background preloader

Djihad, terrorisme, attentats.

Facebook Twitter

Cry, London Cry. Ne partez pas à Londres... Il fait trop mauvais temps! En finir avec DAESH. Attentats du 13 novembre : première rencontre entre des familles de victimes et les juges. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Cécile Bouanchaud Dans les jours qui suivirent les attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, c’est dans ce lieu historique que des familles éplorées se regroupèrent, cherchant éperdument, et parfois en vain, des nouvelles de leurs proches présents au mauvais endroit au mauvais moment.

Attentats du 13 novembre : première rencontre entre des familles de victimes et les juges

Six mois après, des familles de victimes retournent à l’Ecole militaire, à Paris, où fut centralisée la liste des cent trente morts et quatre cent treize blessés. Pour la première fois, elles y rencontreront, à partir de mardi 24 mai et durant trois jours, les six juges d’instruction chargés de l’enquête. Les parties civiles espèrent que cette réunion officielle avec la justice permettra « la manifestation de la vérité ». Et marquera le début du « processus de deuil ». Lire aussi : Attentats du 13 novembre, des témoignages pour l’Histoire Mille dix parties civiles Lire aussi : Les « oubliés » du 13 novembre. Cinq hommes définitivement déchus de la nationalité française. Dix semaines après l’abandon par le président de la République, François Hollande, du projet d’inscription dans la Constitution de la déchéance nationalité pour les binationaux condamnés pour terrorisme, le Conseil d’Etat a validé, mercredi 8 juin, cette mesure pour quatre Franco-Marocains et un Franco-Turc.

Cinq hommes définitivement déchus de la nationalité française

Ils demandaient à la haute juridiction administrative d’annuler les décrets du 7 octobre 2015, pris par le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, leur signifiant cette décision. Deux de ces binationaux, Bachir Ghoumid et Attila Turk, sont nés en France. Ils « sont sans aucune espèce d’attache avec un pays tiers », font remarquer leurs avocats, Elisabeth de Boissieu, Jean-Pierre Spitzer et William Bourdon, qui ont dénoncé, dans un communiqué, « une décision très grave pour notre état de droit et nos principes fondamentaux ». Plus de dix ans après les faits Le Conseil d’Etat a balayé ces arguments.

Toujours « actifs dans la mouvance djihadiste » Depuis 2012, près d’une dizaine de lois ont renforcé l’arsenal antiterroriste. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Hélène Bekmezian Le premier ministre, Manuel Valls, et son ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, n’ont eu de cesse de le répéter, lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, mardi 14 juin, au lendemain de l’attaque terroriste contre un couple de fonctionnaires du ministère de l’intérieur, à Magnanville (Yvelines) : pas question de répondre par un nouvel arsenal législatif.

Depuis 2012, près d’une dizaine de lois ont renforcé l’arsenal antiterroriste

Pour l’exécutif, tout est déjà en place : « Nous avons tiré les leçons des attentats de ces trois dernières années, beaucoup a été fait, nous nous sommes dotés des moyens d’agir », a martelé le chef du gouvernement dans l’hémicycle, déroulant ses chiffres sur les hausses d’effectifs et le nombre de lois votées depuis 2012. Les djihadistes aux enseignants du nord du Burkina : « Tu fais l’école du Blanc, tu iras en enfer ! » Le Burkina Faso à l’épreuve du terrorisme (1/6).

Les djihadistes aux enseignants du nord du Burkina : « Tu fais l’école du Blanc, tu iras en enfer ! »

Après l’assassinat d’un des leurs, les 1 667 professeurs de la province du Soum ont pris la fuite. Des tableaux noirs portent encore des traces de craie, mais, face aux pupitres des maîtres, les petits bancs de bois sont vides. Un projet d’attentat « imminent » déjoué à cinq jours de la présidentielle. Deux hommes fichés « S » ont été interpellés mardi à Marseille.

Un projet d’attentat « imminent » déjoué à cinq jours de la présidentielle

Aucune cible n’a été identifiée mais certains éléments laissent craindre une attaque visant la campagne électorale. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Soren Seelow (avec le service France) La menace avait été identifiée par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) depuis près d’une semaine : un projet d’attentat dans la dernière ligne droite de la campagne présidentielle. Syrie : une centaine de morts dans un attentat visant des personnes évacuées près d’Alep. Les bus attaqués transportaient des personnes évacuées la veille de localités prorégime, en vertu d’un accord signé en mars entre les rebelles et le régime.

