background preloader

Terminale

Facebook Twitter

« Les économistes apportent peu de solutions pour réduire la “bipolarisation” du marché du travail » La concentration de la création d’emplois aux deux bouts de l’échelle des qualifications est à l’origine de la crise de légitimité de nos modèles sociaux et politiques, analyse Patrick Artus, du Cercle des économistes. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Patrick Artus (Cercle des économistes) Les évolutions économiques et technologiques conduisent à la « bipolarisation » du marché du travail, c’est-à-dire à une situation où les emplois se concentrent aux deux extrémités du marché du travail : emplois très qualifiés à rémunération élevée, emplois peu qualifiés à rémunération faible. La Finlande commence à expérimenter le revenu universel. Deux mille demandeurs d’emploi âgés de 25 à 58 ans ont été tirés au sort pour percevoir 560 euros par mois, en lieu et place de leur allocation chômage, pendant deux ans à partir du 1er janvier.

Le Monde.fr avec AFP | • Mis à jour le | Par Romain Geoffroy Alors que l’idée d’un revenu universel occupe de plus en plus de place dans le débat politique français, la Finlande devient, dimanche 1er janvier, le premier pays européen à l’expérimenter au niveau national. Deux mille personnes, âgées de 25 à 58 ans, ont été tirées au sort pour percevoir 560 euros par mois pendant deux ans. Seule particularité, l’échantillon se limite à des personnes en recherche d’emploi et bénéficiant déjà d’une allocation chômage.

Les 560 euros mensuels remplaceront ainsi l’actuelle allocation chômage. Si les allocataires percevaient une compensation plus élevée auparavant, la sécurité sociale leur versera la différence. Voir la carte : Le revenu universel et ses expérimentations dans le monde. USA-Le marché du travail montre la bonne santé de l'économie-Fed. Une accélération de l'activité dans le secteur manufacturier, des cas de pénurie de main d'oeuvre et une reprise des investissements des entreprises ont été les signes d'une croissance économique solide aux Etats-Unis à la fin de l'année, a déclaré mercredi la Réserve fédérale dans son "Livre beige". Les entreprises manufacturières de la "plupart" des 12 "districts" de la banque centrale américaine ont enregistré une hausse de leur ventes entre la fin novembre et la fin de l'année, précise la Fed dans ce Livre beige, un document sur l'état de la conjoncture préparé avant chaque réunion de politique monétaire de la Fed.

Les responsables de la Fed ont noté que certains districts avaient pris acte des incertitudes liées à la passation de pouvoirs à Washington, où le républicain Donald Trump remplacera officiellement vendredi le démocrate Barack Obama à la Maison blanche. "Les marchés du travail sont décrits comme étant tendus ou en train de se tendre (...) La Chine s’érige en championne du libre-échange face au protectionnisme de Trump. Le président chinois Xi Jinping veut profiter de l’échec probable du partenariat transpacifique villipendé par Donald Trump pour promouvoir son projet concurrent, le RCEP. Le président Xi Jinping a appelé samedi à Lima les dirigeants de la zone Asie-Pacifique à soutenir l’accord régional de libre-échange RCEP proposé par la Chine pour combler le vide laissé par le probable abandon de l’accord transpacifique par les États-Unis de Donald Trump. « La construction d’une zone de libre-échange de l’Asie-Pacifique est une initiative stratégique vitale pour la prospérité à long terme de la région, a déclaré le dirigeant chinois au sommet annuel de l’Organisation de coopération économique Asie-Pacifique (Apec).

Nous n’allons pas fermer la porte au monde extérieur mais l’ouvrir encore plus largement. Une chance pour le projet RCEP ? Les 21 économies de l’Apec représentent 60 % du commerce mondial et 40 % de sa population. Libre-échange : « Les électeurs sont en faveur de politiques maximisant l’intérêt économique national » Alors que l’avis de la majorité des économistes va dans le sens d’une libéralisation accrue du commerce international, beaucoup de citoyens et d’électeurs refusent de suivre la tendance, avant tout guidés par la vision du monde qu’ils ont et très peu par leur vision économique des choses, explique l’économiste Adil El Madani.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adil El Madani (Economiste dans l’administration publique) Par Adil El Madani, économiste dans l’administration publique La mondialisation n’a pas le vent en poupe. Outre-Atlantique, les électeurs ont poussé à la fois Mme Clinton et M. Trump à adopter un scepticisme marqué vis-à-vis du TTIP [Transatlantic Trade and Investment Part­nership, le traité transatlantique entre l’Union européenne (UE) et les Etats-Unis] et du TPP [Trans-Pacific Partnership, le traité transpacifique]. Intérêt personnel d’abord Selon la théorie économique néoclassique enseignée dans les universités, l’ouverture... « Au cœur du CETA », épisode 6 : le CETA est-il inarrêtable ? « Le Monde » et le site allemand Correctiv se plongent dans l’accord conclu le 30 octobre entre l’Europe et le Canada, pour tenter de savoir si les craintes de ses opposants sont fondées. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Marta Orosz (correctiv.org), Justus von Daniels (correctiv.org) et Maxime Vaudano Le CETA a bien failli s’abîmer, un soir d’octobre, sur les rives de la Meuse, que surplombe, à Namur, le petit parlement de Wallonie et ses 75 élus.

Pendant près de deux semaines, la province francophone de Belgique a menacé de son veto l’accord commercial négocié depuis sept ans par l’Union européenne et le Canada. Un compromis belgo-belge de dernière minute a finalement permis de débloquer la situation pour signer le CETA le 30 octobre à Bruxelles. Un dénouement en forme de coup de massue pour les opposants au traité, qui voyaient dans la résistance wallonne la meilleure arme pour couler le navire CETA. Le CETA va-t-il entrer en vigueur tout de suite ? Non Le Parlement européen 38 parlements.

Faut-il craindre les investisseurs chinois ? La crise de 2008 a ouvert des opportunités pour la Chine sur le Vieux Continent. Une situation qui inquiète. La Chine est-elle en train de racheter l'Europe ? Au vu de la multiplication des acquisitions par des investisseurs chinois depuis trois ans, la question se pose.

En France, le conglomérat Fosun, qui a absorbé le Club Med l'an dernier, vise désormais la Compagnie des Alpes, spécialiste français du tourisme de montagne. L’avenir incertain du CETA après la signature du traité. Aux origines de la stagnation économique. Histoire. Pour Pierre-Cyrille Hautcœur, de l’EHESS, il est plus urgent de comprendre ce phénomène économique, qui touche le monde depuis 2008, en se référant aux précédents historiques et aux interprétations qui en étaient faites, que d’agir.

LE MONDE ECONOMIE | | Par Pierre-Cyrille Hautcoeur (Directeur d'études à l'EHESS) La stagnation économique qui touche le monde depuis la crise financière de 2008 n’est pas sans précédents historiques, dont chacun donna lieu à des interprétations susceptibles de nous faire réfléchir aujourd’hui. La théorie de l’« état stationnaire » de Malthus et Ricardo reste à la base des lectures pessimistes des évolutions de la démographie et des capacités productives à l’échelle mondiale. Historiquement, Malthus et Ricardo se trompèrent totalement, car ils ne comprirent pas la révolution industrielle qui avait lieu au moment même où ils écrivaient.

Le mystère des taux d’intérêt bas Même si certains en doutent aujourd’hui, l’innovation peut... Sur les marchés financiers, le diable peut se cacher dans la stabilité. En Bourse, une trop longue période de stabilité favorise des comportements « pousse-au-crime », met en garde Didier Saint-Georges, membre du comité d’investissement de Carmignac.

L’économiste américain Hyman Minsky, décédé en 1996, avait construit l’essentiel de sa réputation en postulant qu’une stabilité durable des marchés financiers portait en elle le germe d’une crise future. En très résumé, son argumentation faisait valoir que la stabilité nourrit au fil du temps un excès de confiance des investisseurs, qui les amène à prendre des risques excessifs, débouchant sur une correction à terme. Cette théorie avait trouvé sa consécration dans la grande crise financière de 2008, « moment Minsky » s’il en est, archétype de la sanction des risques excessifs pris par le secteur bancaire pendant des années de stabilité apparente. Cette théorie, désormais avérée, demeure difficile à admettre pour les opérateurs de marchés.

Comment ne pas préférer la stabilité à la volatilité ? La Russie plus innovante en 2016 ? La Russie s’est hissée à la 43e place, sur 128, du classement 2016 de l’Indice global de l’innovation (Global Innovation Index – GII). Comme l’année dernière, le classement est dominé par la Suisse, la Suède, le Royaume-Uni, les États-Unis et la Finlande. Peut-on parler d’une percée de la Russie dans le domaine de l’innovation ?

Ogoniok a posé la question à Vitali Roud, chercheur à l’Institut de recherche statistique et d’économie de la connaissance à l’École des hautes études en sciences économiques de Moscou et coauteur d’un des chapitres du rapport. Ogoniok : Peut-on parler de progression ? Vitali Roud : Premièrement, la Russie se maintient dans le premier tiers du classement, se plaçant d’année en année entre la quarantième et la cinquantième place [48e en 2015, 49e en 2014, ndlr]. Ogoniok : Outre l’augmentation du nombre de femmes au niveau d’études élevé, observe-t-on d’autres percées de la Russie ? Ogoniok : Pourquoi ?

Embassy of Canada in France : La ministre du Commerce international du Canada, l'honorable Chrystia Freeland, et le secrétaire d'État français chargé du commerce extérieur, Matthias Fekl, font la promotion des liens commerciaux étroits entre le Canada et. Le 13 octobre 2016 - Ottawa, Ontario - Affaires mondiales Canada La ministre du Commerce international, l'honorable Chrystia Freeland, a rencontré hier à Ottawa le secrétaire d'État français chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l'étranger, M. Matthias Fekl, afin de resserrer les liens commerciaux déjà étroits qu'entretiennent le Canada et la France. Les deux pays partagent une vision du commerce progressiste et de la collaboration économique orientée vers la stimulation de la croissance au profit de la population.

Cette vision comporte notamment la mise en œuvre de l'Accord économique et commercial global (AECG) Canada-Union européenne. M Freeland et M. Fekl ont également publié une déclaration conjointe exposant leurs « Perspectives pour un commerce durable ». De plus, la ministre et le secrétaire d'État ont signé la Déclaration sur le Plan d'action conjoint économique Canada-France 2016-2017.

Citations - L'hon. Les faits en bref Liens connexes. Faut-il craindre une crise bancaire en Europe ? Les difficultés de Deutsche Bank, la plus importante banque privée allemande, font redouter une nouvelle crise financière sur un continent où des poches de fragilité subsistent, notamment en Italie et au Portugal. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Anne Michel Le secteur bancaire est à nouveau dans la tourmente en Europe.

Vendredi 30 septembre, en milieu de matinée, les valeurs des banques en Bourse étaient en fort recul. Cette fuite des investisseurs est essentiellement entretenue par les craintes entourant la solidité de Deutsche Bank, la première banque privée allemande, dont l’action chutait d’environ 8 % dans les premiers échanges, vendredi, atteignant son plus bas niveau historique, après un an de baisse quasi ininterrompue. Plus globalement, huit ans après la grande crise financière de 2007-2008, les interrogations sur l’état de santé du secteur bancaire européen s’en trouvent réactivées, alors que subsistent d’importantes poches de risque, en Italie et au Portugal. Les traités transatlantiques menacent-ils le principe de précaution européen ? Les traités transatlantiques que l’Europe a conclu avec le Canada (CETA) et négocie avec les Etats-Unis (Tafta) pourraient-ils la contraindre à accepter sur son territoire du boeuf aux hormones ou des OGM ?

C’est la crainte, relayée depuis le début des négociations, que vient appuyer une nouvelle étude commandée par l’ONG Foodwatch à quatre juristes diffusée le 28 juin. Celle-ci dénonce l’absence de garantie apportée par le CETA et le Tafta sur la possibilité pour l’Union européenne de faire valoir son principe de précaution pour protéger la santé ou l’environnement de ses citoyens. De quoi parle-t-on ? L’accord CETA a été définitivement conclu le 29 février 2016 par le Canada et l’Union européenne.

Le Tafta, aussi appelé TTIP, est encore en cours de négociation entre l’Europe et les Etats-Unis. Qu’est-ce que le principe de précaution ? Le principe de précaution est au coeur de la conception européenne de l’analyse du risque. Est-il vraiment appliqué en Europe ? Share and Enjoy. Interdire le « burkini » au nom de la laïcité ? Alors que le Conseil d’Etat a annulé les décisions d’interdiction du burkini sur les plages, la polémique pose la question de la place des signes religieux dans la société française. Alors que le Conseil d’Etat a annulé les décisions d’interdiction du « burkini » sur les plages, la polémique fait rage, posant la question de la place des signes religieux dans la société française, de la liberté de conscience, de l’égalité entre hommes et femmes, de la stigmatisation des musulmans, de leur discrimination et dépasse les frontières de l’Hexagone.

La sociologue Nathalie Heinich constate que « la culture de gauche [est] déchirée, depuis les premiers débats sur le voile islamique, par les tensions entre antiracisme et féminisme ». Pour elle, « les fidèles des causes post-soixante-huitardes, en plaquant des schémas valables naguère, deviennent les premiers fossoyeurs des valeurs qu’ils croient défendre. A lire sur le sujet : – Le burkini, une question de principe, par Anne Chemin. A lire aussi : Chaque Français a un déficit d'épargne de 7300 euros par an pour sa retraite.

Pour conserver un même niveau de vie à la retraite, les épargnants européens auraient besoin de 2010 milliards d'euros supplémentaires, selon une étude de l'assureur Aviva. Avec les Allemands et les Britanniques, les Français sont parmi les plus mauvais élèves du continent. Les Français qui partiront à la retraite entre 2017 et 2057 n'épargnent pas assez, selon une étude de l'assurance britannique Aviva, en collaboration avec le cabinet Deloitte. La plupart d'entre eux pourraient ainsi voir leur niveau de vie baisser, une fois inactifs. Voilà qui n'est pas de nature à rassurer les Français, alors que l'équilibre du système des retraites est loin d'être acquis. Vous utilisez un bloqueur de publicité Pour poursuivre la lecture de nos articles, nous vous proposons deux solutions : Tout Le Figaro en illimité Le journal en numérique dès 22h Le site Premium, sans publicité L’information sur tous les écrans 1 MOIS D’ESSAI GRATUIT.

Salaires : la hausse aura été plus forte que prévu cette année.