background preloader

La vie des seigneurs

La vie des seigneurs
Chevalier à table, forteresse de la tour Blanche, Londres. Photo © Olivia Gaultier 2011 Dans les trois ordres de la société médiévale, les nobles sont qualifiés du latin de Bellatores : ceux qui font la guerre. S'il y a plusieurs échelons de puissance chez les nobles, selon les terres gouvernées, ils adoptent un même mode de vie : l'habitat (maison forte, château fort), l'alimentation surabondante, l'apparat de la vie de cour (banquets, danse, musique), des activités assez violentes, comme chasse et tournoi, en rapport de simulacre avec celle de la guerre. Le luxe assied symboliquement le seigneur dans son autorité et prestige : un mode de vie en représentation, dont la profusion doit rester visible, hors de tout souci de mesure. Conserver table ouverte par exemple est indispensable, et permet de produire apparitions de domestiques, effets de service, souvent entrecoupés d'attractions.

http://education.francetv.fr/dossier/le-moyen-age-la-vie-quotidienne-o27816-la-vie-des-seigneurs-817

Related:  Vie quotidienne au Moyen-AgeSociété médiévaleMOYEN-AGE

La vie des paysans Le viticulteur, Barthélemy l'Anglais, Livre de Propriétés des Choses,enluminure fin XVe siècle © BnF Le verbe latin dont le sens est travailler (laborare) a donné le français labourer. Cela en dit long sur le sens large, dans les trois ordres sociaux médiévaux, de celui des Laboratores : ceux qui travaillent. Si ce mode de vie représente celui des neuf dixièmes de la population, il y a dans cet ordre des différences de statut social, notamment entre serfs et vilains. La vie quotidienne au Moyen Âge Introduction Cet article regroupe plusieurs aspects des mœurs et de la vie quotidienne au Moyen Âge. Nous étudierons successivement : La vie urbaine au Moyen Âge, avec l'expansion des communes et la description de ParisLa vie des paysans à la campagneLes divertissements populaires tels que les foires ou les tournois de chevaliersLes mœurs et coutumes, habillement, coiffures, rôle des femmes... La vie urbaine Les communes

Le monde paysan au Moyen Âge - Francetv Éducation Une petite chaumière Durant les mois d’hiver, les paysans restent dans leurs chaumières, faites de pierres et de bois, et recouvertes d’un toit de chaume. En général, elles ne sont constituées que d’une pièce. On se tient la plupart du temps près de la cheminée, source de chaleur et de lumière. Dans le fond, une grande paillasse fait office de lit unique. Les bêtes sont parquées dans une salle attenante, la chaleur animale s’ajoutant ainsi à celle du foyer.

Spectacles, tournois et fêtes Walter Von Klingen, chevalier de la cour du Roi Rodolphe 1er,lors d'un tournoi. source Meister der Manessischen Liederhandschrift © The Yorck Project - Free Software Foundation, Inc. Nous interdisons ces foires détestables où viennent les chevaliers pour exhiber leurs forces. Ils s'y rassemblent avec une audace téméraire et il advient souvent mort d'homme et péril pour les âmes. À ceux qui y trouvent la mort, on refusera une sépulture chrétienne. Ainsi le concile de Clermont, en 1130, condamne-t-il les tournois, ces « spectacles » très populaires du Moyen âge. Pour la gloire, pour une dame, pour relever un défi ou pour de l'argent, des chevaliers et des princes se lancent dans ces simulacres de batailles, qui peuvent aller jusqu'À la mort de l'adversaire.

