background preloader

Intelligence Artificielle

Facebook Twitter

De l’intelligence artificielle aux humanités numériques. Milad Doueihi est historien des religions, titulaire de la Chaire de recherche sur les cultures numériques à l’université Laval au Québec.

De l’intelligence artificielle aux humanités numériques

Il a publié Pour un humanisme numérique (Seuil, 2011), La grande conversion numérique (Seuil, 2011), Solitude de l’incomparable, Augustin et Spinoza (Seuil, 2009), Le Paradis terrestre : Mythes et philosophies (Seuil, 2006), Une histoire perverse du cœur humain (Seuil, 1996). Il prépare un nouveau livre sur le concept d’intelligence. Jean-Gabriel Ganascia est informaticien et philosophe, spécialiste d’intelligence artificielle et de sciences cognitives, professeur à l’université Pierre et Marie Curie (UPMC) et chercheur au LIP6. Il est aussi directeur adjoint du Labex OBVIL au sein duquel son équipe collabore avec les équipes de littérature de l’université Paris-Sorbonne pour promouvoir le versant littéraire des humanités numériques. Ce qui m’a intéressé, c’est l’évolution de ce modèle de l’intelligence vis-à-vis de la technique.

Automates Intelligents: Faire le pari de la recherche scientifique. Introduction Le dernier ouvrage de Ramez Naam, The Infinite Resource: The Power of Ideas on a Finite Planet, [University Press of New England, 9 avril 2013] présente d'une façon très claire les choix qu'attend l'humanité dès cette décennie : - ou bien continuer à consommer et produire comme actuellement, - ou bien réformer radicalement, notamment par l'investissement scientifique, les comportements collectifs.

Automates Intelligents: Faire le pari de la recherche scientifique

Dans ce livre, l'auteur - expert informatique et économiste - a consulté et discuté très largement les différents travaux de ceux qui se préoccupent de l'avenir du monde. Nul n'est obligé de partager d'emblée ses idées (certains lui reprochent d'être financé par la Fondation Bill Gates). Actualité de la cognition artificielle, par Jean-Paul Baquiast et Chrstophe Jacquemin. 9 juillet 2008 par Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin Actualité de la Cognition Artificielle Le terme de Cognition Artificielle, dit aussi de Conscience artificielle, étend considérablement l'ancien concept de robotique.

Actualité de la cognition artificielle, par Jean-Paul Baquiast et Chrstophe Jacquemin

Le présent dossier collationne, entre autres, un certain nombre d'informations communiquées par notre ami Jacques Maudoux, que nous remercions. AI Financements de la robotique par la Commission européenne La Commission européenne vient d'annoncer qu'elle va doubler ses investissements de recherche en robotique entre 2007 et 2010. Selon Viviane Reding, Commissaire pour la Société de l'Iinformation , le secteur robotique européen dispose d'importants potentiels inexploités. Environ 1/3 des robots industriels sont produits en Europe. Notre analyse : aussi intéressants que soient les robots industriels, ils ne permettent pas de développer des recherches avancées en robotique autonome. =D&SESSION=&RCN=29537 Etat des lieux en Traduction automatique TA Notre analyse. Entretien avec Gilbert Chauvet. Le robot Soinn capable de penser, apprendre & agir de lui-même, au Japon. C’est par le biais du Centre de Recherche Hasegawa que nous découvrons le robot japonais capable de penser, d’apprendre et d’appliquer ses nouvelles connaissances !

Le robot Soinn capable de penser, apprendre & agir de lui-même, au Japon

Afin d’utiliser des robots dans notre vie quotidienne, le Centre de Recherche Hasegawa et L’Institut de Technologie de Tokyo ont développé, SOINN, une intelligence artificielle (qu’on installe dans n’importe quel robot) qui apprend, pense, parle et agit de lui-même en utilisant un cerveau artificiel (algorithme). Le robot analyse toujours son environnement avant de faire une action afin de prendre en compte toutes les variables qui pourraient intervenir entre la demande de son interlocuteur et l’action à faire. Les robots intelligents supplanteront les hommes au siècle prochain. Ce ne serait pas la première fois que la science-fiction deviendrait réalité.

Les robots intelligents supplanteront les hommes au siècle prochain

A en croire des scientifiques de plus en plus nombreux, les robots vont nous rattraper, nous dépasser et nous dominer. Terminator comme Matrix pourraient bien être un aperçu terrifiant du destin de l'humanité. Certains scientifiques estiment même aujourd'hui que la singularité, le point à partir duquel l'intelligence artificielle égale celle de l'homme, sera atteint dans moins de 20 ans. Dans son livre très controversé, «The Singularity is Near: When Humans Transcend Biology» (La singularité est proche: quand les humains transcendent la biologie) publié en 2005, le célèbre futurologiste Ray Kurzweil prédisait que les ordinateurs seraient aussi intelligents que les humains en 2029 et que d'ici 2045: «les ordinateurs seraient des milliards de fois plus puissants que l'intelligence humaine seule». D'ailleurs, les humains ne seront pas forcément en compétition avec les machines.

Publicité Devenez fan sur. Intelligence humaine artificielle. Bien souvent, lorsque l'on songe à un avenir fait de robots, sans se poser davantage de questions, et en se fondant sur les images que l'on a en tête à l'évocation de ce terme, on commence par imaginer des machines humanisées.

Intelligence humaine artificielle

De la même façon que l'on pense à un "petit bonhomme vert" quand on imagine instinctivement un extra-terrestre. Un robot, pour le sens commun, c'est ça : Pourtant, les machines les plus innovantes, et qui ont suscité le plus d'usages ces dernières années, sont des outils qui ne prennent en aucune façon la forme humaine. iCub, Robot à l’image d’un enfant.

C'est une habitude, le projet Icub efface ses traces au fur et à mesure des ses insuccès. On peut cependant retrouver le bout d'article ici – thaelm

Galerie de robots bio-inspirés. Pour donner plus d'autonomie et de capacités d'apprentissage aux robots, des chercheurs s'inspirent des animaux et des bébés.

Galerie de robots bio-inspirés

Ils n'hésitent pas à piocher des idées dans d'autres disciplines : neurosciences, psychologie du développement... et même dans la théorie de l'évolution de Darwin. Pour que les robots apprennent par eux-mêmes, des chercheurs se sont tournés vers la psychologie de l'enfant. Ici, le robot iCub.© Massimo Brega / LookatSciences.