background preloader

L'IA (L'intelligence artificielle) & Ces évolutions

Facebook Twitter

Intelligence artificielle : Microsoft développe le « Machine Teaching » Pour Microsoft, le perfectionnement de l’intelligence artificielle des robots ne passe plus seulement par des algorithmes plus performants, mais aussi par la création d’outils d’enseignement de l’apprentissage automatique qui soient accessibles à un public de non-spécialiste. © Dalle Molle Institute for Artificial Intelligence Research, CC BY-SA 3.0 Intelligence artificielle : Microsoft développe le « Machine Teaching » - 2 Photos Vous serez peut-être un jour recruté pour enseigner à des robots à apprendre ce que vous savez faire afin qu’ils le fassent mieux et plus vite.

Intelligence artificielle : Microsoft développe le « Machine Teaching »

Ainsi alors que l’on parle aujourd’hui essentiellement de « Machine Learning » (apprentissage par la machine), Microsoft s’est doté d’un département de « Machine Teaching » (enseignement à la machine), dont le but est de concevoir des outils intuitifs qui permettront aux hommes et aux femmes d’enseigner aux ordinateurs des tâches qu’ils pourront reproduire et perfectionner, sans rien y connaître en informatique.

Une agriculture raisonnée grâce à l'intelligence artificielle. Bosch s’intéresse de près à la robotique et notamment à celle qui fait avancer l’agriculture.

Une agriculture raisonnée grâce à l'intelligence artificielle

Intelligence artificielle : "Je suis Julie Desk, votre assistante personnelle. Et virtuelle" Manuel Diaz, président de l’agence de communication numérique Emakina, vante les mérites de sa nouvelle assistante : Je suis un grand fan de Julie.

Intelligence artificielle : "Je suis Julie Desk, votre assistante personnelle. Et virtuelle"

Elle est d’une fiabilité déconcertante, elle rend la vie vraiment plus facile et en plus, elle a toujours le sourire ! " Une perle, qu'il partage avec le Dr Mohammad Al-Ubaydli, PDG de PatientsKnowBest, un réseau social de patients basé en Grande-Bretagne : Julie me fait gagner énormément de temps... J'ai également été surpris de voir à quel point elle est utile pour organiser des rendez-vous avec des personnes opérant sur des fuseaux horaires différents.

Une assistante hors pair, bilingue, et qui travaille dans plusieurs pays à la fois, et se met en quatre - jour et nuit - pour gérer votre calendrier ? Julie est un programme d’intelligence artificielle, que nous avons conçu et optimisé pour prendre vos rendez-vous professionnels, par email, avec tous vos interlocuteurs. " Julie, mode d'emploi. Intelligence artificielle : les ambitieux projets de Facebook. À l’instar de Microsoft et Google, Facebook a beaucoup investi dans la recherche et le développement sur l’intelligence artificielle.

Intelligence artificielle : les ambitieux projets de Facebook

Le réseau social ambitionne de créer un assistant virtuel doté de sa propre intelligence, capable de comprendre un humain en dialoguant avec lui de façon naturelle. © via Pixabay, DP Intelligence artificielle : les ambitieux projets de Facebook - 2 Photos. MWC 2016 : Sony veut glisser une intelligence artificielle dans votre oreille. A l'occasion du Mobile World Congress de Barcelone, le fabricant japonais a levé le voile sur Xperia Ear, une oreillette connectée qui joue les assistants virtuels.

MWC 2016 : Sony veut glisser une intelligence artificielle dans votre oreille

L’univers décrit par Spike Jonze dans le film Her, où le personnage principal passe ses journées à interagir avec une intelligence artificielle via une oreillette connectée, ne semble plus si loin de la réalité… A l’occasion du Mobile World Congress 2016, qui se tient jusqu’au 25 février prochain à Barcelone, Sony a levé le voile sur l’oreillette Xperia Ear. Le dispositif sans fil, connecté par Bluetooth ou NFC au smartphone, permet à l’utilisateur de réaliser un certain nombre d’actions grâce aux technologies de reconnaissance et de commandes vocales. L'utilisateur peut ainsi consulter son agenda, se tenir informer des dernières actualités et accéder aux prévisions météo. Sony n’est pas le seul à proposer ce genre de produit. Le “deep learning” pour tous. Par Rémi Sussan le 02/10/14 | 6 commentaires | 8,154 lectures | Impression On parle de plus en plus d’une nouvelle technique d’intelligence artificielle (IA), le deep learning, qui ferait des miracles en matière de reconnaissance et classification de données.