Syrie : une centaine de morts dans un attentat visant des personnes évacuées près d’Alep

Au moins 100 personnes ont été tuées, samedi 15 avril en Syrie, dans un attentat à la voiture piégée contre des bus d’évacuation près d’Alep, ont rapporté les Casques blancs, une organisation syrienne de défense civile. Un nouveau bilan de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), une ONG sise à Londres et disposant d’informateurs sur le terrain, fait état de 112 morts dimanche. Il s’agit de l’un des attentats les plus sanglants depuis le début de la guerre en Syrie il y a plus de six ans. « Parmi les morts figurent 98 personnes évacuées de Foua et Kafraya », a précisé Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’OSDH.

Les autres personnes tuées sont des travailleurs humanitaires locaux ou des rebelles, a-t-il précisé. Attaque de Dortmund : « aucun élément » ne relie le suspect interpellé à l’attaque du bus. Les enquêteurs restent prudents sur l’origine des explosions qui ont visé le bus de l’équipe de football.

Attaque de Dortmund : « aucun élément » ne relie le suspect interpellé à l’attaque du bus

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Thomas Wieder (Berlin, correspondant) et Rémi Dupré (Dortmund, envoyé spécial) Au lendemain des trois explosions qui ont visé le bus de l’équipe de football du Borussia Dortmund, mardi 11 avril, les enquêteurs n’ont pas de doute sur la nature « terroriste » de l’attaque. Mais ils restent très prudents sur son origine. Attentats de Paris et Bruxelles : les mystères de « l’homme au chapeau » Le rôle exact de Mohamed Abrini dans la cellule terroriste qui a frappé les deux capitales intrigue toujours.

Attentats de Paris et Bruxelles : les mystères de « l’homme au chapeau »

Il a livré sa version aux enquêteurs belges. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Soren Seelow Il est l’un des personnages les plus énigmatiques de l’enquête sur les attentats de Paris et de Bruxelles. Evaporé au lendemain des attaques du 13 novembre 2015, Mohamed Abrini est subitement reparu, quatre mois plus tard, poussant une bombe sur un chariot à l’aéroport de Zaventem, caché derrière des lunettes de soleil et sous un chapeau cloche qui lui vaudra le surnom d’« homme au chapeau ». Explosion à Dortmund : les recherches se concentrent sur une lettre de revendication. Le quart de finale de Ligue des champions entre Dortmund et Monaco a été reporté, mardi soir, après trois explosions près du bus de l’équipe allemande.

Explosion à Dortmund : les recherches se concentrent sur une lettre de revendication

Une enquête a été ouverte en Allemagne pour « tentative d’homicide », après une triple explosion à proximité du bus de l’équipe du Borussia Dortmund, avant son match contre l’AS Monaco en quarts de finale de la Ligue des champions. La police a précisé ne pas vouloir donner de détails sur cette enquête « pour des raisons tactiques » et évoque pour le moment une « attaque grave à l’explosif ». Antiterrorisme sur Internet : les approximations et les erreurs d’Emmanuel Macron. Le candidat d’En marche !

Antiterrorisme sur Internet : les approximations et les erreurs d’Emmanuel Macron

A présenté son programme pour lutter contre le terrorisme. Il veut forcer les entreprises de l’Internet à « une obligation de résultat » et à fournir leurs clés de chiffrement. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Martin Untersinger Emmanuel Macron a présenté son programme pour lutter contre le terrorisme sur Internet. Terrorisme, défense : les candidats veulent affirmer leur stature présidentielle. Au-delà de l’augmentation du budget de la défense, chaque candidat avance des propositions censées rassurer les électeurs. Les candidats à l’élection présidentielle n’ont plus qu’une idée en tête, à moins de deux semaines de l’échéance : « Faire président. » Un objectif que la nécessaire réponse au risque terroriste peut aider à atteindre, en essayant de démontrer le sérieux de ses propositions sur la sécurité ou le bien-fondé de son approche en matière de relations internationales.

Des quatre favoris de l’élection – François Fillon, Emmanuel Macron, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon –, l’ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy, fort de son expérience du pouvoir, semble partir avec une longueur d’avance. Mais le candidat d’En marche ! Et celle du Front national, qui présentaient tous les deux leurs mesures pour lutter contre le terrorisme, lundi 10 avril, n’entendent pas se laisser distancer. 2 % du PIB pour la défense. Un deuxième homme placé en garde à vue après l’attaque de Stockholm. La police suédoise a par ailleurs précisé, dimanche, que le premier suspect avait montré « de l’intérêt » pour l’Etat islamique.

Le Monde.fr avec AFP, AP et Reuters | • Mis à jour le. Etat d’urgence en Egypte après deux attentats meurtriers de l’EI contre les Coptes. Le président a déclaré la mise en œuvre de cette mesure pour trois mois, en réaction aux attaques qui ont fait 44 morts à Tanta et Alexandrie. Le président égyptien a déclaré, dimanche 9 avril, l’état d’urgence pour trois mois dans son pays, en réaction aux deux attentats à la bombe qui ont visé, plus tôt dans la journée, des églises coptes et fait 44 morts.

La mesure annoncée par Abdel Fattah Al-Sissi, dans une déclaration solennelle à la télévision, doit encore être approuvée par le Parlement. « Il y a une série de procédures qui vont être prises », a ajouté le chef de l’Etat, le visage grave. Le dernier bilan des autorités sanitaires recense 44 morts. La première attaque a eu lieu dans la matinée, à Tanta, grande ville située à une centaine de kilomètres du Caire, durant la célébration des Rameaux dans l’église Mar Girgis.

Elle a fait 27 morts et 78 blessés. A Alexandrie, la seconde offensive a été perpétrée en début d’après-midi. Visite du pape François. Au Québec, l’onde de choc post-attentat. Profondément divisée sur les leçons à tirer de l’attaque contre une mosquée, le 29 janvier, la classe politique a replongé dans ses anciennes querelles. Il y eut l’horreur de cette nuit glacée, de ces coups de feu tirés dans un lieu de paix, de ces traces de sang sur les tapis de prière et sur la neige tassée à l’entrée de la mosquée, de ces regards hagards, de ces cris stupéfaits. Et cette sidération qui, ce 29 janvier, a saisi le pays tout entier en apprenant le carnage, six morts, cinq blessés. « Pas ça ! Pas nous ! Pas ici ! Après l’attentat dans le métro, larmes et recueillement à Saint-Pétersbourg. Pour la première fois, la ville russe a été la cible d’une attaque. Une bombe placée dans une rame a fait 14 morts et 49 blessés. Aucune revendication n’a encore été émise.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isabelle Mandraud (Saint-Pétersbourg, envoyée spéciale) Peu de gens franchissent les portes, et la voix qui sort du haut-parleur, indiquant que le métro fonctionne de nouveau – hormis la ligne 2 –, paraît plus lugubre encore sous le porche de la station Place-Sennaïa. D’ici est partie, à 14 h 40, lundi 3 avril, la rame qui devait exploser quelques mètres plus loin. Pour la première fois, Saint-Pétersbourg a été la cible d’un attentat sur son sol, qui a fait quatorze morts et plus de quarante-neuf blessés, selon le dernier bilan communiqué par la ministre russe de la santé, Veronika Skvortsova. Attentat de Saint-Pétersbourg : la piste de l’islamisme en Asie centrale. Le profil du suspect identifié par les enquêteurs russes, de nationalité russe et né au Kirghizistan, pose un défi majeur à Vladimir Poutine.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isabelle Mandraud (Saint-Pétersbourg, envoyée spéciale) En moins de vingt-quatre heures, les enquêteurs russes ont dévoilé l’identité du principal suspect de l’attentat survenu lundi 3 avril dans le métro de Saint-Pétersbourg, qui a fait quatorze morts et quarante-neuf blessés, selon le dernier bilan des autorités. Né au Kirghizistan dans la minorité ouzbèke du pays, Akbarjon Djalilov, tout juste 22 ans, avait acquis la nationalité russe en 2011.

Avec des enfants-soldats sauvés des griffes de l’Etat islamique. Les djihadistes ont endoctriné de jeunes captifs yézidis pour en faire des « machines à tuer ». Attentat de Londres : huit personnes arrêtées, soupçonnées de préparer des actes terroristes. Attaque à Londres : raid de la police à Birmingham, sept arrestations. Attentats de Bruxelles : dans les mots des kamikazes. De nombreux fichiers audio retrouvés dans l’ordinateur des terroristes retracent les derniers jours avant les attaques, leurs projets et leurs hésitations.

A Londres, une attaque touche un symbole de la démocratie britannique. Un terroriste a frappé mercredi la capitale, causant la mort de trois personnes. Vingt-neuf personnes, dont sept dans un état critique, restaient hospitalisées jeudi matin. Les rendez-vous manqués de l’affaire Merah. Attaque d’Orly : l’assaillant était sous l’emprise d’alcool, de cannabis et de cocaïne. Ziyed Ben Belgacem, qui a été abattu par un militaire samedi à l’aéroport, était connu des services de polices pour des faits de droit commun. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le. « Carlos » jugé 42 ans après pour l’attentat du Drugstore Saint-Germain. Le 15 septembre 1974, une grenade lancée dans cette galerie marchande parisienne avait fait deux morts et trente-quatre blessés.

