background preloader

Parler du féminisme et du genre à des enfants et des ados

Parler du féminisme et du genre à des enfants et des ados
Je m’aventure en terrain légèrement inconnu, car je m’adresse généralement, par défaut, à un public adulte (non, je ne parle pas d’un site porno). Je sais que des adolescent·e·s me lisent mais je n’adapte pas mon discours en fonction de publics précis. Ce post évoque différentes ressources et s’adresse à à des adultes (parents, professeurs, éducateurs/trices…) qui souhaiteraient parler de féminisme et de genre à des enfants ou des ados, mais aussi évidemment à ces derniers·e·s. Je ne remets pas ici les différents blogs et sites que je recommande déjà dans les liens (colonne de gauche). Ce serait super que vous partagiez les ressources que vous connaissez et/ou utilisez en commentaire, ce sera utile pour tout le monde (y compris moi!). Je ne donne que quelques exemples, que je ne classe pas forcément en fonction des publics car certaines s’adressent à des enfants et ados de tous âges. Général – Sur un thème précis: l’histoire faite / vue par les femmes. Pour les ados – Quelques livres:

http://cafaitgenre.org/2014/03/21/parler-du-feminisme-et-du-genre-a-des-enfants-et-des-ados/

Related:  Dossie EMC: Egalité fille garçonVie quotidienneGenre, stéréotype, éducation à la mixité, égalité filles/garçon.

Egalité fille garçon, parité : comment enseigner cela en classe ? Enseigner la parité, belle idée, mais comment s'y prend-on ? Piste 1 : la littérature de jeunesse : On peut étudier des héroïnes intéressantes en littérature de jeunesse.Découvrir absolument les éditions Talents Hauts, dont une des lignes éditoriales est l'égalité des sexes.Un coup de coeur pour La princesse et le dragon qui est, parait-il, un incontournable. (selon @2vanssay)Lire des contes, relever les adjectifs employés en fonction du sexe des personnages, les réécrire.. (@vincentcarriere)En commentaire, des visiteurs conseillent Mademoiselle Zazi a-t-elle un zizi ?

La stratégie du mauvais élève un peu ancien sur un blog nommé "Paroles de Papa". Je résume rapidement de quoi il s'agit si vous ne voulez pas vous en infliger la lecture intégrale, rapidement roborative et prévisible : un père s'occupe seul de ses deux enfants pour la journée et publie les échanges de SMS avec sa conjointe, échanges qui montrent comme il est trop pas doué LOL genre il amène le gamin à McDo et dit que c'est équilibré parce que les frites c'est des légumes MDR et aussi il sait pas reconnaître la machine à laver et le lave-vaiselle ROFL. Vous avez là l'essentiel des ressorts comiques, et comme vous pouvez le voir, on se bidonne mais d'une force peu commune. Histoire authentique ou simple blague un brin caricaturale ? Ce n'est pas le plus important. Ce que l'on peut voir mis en scène et justifié, c'est ce que l'on peut appeler avec Jean-Claude Kaufmann la "".

La littérature jeunesse face aux stéréotypes de genre Comme dans les médias, l’image des filles et des femmes, des garçons et des hommes dans la littérature -et en particulier la littérature jeunesse- a un impact considérable sur la construction de l’identité sexuée des filles et des garçons. Amazone a épinglé pour vous quelques initiatives en contre-pied des filles rêveuses et des garçons actifs. Des livres non sexistes, ça existe ! Des références pour commencerLa Commission jeunesse du Service général des Lettres et du Livre (Fédération Wallonie-Bruxelles) a publié Les bibliothèques s’impliquent

