background preloader

Terrorisme

Facebook Twitter

La sexualité est essentielle pour comprendre la radicalisation. En janvier, le gouvernement américain rendait publics quarante-neuf nouveaux documents saisis, en 2011, dans la cache d'Oussama ben Laden à Abbottabad, au Pakistan.

La sexualité est essentielle pour comprendre la radicalisation

Parmi ces pièces –constituant le quatrième et ultime dossier dévoilé depuis 2012–, se trouve une lettre adressée à un collègue d'Afrique du Nord et dans laquelle le feu leader d'al-Qaida soulève «une question de la plus haute importance et du plus haut degré de confidentialité»: «Il s'agit du problème des frères qui t'accompagnent et qui, à cause de la situation qui leur a été imposée, sont confrontés à un regrettable célibat et à un manque d'épouses disponibles. Nous prions Dieu pour les en libérer. J'ai écrit au Cheikh/Docteur ((Ayman)), [al-Zawahiri], et j'ai consulté le Cheikh ((Abu Yahya)) [al-Libi]. Le Dr. La fastidiosité dont faisait preuve ben Laden dans la surveillance et la supervision de ses ouailles est connue.

Qu'il est bon de rire, parfois. Une répression sexuelle violente L'intérêt de la «modestie sexuelle» Pourquoi l’Etat islamique n’est pas dans une fuite en avant désordonnée mais dans une stratégie extrêmement pensée de déclenchement d’une guerre civile en Europe. C'est une stratégie efficace et très séduisante pour le monde musulman car dans ces pays, surtout arabes, contrairement à l’Europe, le passé califal est très fortement et unanimement valorisé et glorifié, y compris aux niveaux éducatifs et officiels.

Pourquoi l’Etat islamique n’est pas dans une fuite en avant désordonnée mais dans une stratégie extrêmement pensée de déclenchement d’une guerre civile en Europe

Daech escompte donc prendre aux mots les leaders musulmans qui ont inculqué cette fierté impériale et tentent d’être ainsi cohérents avec les racines de leur histoire religieuse. En commençant avec une sourate du Coran, les jihadistes essayent de se montrer comme très orthodoxes, ce qui est le propre et la raison des succès des salafistes en général partout dans le monde.

Les acteurs de l’EI essayent ainsi de séduire les cœurs des croyants intégristes qui ne sont pas forcement totalitaires. Enquête. Ce que veut vraiment l’Etat islamique. Cette grande enquête publiée dans The Atlantic offre un éclairage sans précédent sur les objectifs et les fondements idéologiques de Daech.

Enquête. Ce que veut vraiment l’Etat islamique

Soutenant la thèse selon laquelle l’organisation se définit essentiellement par sa lecture littérale du Coran, elle a suscité de nombreuses réactions. En voici, en exclusivité, l’essentiel. Qu’est-ce que l’Etat islamique [EI, Daech en arabe] ? D’où vient cette organisation et quelles sont ses intentions ? La simplicité de ces questions peut être trompeuse, et rares sont les dirigeants occidentaux qui connaissent les réponses.

L’organisation s’est emparée de Mossoul, en Irak, en juin 2014 et règne déjà sur une zone plus vaste que le Royaume-Uni. Terrorisme. Daech adopte la stratégie d’Al-Qaida. En commettant des attentats sanglants dans différents pays, l’organisation Etat islamique renoue avec les méthodes d’Al-Qaida, qui avait préféré le djihadisme international à l’implantation territoriale.

Terrorisme. Daech adopte la stratégie d’Al-Qaida

Beaucoup de points d’interrogation entourent les capacités terroristes de Daech. L’organisation a revendiqué le crash de l’avion russe dans le Sinaï, en Egypte [le 31 octobre], puis l’attentat à la bombe dans la banlieue sud de Beyrouth [le 12 novembre], puis les attaques de Paris. Il faut des capacités non négligeables pour mener toutes ces actions. Et surtout des capacités de renseignement pour contourner les mesures de sécurité dans les lieux visés. De même, on peut légitimement poser la question de savoir si le moment choisi, à savoir la veille de la réunion de Vienne au sujet de la Syrie [le 14 novembre], ne prouve pas que le régime de Bachar El-Assad et ses alliés sont les premiers bénéficiaires de ces attentats. A bout de patience Intérieur vs extérieur Omar Kaddour.

Analyse. Ne pas tomber dans le piège de Daech. Décryptage. Qui dirige Daech ? "L'islamophobie est soutenue par l'Etat" (Raphaël Liogier) Après les critiques de Manuel Valls lundi contre l'Observatoire de la laïcité, Raphaël Liogier, sociologue et spécialiste du fait religieux, a sévèrement critiqué le Premier ministre mardi sur France Info.

"L'islamophobie est soutenue par l'Etat" (Raphaël Liogier)

Pour lui, le message que Manuel Valls est en train d'envoyer c'est "on n'a pas le droit de dire qu'on est antisémite par contre, on peut légitimement dire qu'on est islamophobe. " Manuel Valls a rappelé, lundi, à l'Observatoire de la laïcité qu'il ne pouvait pas "dénaturer la réalité de cette laïcité". La critique visait Jean-Louis Bianco son président, mais aussi son bras-droit Nicolas Cadène, rapporteur général de l'observatoire, qui avait regretté dans un tweet la déclaration d'Elisabeth Badinter le 6 janvier sur France Inter, "Il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d'islamophobe".