Plus de quarante-deux ans après les faits, le Vénézuélien Ilich Ramirez Sanchez, dit « Carlos », est jugé à partir du lundi 13 mars devant la cour d’assises spéciale de Paris pour l’attentat contre le Drugstore Saint-Germain, à Paris, qui avait fait deux morts et 34 blessés le 15 septembre 1974. Au terme d’un interminable feuilleton judiciaire ponctué par deux non-lieux et d’innombrables recours, cette ancienne figure du terrorisme révolutionnaire propalestinien, déjà condamné deux fois à la perpétuité, encourt une troisième condamnation à vie. A Mossoul, vive résistance de l’EI sur la rive occidentale du Tigre.

Après la reconquête des principaux bâtiments administratifs, les forces irakiennes s’apprêtent à lancer l’assaut de la vieille ville. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Rémy Ourdan (Mossoul, Irak, envoyé spécial) Les amoureux djihadistes de la tour Eiffel. L’artificier en chef des attentats de Paris et de Bruxelles a été identifié. La rénovation de l’islam de France avance dans la douleur. L’adolescent qui avait agressé un enseignant juif condamné à sept ans de prison. Arrestations antiterroristes du 21 février : deux des trois suspects mis en examen. Les quatre femmes du djihadiste Guiavarch. « Le djihadisme tend à se structurer durablement en France comme mouvement social » Attaque de Nice : les motivations troubles de Mohamed Lahouaiej Bouhlel. Yves Michaud : « Il y a toujours eu une pornographie de la violence »

« “S’en prendre à nous-mêmes” après le massacre de Nice représente la pointe la plus funeste, de notre nihilisme » Erdogan en route vers le sultanat. Irak : le djihadiste français Rachid Kassim visé par une frappe de la coalition contre l’EI. « Un projet d’attentat imminent » a été déjoué, annonce Bruno Le Roux.

Thomas et Sarah. C'est arrivé près de chez nous... Au Québec, les dangers de « l’insécurité culturelle » Nice, la grande blessée. Attaque au Louvre : les enquêteurs sur la piste d’un Egyptien. Attentat dans une mosquée de Québec : deux hommes arrêtés. Attentat dans une mosquée de Québec, l’acte d’un étudiant d’extrême droite. Arrestation de l’auteur présumé de l’attentat du Nouvel An à Istanbul. Les attentats de janvier 2015 ont fait plus de 200 victimes.

A Istanbul, les théories du complot fleurissent. Attentat meurtrier dans un club d’Istanbul. Anti-terrorisme : « Les assassinats ciblés sont parfois nécessaires, en parler non » Attentat de Berlin : Anis Amri, petit délinquant tunisien devenu djihadiste. Barbara Kunz : « L’Allemagne ne se voit pas en guerre contre le terrorisme » L’Allemagne sous le choc d’une série d’attaques. L’ambassadeur russe en Turquie tué par balle à Ankara. Berlin : un camion fonce sur un marché de Noël, au moins un mort. Attentat du Thalys : le projet raconté par le terroriste. Anti-terrorisme : « Les assassinats ciblés sont parfois nécessaires, en parler non » Turquie : au moins 13 soldats tués et 55 blessés dans une explosion à Kayseri. Afghanistan : l’organisation Etat islamique revendique un attentat meurtrier à Kaboul. Attentat de Nice : onze personnes interpellées à Nice et à Nantes. L’attentat contre une église copte au Caire réveille la colère de la minorité chrétienne.

Turquie : un groupe armé kurde lié au PKK revendique le double attentat à Istanbul. Istanbul frappée par deux attaques à la bombe, dix personnes interpellées. Boubaker El Hakim, émir français de l’Etat islamique et vétéran du djihad, visé par une frappe de drone. Visioconférences Lycée Jean-Pierre Vernant à Sèvres. Les cellules terroristes de Molenbeek envisageaient d’utiliser des voitures piégées, selon Europol. Allemagne : arrestation d’un employé du renseignement soupçonné de préparer un attentat islamiste. Ce que révèle l’enquête sur le démantèlement de la cellule de Strasbourg. L’Etat islamique, fruit des contradictions de l’Orient et de l’Occident. Terrorisme et traumatisme : qui et jusqu’où indemniser ? Les attentats du 13-Novembre ont changé la psychologie en France.

« Cette nuit du 13 novembre 2015, j’ai été observateur, sauveteur, victime puis miraculé » La vie d’après 13-Novembre. Comment définir le terrorisme ? Attentats à Bruxelles : « Qu’il y ait autant de gens en colère est très grave pour toute civilisation » Hommage aux victimes de Nice : « En ce 14-Juillet, vous vouliez admirer le ciel et non pas le rejoindre »