L'étranger dans la littérature de jeunesse - fiche pédagogique Cette fiche pédagogique a été élaborée en 2008 par le groupe du comité de lecture Télémaque. Elle est accompagnée d'une bibliographie en littérature de jeunesse. consulter la bibliographie Au sommaire de cette fiche : Qu’entend-on par « étranger » ? La définition de « l’étranger » est délicate, car relative. Savoirs CDI: Littérature de jeunesse et genre La question du genre est bien au cœur des recherches récentes en littérature de jeunesse et une des priorités de l'école pour les années à venir. L'analyse sociologique de Sylvie Ayral, « La fabrique des garçons » [51] avait démontré, en 2011, combien les stéréotypes ancrés inconsciemment en chacun de nous pouvaient infléchir les comportements des adultes, comme des élèves. Son étude portait sur cinq collèges aux caractéristiques socioculturelles très diverses et témoignait de chiffres plutôt édifiants puisque 75 à 84% des élèves ayant reçu une punition sont des garçons et ils représentent 84,2 à 97,6% des élèves « sanctionnés pour violence sur autrui ». La sociologue posait donc la question d'une tendance à la transgression et à la violence qui serait d'un tempérament, d'une nature masculine voire relever d'une fatalité comme semblent le penser adultes et élèves des deux sexes.

[Enquête] Les pratiques urbaines nocturnes des femmes à Paris, un combat pour l’espace L’étude des pratiques urbaines à travers le prisme du genre permet de révéler un certain nombre d’inégalités entre les femmes et les hommes en termes d’accès aux espaces publics. Les rappels à l’ordre quotidiens sur la « naturelle vulnérabilité » des femmes, qu’il s’agisse du discours médiatique ou encore du harcèlement ordinaire dans la rue, favorise le développement d’un manque de légitimité à fréquenter l’espace public chez les femmes, sentiment renforcé dans un contexte nocturne. Pourtant, si l’on reprend les chiffres de l’enquête ENVEFF (Enquête Nationale sur les Violences Envers les Femmes en France) analysés par Stéphanie Condon*, nombreuses sont les femmes, en particulier les jeunes femmes (20-29ans), à sortir seule dans l’espace public afin de profiter de la vie nocturne de la capitale (jusqu’à 83,4% pour la tranche des 20-24ans, 65,2% pour les 25-34ans) .

Le genre à l’école maternelle : les représentations, jugements et attentes des enseignantes de grande section 1Depuis les années quatre-vingt-dix, de nombreuses recherches en éducation se sont interrogées sur le rôle de l’école dans la socialisation des garçons et des filles et dans la « fabrication » de différences liées au sexe. À partir de l’observation des pratiques enseignantes à l’œuvre dans la salle de classe, elles ont mis en évidence différents processus quotidiens par le biais desquels les élèves accumulent un capital d’expériences différent en fonction de leur sexe d’assignation et au travers desquels ils apprennent à devenir une élève-fille ou un élève-garçon (Zaidman, 1996 ; Mosconi, 2001). 2Au niveau de l’école maternelle, les recherches sur cette problématique liant genre et pratiques enseignantes sont moins nombreuses et les résultats sont parfois même contradictoires. 3La première partie de cet article est consacrée à la présentation des éléments de la problématique dans laquelle s’inscrit la question des représentations différenciées en fonction du sexe des élèves. Procédure

Des livres jeunesse qui luttent contre le sexisme *slogan utilisé par l’association Mix-cité Ça faisait longtemps que nous n’avions pas parlé de livres qui combattent les clichés sexistes, et vous savez à quel point ça me tient à cœur. Voici trois albums devenus des classiques et un livre pour les parents pour aller plus loin. Marre du rose ! Elle c’est le noir qu’elle aime alors pourquoi elle mettrait du rose ?

ChanGements pour l’égalité - Des îles et des ailes - 2015 Aujourd’hui, l’égalité femmes/hommes apparaît à beaucoup comme un combat dépassé ou secondaire alors que, les déterminismes sociaux sont toujours à l’œuvre dans la société et que l’émancipation sociale ne va pas de soi.En enfilant ses « lunettes » de genre, ChanGements pour l’égalité (CGé) a voulu interroger le rôle émancipateur de l’École et examiner ce qu’elle ouvre comme horizon aux élèves - filles et garçons - pris en étau entre un discours égalitaire et une réalité qui ne l’est pas. À travers un dispositif d’analyse collective, CGé a donné la parole aux enseignant-e-s, aux formateurs et aux formatrices d’enseignant-e-s qui se mobilisent sur cette question. Pourquoi ce choix ? Qu’est-ce qu’ils et elles entreprennent dans leurs classes/groupes et avec quelles intentions ?

Le partage inégal des « tâches ménagères » Texte intégral 1 Voir sur ces différents points mon ouvrage récent : Roland Pfefferkorn, Inégalité et rapports soci (...) 2 Françoise Battagliola, La Fin du mariage ? Jeunes couples des années 80, Paris, Syros, col. Altern (...) 3 Même si, sur ce dernier point, il convient peut-être de nuancer le propos en raison des règles de (...) 1Au cours des dernières décennies des changements positifs sont intervenus dans les sociétés européennes, et plus particulièrement en France, qui ont permis aux femmes de conquérir une plus grande autonomie à l’égard des rapports conjugaux : quant à leur entrée et maintien dans une relation conjugale, voire quant aux modalités de ces rapports.

Outils égalité filles-garçons Savoir repérer des stéréotypes sexués facteurs d’inégalité dans les ressources éducatives constitue un levier pour réfléchir à ses pratiques professionnelles. Des scénarios pédagogiques et des exemples de documents donnent des pistes de mise en œuvre. Repérer les inégalités Repérer les inégalités dans le quotidien (2) Égalité filles-garçons : des ateliers collège-lycée pour décrypter les stéréotypesDispositif original de médiation entre lycéens et collégiens au sein d’une cité scolaire, « Ensemble, construisons l’égalité entre filles et garçons » vise à sensibiliser des élèves à la présence et au rôle des stéréotypes de genre.

Des livres qui combattent le sexisme Ils lui prédirent avec terreur Quelle horreur Qu’il allait être paraît-il Pas viril Dirent qu’il fallait mettre aussitôt une auto Dans les mains de ce petit mâle AnormalXavier (Anne Sylvestre 1981) Oui on s’intéresse aujourd’hui au sexisme, sujet qui me tient à cœur. Philo fait du foot tous les samedis… sauf que Philo déteste le foot ! DE L'ECOLE MIXTE A L'ECOLE NON-SEXISTE. Evolution des conceptions relatives au sexe, au genre et à la sexualité dans le système éducatif français. Plan du mémoire: Première partie : La socialisation sexuée à l’école : construction d’un objet de réflexion Deuxième partie : Revendiquer l’égalité filles-garçons à l’école : du genre au queer ? Troisième partie : Politiques et pratiques pédagogiques : vers une éducation non-sexiste ? Le sexe est progressivement devenu une variable pertinente pour analyser le fonctionnement du système éducatif. La recherche s’intéresse aux filles et aux garçons à l’école depuis trente ans, bien que l’institutionnalisation d’un tel champ de recherche ait été relativement tardive en France. La perception des différences entre filles et garçons en éducation a longtemps été essentiellement quantitative (taux de scolarisation, résultats scolaires, flux d’orientation).

Horloge biologique: non vous n'êtes pas périmée à 30 ans Si vous êtes une trentenaire, que vous n'avez pas encore d'enfant, vous avez sans doute déjà été confrontée à un discours fort répandu: «Grouille-toi de faire un gosse, il sera bientôt trop tard.» Outre le fait que vous ne voulez peut-être pas d'un être brailleur qui anéantira vos grasses matinées, il se trouve que c'est faux. Il est loin d'être trop tard. Jean Twenge décrit dans The Atlantic son expérience. Divorcée à 30 ans, remariée peu après, sans enfant et très désireuse d'en faire, elle a été terriblement angoissée par le discours ambiant qui lui suggérait que bon, à l'aube de son second mariage, la maternité lui était peut-être passée sous le nez. Elle explique:

Related: