background preloader

Vaccins basés sur fraude médicale depuis + 100 ans

Facebook Twitter

La Maison Blanche a officiellement admis que des programmes de fausse vaccination ont été pratiqués. La Maison Blanche a officiellement admis que des programmes de fausse vaccinationIls m'ont vaccinée en mai et les premiers évanouissements ont commencé en août. .

La Maison Blanche a officiellement admis que des programmes de fausse vaccination ont été pratiqués

Lire la suite ... » ont été pratiqués par les US comme prétexte pour voler secrètement des échantillons d’ADNPREUVE SCIENTIFIQUE que notre ADN est en pleine mutation ! . Lire la suite ... », dans le cadre de la soi-disant « lutte contre le terrorisme ». Le but du procédé, réalisé au Moyen-Orient, était d’utiliser l’analyse d’ADN pour identifier de prétendus terroristes qui deviendraient ensuite des cibles à abattre. Comme le rapportait le New York Times en 2011, « Dans les mois précédant l’assassinatLes tueurs de JFK découverts dans des photos pour la première fois !.

Lettre d’un lanceur d’alerte du CDC au Dr Gerberding publiée par Natural News: les médias de masse censurent déséspérement l’information. L'adjuvant VTX-294. Un adjuvant est un produit qu’on rajoute dans les vaccins pour augmenter la réponse immunitaire de l’organisme.

L'adjuvant VTX-294

Stratégie pandémies - vaccination massive - labos militaires. La psychose de l'Ebola. Sachant qu'il n'y a pas de vaccin (Quoi ?!

La psychose de l'Ebola

Pas encore ?! Mais courage, on va bientôt en inventer un !) Ni de traitement officiel contre cette maladie, il semblerait qu'on veuille faire mourir les gens de peur... Actuellement les médias américains sont en train de déclencher une psychose. Qu'en est-il vraiment, sachant que c'est encore une nouvelle manipulation de l'élite ? Cette maladie virale appelée également "fièvre hémorragique Ebola", qui touche l'homme et les grands singes, a été répertoriée pour la première fois en 1976 dans l'actuelle République Démocratique du Congo (ex-Zaïre) près du fleuve Ebola.

En 2014, on reparle de l'Ebola dans le courant du mois de mars, avec déclaration de cas en Afrique (en République de Guinée). Vous souvenez-vous de la Grippe porcine de 1976. Sanofi Pasteur. "Biseness santé" Grippe A. Le lobbying médical. To vaccinate or not to vaccinate ?

Grippe A. Le lobbying médical

Selon une étude de Cochrane Collaboration, aucun vaccin antigrippal n'a de valeur. Traduction copyleft de Pétrus Lombard Cette étude est accablante pour l'industrie pharmaceutique entière et ses sbires, l'industrie de test des médicaments et le système médical qui dépendent d'elle et font sa promotion.

Selon une étude de Cochrane Collaboration, aucun vaccin antigrippal n'a de valeur

Les vaccins antigrippaux n'ont aucun intérêt et entraînent de graves préjudices. Publiée dans Cochrane Library, une étude remarquable n'a constaté aucune évidence de l'utilité des vaccins contre la grippe. Squalène : le sale petit secret contre la grippe porcine est exposé ! Par le Dr Mercola. Une étude révèle de graves problèmes avec le vaccin contre le VPH. Une étude juste sortie en août dans la 19ème édition du Journal of the American Medical Association (JAMA) ressemble encore à première vue à un autre opération de blanchiment à propos de l’innocuité du vaccin recombinant quadrivalent contre le papillomavirus humain – mieux connu sous le nom de Gardasil, ou vaccin contre le virus du papillome humain (VPH) génital.

Une étude révèle de graves problèmes avec le vaccin contre le VPH

Autorisé en juin 2006 par la Food and Drug Administration pour les jeunes filles et femmes entre neuf et 26 ans, ce vaccin promu à l’aide d’un énorme battage publicitaire, est destiné à prévenir l’infection due à quatre types de VPH : les types 16 et 18 peuvent être à l’origine du cancer du col de l’utérus et les types 6 et 11 sont les plus courants dans les verrues génitales. Le rapport de JAMA indique que les effets secondaires signalés avec le Gardasil sont pour la plupart compatibles avec les données recueillies avant que le vaccin ait été jugé suffisamment sûr pour être administré largement aux jeunes filles. H5N1 A quoi joue t’on ? Si pour de , estime John Oxford (London Queen Mary’s School of Medicine). , ajoute, dans un entretien à l’AFP, cet expert.

En créant un virus H5N1 potentiellement capable de se transmettre d’homme à homme, il a montré que la frontière était entre le virus infectant les oiseaux et les mutants possibles, estime le Pr Oxford. Le Bureau national américain de la science pour la biosécurité (NSABB) a demandé qu’une partie des données ne soient pas publiées dans les revues scientifiques internationales et . Seuls les scientifiques qui en ont se verraient accorder un accès complet aux résultats. , résume sur son blog Vincent Racaniello, professeur de microbiologie à l’université de Columbia.

Création d'une variante mortelle à partir de la souche H5N1. Le 2 décembre 2011, Sébastian Seibt nous annonçait dans France 24 qu'une équipe de scientifiques du centre médical Erasmus de Rotterdam, aux Pays-Bas, a créé une variante extrêmement dangereuse du virus aviaire H5N1 capable de se transmettre aisément d'homme à homme.

