background preloader

La malbouffe

Facebook Twitter

La Malbouffe. Malbouffe : les Etats-Unis veulent bannir les acides gras trans. Je m'abonne pour 1,75€/mois Exit les graisses hydrogénées artificielles des pizzas, hamburgers et gâteaux, l’agence de l’alimentation américaine (FDA) réfléchit à les interdire pour protéger la santé des Américains. 20 000 crises cardiaques et 7 000 décès.

Malbouffe : les Etats-Unis veulent bannir les acides gras trans

C’est ce qui pourrait être évité si la Food and Drug Administration (FDA) décide d’interdire les acides gras trans dans les produits alimentaires industriels proposés aux Américains. Ces graisses hydrogénées artificielles que sont les acides gras trans sont présents en nombre dans les assiettes des Américains car ils permettent aux fabricants d'améliorer la durée de conservation ou de rehausser la saveur des aliments. Ils sont également prisés par les restaurants qui s’en servent comme huiles de friture. Ces dernières années, certains industriels ont montré l’exemple en arrêtant d’utiliser ces mauvaises graisses dans les plats préparés. Que reproche-t-on à ces acides gras trans ? D’autres mauvaises graisses. La malbouffe. La malbouffe est une expression familière couramment utilisée pour désigner la nourriture jugée mauvaise sur le plan diététique en raison notamment de sa faible valeur nutritive et de sa forte teneur en graisses, en sel ou en sucres.

La malbouffe

Les hamburgers, les hot-dogs, les frites, les chips, les sodas en sont des archétypes. Il s’agit le plus souvent de produits transformés susceptibles de favoriser l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, certains cancers, des dépressions, etc. Le mot d’argot « junk food » pourrait en être la traduction américaine. Cette définition a été étendue à une critique plus globale dénonçant aussi le modèle productiviste et la société de consommation. Taxons la malbouffe ! Malbouffe : la malbouffe en 10 alliments - 10 produits de junk food. On vous le martèle sans cesse et on ne va pas vous lâcher de si tôt : prêtez un peu plus attention à ce que vous mangez !

Malbouffe : la malbouffe en 10 alliments - 10 produits de junk food

Des plats de plus en plus sucrés, de plus en plus salés, de plus en plus addtionnés d'ingrédients horribles. La malbouffe règne en maître sur notre alimentation. Et n'oubliez pas que dans "malbouffe", comme son nom l'indique, il y a "mal" ! La malbouffe version fait maison s'invite sur les tables françaises.

M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Camille Labro Ironie des tendances : alors que la restauration française flirte toujours plus dangereusement avec l'agroalimentaire – un nombre croissant d'enseignes servent des plats industriels surgelés plutôt que préparés dans leurs cuisines –, la vague du "fait maison" déferle chez les cuistots en herbe, ceux-là mêmes qui ont été élevés à la grande distribution.

La malbouffe version fait maison s'invite sur les tables françaises

Malbouffe : Définition donnée par le Lexique de l'Alimentation et de la Santé. La malbouffe est le terme populaire donné à la nourriture jugée mauvaise sur le plan diététique en raison notamment de sa faible valeur nutritive et de sa forte teneur en graisses ou en sucres.

Malbouffe : Définition donnée par le Lexique de l'Alimentation et de la Santé

Malbouffe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Malbouffe

Certains appellent aussi malbouffe les préparations alimentaires qui ont tendance à employer dans leur composition toujours plus d'additifs (stabilisants, épaississants, raffermissant, agent de texture, agent de charge, agent de rétention d'eau, exhausteurs de goûts, arômes, etc.) et toujours moins de produits de base. Une partie de la recette peut ainsi être dénuée de toute valeur nutritive, mais la préparation aura un aspect attractif. La surconsommation de la malbouffe peut entraîner la malnutrition. Origine du terme[modifier | modifier le code] Vive la Malbouffe, à bas le bio ! Les dessous des fast-foods américains ne sont pas très ragoûtants. ALIMENTATION - 8 Américains sur 10 mangent dans un restaurant rapide au moins une fois par mois.

Les dessous des fast-foods américains ne sont pas très ragoûtants

Et un sur deux, une fois par semaine. Avec 263 944 fast-foods en 2012, le moins qu'on puisse dire, c'est que les Américains en raffolent. Ce serait peut-être moins le cas s'ils avaient en tête les images repérées par le HuffPost américain lorsqu'ils franchissent la porte de leur restaurant préféré. Parce que la France n'est pas en reste, ce qui suit va probablement vous intéresser. Aujourdhui.com : 3 solutions pour maigrir et rester en forme. Enquête sur la "Mal Bouffe" et la Toxicité de la Nourriture Industrielle. Aux USA, les petites portions sont l’équivalent de nos grandes portions dans les fast-food, nous explique le livre "Toxic" de William Reymond, il nous dit que c’est quelqu’un voulant faire plus de profit qui a eu l’idée dans un cinéma pour pouvoir les vendre un peu plus chers, parce qu’augmenter la quantité de nourriture dans une portion permet d’augmenter les bénéfices, proportionnellement à la quantité de nourriture ajoutée.

Enquête sur la "Mal Bouffe" et la Toxicité de la Nourriture Industrielle

Nous sommes victimes d’un empoisonnement alimentaire à l’échelle mondiale organisé par les industries agro alimentaires. Interview de W.Reymond sur son livre "Toxic" : Le piège de la malbouffe : pourquoi c’est dur de dire non. Nous savons tous que manger des chips, des pizzas et des barres chocolatés n’est pas très bon pour la santé.

Le piège de la malbouffe : pourquoi c’est dur de dire non

Les études lient leur consommation au surpoids, aux risques cardio-vasculaires, aux cancers et même à la dépression. Pourtant, les chiffres de ventes de ces produits continuent à croitre, malgré les campagnes de prévention type Manger Bouger. Les méfaits de la malbouffe en image - YouZAP.fr. En 50 ans, notre alimentation a radicalement changé et pas forcément en bien.Fast-food, plats préparés, produits industriels, ces aliments transformés ont une incidence certaine sur notre santé comme vous pouvez le voir dans ces 32 photos qui montre des personnes souffrant d’obésité sévère.

Les méfaits de la malbouffe en image - YouZAP.fr

Ce qui se passe dans notre cerveau quand on consomme de la malbouffe (et pourquoi on aime ça) La plupart d'entre nous savent que la malbouffe (junk food) est mauvaise pour la santé. Nous sommes au courant qu'une mauvaise nutrition est reliée aux problèmes de cœur, à l'hypertension artérielle, et à bien d'autres maladies. Vous savez peut-être même que des études ont démontré que manger des cochonneries pouvait être relié à une aggravation de la dépression. Alors si c'est si mauvais pour nous, pourquoi continuons-nous à le faire ? Voici une réponse possible. Et la science qui l'explique vous étonnera sûrement. République de la malbouffe. Neuf livres contre la malbouffe. Cocorico! Pas vraiment un coup de gueule, mais plutôt un plaidoyer pro domo, qui met en valeur les fleurons de notre gastronomie, région par région.

Résumer ce patrimoine culinaire dans un répertoire à 200 entrées? Le choix, forcément partial, est assumé par l'auteur. Des spätzle alsaciens aux canistrelli corses en passant par le cramique du Nord et les langoustines du Guilvinec, Sylvia Gabet détaille chaque produit et suggère des recettes simples et efficaces. L'ensemble, alliant histoire et conseils pratiques, est un bel hommage contemporain à nos spécialités. Ovni généreux Voici un ouvrage résolument personnel, inclassable et, pour tout dire, passionnant -même si l'aspect nombriliste inhérent à ce type d'exercice pourra irriter certains.

Tous des porcs? Siamo quello che mangiamo ("Nous sommes ce que nous mangeons"), annonce la 4e de couverture, illustrée par de petits porcs en plastique rose surnageant dans une cuvette de toilettes... Plaidoyer pour le lait cru Libérez nos assiettes! Bar des sciences "La malbouffe s’invite à table" 06 juin 2013 Public : Grand public. La Bolivie se libère de la malbouffe : fermeture des MacDo. Amour , Respect de Tous et de la Nature Je me présente; je fais de la protection animale ,dans les Côtes d'Armor, mais je suis aussi bénévole dans une association carritative, car je ne pourrai jamais faire l'un sans l'autre. Il ne faut pas faire de la protection animale un mythe anti-humain .Je suis végétarienne non sectaire car je n'oblige personne et je respecte les gens qui mangent des animaux , c'est leur choix, comme le mien est de respecter la vie , sous toutes ses formes.l Il ne faut pas défendre les animaux au risque de faire du malaux humains , il faut essayer de faire la part des choses , et comprendre pourquoi il y a tant de cruautés envers les animaux .

