background preloader

L'Union Européenne

Facebook Twitter

Pourquoi je vais voter contre l’Union européenne. Vous l’avez compris, je suis remonté contre l’Union européenne. Je pourrais aussi vous parler des articles des traités de Rome et de Lisbonne, qui entrainent les délocalisations et les accords asymétriques (avantageux pour les pays hors UE) en plus de tout ce que j’ai cité plus haut, du fait que nous sommes contributeur net à l’UE de 8milliards d’euro par an, du TSCG, du two-pack et du six-pack (qui nous privent totalement de notre politique économique), du rétablissement de la peine de mort(art. 3ac), etc.Pour leur prochain mandat, nos députés seront appelés à voter pour les accords transatlantiques (TAFTA).

Je vous invite à vous renseigner là dessus. Dans les grandes lignes, ce sont des accords de libre-échange entre le bloc nord-américain et l’UE. Donc harmonisation des législations (bien sûr vers le bas et au profit des USA). Tous les partis politiques vous parlent d’une autre Europe, l’Europe sociale, l’Europe des nations, l’Europe écolo, etc. Amicalement. Des fédéralistes européens financés par des chefs de l'espionnage américain. Télécharger au format PDF Ambrose Evans-Pritchard – BruxellesDaily Telegraph, le 19 septembre 2000 Des documents déclassifiés du gouvernement américain montrent que la communauté du renseignement des États-Unis a mené une campagne dans les années 1950 et 1960 pour favoriser l’unification de l’Europe.

Celle-ci finança et dirigea le Mouvement fédéraliste européen. Les documents confirment des soupçons émis à l’époque : en coulisse, l’Amérique travaillait avec acharnement à pousser la Grande-Bretagne à s’intégrer à un État européen. Certains de ces documents, découverts par Joshua Paul, chercheur à l’Université de Georgetown à Washington, avaient été mis à disposition par les Archives nationales américaines. Le vice-président, Allen Dulles, était le directeur de la CIA pendant les années 1950. L’European Youth Campaign, une branche du Mouvement européen, était entièrement financée et contrôlée par Washington. Traduit de l’anglais par Laurent Dauré. Pacte de stabilité et coordination des politiques économiques. Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact Synthèses de la législation de L'UE EUROPA > Synthèses de la législation de l'UE > Économie et monnaie > Pacte de stabilité et coordination des politiques économiques Page d’accueil Tous les thèmes Didacticiel Recherche Quoi de neuf?

Plan du site Index alphabétique Glossaire We are migrating the content of this website during the first semester of 2014 into the new EUR-Lex web-portal. Do you have any questions? Pacte de stabilité et coordination des politiques économiques Le pacte de stabilité et de croissance vise à assurer la discipline budgétaire des États membres pour éviter l’apparition des déficits excessifs. Avis juridique | À propos de ce site | Recherche | Contact | Haut de la page.

Le prix Charlemagne décrypté. Carte postale éditée à Paris en 1942, pour célébrer avec l'Allemagne nazie le... Je présente ici un scan de la carte postale d’époque que j’ai montrée au journaliste Abdelkrim Branine et que j’ai commentée à l’antenne dans l’émission « Toute la République » diffusée ce dimanche 11 mai 2014 sur BEUR FM. Cette carte postale, éditée à Paris sous l’Occupation, célébrait avec l’Allemagne nazie le 1200e anniversaire de Charlemagne. Vendue pendant la Seconde exposition de « la France européenne », cette carte postale avait un objectif politique évident : tenter de vendre à l’opinion publique française l’idée selon laquelle l’Allemagne nazie était un vainqueur pacifique, n’ayant pour but que de créer une « Europe nouvelle » où la France aurait toute sa place. L’invocation anachronique de Charlemagne, présenté comme ayant régné sur un empire européen, « ni allemand ni français », avait pour but de rallier les Français à la Collaboration avec le Reich hitlérien.

François Asselineau. L'histoire de l'Union européenne. Les pères fondateurs de l’UE L’Union européenne dans laquelle nous vivons aujourd’hui a été créée sous l’impulsion de plusieurs dirigeants visionnaires. Cet espace de paix et de stabilité que nous tenons pour acquis n’aurait pas pu voir le jour sans leur énergie et leur motivation.

Rassemblant aussi bien des résistants que des avocats, ces personnalités issues d’horizons divers étaient mues par un même idéal : une Europe pacifique, unie et prospère. Outre celles présentées ci-dessous, de nombreuses autres personnes ont travaillé sans relâche pour faire aboutir le projet européen. Une Europe en paix – Les débuts d'une coopération L'Union européenne a été créée dans le but de mettre fin aux guerres qui ont régulièrement ensanglanté le continent pour aboutir à la Seconde guerre mondiale.

Le boom des années 60 – Une période de croissance économique Une Communauté en pleine expansion – Le premier élargissement Une Europe en pleine mutation – La chute du mur de Berlin Une Europe sans frontières. Traités européens. Les traités européens sont des accords contraignants adoptés par tous les États membres de l'Union européenne. Ils définissent les objectifs poursuivis par l'UE, les règles de fonctionnement des institutions européennes, les procédures à suivre pour prendre des décisions et les relations entre l'UE et les États membres. Ces traités sont modifiés pour satisfaire à différents objectifs: renforcer l'efficacité et la transparence de l'UE, procéder aux adaptations nécessaires pour accueillir de nouveaux États membres et élargir la coopération entre les pays de l'UE à de nouveaux domaines, comme la monnaie unique.

Les institutions européennes adoptent des actes législatifs, en accord avec les traités, que les États membres doivent ensuite mettre en œuvre. Les textes des traités, la législation, la jurisprudence et les propositions législatives peuvent être consultés intégralement dans EUR-Lex, la base de données de la législation européenne. Les principaux traités sont les suivants: Les grandes étapes de la construction européenne.

La crise financière dans l’Union européenne L’Europe est confrontée à la crise économique et financière qui a touché l’ensemble du monde et à laquelle la zone euro est durement confrontée depuis 2010. Plusieurs pays de la zone euro se sont retrouvés en difficultés financières dont la Grèce, le Portugal et l’Irlande, représentant une menace pour la stabilité de la zone euro.

Des mécanismes d’aide financière (le MESF – Mécanisme européen de stabilisation financière et le FESF – Fonds européen de stabilité financière) ont alors été mis en place afin d’octroyer des prêts aux pays en difficulté. Mais la crise s’est aggravée : ces mécanismes se sont avérés insuffisants pour aider la Grèce, la crise s’est propagée à d’autres pays dont l’Espagne et l’Italie, etc.Les États membres de la zone euro ont alors décidé de mettre en place un mécanisme de soutien durable et indépendant du FMI : le Mécanisme européen de stabilité (MES), doté d’une capacité d’action totale de 750 milliards d’euros. Traité de Lisbonne.