background preloader

Qualité de Vie au Travail

Facebook Twitter

2060516. Comment réussir le passage au « travail à distance » - HP BusinessNow - 6968. Alors que le travail à distance est une option de plus en plus prisée, les entreprises ont-elle la technologie nécessaire pour répondre à cette demande de mobilité ?

Comment réussir le passage au « travail à distance » - HP BusinessNow - 6968

C'est un dilemme très répandu. Les avantages du travail à domicile contre les inconvénients de ne pas avoir accès à toutes vos commodités essentielles du bureau. Bien sûr, en cas de problème, il y a toujours le téléphone. Et les e-mails sont consultables à toute heure du jour et de la nuit. Avec Skype, on a l'impression que tous les voisins profitent de votre conférence, ce qui explique pourquoi 28 % des personnes préfèrent utiliser leur propre téléphone pour leurs conférences téléphoniques. Mais ce n'est encore rien à côté du message tant redouté « Batterie faible : 10 % restant » et du fait que, bien sûr, votre chargeur soit resté au bureau, à une heure et demie de route.

La révolution mobile est inexorablement en marche. La qualité de vie au travail : un levier de compétitivité - Management & RSE. Personne ne se lève le matin en se disant « aujourd’hui je vais mal faire mon travail », aimait rappeler Marc Uhalde, sociologue du travail. « Faire du bon travail », comme l’explique Yves Clot, titulaire de la chaire de psychologie du travail du CNAM, est essentiel pour la santé et détermine notre capacité à nous accomplir dans le travail.

La qualité de vie au travail : un levier de compétitivité - Management & RSE

Dans le prolongement de ces constats, j’ai eu le plaisir de réfléchir à la notion de qualité de vie au travail (QVT), dans le cadre des recherches menées par Terra Nova, La Fabrique de l’industrie et le réseau Anact-Aract, dont les résultats sont présentés aujourd’hui dans notre étude conjointe : « La qualité de vie au travail : un levier de compétitivité ».

Qualité de vie au travail et performance économique sont liées, et les entreprises françaises ont pris du retard sur leurs principaux concurrents européens dans ce domaine. Quelle est la nature de ce lien ? Cette étude vise à répondre à quatre questions : 1. L’incongruence de motivation serait à la source du burn-out. Une recherche récente met en lumière une cause insoupçonnée d’épuisement professionnel: l’incongruence de motivation.

L’incongruence de motivation serait à la source du burn-out

Mauvaise nouvelle pour les vacanciers qui rentrent au travail : le simple repos n’est pas suffisant pour en venir à bout. Publiée en août dans la revue spécialisée Frontiers in Psychology, cette étude conclut que l’écart entre les besoins affectifs d’un travailleur et des conditions de travail qui ne le comblent pas toujours est source d’épuisement professionnel. Au même titre que la surcharge de travail, le manque de reconnaissance et les conflits sociaux, l’incongruence de motivation serait une source importante de stress pouvant mener à un état d’extrême fatigue physique, mentale et émotionnelle. Afin de mieux saisir la nature du problème, les chercheurs proposent une mise en situation. Imaginez un gestionnaire qui doit assurer la direction d’une équipe mais qui n’est guère heureux de figurer à l’avant-scène ou de donner des ordres.

Bienveillance et rituels de rentrée. Que vous soyez chef de projet ou manager hiérarchique, vos équipes vont se retrouver après les congés.

Bienveillance et rituels de rentrée.

Cet été 2016 fut riche en émotions. Citons, le tour de France, les attentats , le coup d’état avorté en Turquie, la bataille d’Alep, les jeux olympiques, les incendies en Californie , Portugal et alentours de Marseille, les polémiques sur le burkini et Pokémon Go. Certains de vos équipiers reviennent au travail encore marqués par l’un ou plusieurs de ces événements, d’autres ont choisi le se déconnecter de l’actualité pour vivre des moments de bonheur en famille et entre amis.

Les équipes vont se retrouver au complet et votre job de rentrée consiste à les remettre rapidement dans une ambiance de productivité optimale.Vos équipiers, espérons le , content de se retrouver seront enclins à parler de ces événements et narrer leurs vacances. Trois pièges vous guettent. "Le bien-être au travail va devenir une nécessité absolue pour créer de la valeur", prévient le consultant Eric Albert - Ressources humaines. L'Usine Nouvelle - Partager le pouvoir, c’est possible ou nécessaire ?

"Le bien-être au travail va devenir une nécessité absolue pour créer de la valeur", prévient le consultant Eric Albert - Ressources humaines

Eric Albert - A mon avis, c’est surtout irrémédiable avec la vague portée par la numérisation que les experts les plus compétents comparent à l’invention de l’imprimerie. Nous allons vers des modèles plus horizontaux, participatifs, où l’autorité qui ne repose pas sur la compétence sera de moins en moins reconnue. A l’avenir, tous les systèmes qui vont créer de la valeur seront basés sur le partage.

De quel type de partage parlez-vous ? Pour créer de la valeur, il va falloir encourager la contribution d’acteurs venus de différents horizons. Dans votre livre, vous notez que les dirigeants d’entreprise freinent les évolutions, notamment parce que leurs émotions les y conduisent. Passer d’un modèle de management à un autre, c’est perdre le contrôle d’un modèle rassurant. Est-ce pour cette raison, rassurer en période d’incertitude, que les reporting de toutes sortes se multiplient ?

Comment fait-on concrètement ?