background preloader

Intelligence artificielle

Facebook Twitter

Bientôt l'intelligence artificielle dans mon smartphone ? Les processeurs graphiques (GPU) ont joué un rôle déterminant dans le regain d’intérêt pour les réseaux neuronaux et l’apprentissage profond. © agsandrew, Shutterstock Bientôt l'intelligence artificielle dans mon smartphone ?

Bientôt l'intelligence artificielle dans mon smartphone ?

- 2 Photos Aujourd’hui, lorsque nous utilisons un smartphone, nous faisons sans le savoir appel à l’intelligence artificielle (IA). C’est le cas par exemple avec les assistants virtuels Siri (Apple), Cortana (Microsoft) ou Google Now qui savent reconnaître le langage naturel, pour les applications de traduction en temps réel telles que Skype Translator ou encore pour la reconnaissance d’images.

Tout ceci est aujourd’hui possible grâce à une puissance de calcul que seules des batteries de serveurs unis sur des plateformes de cloud computing peuvent fournir. Eyeriss, le processeur graphique du MIT, comporte 168 cœurs de calcul. Optimisée pour les réseaux neuronaux convolutifs Mais ces GPU ont un gros défaut : ils consomment énormément d’énergie. Science et vie. Le type de photo présenté au logiciel (gauche) et la localisation probable trouvée par celui-ci (droite).

Science et vie

Pour la tour Eiffel, aucun doute possible, pour le paysage de crique, deux lieux possibles, pour la photo de plage, des dizaines d’origines possibles (Tobias Weyand et al., Google) Google a encore frappé. Des chercheurs de son laboratoire Computer Vision & Machine Learning ont conçu un “réseau de neurones profond” qui reconnait sur des photos le lieu où elles ont été prises, qu’il s’agisse d’un paysage, d’une rue ou d’un monument. Ce n’est pas une reconnaissance à 100 %, loin de là, mais ses capacités dépassent celles des humains. Déjà connue pour son aptitude à reconnaitre et catégoriser les images (visages, objets, etc.), cette technologie prouve encore une fois son excellence dans les tâches “cognitives” visuelles et illustre la mainmise des géants du net dans le domaine de l’Intelligence artificielle. Google Car : un premier accident causé par l'intelligence artificielle. Viv, l'avenir de l'intelligence artificielle ? Intelligence artificielle : Facebook offre des calculateurs aux universités européennes - Sciences.

Facebook va offrir aux institutions universitaires européennes des serveurs équipés de GPU puissants pour accélérer la recherche sur l'intelligence artificielle.

Intelligence artificielle : Facebook offre des calculateurs aux universités européennes - Sciences

Dans le cadre de FAIR (Facebook AI Research), son programme de recherche sur l’intelligence artificielle, Facebook va offrir 25 serveurs équipés de GPU « à la pointe de la technique » à des institutions universitaires à travers l’Europe. Ces machines ont été pensées pour simuler des réseaux neuronaux. Par ces dons, le réseau social espère accélérer les travaux des équipes de scientifiques sur l’intelligence artificielle, l’une des nouvelles lubies de son fondateur.

C’est également un moyen pour le réseau piloté par Mark Zuckerberg de se diversifier dans ses investissements, ainsi que de garder un œil sur les avancées faites par les universitaires… et pourquoi pas chasser de nouvelles têtes au passage. La première institution à recevoir des serveurs sera l’Université Technique de Berlin. Lire. Le champion du monde de Go battra-t-il l'Intelligence artificielle de Google? Pourquoi le jeu est-il si compliqué pour un robot? GOOGLE - Les jours à venir pourraient bien être à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire de l'intelligence artificielle.

Le champion du monde de Go battra-t-il l'Intelligence artificielle de Google? Pourquoi le jeu est-il si compliqué pour un robot?

Du 9 au 15 mars, AlphaGo, le programme développé par DeepMind, la société de Google spécialisée dans l'IA, va affronter le champion du monde de jeu de go. Une victoire d'un ordinateur sur Lee Sedol serait un véritable coup de tonnerre, au moins aussi important que la défaite de Garry Kasparov contre Deep Blue, le superordinateur d'IBM en 1997. Le programme de Google a déjà réussi à s'imposer face au meilleur joueur européen en octobre, une première. Mais la différence de niveau est impressionnante. Seul un joueur occidental a réussi dans l'histoire à se hisser au niveau des meilleurs compétiteurs asiatiques de ce jeu d'origine chinoise.

Qu'est-ce qui rend le jeu de go si difficile pour le robot? Un pion à la fois Le plateau du jeu de go est composé de 19 lignes verticales et 19 horizontales. Cela représente un 1 avec 170 zéros derrière. HIGH-TECH. Vidéo : Google présente Atlas, son robot humanoïde. MamAfrika TV | Par Alain Ngoye Boston dynamics, une entreprise de robotique achetée en 2013 par le célèbre moteur de recherche américain Google, a publié il y a quelques jours, les images de son robot humanoïde, nommé Atlas.

HIGH-TECH. Vidéo : Google présente Atlas, son robot humanoïde