Création d'une variante mortelle à partir de la souche H5N1

C'est dans cette expérimentation follement périlleuse que s'est déjà lancé l'an dernier le Pr Bruno Lina, qui fut à la fois conseiller de Margaret Chan et de Roselyne Bachelot pour notre dernière « pandémie » et qui devrait raser les murs car il porte une grande part de responsabilité dans la faillite monumentale de cette vaccination. Pour faire pardonner son erreur, il a décidé de croiser le virus H1N1 de la grippe porcine, très contagieux mais peu mortel, et celui du H5N1 de la grippe aviaire, moins contagieux, mais souvent fatal.

Jusqu'à présent, le virus ne se transmettait pas d'homme à homme, mais des animaux aux hommes. Des documents secrets dévoilés sur le canular des vaccins. 8 janvier 2013 par Ethan Huff (NaturalNews) Si vous avez des enfants, vous êtes plus que probablement déjà au courant des "Calendriers de vaccination" des centres de contrôle et de prévention des maladies, qui recommandent aujourd'hui un stupéfiant lot de 29 vaccins à donner entre la naissance et six ans, y compris les vaccins annuels contre la grippe, ainsi qu'entre cinq et seize autres vaccins entre 7 et 18 ans.

Des documents secrets dévoilés sur le canular des vaccins

Mais un récent rapport d'enquête rédigé par le Dr Lucija Tomljenovic, dévoile plus de 30 ans de documents cachés du gouvernement qui décrivent ces calendriers de vaccination comme un canular complet, sans parler du mensonge des vaccins eux-mêmes pour assurer une réelle protection contre les maladies. Intouchables vaccins: le coup de gueule légitime d'un médecin. Nous sommes fiers de pouvoir reproduire ici, avec l'aimable permission de l'auteur, un texte d'une grande importance et d'une grande cohérence , persuadés que beaucoup de confrères pensent tout bas ce que le Dr Didier Tarte ose ici dire tout haut.

Intouchables vaccins: le coup de gueule légitime d'un médecin

Enfin une bouffée d'oxygène et de bon sens, cela fait réellement du bien! Intouchables, inquestionnables… et puis quoi encore ?! Voici un article « Eviter la casse avec les médicaments » très bien fait et très pertinent pour lequel on doit remercier la revue de l'Union française des Consommateurs Que Choisir de présenter ainsi son numéro spécial sur la santé d’Octobre 2012. 6 juillet 1885. Incroyable : le petit Meister sauvé par Pasteur pourrait n'avoir jamais eu la rage.

Impostures des vaccinations. Un vaccin anti-fertilité financé par la Fondation Rockefeller et la Banque Mondiale. Variole : aveux explosifs à posteriori sur le vaccin. Multinationales Pharmaceutique et Chimique. "Biseness santé" Les fondements de la théorie vaccinale s'effritent car la science révèle l'inutilité des anticorps pour combattre les virus. Sanofi.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sanofi

Sanofi Logo de Sanofi Sanofi est un groupe pharmaceutique français qui s'est transformé par des acquisitions successives, en particulier en 1999, quand le groupe fusionne avec Synthélabo (filiale de L'Oréal), formant le groupe Sanofi-Synthélabo, ainsi qu'en 2004, avec une fusion avec le groupe franco-allemand Aventis pour devenir Sanofi-Aventis en 2004, renommé Sanofi en 2011. Serge Weinberg en est le directeur général par intérim (en plus d'être le président du conseil d'administration) depuis le 29 octobre 2014, suite au limogeage de Christopher Viehbacher[3] (directeur général depuis le 1er décembre 2008). Sanofi a annoncé le 19 février 2015 la nomination d'Olivier Brandicourt, 59 ans, jusqu'à présent directeur général de Bayer HealthCare, au poste de Directeur Général du groupe.

La race humaine va se terminer par un 'suicide scientifique' Mike Adams, toujours pessimiste, mais lucide nous parle de la "science" criminelle d'aujourd'hui. Les enfants vaccinés développent jusqu'à cinq fois plus de maladies que les enfants non vaccinés. Traduction copyleft de Pétrus LombardLes soupçons de ceux qui hésitent à faire vacciner leurs enfants sont confirmés. Une grande étude récente corrobore une autre analyse de sondages indépendante qui compare les enfants non vaccinés aux enfants vaccinés. Elle montre que tous les enfants vaccinés attrapent deux à cinq fois plus de maladies infantiles, dérangements et allergies, que les enfants non vaccinés. À l'origine, la dernière étude toujours en cours comparait les enfants non vaccinés par rapport à une enquête nationale de santé en Allemagne, effectuée par KiGGS, qui impliquait plus de 17.000 jeunes jusqu'à 19 ans. Des causes de troubles envahissants du comportement.

Le principe vaccinal ne relève pas de la science mais de la foi. La vaccination ou l'éloge de l'incohérence. Quand l'Etat totalitaire impose ses vaccins aux familles. La MIVILUDES introduit la phobie des « sectes » dans les crèches et à l'école. Communiqué de presse du Centre d'Information et de Conseil des Nouvelles Spiritualités (CICNS) Montpezat de Quercy - 18/01/2012 -12h15 (CICNS) La secrétaire d'Etat à la famille, Claude Greff, et le président de la MIVILUDES, Georges Fenech, ont coopéré pour diffuser « dans les lieux fréquentés par les jeunes et leurs familles tels que les crèches, les écoles, les services sociaux », 10 000 affiches sur le thème « Face au phénomène sectaire, parents soyez vigilants », nous apprend le Figaro (16/01/2012). Quelle est la justification d’une telle campagne ?