background preloader

Qualité de Vie et Travail

Facebook Twitter

Environnement de Travail

Sens au Travail. Mediation. Pratiques de Bien être. Gestion du Stress. RPS. Pénibilité. Présentéisme. Et Performance. Burn Out. Exemples Entreprises GPTW. Efficacité des employés et bien-être au travail. Selon une étude récente, sachez que 87% des employés pensent qu’une bonne qualité de vie au travail profite à la fois aux salariés et à l’entreprise. Loin des types de managements révolus basés essentiellement sur la productivité des salariés à leur poste, la tendance actuelle est à repenser l’organisation du travail en intégrant davantage le coté humain en plein cœur du monde professionnel. Un défi majeur à relever par les entreprises : préserver le bien-être de ses salariés tout en assurant leur efficacité. Pour cela, quelques réformes sont à prévoir… Le lien social : la base du bien-être professionnel Bien entendu, les simples formules de politesse tels que « merci » ou « bonjour » constituent des expressions trop communes voire banalisées.

Matérialiser le bien-être Bien au-delà de tout étalage superficiel, travailler dans de bonnes conditions matérielles est nécessaire au bien-être professionnel. Mobiliser bien-être et efficacité : tout le monde y gagne ! Top 10 des facteurs influençants le bonheur au travail. - Prez. La qualité de vie au travail : un véritable champ d’innovation RH. Publi-reportage publié le 09/06/2015 Loin de se réduire à la seule question du « bien-être » des salariés, la thématique de la « QVT » interroge à la fois les valeurs et l’organisation de l’entreprise. Pour le DRH, elle constitue un vrai terrain d’expérimentation, à mi-chemin entre enjeux humains et recherche de compétitivité. Depuis la signature de l’accord national interprofessionnel (Ani) sur « la qualité de vie au travail et de l’égalité professionnelle » le 19 juin 2013, l’acronyme « QVT » (pour “qualité de vie au travail ») a officiellement fait irruption dans le vocabulaire des ressources humaines.

Il est même devenu une véritable marotte – en même temps qu’un nouvel objet de marketing – pour de nombreux consultants, au point d’irriter certains observateurs. « Par les temps qui courent, la meilleure qualité de vie au travail qui soit est encore d’en avoir un ! Pourtant, la qualité de vie au travail n’est pas un luxe. Renversement de perspective Une question de sens. S'épanouir au travail : une utopie ? Le vocabulaire du bien-être et de la qualité de vie s’invite de plus en plus sur nos lieux professionnels. Mais les conditions de travail ont du mal à se mettre au diapason. S’épanouir au travail, est-ce encore possible ? Posez la question autour de vous, vous ne manquerez pas de trouver quelques heureux élus.

Peut-être en faites-vous partie ? C’est le cas de Marion, cette enseignante d’une quarantaine d’années rencontrée à la sortie d’une conférence d’historiens. Marion est lumineuse, souriante. Conditions de travail et réalisation de ses aspirations profondes Marion n’est pas, tant s’en faut, la seule enseignante à s’épanouir dans son travail (1). Dans son livre Le Travail et la nature de l’homme (1971), Frédérick Herzberg, qui fut en son temps un des gourous du management, avait distingué deux composantes principales du bien-être au travail. De la vocation Faire coïncider ses passions et son travail, chacun en rêve. Améliorer les conditions de travail Trois réactions face au stress. Comment être heureux au travail dans l’entreprise de demain. Confiance, liberté et créativité: les maîtres-mots du bonheur au bureau ? Rester motivé ne dépend bien souvent pas que de la rémunération. La satisfaction d’un travail jugé qualitatif, bien accompli, joue souvent autant. Le temps n’étant pas extensible, ce bien-être dépend donc d’une organisation.

Or, une large majorité des salariés (57%) estime que la source principale de stress professionnel réside dans le sentiment de surcharge de travail (urgence, délais, échéances…), d’après une étude Deloitte/Cadremploi.fr sur le « bonheur au travail » publiée début avril. Pour mieux gérer ce paradoxe entre les objectifs et les besoins, voici des éléments de méthodes dispensées par les spécialistes du sujet : Définir l’important et se concentrer dessus L’idée est de déterminer en permanence ce qui est important, et non pas urgent, afin de ne pas subir les contraintes extérieures, mais de les anticiper. Concrètement, comment l’appliquer au quotidien? Le partage des pouvoirs et l’horizontalité. Top 20 des entreprises françaises "Équilibre vie Pro/Perso" - GlassdoorBreaking the walls.

Le bonheur en entreprise, une histoire d’équilibre ? Salaires, avantages, opportunités de carrière, culture d’entreprise… Et si le bonheur en entreprise reposait sur l’articulation entre vie professionnelle et vie privée ? Glassdoor propose un classement des entreprises françaises les plus attentives au rythme de vie de leurs salariés. A peine 6 mois après son arrivée Glassdoor, la communauté dédiée à l’emploi et à la carrière, dévoile son premier classement « Equilibre vie professionnelle/vie privée » dans les entreprises françaises. Ce classement analyse la satisfaction des collaborateurs de ces entreprises « Made In France » quant au respect de leur vie privée dans leur cadre professionnel. classement Glassdoor 2015 « Equilibre Vie Pro/ Perso » Qualité de vie au travail : ce qu’attendent vos salariés.

Dynamique Entrepreneuriale Au sein d’une entreprise, il est important d’avoir une certaine qualité de vie. C’est un enjeu bien plus important que toute autre condition. Le rôle des dirigeants est de mettre en place des dispositifs qui facilitent la qualité de vie afin que leur salarié puisse évoluer dans un environnement propice. Et pour mettre des idées intéressantes, écoutez d’abord vos salariés. Qualité de vie est synonyme de respect D’après l’enquête effectuée par l’Anact (Agence Nationale pour l’amélioration des conditions de travail) par l’intermédiaire de TNS Sofres auprès des salariés en France, 64 % des 1000 salariés interrogés à l’occasion de la semaine de la qualité de vie au travail pensent que qualité de vie rime avant tout avec le respect. 58 % de ces salariés estiment que c’est la reconnaissance qui est un facteur déterminant et 46 % pensent que c’est avant tout l’épanouissement. Miser sur l’intérêt du travail Donner plus d’espace.

7 salariés sur 10 se disent satisfaits au travail... mais restent en veille. La satisfaction au travail ne mène pas forcément à la loyauté professionnelle. D’après cette étude, si les salariés se disent généralement "satisfaits" ou "très satisfaits" à leur poste dans une large majorité (71 %), un tiers (32 %) avoue chercher régulièrement de nouvelles opportunités alors qu’ils sont actuellement en poste. Parmi les salariés qui se disent satisfaits de leur poste, près de la moitié (46 %) explique que les personnes avec qui ils travaillent contribuent à leur sentiment d’accomplissement. D’autres facteurs influencent la satisfaction au travail : 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. En ce qui concerne les aspects spécifiques d’un poste, les niveaux de satisfaction varient mais restent positifs. 41 % des salariés se disent "satisfaits" ou "très satisfaits" des opportunités d’évolution de carrière chez leur employeur actuel, mais un quart (26 %) est "insatisfait" ou "très insatisfait".

Votre satisfaction au travail dépend des compétences de vos supérieurs. Carrière Le 19/01/2015 Si vous vous demandez à quel point votre travail vous plaît, ou au contraire ne vous plaît pas, il est vraisemblable que la première chose à laquelle vous pensiez soit votre patron. Il n’est pas rare d’entendre dans son entourage qu’une personne a quitté son emploi ou a dû changer de service en raison d’une mésentente avec son supérieur hiérarchique.

Nous passons la majeure partie de notre semaine au travail. Le bien-être au travail est essentiel non seulement pour les individus, mais également pour les gouvernements, pour les entreprises et pour les actionnaires. Il est donc étonnant que très peu d’études se soient intéressées à l’influence des directeurs et des dirigeants sur la satisfaction au travail. Notre étude a identifié trois facteurs ayant une influence sur la satisfaction. Un certain nombre de vérifications ont confirmé ces résultats. Mais alors, pourquoi les compétences du patron influencent-elles le bien-être des employés et leur productivité ? Bien-être et santé au travail : la logique canadienne veut s'importer en France. A quoi ressemblera notre bureau d’ici 10 ans ? - Immobilier. Le bureau est devenu un outil de management. Demain, les entreprises loueront moins de mètres carrés en poussant leurs salariés à être « nomades » au sein même des locaux.

L’immeuble sera évidemment plus vert mais aussi, plus atypique. Le SIMI, le salon de l’immobilier d’entreprise, ouvre mercredi 3 décembre à Paris. L’occasion de dresser un panorama du marché. Quel est le deuxième poste de dépense des entreprises ? L’immobilier. Selon l’association des directeurs et des responsables de services généraux (Arseg), le coût moyen d’un poste de travail, hors bureautique, s’élève à 12 153 euros par an. En parallèle, les salariés ne semblent pas vraiment satisfaits de leur poste de travail. « 50% estiment qu’il ne les pousse pas à être innovant », signale Brice Chasles, associé Real Estate chez Deloitte.

Un espace qui s’adapte Autre solution pour retarder le déménagement : le concept de bureau dynamique. Un actif plus vert Le bureau de demain sera « green ». Un outil de communication. Des « espaces de discussion » Publié le 17-MAR-14 par ANACT | Imprimer Face à la complexité croissante du travail, l'accord national interprofessionnel (ANI) propose la mise en oeuvre "d'espaces de discussion". Des espaces visant à donner aux salariés et aux managers de proximité une opportunité de retrouver des capacités d’agir par eux-mêmes et de trouver des compromis pour résoudre les problèmes du quotidien. Mais comment organise-t-on cette expression directe des salariés ? Un lieu pour résoudre les problèmes du quotidien Les « espaces de discussion » imaginés par les signataires de l'Ani visent donc à ce que des salariés, confrontés quotidiennement à des problèmes communs, puissent partager leurs difficultés au sein d’un espace de régulation.

Autrement dit, les espaces de discussion donnent aux salariés et aux managers de proximité une opportunité de retrouver des capacités d’agir par eux-mêmes et de trouver des compromis pour résoudre les problèmes du quotidien. Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Master Class Management | Réussir sa vie. Des entreprises plus humaines. L'entreprise du futur : un essai de prospective. De l'entreprise du 19ème siècle qui commençait tout juste à se structurer pour faire face au productivisme, à celle d'aujourd'hui confrontée désormais à la fois à la mondialisation et à la nécessité d'une approche plus éthique du capital humain, l'organisation du travail collectif a connu de multiples bouleversements.

Et si ces dernières années, le numérique et la dimension globale de l'économie ont bousculé nombre de modèles industriels et commerciaux, les responsables réfléchissent plus que jamais à dessiner les contours de l'entreprise de demain. Les modèles du passé La prise en compte de l'organisation du travail dans l'entreprise a commencé avec le Taylorisme, une organisation scientifique initiée au 19ème siècle et qui n'avait pour but que d'optimiser la production. Tout le système mis en place était destiné à en optimiser chaque étape, depuis la définition des cadences jusqu'au montant du salaire. Un management responsable Le salarié citoyen. Pour s'épanouir au travail, il faut "faire confiance à l'intelligence" Famille, argent, sexualité, enfants... Vos patients parlent-ils aussi de leur travail de temps en temps? Je suis frappée par la place importante, centrale même, que ce thème occupe dans leurs récits.

Le plus souvent, ils évoquent une absence de sens, un manque douloureux de cohérence entre leur être et le modèle qu'on leur impose. J'entends des mots très durs : hiérarchie vexatoire, humiliations, précarisation, menaces permanentes et diffuses de licenciement, placardisation... Tout de même, le travail peut aussi être synonyme de liberté... Oui, mais cette idée est relativement récente. >> Gros plan sur le bonheur au travail avec L'Express et Arte >> Heureux au travail? >> Découvrez dans quels pays vous seriez le plus heureux au travail Selon vous, l'idée que le travail participe à l'épanouissement personnel est une "supercherie intellectuelle". Quelles solutions proposez-vous?

