background preloader

McDonald's dévoile tous les additifs utilisés dans ses produits

McDonald's dévoile tous les additifs utilisés dans ses produits
Cette semaine, McDonald's a dévoilé la liste intégrale des ingrédients utilisés dans ses préparations et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas très ragoûtant. Pour ceux qui hésitaient à y aller par rapport aux apports caloriques ou au goût médiocre, ceci achèvera de les convaincre. On trouve des ingrédients chimiques cancérigènes, reprotoxiques, allergiques, neurotoxiques et j'en passe. La situation la plus inquiétante se trouve au Canada où l'on utilise même du Polysorbate 80 (également utilisé dans les vaccins) dans certains ingrédients. Même le sel et les œufs sont frelatés. McDonald’s a également accepté de dévoiler ses recettes (pas la France apparemment mais il est fort probable que les recettes soient identiques). Polysorbate 80 (E433) - Canada: Cornichons, filets de poulet croustillant, Sauce tartare, crème fouettée Toxicité: Émulsifiant utilisé également dans de nombreux vaccins. Autres potentiels et sujets à risques : Toxicité: Potentiel neurotoxique.

http://metatv.org/mcdonald-s-devoile-tous-les-additifs-utilises-dans-ses-produits

Related:  AdditifsConsommationMcdoinesparramode de vie

Hypersensibles chimiques multiples, leur vie est un enfer Image: "Maladie", par Sanguinarabbita Lingettes, parfums, peintures, vernis, colles, meubles, ou tout autre composant chimique transforment leur vie en enfer. Une situation qui les rend d’autant plus fou que leurs symptômes ne sont pas (re)connus.

Le gaspillage alimentaire dans le monde Combien d'aliments gaspillés dans le monde ? 1 300 000 000 000 kilos Selon une analyse menée en 2011 par la FAO, on estime que la quantité de gaspillage alimentaire dans le monde s’élève à 1,3 milliard de tonnes par an, 1 300 000 000 000 kilos par an soit environ un tiers de la production totale de denrées alimentaires destinée à la consommation humaine

Les 5 trucs immondes que j'ai vus quand je travaillais chez McDonalds "I'm loving it", c'est seulement pour les clients : les salariés, eux, ont droit à un boulot ingrat payé au lance-pierres. Du coup, les petites vengeances personnelles sont légions... Ah, les joies d'être étudiant : aucune ressource, le petit plaisir de sauter les repas à la fin du mois, et les retraits de 10 euros au distributeur. Comme beaucoup de jeunes fauchés, j'ai dû recourir à des petits boulots. Les 5 trucs immondes que j'ai vus quand je travaillais chez McDonalds Ah, les joies d'être étudiant : aucune ressource, le petit plaisir de sauter les repas à la fin du mois, et les retraits de 10 euros au distributeur. Comme beaucoup de jeunes fauchés, j'ai dû recourir à des petits boulots. J'ai surtout travaillé comme serveur, et ma principale expérience a eu lieu dans un McDonalds franchisé de l'ouest de la France où je suis resté deux ans. Deux ans chez McDo, c'est connaitre par cœur le fonctionnement de l'enseigne, en connaitre la politique, les enjeux, les intérets... Et il y a beaucoup à raconter.

15 bricolages écologiques et malins Four solaire, composteur, germoir... Recycler, fabriquer et créer soi-même au lieu d'acheter tout fait ? De la cuisine au jardin, du cuiseur solaire au composteur, avec des matériaux simples à trouver, 15 réalisations pratiques pour faire du bien à la planète... et à son portefeuille !

Institut du cancer Un document sur les additifs alimentaires, « distribué par l'hôpital de Villejuif », circule depuis de nombreuses années. Ce document anonyme, qui comporte une liste de substances dont près d'une vingtaine qualifiées de "toxiques" « cancérigènes » et 25 de "suspectes", diffuse de fausses informations sur les additifs alimentaires. Son caractère mensonger est illustré tout particulièrement par le cas de l'additif E330, présenté comme le plus dangereux, alors qu'il s'agit simplement de l'acide citrique qui existe en abondance à l'état naturel dans les agrumes. L'Institut Gustave-Roussy, situé à Villejuif et anciennement appelé « Institut du Cancer », a précisé à différentes reprises, par des communiqués de presse, qu'il était totalement étranger à la rédaction et à la diffusion de ce tract. Par ailleurs, certaines listes ont été diffusées sous le timbre du Ministère de la Santé et de la Famille qui a dû porter plainte, en son temps, pour usage de faux. IGR, Juin 2002

« Je boycotte au maximum les supermarchés et les grandes marques » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Audrey Garric A l'occasion de la diffusion du webdocumentaire Nestlé, un empire dans mon assiette, qui enquête sur les méthodes du numéro un mondial de l'alimentation, fort de 8 000 marques, nous vous avons questionnés, dans un appel à témoignages, sur votre rapport à l'industrie agroalimentaire. La réponse est sans équivoque : vous ne faites pas confiance aux grandes marques mues, à votre sens, par la recherche de profits de court terme au détriment de la santé et de l'environnement et qui, pour cela, « cherchent à vous duper ». C'est pourquoi vous tentez au maximum de privilégier les produits du marché, frais et de saison, et les circuits courts. Mondialisation alimentaire, par David, 43 ans, consultant marketing senior freelance, Paris L'alimentation a subi la mondialisation au même titre que les autres secteurs d'activité.

Quand le gouvernement US aide McDo à faire grossir les Américains Le département américain de l’Agriculture (USDA), en charge de l’agriculture et de l’alimentation pour le compte du gouvernement US, fonctionne de manière schizophrénique. En effet, comme le relève un article de Motherjones.com, d’un côté l’administration met en place des campagnes pour dissuader les consommateurs de se nourrir dans les fast-foods (car cette fâcheuse habitude favorise "le surpoids et l’obésité", y explique-t-elle) et de l’autre, elle travaille en étroite collaboration avec de grandes chaînes de fast-food pour… développer et promouvoir certains de leurs produits. Autrement dit, le contribuable américain finance lui-même des campagnes pour des produits qui risquent de le rendre obèse.

Related: