background preloader

TERMINALE HISTOIRE

Facebook Twitter

Problem loading page. Comprendre la situation en Syrie en 6 minutes. Pourquoi Alep est-elle finalement tombée ? Jérusalem, une guerre pour l’éternité. Conflits territoriaux autour des cimetières musulmans et juif de Bab ar-Rahma, Yosefiya et Har HaZeitim. Jérusalem est une capitale politique, effective pour l’État d’Israël depuis 1950 bien qu’elle soit contestée et non reconnue par l’ONU, théorique pour la Palestine depuis la revendication de 1950 par l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP).

Jérusalem, une guerre pour l’éternité. Conflits territoriaux autour des cimetières musulmans et juif de Bab ar-Rahma, Yosefiya et Har HaZeitim

Jérusalem est aussi une capitale religieuse, assise de l’unique sanctuaire du judaïsme, les vestiges du Temple sont situés au coeur de la vieille ville de Jérusalem, lieu le plus saint d’une terre sainte, mais aussi troisième ville sainte de l’islam après la Mecque et Médine (Encel, 2008). À la discorde engendrée par l’intrication de ces deux statuts s’ajoutent le statut de ville sainte chrétienne et la présence fort ancienne des autorités orthodoxes, arméniennes et catholiques. La ville de Jérusalem est l’objet d’innombrables travaux qui relèvent de deux logiques principales, l'une religieuse (Halbwachs, 1941, Passia Team, 2014), l'autre géopolitique et historique (Dieckhoff, 1989, Parizot, 2013).

Évolution géopolitique de Jérusalem 1. Évolution du territoire israélien et multiplication des colonies. Skip to main content Search form © ARTE France 13 septembre 2016 Évolution du territoire israélien et multiplication des colonies Pays : Israël Tags : Colonisation, Cisjordanie Sommaire Les colons israéliens : un obstacle à la paix Depuis sa création en 1948, l’État d’Israël a conquis plusieurs territoires sur ses voisins, augmentant sa superficie de plus d’un tiers.

Évolution du territoire israélien et multiplication des colonies

Dernière màj le 21 septembre 2016 Les Colons (1 & 2) International, Israël Colons : la menace Israël : la loi des colons. Le conflit israélo-palestinien en représentations. Le conflit israélo-palestinien en représentations Issues d’une enquête réalisée auprès de 221 étudiants de licence d’histoire et/ou de géographie de l’université Paul-Valéry de Montpellier, les deux cartes présentées ci-dessous (figure 1) donnent à voir le territoire du conflit israélo-palestinien.

Le conflit israélo-palestinien en représentations

Cette enquête s’inscrit dans une démarche plus large qui s’articule autour de la question des représentations du conflit israélo-palestinien en France dans les années 2000, c’est-à-dire aux «systèmes d’interprétation de [cette] réalité» (Abric, 1987 cité par Séca, 2002). Le fond de carte est proposé aux étudiants avec la consigne suivante: «Voici le territoire du conflit. Complétez cette carte avec tous les éléments que vous connaissez». Sur la carte n°1, la bande de Gaza traverse le territoire de part en part séparant Israël au nord, de la Palestine au sud.

Le conflit s’apparente chez les étudiants à une accumulation d’évènements actuels, passés et régionaux. Bibliographie YVROUX C. (2012). Géopolitique. Le ralentissement économique de la Chine - Chine. LES TURBULENCES des marchés boursiers chinois, une litanie d’indices d’activité mal orientés, l’annonce d’une croissance réelle de 6.9 % au cours de l’été et les hésitations de la politique économique, dont témoignent le changement du fixing du RMB accompagné d’une dévaluation surprise mal expliquée par les autorités, sont autant de signaux des difficultés de la Chine, au-delà des intentions affichées par ses dirigeants, à concevoir et à mettre en œuvre les nouvelles réformes nécessaires à l’émergence d’un nouveau régime de croissance.

Géopolitique. Le ralentissement économique de la Chine - Chine

La période prolongée de croissance soutenue de la Chine entre la fin des années 1990 et le début des années 2010 ne devrait pas occulter le fait que l’économie a connu dans le passé des fluctuations marquées, scandées par les vagues de réformes successives mises en œuvre par le pouvoir. L’essor de l’économie chinoise depuis la fin de la période maoïste a été scandé par les vagues de réformes successives mises en œuvre par le pouvoir.