background preloader

Ecologie urbaine

Facebook Twitter

Cultiver des Légumes Sous l'Eau, le Futur de l'Agriculture. Ce cercueil qui défie la mort donne une seconde vie à vos êtres chers en les transformant en arbres. Restez curieux.

Ce cercueil qui défie la mort donne une seconde vie à vos êtres chers en les transformant en arbres

Suivez nous ! Aller au cimetière pour pleurer ses proches disparus est souvent très douloureux. Aujourd’hui une équipe italienne a eu l’idée de rendre ce lieu plus réconfortant et d’offrir à nos défunts une seconde vie. Le projet a pour but de mettre le corps d’un défunt dans une capsule, plutôt que dans un cercueil, qui servira à nourrir et à faire grandir un petit arbre. Les cimetières se transformeraient alors en parcs commémoratifs remplis d’arbres. Anna Citelli et Raoul Bretzel sont les deux designers qui ont développé le projet Capsula Mundi. Une entreprise italienne a trouvé une alternative écologique aux cercueils.

La biodynamie. Entre homéopathie et astrologie, teintées de rites "New Age", mais d’un autre âge, la biodynamie cumule les aberrations dans ses principes.

La biodynamie

Et pourtant les plus grands domaines de Bourgogne s’y adonnent. "Et pourtant ça marche ! " vous diront-ils en chœur. Analyse critique d’une méthode étrange, qui prend parfois des vessies pour des lanternes cosmiques… Un permis pour végétaliser Paris. Vous pouvez demander votre permis de végétaliser.

Un permis pour végétaliser Paris

Depuis le 30 juin 2015, le permis de végétaliser est un nouveau dispositif qui permet à chacun de devenir acteur de la végétalisation de Paris. Jardiner dans les rues de Paris, c'est permis ! Avec l’opération « du vert près de chez moi » et le budget participatif, les Parisiens sont nombreux à exprimer leur envie de développer et renforcer la place de la nature dans la ville. Et si les voitures ne traversaient plus le centre-ville de Liège ? - urbAgora asbl. Le projet de parking sous la place Cockerill suscite d’abondantes critiques et leur argumentation souvent judicieuse met en cause les options défendues par le promoteur et avalisées par la Ville de Liège mais aussi son principe même.

Et si les voitures ne traversaient plus le centre-ville de Liège ? - urbAgora asbl

Cette controverse rappelle ainsi aux acteurs du débat public liégeois la nécessité d’examiner l’insertion de ce projet à l’échelle du centre-ville voire même du fond de vallée dans son ensemble. Face à un projet de ce type — et face, plus généralement, aux différents projets ayant des incidences sur la mobilité au centre-ville, au premier rang desquels le tram — il nous parait plus qu’indispensable d’élargir l’angle de vue et d’esquisser un avenir à long terme souhaitable pour le centre-ville dans son entier. Ce n’est pas chose aisée. Il ne nous semble pas qu’une telle réflexion soit à ce stade suffisamment élaborée dans le chef des pouvoirs publics. Le cas du parking Cockerill ne fait pas exception à ce constat. Aquaponie. Le mot aquaponie, traduction de l’anglais aquaponics, est la contraction des mots aquaculture (élevage de poissons ou autres organismes aquatiques) et hydroponie (culture des plantes par de l’eau enrichie en matières minérales).

Aquaponie

L’aquaponie est la culture de végétaux en « symbiose » avec l’élevage de poissons. Ce mode de culture fut utilisé depuis la nuit des temps puis oublié jusqu’à nos jours. Il s’agit en fait d’un écosystème dans lequel interviennent trois types d’organismes vivants dans un cycle écologique: * Les poissons dont les déjections, riches en azote (ammonium et urée), en phosphore et en potassium, sont la source de nutriment pour les plantes. Cycle de l’azote. La permaculture. Cultiver son potager en accord avec la nature, sans pollution, sans labour et sans pesticide…c’est ce que propose la permaculture.

La permaculture

Cette méthode de culture possède de bien nombreux avantages dont celui de pouvoir cultiver un jardin potager sans entretien, ou presque. C’est une véritable alternative au jardinage classique, puisque la permaculture permet en quelque sorte de s’affranchir des corvées et de profiter pleinement du potager et de ses récoltes ! Une méthode de culture adaptée aux « gens pressés » ! La haie sèche, deux ans après : l'arpent nourricier. J’aime bien quand les gens qui font de la concep­tion per­ma­cul­tu­relle et qui in­ventent des jar­dins de rêve ne se contentent pas de nous faire rê­ver mais nous ra­content ce qui se passe en­suite et com­ment leurs concepts fi­nissent par fonc­tion­ner, ou pas.

La haie sèche, deux ans après : l'arpent nourricier

Je suis très fier de ma haie sèche et je peux main­te­nant chau­de­ment la re­com­man­der à tout le monde. Après 2 étés et 2 hi­vers, elle tient tou­jours de­bout, elle a bien pro­tégé mon jar­din contre les bour­rasques de vent d’autan, et elle au­rait été pro­ba­ble­ment été ef­fi­cace pour le pro­té­ger des poules si j’avais mis des portes dès le dé­but (une fois que les poules avaient dé­cou­vert le paillage du po­ta­ger, elles trou­vaient l’énergie pour sau­ter la clôture).

Comme on peut le voir sur la photo, les bran­chages ont ten­dance à se tas­ser avec le temps. Le mulch. NIMBY - not in my backyard. L’expression est connotée péjorativement.

NIMBY - not in my backyard

Phytoépuration - Phytorémédiation.