef de projet web qui aime l'innovation "Pour construire un chatbot, nous étudions toutes les données historiques des conversations avec les clients, explique Timothée. Des métiers très qualifiés dont beaucoup n'existent pas encore Il est cependant impossible pour l'instant de lister ces nouveaux métiers de l'IA pour une raison simple : beaucoup n'existent pas encore ! Qu'est-ce que l'intelligence artificielle (IA) ? Ingénieur en IA ou Data Scientist : des voies royales Computational Linguist ou ingénieur en programmation linguistique Juriste augmenté : quand les robots lisent les contrats Vous voulez encore être étonné ? Au paradis des chercheurs

Related: