background preloader

Terrorisme

Facebook Twitter

(20+) La guerre ne nous rend pas plus forts, elle nous rend vulnérables. Je refuse de vivre dans le monde que veulent nous imposer les terroristes.

(20+) La guerre ne nous rend pas plus forts, elle nous rend vulnérables

C’est pourquoi je veux que nous nous donnions les moyens de décider nous-mêmes de notre avenir, forts du courage et de l’exemple de tant de nos compatriotes à l’occasion des attentats de Paris et Saint-Denis. La guerre ne nous rend pas plus forts, elle nous rend vulnérables. Quelle est, en effet, la stratégie de Daech ? Elle est double et il faut savoir la prendre au sérieux pour la combattre. Bernard Cazeneuve, Cynthia Fleury. Du courage en démocratie. Comment juger les ennemis de l’État. Vanessa Codaccioni est maîtresse de conférences au département de science politique de l’Université Paris 8 et membre du laboratoire Cultures et Sociétés Urbaines (CRESPPA-CSU).

Comment juger les ennemis de l’État

Spécialisée dans la sociologie des procès politiques et de la répression étatique, elle publié en 2013 chez CNRS Éditions Punir les opposants. PCF et procès politiques (1947-1962). Depuis, Vanessa Codaccioni poursuit ses recherches sur la manière dont l’État fait face aux crimes politiques et terroristes, travaillant plus spécifiquement sur les États, les législations, et la justice d’exception. Elle parle ici de son dernier ouvrage : Justice d’exception. L’État face aux crimes politiques et terroristes, Paris, CNRS éditions, 2015. La Vie des idées : Quelles sont les événements qui justifient la mise en place d’une justice d’exception ? Vanessa Codaccioni : Les individus ou les groupes qui sont les cibles de la justice d’exception sont ceux qui sont considérés comme dangereux par et pour le pouvoir en place.

Terrorisme. Terrorisme.

Moyen-Orient

Where terrorism happens. Boris Cyrulnik : "toutes les guerres sont manipulées par le même groupe occulte" Les meurtriers de masse. Vingt-cinq ans après sa chute, l’ex-président tchadien Hissène Habré a été condamné à la prison à vie pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre (esclavage, viols, tortures, exécutions, séquestrations, etc., pendant la période de 1982-1990) par un tribunal spécial africain à Dakar. « L’Afrique a jugé l’Afrique », a réagi Clément Abaïfouta, le président de l’Association des victimes des crimes du régime de Hissène Habré (AVCRHH).

Les meurtriers de masse

Amnesty International a salué, de son côté, le fait historique que pour la première fois un ancien dirigeant africain a été condamné pour des crimes de droit international devant un tribunal siégeant dans un autre État africain. Mais rien n’est jamais simple, ni définitif. Abram de Swaan, dans Diviser pour tuer. Les régimes génocidaires et leurs hommes de main (Seuil, 2016), revient sur cette violence de masse exercée contre des civils désarmés, qui agit avec l’assentiment et le soutien des autorités et des institutions du régime en place. "Daech gagne à chaque fois que nous montons dans le sécuritaire" Gabriel Ringlet.

Gabriel Ringlet, prêtre et professeur émérite à l'Université catholique de Louvain était l'invité de Matin Prem1ère.

"Daech gagne à chaque fois que nous montons dans le sécuritaire" Gabriel Ringlet

Au micro de Robin Cornet, il s'est exprimé sur la prise d'otage à Saint-Etienne-du-Rouvray, lors de laquelle le prête Jacques Hamel a été égorgé. "Je n'ai qu'un cœur en guenille et deux mains tendues de brindilles. C'est l'innocence, c'est la pauvreté, ce vieux prêtre de 86 ans, qu'avait-il fait de mal? Ce n'est pas que lui, Daech s'en prend fondamentalement à l'innocence, s'en prend fondamentalement à tout ce qui est ténu. Il ne s'attaque pas particulièrement à la puissance. " "C'est là que nous sommes au cœur de la monstruosité, c'est ce qu'il y a de plus doux et de plus faible qui est rayé de la carte, et donc nous devons absolument nous unir face à ça. " Daech, un non-pratiquant de l'Islam Les discours tenu par le monde politique français suite à cet événement tragique étaient durs, teintés de références belliqueuses. "Etre devant Daesh, désarmé"

Livres

Attentat : quelle application pour son téléphone mobile ? L’application pour smartphones SAIP a été lancée 2 jours avant le coup d’envoi de l’Euro 2016 de Football.

Attentat : quelle application pour son téléphone mobile ?

Suite aux attentats successifs survenus dans l’hexagone au cours de l’année 2016, cette compétition sportive est sans nul doute la plus menacée de l’histoire. Pour propager l’information d’une attaque le plus rapidement possible, pour éviter la saturation des numéros de téléphone d’urgence comme le 17 de la Police, et pour éviter la diffusion de fausses informations, le gouvernement a opté pour cette forme de dispositif.

Il a été préféré à l’envoi massif de SMS qui a été jugé trop coûteux et aurait pu faire les frais d’un engorgement des réseaux téléphoniques. Une fois installée, l’application propose une interface volontairement minimaliste. Elle répond à 2 questions simples et vitales : quoi et où ? Pour disposer pleinement de cette application, il faudra bien veiller à : Télécharger SAIP pour iOS (iPhone et iPad) ou pour Android.