background preloader

Société et vie quotidienne

Facebook Twitter

Industrie étrusque. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Industrie étrusque

Fonderie : La Chimère d'Arezzo. Travail du bronze : Casque étrusque. L'Industrie étrusque est d'abord métallurgique car elle s'appuie sur une région riche en matières premières, une véritable « Étrurie du fer » autour de Populonia et de l’île d’Elbe. Également soucieux de leur mythologie, Velch est la déesse du feu et des métaux. « Au-delà de la cité que les Tyrrhéniens nomment Populonia, il y a une île que l’on nomme Aithaleia. Étrurie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Étrurie

Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Carte de l'Étrurie à son expansion maximum L'Étrurie était le territoire des Étrusques. Il correspond à l'actuelle Toscane, s'étendant durant la période de son expansion maximum, au-delà de l'Apennin tosco-émilien jusqu’à la plaine du Pô et son embouchure, à Hadria, port antique qui donna son nom à la Mer Adriatique. Au sud, le territoire étrusque s'étendait au-delà de Rome (comprise), jusqu’à Capoue. Calendrier étrusque. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Calendrier étrusque

Le calendrier étrusque (le kalendae[1] qui donnera les calendes chez les Romains) est d'abord un calendrier lunaire[2],[3]. Comme beaucoup des informations qui nous sont parvenues sur leur civilisation, c'est par les inscriptions à destination rituelle que l'on a connaissance de leur calendrier. L'année est de 304 jours, répartis en 38 « semaines » de huit jours (le neuvième est consacré au marché). Selon certaines sources (Macrobe, Solin), cette année est divisée en dix mois : six de 31 jours, et quatre de 30 jours[3]. Pour d'autres[2], ces 10 mois sont 5 mois de 29 jours et 5 de 30 soit 295 jours, soit : Primus, Secundus, Tertius, ... La division du temps[modifier | modifier le code] Traces archéologiques[modifier | modifier le code] La Tabula Capuana, calendrier religieux divisé en 10 mois[6]. Bornage étrusque. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bornage étrusque

Le bornage étrusque est le principe du « bornage des biens » instauré par les augures étrusques, très respectueux du droit de propriété. Musique étrusque. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musique étrusque

Tomba dei Leopardi, danseur et musiciens La musique Étrusque. Description[modifier | modifier le code] Les informations trouvées sur la danse chez les étrusques proviennent des tombes: fresques, dessins sur vases, inscriptions, sculptures, mobilier. Ludi circenses. Ludi scaenici. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ludi scaenici

Le kottabos dressé au centre. Tombe des Jongleurs, Nécropole de Monterozzi. Description[modifier | modifier le code] Les ludi scaenici faisaient partie des ludi, jeux organisés dans le cadre de la confédération étrusque des douze cités (dodécapole) qui, lors de ces manifestations religieuses et spectaculaires, retrouvait son unité. Les fresques des tombes étrusques représentent des scènes où la musique occupe une place primordiale ainsi que les jeux funéraires qui nous sont connus (Nécropole de Monterozzi). Ils pouvaient aussi être des jeux sacrés funéraires en l'honneur des défunts ou des rituels en faveur des dieux afin de solliciter des faveurs ou d'apaiser leur colère.

Ils sont funéraires ou sacrés (ludi sacri), lorsqu'ils sont offerts à diverses divinités. La société étrusque. Essor des villes et de l’aristocratie Pour les Romains, les Étrusques avaient fondé les premières villes d’Italie.

La société étrusque

"Romulus avait fait venir de Tyrrhénie des hommes pour le guider et lui enseigner en détail les rites et les formules à observer, comme dans une cérémonie religieuse. Le fondateur, ayant mis à sa charrue un soc d’airain, y attèle un bœuf et une vache, puis les conduit en creusant sur la ligne circulaire qu’on a tracée, un sillon profond. Des hommes le suivent qui sont chargés de rejeter en dedans les mottes que la charrue soulève, et de n’en laisser aucune au dehors. " (1) Dès l’époque villanovienne, il existe déjà une certaine hiérarchie sociale : seules certaines sépultures contenaient des armes en bronze et de la vaisselle métallique. Économie et commerce étrusques. Le développement de la société étrusque repose surtout sur des ressources naturelles exceptionnelles, des techniques raffinées et des contacts avec d’autres peuples culturellement plus avancés comme les Grecs et les Phéniciens car la civilisation étrusque s’est rapidement ouverte vers l’extérieur : de riches objets d’importation retrouvés dans les tombes villanoviennes témoignent de l’existence d’un commerce maritime international vers l’Étrurie dès la fin de l’âge du bronze.

Économie et commerce étrusques

Une économie prospère La fertilité agricole de l’Étrurie lui permit à plusieurs reprises de venir au secours de Rome menacée par la famine. Quant au vin, il était exporté vers le sud de la Gaule par navires entiers. L’essor de l’agriculture s’accompagna d’une mise en valeur du territoire par la réalisation de travaux d’irrigation. L’abondance des forêts constituait la matière première indispensable à la construction maritime mais aussi à l’exploitation minière. Le commerce maritime.