Il faut laisser aux salariés la responsabilité de définir leur fonction en faisant confiance à leur intelligence. Sortir de la crise avec le Fun en entreprise » Trendemic. Et si l’on se mettait tous à reprendre plaisir à travailler pour sortir de la morosité ambiante ? Et si l’on comprenait que du collectif provient la performance et pas de la somme des performances individuelles encourageant l’individualisme ?

Tout le monde parle de révolution à opérer dans l’entreprise à la faveur de l’arrivée de la génération Y (aïe non Benjamin pas sur la tête …) ou de l’avènement des réseaux sociaux, mais très peu nous enseignent comment conduire ce changement et « ré-enchanter » la vie de l’entreprise. Mettre du jeu dans l’entreprise où il y a habituellement des règles et des process dont on peut oublier le sens. Cette tendance prend plusieurs noms et plusieurs manifestations : On parle de Gamification, de Serious Games ou Jeux Sérieux, de Ludification, de Jeux Agiles, de Serious Play, de Fun Work ou de Fun Theory.

Est-ce de la manipulation ? Est-ce de l’infantilisation ? 1. Climat social : salariés et dirigeants vivent-ils dans les mêmes entreprises ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Antoine Reverchon Les directions des ressources humaines, dans le secteur privé comme dans le secteur public, ont-elles encore les bons capteurs pour "sentir" le climat social au sein de leurs entreprises et de leurs administrations ? L'écart de perception entre salariés et directeur des ressources humaines (DRH) sur l'ambiance et l'organisation du travail révélé par la dernière livraison, le 28 novembre, de l'enquête "Climat social" de la Cegos, permet d'en douter.

Si 47 % des 1 300 salariés interrogés en ligne par la Cegos en septembre 2012 se disent satisfaits du "climat" qui règne dans leur entreprise ou leur administration (cette proportion est la même dans le public et le privé), 28 % sont "partagés" sur cette question, et 25 % pensent l'inverse. Par rapport à 2011, la satisfaction dans le public progresse de 2 points, alors qu'elle diminue de 2 points dans le privé. Les mutations du travail. Réflexions pour d’autres perspectives d’organisation du travail. Publié le 14-DEC-12 par ANACT | Imprimer L'émission de France Culture "Les nouveaux chemins de la connaissance" recevait le 7 décembre le juriste Alain Supiot et le psychiatre et psychanalyste Christophe Dejours.

Les deux experts reviennent sur les mutations actuelles du travail. Comme le rappellent Adèle Van Reeth et Philippe Petit, les animateurs de l'émission, il existe des femmes et des hommes malades du travail. Or ces travailleurs sont rarement des sujets marginalisés. Mais alors, que veut dire alors cet état de chose ? Pour réfléchir sur ce malaise, pour tenter de penser l’intelligence subjective au travail et la coopération collective au travail, France Culture a réuni un clinicien du travail et un spécialiste du droit social.

Christophe Dejours est professeur titulaire de la chaire de Psychanalyse-Santé-Travail au Conservatoire National des Arts et Métiers. Source : www.franceculture.fr. Le rôle clé de l'innovation pour marier performance et qualité de vie au travail. La performance par le plaisir (PPLP) – Principe # 3. 1. Le mal-être au travail. Concilier performance et bien-être, incompatibles ? « Travail & Equilibre. Le "merveilleux malheur" de la souffrance au travail. Après le bien-être, place au bien-vivre! Comment convaincre les dirigeants des entreprises de passer à l'action en matière de qualité de vie au travail ? L'absurdité cachée du bien-être au travail. News from Taylor & Francis.

World Happiness Report 2013 by Earth Institute, Columbia University. Victor Waknine (Mozart Consulting) : « L'organisation du travail génère les principales sources de stress » De la bonne utilisation des enquêtes du personnel - Albus Conseil. Scoop It : Sens et Plaisir au Travail.