Le “deep learning” pour tous

En 2012, Google créa l’événement en utilisant cette série d’algorithmes pour reconnaître des chats sur les images (activité principale des internautes, comme chacun sait), avec un taux de succès de 70 % supérieur aux méthodes concurrentes. Depuis, le deep learning est employé, entre autres, par Microsoft (afin de permettre une traduction en temps réel des conversations Skype) ou encore Facebook, qui a engagé récemment l’un des plus grands spécialistes du domaine, le français Yann LeCun. Un réseau de neurones sophistiqué. Ceci est un robot humanoïde sur une moto Yamaha.

Avec son Motobot, Yamaha a fait forte sensation Tokyo Motor Show cette semaine en dévoilant un projet de recherche sur un humanoïde conduisant une moto de la marque.

Ceci est un robot humanoïde sur une moto Yamaha

Le japonais vise à améliorer la sécurité pour les motards. Ce travail combine à la fois les technologies robotiques de Yamaha et son savoir-faire en matière de motocycles. La moto utilisée par l’humanoïde n’a pas été modifiée et le robot peut en théorie monter jusqu’à 200 km/h sur circuit. Ce motard robotisé doit permettre à Yamaha d’améliorer ses systèmes de sécurité pour les pilotes. “Nous voulons appliquer la technologie fondamentale et le savoir-faire acquis au cours de ce challenge à la création de systèmes de sécurité et de support pour le pilote et les mettre à profit dans nos actuels business, ainsi que les utiliser pour expérimenter de nouveaux leviers pour l’entreprise”, indique l’entreprise dans un communiqué.

Yamaha souhaite que son humanoïde sache conduire mieux qu’un humain. Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ? Alors qu’Apple vient encore d’améliorer son assistant vocal Siri, de quoi sont aujourd’hui capables les intelligences artificielles les plus avancées en matière de conversation ?

Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ?

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. De C-3PO à HAL, en passant par l’héroïne virtuelle du film Her, le fantasme d’une intelligence artificielle (IA) aussi évoluée que celle de l’homme passe, dans l’imaginaire collectif, par une machine capable de communiquer naturellement avec son interlocuteur. Avec l’apparition, ces dernières années, d’outils tels que Siri, qu’Apple vient encore de peaufiner, au fond de nos poches, des progrès considérables semblent avoir été faits dans cette direction.

Mais où en est-on vraiment ? Un dialogue primaire La technologie derrière ces outils est similaire à celle utilisée par la plupart des « chatbots », ou agents conversationnels. En quête de sens. Comment le futur de l'intelligence artificielle pourrait révolutionner le monde d'ici 25 ans. FUTUR - Imaginez la scène: une poignée de scientifiques de renom, réunis dans les locaux de Google, discutant tranquillement de la fin possible de l'histoire humaine d'ici moins d'un siècle.

Comment le futur de l'intelligence artificielle pourrait révolutionner le monde d'ici 25 ans

Si ce décor vous semble tout droit sorti d'un roman d'anticipation un rien complotiste, vous allez être surpris. Car cette rencontre a bien eu lieu, cet été lors de la SciFoo, une série de conférences annuelles données à Mountain View. Cette année, au sein d'une des salles colorées du géant du web, Nick Bostrom, Gary Marcus, Jaan Tallin, Max Tegmark, Murray Shanahan et Meia Chita-Tegmark (qui a rapporté la teneur de cette réunion chez nos confrères américains) discutent à bâtons rompus.