background preloader

Documentation médicale

Facebook Twitter

Dp090325. Alzheimer. Dossier réalisé en collaboration avec le Pr Philippe Amouyel, directeur de recherche d’une unité mixte Inserm et du Laboratoire d’excellence DISTALZ sur la maladie d’Alzheimer, professeur d’épidémiologie et de santé publique au CHU de Lille et directeur général de la Fondation Plan Alzheimer – juillet 2014 © Fotolia La maladie d’Alzheimer est une maladie rare avant 65 ans.

Alzheimer

Moins de 2 % des cas de maladie d’Alzheimer surviennent avant cet âge, essentiellement chez des personnes atteintes de formes familiales héréditaires rares. Après 65 ans, la fréquence de la maladie s’élève à 2 à 4 % de la population générale, augmentant rapidement pour atteindre 15 % à 80 ans. Ainsi environ 900 000 personnes souffrent de la maladie d’Alzheimer aujourd’hui en France.

Les femmes sont plus exposées à cette maladie : sur 25 malades, 10 sont des hommes et 15 des femmes. La perte de mémoire, première manifestation. 6 informations maladies neurodégénératives - Site de protocoles ! Les CAUSES et Le PROTOCOLE de SOINS Des dizaines de millions de personnes concernées Le mercure dentaire, produit le plus dangereux au monde après le plutonium, toujours autorisé en France Sixième partie La Convention internationale de Minamata pour interdire le mercure dentaire Les autorités médicales et les gouvernements de nombreux pays, conscients de l'extrême danger pour la population, ont pris des dispositions législatives pour interdire le mercure en bouche.

6 informations maladies neurodégénératives - Site de protocoles !

Tandis que la France utilise à elle seule le tiers du mercure dentaire en Europe ! Contrairement à ce qu'affirme mensongèrement le corps médical français, les vidéos ci-dessous démontrent preuve à l'appui que le mercure contenu dans les amalgames est relargué en permanence dans la bouche d'une trentaine de millions de Français. Vidéo 1 - Relargage du mercure des plombages dentaires. vidéo 2 - E = M6 - Relargage du mercure des plombages dentaires. Vidéo 3 - Tous les dangers du mercure au quotidien. Vidéo 4 - L'aluminium au quotidien. Démence : pas seulement Alzheimer, mais aussi démence à corps de Lewy, démences frontotemporales… e-sante.fr. La maladie d’Alzheimer est la démence la plus connue – c’est logique, parce qu’elle est la plus fréquente.

Démence : pas seulement Alzheimer, mais aussi démence à corps de Lewy, démences frontotemporales… e-sante.fr

Mais elle n’est pas la seule : il existe de nombreuses autres formes de démence, dont les causes sont nombreuses et variées. Comment définir la démence ? Les démences sont un problème de santé publique majeur dans nos sociétés. On estime le nombre de personnes touchées à près de 40 millions dans le monde. Alzheimer: des ateliers consacrés aux souvenirs. Au fur et à mesure que la maladie d’Alzheimer progresse, communiquer s’avère de plus en plus difficile.

Alzheimer: des ateliers consacrés aux souvenirs

La personne atteinte de démence éprouve des difficultés à retenir ce qui se dit, à se concentrer sur la conversation... Et au fur et à mesure que les discussions se raréfient ou changent de teneur, c’est parfois aussi la relation entre le malade et son entourage qui se modifie. Une situation parfois mal vécue par le conjoint ou la famille. Comprendre la Maladie. Faire face aux troubles du comportement Les changements de comportement du patient sont les manifestations de la maladie d'Alzheimer les plus difficiles à supporter pour l'entourage familial.

Comprendre la Maladie

Ils aboutissent souvent à un épuisement psychologique et physique des proches et conduisent souvent au placement en institution. Nous vous proposons ici un dossier thématique qui leur est consacré. Il vous présente les troubles les plus fréquents et les moyens pratiques d'y faire face. 1/ L'incapacité à reconnaître les personnes et identifier les objets. 2/ L'aggressivité 3/ Les cramponnements et les poursuites 4/ Les comportements embarrassants et déplacés 5/ La perte des objets 6/ Les questions répétitives 7/ Les comportements sexuels déplacés 8/ L'insomnie 9/ Les errances. Difficulté à comprendre l'ironie chez les personnes âgées ayant un déficit cognitif léger.

Les personnes âgées atteintes d'un trouble cognitif léger ont de la difficulté à comprendre l'ironie, selon une étude québécoise publiée dans la revue Neuropsychology.

Difficulté à comprendre l'ironie chez les personnes âgées ayant un déficit cognitif léger

Elles ont ainsi tendance à prendre les choses au pied de la lettre. Voilà un exemple d'ironie : Annie vient de remporter le 10 km de l'Université Laval. Son copain l'attend à la ligne d'arrivée et lui lance: «On ne peut pas dire que tu es complètement dépourvue de talent». Que voulait-il réellement dire? Geneviève Gaudreau et ses collègues ont mené cette étude avec 60 personnes, dont la moitié souffrait d'un trouble cognitif léger. La compréhension d'un énoncé ironique demande un effort cognitif important, souligne la chercheuse. "Les personnes âgées présentant un trouble cognitif léger se plaignent de pertes de mémoire, mais elles sont toujours autonomes et fonctionnelles. Voyez également: Psychomédia avec source: Université Laval.


  1. maudmessiaen1 Dec 16 2015
    oui mdr moi je suis rien c'est nul :p
  2. lauraperrone Dec 16 2015
    PS : On s'en fou de ce qu'elle dit ;)