Moyen Age : Parler comme au Moyen Âge Krän le barbare © Herenguel - Loyvet Un exercice de style est de s'accorder quelques heures à l'apprentissage du "parlé médiéval". Humour, je vous l'accorde, mais ces termes bien de chez nous devrait vous faire passer un bon moment. Vivre à Paris au Moyen Âge - Francetv Éducation La ville s’agrandit Charles V fait construire autour de Paris une nouvelle enceinte plus grande qui protège les faubourgs. Aux portes de la ville la circulation des hommes et des marchandises est contrôlée. La nuit, les entrées sont closes et de lourdes chaînes sont tendues en travers de la Seine. Divertissements Les chevaliers s'affrontent Les seigneurs cherchent à s’illustrer dans les tournois. Ces jeux militaires contribuent à l’apprentissage puis à l’entraînement à la guerre. Ce sont de grandes fêtes organisées sur deux ou trois jours.

Est-ce que le Moyen Âge est uniquement un monde de chevaliers? Situation d'apprentissage et d'évaluation (SAÉ) / 1er cycle du secondaire Cette SAÉ est en cours de révision, merci de votre compréhension. Est-ce que le Moyen Âge est uniquement un monde de chevaliers? Est-ce le principal héritage du Moyen Âge? La situation d’apprentissage vise à amener l’élève à se questionner sur l'essor du commerce, de la bourgeoisie marchande et des villes au Moyen Âge. Il doit en identifier les éléments de continuité et de changement et interpréter les conséquences dans la durée.

Ville au Moyen Âge La ville séparée du monde rural par ses fortifications En Europe occidentale, au Moyen Âge, les villes étaient beaucoup moins nombreuses et plus petites que celles d'aujourd'hui. La ville c'était alors un grand nombre d'habitants regroupés dans un espace fortifié de grandes dimensions. La ville s'oppose au plat pays, où les villages ne sont pas fortifiés. La population urbaine est composée du personnel religieux, du personnel judiciaire, des autorités seigneuriales (car la plupart des villes ont un, voire plusieurs, seigneurs). Mais la plus grande partie est composée par le monde de la boutique et de l'atelier, c'est-à-dire les commerçants et les artisans.

Grands banquets Préparer une salle Les grandes dates du calendrier chrétien (Noël, Pâques, la Pentecôte...) ou les événements familiaux (mariage, baptême...) fournissent de nombreuses occasions d’organiser un banquet. Le roi et les princes en profitent pour impressionner leurs invités par un étalage de luxe. MOYEN AGE Paysans « Ils traînent tant de peine et de douleur. Ils endurent de grands tourments : la neige, la pluie et le vent, travaillant la terre de leurs mains. » Benoît de Sainte-Maure, Estoire des ducs de Normandie, XIIè siècle. In Bordas, Terres d’Histoire. Histoire, Géo., Ed. civ. Alimentation et hygiène de vie au Moyen Âge Alimentation et hygiène de vie doivent suivre l’alternance des jours « gras » et jours « maigres » du calendrier religieux, et le « Vivre en bon chrétien » définit ici la bonne mesure entre besoins du corps et salut de l’âme. La viande, perçue comme liée au péché de chair, est interdite les jours maigres. De même, aliments à base de graisses animales, œufs et laitages, le sont pendant le Carême. Ce temps pascal du Carême englobe le renoncement aux plaisirs sexuels, autre pulsion « animale » que le chrétien doit être apte à maîtriser. Durant toute l’année, la viande est prohibée le vendredi, jour de la mort du Christ, et donc jour maigre de la semaine chrétienne. Les aliments proscrits sont remplacés par le poisson, dont la nature est « froide et humide », sans vision de sang, et donc ne risque pas d’échauffer le mangeur, de l’inciter à « l’incendie de la luxure ».

Le monde paysan Une petite chaumière Durant les mois d’hiver, les paysans restent dans leurs chaumières, faites de pierres et de bois, et recouvertes d’un toit de chaume. En général, elles ne sont constituées que d’une pièce. On se tient la plupart du temps près de la cheminée, source de chaleur et de lumière. Dans le fond, une grande paillasse fait office de lit unique. Les bêtes sont parquées dans une salle attenante, la chaleur animale s’ajoutant ainsi à celle du foyer.

Related: