background preloader

H6 - Le Proche et le Moyen-Orient depuis 1918

Facebook Twitter

Une carte pour comprendre l’impossible autonomie des Kurdes de Syrie. Le Monde et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires.

Une carte pour comprendre l’impossible autonomie des Kurdes de Syrie

Les cookies nous permettent d’accéder à, d’analyser et de stocker des informations telles que les caractéristiques de votre terminal ainsi que certaines données personnelles (par exemple : adresses IP, données de navigation, d’utilisation ou de géolocalisation, identifiants uniques). Du « califat » à la chute : l’emprise territoriale de l’Etat islamique en 58 cartes. S histoire geographie 2017 pondichery sujet officiel. En football, le Qatar prend sa revanche sur ses rivaux du Golfe. Rivalités irano-saoudiennes : la dimension maritime. Who Likes Whom in The Middle East? Key players & Notable relationships.

Autour de la crise entre le Qatar et l'Arabie saoudite, grandes manœuvres sur la mer Rouge. Quand Trump aide Al-Qaida au Yémen. Les Etats-Unis collaborent avec la branche yéménite d’Al-Qaida, soit directement, soit par l’intermédiaire des Emirats arabes unis.

Quand Trump aide Al-Qaida au Yémen

Le chef salafiste Aboul Abbas, un des relais entre Washington et Al-Qaida au Yémen Donald Trump a ordonné, juste après son entrée à la Maison blanche, un raid majeur contre Al-Qaida pour la Péninsule arabique (AQPA), la branche yéménite de l’organisation dirigée, depuis la mort de Ben Laden en 2011, par Ayman Zawahiri. Les commandos américains sont alors intervenus pour la première fois sur le sol yéménite, le 29 janvier 2017, aux côtés de forces spéciales des Emirats arabes unis. Du 2 au 6 mars 2017, les forces américaines ont mené une quarantaine de frappes aériennes contre des cibles d’AQPA, à comparer à la trentaine de frappes ordonnées par l’administration Obama durant l’année 2016. Les Etats-Unis qualifient AQPA de filiale la plus dangereuse d’Al-Qaida pour justifier un tel engagement militaire.

Signaler ce contenu comme inapproprié. Une carte de l'état archipel de Palestine - Pacha cartographie. Cette carte de Palestine, d’abord publiée en 2009 dans l’atlas « Un monde à l’envers » a été réalisée par Julien Bousac et représente toutes les zones de Cisjordanie occupées par Israël comme si elles étaient immergées.

Une carte de l'état archipel de Palestine - Pacha cartographie

Les zones hors de l’eau correspondent aux zones A et B des accords d’Oslo de 1994. Ce sont les seuls territoires sur lesquels l’Autorité palestinienne exerce un pouvoir entier (A) ou partiel (B). Ces zones représentent 40% des Territoires palestiniens occupés par Israël! L'invention d'un Etat (1/4) : Des peuples et des territoires, une histoire du peuplement d’Israël et de la Palestine. L'invention d'un Etat (2/4) : La Guerre des Six Jours depuis Paris. Mai-juin 1967. L'invention d'un Etat (3/4) : Helmar Lerski, pionnier de la lumière. L'invention d'un Etat (4/4) : Histoire du processus de paix depuis les années 70 à nos jours. Jérusalem : un demi-siècle de conflit expliqué en cartes. Jérusalem, un statut complexe - Histoire-géographie - Éduscol. Le site des Clés du Moyen-Orient publie à nouveau en une deux articles incontournables sur le sujet.

Jérusalem, un statut complexe - Histoire-géographie - Éduscol

Des cartes de la vieille ville ainsi que des limites administratives de Jérusalem permettent de visualiser l'inscription religieuse de la ville trois fois sainte et mettent en perspective la place de la ville avant et après 1967 dans le territoire israélien ainsi que sa croissance démographique. Un autre article récent revient également sur les différentes tentatives d'internationalisation de la question de Jérusalem depuis 1947 et les difficultés de mettre en accord les résolutions onusiennes et la situation sur le terrain. Sur le même sujet, la revue L'Histoire met également à disposition deux articles , l'un sur « Jérusalem, l'impossible capitale » , l'autre, sous forme d'entretien avec Elie Barnavi, historien et ancien ambassadeur, sur le « Le jeu de Washington » . Il y rappelle que Jérusalem a toujours eu un statut diplomatique ambigu aux yeux de la communauté internationale.

Bac: révisions en 6 cases. Aborder le Moyen Orient en classe de Terminale — HEG. Aller au contenu. | Aller à la navigation Recherche avancée… Outils personnels Se connecter This is SunRain Plone Theme Vous êtes ici : Accueil / ENSEIGNER / Les programmes et leurs accompagnements / Ressources académiques / Lycée / Aborder le Moyen Orient en classe de Terminale.

Aborder le Moyen Orient en classe de Terminale — HEG

Jérusalem, une guerre pour l’éternité. Conflits territoriaux autour des cimetières musulmans et juif de Bab ar-Rahma, Yosefiya et Har HaZeitim. Bibliographie | citer cet article Jérusalem est une capitale politique, effective pour l’État d’Israël depuis 1950 bien qu’elle soit contestée et non reconnue par l’ONU, théorique pour la Palestine depuis la revendication de 1950 par l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP).

Jérusalem, une guerre pour l’éternité. Conflits territoriaux autour des cimetières musulmans et juif de Bab ar-Rahma, Yosefiya et Har HaZeitim

Jérusalem est aussi une capitale religieuse, assise de l’unique sanctuaire du judaïsme, les vestiges du Temple sont situés au coeur de la vieille ville de Jérusalem, lieu le plus saint d’une terre sainte, mais aussi troisième ville sainte de l’islam après la Mecque et Médine (Encel, 2008). À la discorde engendrée par l’intrication de ces deux statuts s’ajoutent le statut de ville sainte chrétienne et la présence fort ancienne des autorités orthodoxes, arméniennes et catholiques. La ville de Jérusalem est l’objet d’innombrables travaux qui relèvent de deux logiques principales, l'une religieuse (Halbwachs, 1941, Passia Team, 2014), l'autre géopolitique et historique (Dieckhoff, 1989, Parizot, 2013). 1.

« Moyen-Orient » : une géographie qui a une histoire. Pour chaque nouvelle question au concours d’enseignement d’histoire et de géographie, le jury rédige une lettre de cadrage dans le but d’expliciter les attentes et d’éviter ainsi que les étudiants ne divaguent trop.

« Moyen-Orient » : une géographie qui a une histoire

En l’occurrence, la question d’histoire contemporaine, intitulée « Le Moyen-Orient de 1876 à 1980 », nécessitait une mise au point sur la délimitation spatiale de ce qu’on doit entendre par « Moyen-Orient ». La notion est à géométrie variable et le jury a voulu clarifier les choses : Le Moyen-Orient est une expression forgée en 1902 et renvoyant aux intérêts britanniques sur la route des Indes. En dépit d’une définition géopolitique fluctuante, le jury considère que cet espace correspond aux États actuels suivants : Arabie saoudite, Bahreïn, Égypte, Émirats arabes unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweït, Liban, Palestine, Qatar, Syrie, Sultanat d’Oman, Turquie et Yémen. Jérusalem : un demi-siècle de conflit expliqué en cartes. La Ligue arabe qualifie le Hezbollah d’organisation terroriste. Les ministres des affaires étrangères arabes réunis au siège de la Ligue arabe ont proclamé vendredi 11 mars le Hezbollah libanais groupe « terroriste ».

La Ligue arabe qualifie le Hezbollah d’organisation terroriste

Le Liban et l’Irak ont émis « des réserves » sur la décision des ministres, selon un porte-parole de l’organisation réunie au Caire. Cette nouvelle étape s’inscrit dans l’escalade diplomatique opposant l’Arabie saoudite, membre de la Ligue arabe, et l’Iran, qui soutient le mouvement chiite libanais. Au début de mars, les monarchies du Golfe avaient pris une décision similaire.

Géopolitique de l’Arabie saoudite : quelle diplomatie religieuse (...) - Moyen-Orient. Pierre Verluise (P.

Géopolitique de l’Arabie saoudite : quelle diplomatie religieuse (...) - Moyen-Orient

V.) : Pourquoi le prosélytisme est-il dans l’ADN du régime saoudien ? Pierre Conesa (P. C.) : Le triomphe de la famille des Al Saoud pour unifier la péninsule n’a été possible qu’avec l’appui de la famille des Al Cheikh, (celle de Abd al Wahhab). Celle-ci a légitimé la guerre des Saoud contre l’Empire Ottoman puis contre les autres tribus du Royaume en proclamant le djihad. Même la prise des Lieux Saints contre le Chérif de la Mecque, pourtant descendant du Prophète, a été ainsi justifiée. Les oulémas wahhabites considèrent, dés la naissance du royaume, que la mission même du nouveau pouvoir est de diffuser leur version de l’islam partout dans le monde. Le souverain saoudien peut toujours promettre aux Occidentaux de limiter les aides financières versées à droite et à gauche à des groupes radicaux, mais certainement pas changer la nature de la diplomatie wahhabite et son prosélytisme international, toujours appuyé d’une manne financière quasi illimitée.

Comprendre la situation en Syrie en 6 minutes. Géopolitique de l’Irak et de la ... - Clio-Lycée. Enquête du « New York Times » sur la branche de l’Etat islamique chargée « d’exporter la terreur » Un article du quotidien américain dévoile « Emmi », l’unité qui pilote les djihadistes chargés de mener des attentats à l’étranger.

Enquête du « New York Times » sur la branche de l’Etat islamique chargée « d’exporter la terreur »

Le Monde | • Mis à jour le | Par Le Monde.fr Rukmini Callimachi, journaliste qui couvre pour le New York Times les groupes djihadistes, et particulièrement l’organisation Etat islamique (EI), a publié une enquête saisissante sur les rouages de l’organisation, et particulièrement de sa branche de renseignement chargée de recruter et de former des combattants étrangers, appelée « Emni » en arabe. Sur la base de témoignages d’anciennes recrues, dont un Allemand actuellement en prison dans la ville de Brême après avoir passé quelques jours en Syrie, et « de milliers de pages de témoignages de services secrets français, belges, allemands et autrichiens », elle décrit le fonctionnement d’une unité extrêmement bien organisée au sein de l’EI dont la mission est « d’exporter la terreur ».

Du renseignement interne à la violence externe. Chiites et sunnites, guerres et paix (3/5) : Les islams et l’irruption de la modernité (19ème – 20ème siècle) / Deuxième partie : Jean-Luc Leon. Les tensions entre l’Arabie saoudite et l’Iran illustrent au présent la rivalité entre les deux grands courants de l’Islam : chiisme et sunnisme. Nous retraçons les ambivalences et les complexités entre ces deux branches de l’Islam à travers les époques. 2ème partie : le réalisateur Jean-Luc Leon. Première partie / Série : Chiites et sunnites, guerres et paix Episode 3 : Les islams et l’irruption de la modernité (19ème – 20ème siècle) Avec notre tête chercheuse : Sabrina Mervin Sabrina Mervin est islamologue spécialiste du chiisme, chargée de recherche CNRS, membre du Ceifr (Centre d'Etudes Interdisciplinaires des Faits Religieux - EHESS).

Sunnites et Chiites : pourquoi tant de haines ? L'antagonisme fratricide entre les Sunnites et les Chiites, aussi ancien que l’Islam, est l'une des clés de tous les déchirements convulsifs qui parcourent ces terres et dont les ondes de choc parviennent désormais violemment jusqu’à nous. Depuis que l’on répète à satiété la formule fameuse de de Gaulle selon laquelle il conviendrait de « voler vers l’Orient compliqué avec des idées simples », nous tâchons tous de dégager ces idées-là, et plus que jamais aujourd’hui, lorsque tant de périls ont surgi de ces terres pour obséder notre quotidien. C’est ainsi que nous sommes tentés d’aller chercher du côté de l’opposition entre les Sunnites et les Chiites, aussi ancienne que l’Islam, dans cet antagonisme fratricide, la clé de tous les déchirements convulsifs qui parcourent ces terres et dont les ondes de choc parviennent désormais violemment jusqu’à nous. C’est à quoi nous allons nous employer en nous appuyant sur la compétence reconnue de Gabriel Martinez-Gros.

Jean-Noël Jeanneney. Les défis de l’Arabie saoudite. Analyses spatiales de la situation en Syrie - Histoire-géographie - Éduscol. Le géographe Francis Balanche, qui avait dirigé le numéro de la Documentation photographique consacré à la géopolitique du Moyen-Orient, livre un entretien à la Société de géographie. Il précise la situation en Syrie à la lumière des derniers événements. Géopolitique du Sultanat d’Oman. Avec une carte et photos - Moyen-Orient. DIFFICILE de veiller le Sultanat d’Oman tant les signaux sont de faibles bruits, davantage encore dans la sphère francophone.

Peu de littérature académique et officielle, peu de dépêches, peu d’alertes, peu de visites médiatisées, donnent à entendre, à lire et à parler du Sultanat d’Oman. C’est d’ailleurs en des termes similaires que Pierre Razoux introduit sa note de recherche stratégique « Oman : future pièce maîtresse de la stratégie américaine dans le Golfe et l’Océan Indien » [1]. Un Etat qui dispose d’une telle position géostratégique au Moyen-Orient et qui demeure si discret interroge le curieux et sans aucun doutes les puissants et les puissances, dans les antichambres des ambassades et des ministères, des conseils d’administration et des états-majors.

Monarchie absolue, islam, rente énergétique, voisins difficiles à fréquenter, vigie du détroit d’Ormuz et pourtant peu de vagues et quelques faits divers [2]. DOSSIER – Cinq ans après les Printemps arabes. Cinq ans ont passé depuis les soulèvements, d’ampleur inédite, qui ont secoué le monde arabe en 2011. Les mobilisations de masse qui ont eu lieu en Tunisie, en Égypte, en Syrie, en Libye, au Maroc, en Algérie, à Bahrein, au Yémen... paraissaient porter et être portées par un souffle d'espoir en une société plus juste, et elles ont provoqué une forte empathie dans les médias occidentaux. La chute de Ben Ali en Tunisie et de Moubarak en Égypte ont été les symboles de la possible libération des régimes autoritaires en place depuis des décennies. Ces mouvements ont aussi eu un grand retentissement car une nouvelle forme de révolte semblait surgir : c’étaient toutes les classes sociales, et aussi bien les militants de longue date que les individus n’ayant jamais manifesté, portant toutes sortes de revendications, qui sont descendus dans les rues et ont occupé les places.

Comprendre l’opposition entre chiites et sunnites au Moyen-Orient. Comprendre l’opposition entre chiites et sunnites au Moyen-Orient. Le dessous des cartes: le moyen-Orient. Quelles sont les différences entre sunnites et chiites ? Que viennent faire les questions religieuses dans la crise que traverse l'Irak ? Que recouvre la division entre chiites et sunnites ? Carte interactive : où vivent chiites et sunnites au Moyen-Orient ? Syrie : les ennemis de mes ennemis... Pourquoi il ne faut pas confondre le salafisme et le takfirisme. Les ramifications internationales de Daech - Co... Comprendre la situation en Syrie en 5 minutes. Faites l'amour... Carte interactive : où vivent chiites et sunnites au Moyen-Orient ?

Qu’est-ce qui oppose les sunnites et les chiites ? Un an de plus en Syrie… une cartographie actualisée des réfugiés syriens. La date du 15 mars a été une nouvelle fois le point d’orgue médiatique de l’attention internationale autour du conflit syrien. Séries. La géopolitique du Moyen-Orient expliquée par “Game of Thrones” Alliances, guerres, intrigues et luttes de pouvoir : inspiré par une phrase du Premier ministre israélien, The Washington Post s’est amusé à appliquer les rapports de pouvoir de Game of Thrones à la géopolitique du Moyen-Orient. Comprendre la situation de crise au Proche-Orient - Histoire-géographie - Éduscol. Myriam Benraad a publié en février 2015 un ouvrage qui retrace la situation en Irak et tout spécialement depuis deux ans. Au Proche-Orient, cinq conflits entremêlés , par Pierre Conesa (Le Monde diplomatique, décembre 2015)

Etat islamique

Séries. La géopolitique du Moyen-Orient expliquée par “Game of Thrones” Persépolis. Israël-Palestine : le conflit dans les manuels scolaires. Israël – Palestine : le conflit dans les manuels scolaires.