Par contre je trouve inadmissible que des personnes , disent faire de la protection animale , tout en mangeant des animaux : Terrestres , aquatiques ,ou vollatiles La protection animale , ne se limite pas aux chiens et aux chats , aux Chevaux . Il faut éviter de l'acheter en animalerie, il faut le tatouer. Vidéo : Les coupables de la malbouffe - aujourdhui.com - Régime minceur sur Aujourdhui. Exercice de français sur la malbouffe. La leçon Ne cherchez pas dans vos dictionnaires, vous ne trouverez pas le mot employé en titre de cet article -d’ailleurs, le logiciel rigide qui, sur l’ordinateur, veille à la correction de la production du rédacteur l’a immédiatement souligné de la petite vague rouge ad hoc-. Il vient d’apparaître dans les médias français, et est un composé du terme argotique " bouffe ", qui signifie " nourriture " ou " le fait de manger ", et de l’adverbe " mal ".

Il cherche à se faire une place dans le français standard comme équivalent du " junk food " américain. Sa création est de circonstance. L’alimentation est au cœur des débats et fait couler beaucoup d’encre en France depuis quelque temps. Bon appétit, le pire de la malbouffe est à venir. Vieux-Condé : une conférence sur la malbouffe - Vieux-Condé. Avec près de 15 % de sa population en situation de surpoids ou d’obésité, la France est à l’aube d’un grave problème de santé publique.

La True Food, déclarons la guerre à la malbouffe. Voilà un nouveau livre qu’il faudra impérativement glisser entre toutes les mains : La True Food. Nathalie Hutter-Lardeau, nutritionniste, souhaitait publier cet ouvrage pour faire le point sur ce qui se trouve dans nos assiettes. "Vive la malbouffe, à bas le bio", ou comment être écoeuré par les supermarchés. Comment éviter les pièges de la malbouffe? Dans un autre registre mais tout aussi inquiétant, il s’agit des mauvais comportements alimentaires.

Lafrancebis. Les Français gagnés par la malbouffe ! Trop de viandes et de graisses animales, pas assez de céréales et de légumes secs. Des repas dans l'ensemble trop salés. Le grignotage devant la télévision en hausse, les repas traditionnels d'autrefois en baisse… Dans un rapport rendu public le 15 juin 2000, le Haut Comité de la Santé Publique dresse un constat mitigé de l'alimentation des Français d'aujourd'hui. L'enquête du 20h : Les dangers de la malbouffe - Le journal de 20h. ÉtatsUnis : La malbouffe plombe la santé publique et l’économie. Depuis le siècle dernier, les principales causes de décès constatées aux États-Unis ont changé: les maladies chroniques sont désormais en haut de la liste des causes de mortalité.

L’excès de certains nutriments et/ou le déséquilibre du régime alimentaire sont pointés du doigt et apparaissent comme l’explication la plus récurrente de cette évolution. Les mauvaises indications alimentaires, qui ont peut-être été biaisées pendant des années, ont contribué à la création d’une société obèse. La street food : l’alternative à la malbouffe.

En semaine et en journée, qui mange encore chez soi ? Plus grand monde. Sociologie de la malbouffe. Avec Guy Paillotin, secrétaire perpétuel de l’Académie d’agriculture Manger mal n’est toujours pas un choix ; cela dépend en partie de votre situation sociale. Les « nouveaux pauvres » étant de plus en plus nombreux en France, ils sont tous aussi nombreux à s’exposer aux risques d’obésité, de cancers, de maladies cardio-vasculaires... Sociologie de la malbouffe avec Guy Paillotin. 1ère partie : Qu’est ce que la malbouffe et quels en sont les facteurs ? - Le blog de Loïc et Simon (élèves en 1ère année) GEMEAU. Obésité : la malbouffe n'est pas seule responsable.