background preloader

Un Français sur cinq respire un air de mauvaise qualité, France

Un Français sur cinq respire un air de mauvaise qualité, France
Related:  Qualité de l'airQualité de l'air

Un air de particules Le fond de l'air est frais... et sévèrement pollué. Pour contrer la pollution de l'air par les particules fines, officiellement toxiques et cancérigènes, le ministère de l'Écologie vient d'obtenir la publication de deux décrets pour protéger les huit villes de France les plus polluées. Mais rien ne sera mis en œuvre avant le premier semestre 2013. D'ici là : inspirez, expirez. La semaine dernière, le 24 février, deux décrets visant à lutter contre la pollution atmosphérique sont rentrés en vigueur, pour permettre la mise en place des Zones d’actions prioritaires pour l’air (Zapa). C’est-à-dire : Paris, Saint-Denis, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Lyon, Grenoble, Nice et Aix-en-Provence. Pour tous les autres, l’un des textes précise les sanctions prévues en cas d’infraction, 135 € pour les poids lourds, les bus et autocars, 68 € pour les véhicules légers. Le projet Zapa est un axe phare du plan Particules, paru en 2007. Les sources à l’origine des particules fines sont multiples.

Bilan de la qualité de l'air en France en 2011 Chaque année, le ministère établit un bilan de la qualité de l’air en France, avec la contribution de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et de l’Institut National de l’Environnement industriel et des rIsques (INERIS). Ce bilan est établi notamment à partir des données transmises par les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) à la base nationale de données sur la qualité de l’air. Vous retrouverez dans cette rubrique ces bilans annuels. Des informations complémentaires sont également disponibles sur les sites Internet www.buldair.org et www.prevair.org ainsi que des bilans locaux sur le site de la fédération des AASQA www.atmo-france.org 3 août 2012 Pour les particules ou l’ozone, aucune réelle tendance n’est observée depuis le début des années 2000, des facteurs externes tels que la météorologie pouvant expliquer les sensibles hausses ou baisses constatées d’une année sur l’autre.

Dioxyde d'azote : la France demande à l'UE un report de l'application de la directive sur la qualité de l'air La France a formulé une demande officielle de report de la directive sur la qualité de l'air. Une requête assortie d'une proposition de déplacement des stations de mesure qui "conduirait à une baisse significative du nombre de dépassements". Début mars, la France a adressé à la Commission européenne une demande officielle de report à 2015 du respect des valeurs limites de dioxyde d'azote (NO2). Cette demande concerne les 24 zones et agglomérations où sont enregistrés des dépassements des valeurs limites en vigueur depuis 2010 en application de la directive de 2008 relative à la qualité de l'air. La valeur limite annuelle n'est pas respectée dans une vingtaine de zones tandis que la valeur limite horaire est dépassée dans 3 agglomérations. Cette demande intervient alors que la France est déjà poursuivie pour le non respect des valeurs limites en matière de particules fines (PM10) inscrites à cette même directive. Une démarche mal engagée ? Déplacer les stations ?

Londres veut clouer au sol la pollution Trois camions tournent entre minuit et 6h du matin sur 30km de rues, dans le centre de Londres. Ils ne ramassent pas les poubelles, mais la pollution: ces camions dispersent une solution adhésive fabriquée à base de calcium qui est censée attirer au sol les particules fines émises par les véhicules. Les trottoirs sont ensuite nettoyés avec des jets d’eau qui emportent les particules dans les égouts. Une idée lancée par le maire de la capitale britannique, Boris Johnson, qui laisse perplexes les Londoniens, rapporte l’ambassade de France au Royaume-Uni. Une amende plane au-dessus de Londres Les particules fines, ou PM10, sont émises par les pots d’échappement, les pneus et les disques de frein. Or, la ville de Londres dépasse régulièrement ces seuils et risque 300 millions d’euros d’amende si la qualité de l’air est mauvaise pendant plus de 35 jours par an. Une fausse solution? Audrey Chauvet

Urban Vegetation Reduces Air Pollution by 40-60% By Michael Graham Richard, TreeHugger One More Reason to Hug Trees It is well known that vegetation is good at filtering air indoors (check out the list of the best air-filtering house plants according to NASA!) “The study concluded that judicious placement of grass, climbing ivy and other plants in urban canyons can reduce the concentration at street level of NO2 by as much as 40 percent and PM by 60 percent, much more than previously believed. It would be very interesting to do more studies and figure out how to get the maximum air-filtration effect out of urban vegetation, and then make sure that urban planners use those best practices. (via Eurekalert) Related: Beautify Your Town Seed Bombs: Change for Change Cancer from Cars, Trucks and Buses

Air Pollution - Migrain: Health Effect of Air Pollution Lela Gary, Keri Baxter May 2005 A substantial number of Canadians suffer from severe headaches best diagnosed as "migraines". According to a report in a longitudinal study in Canada it was estimated that migraines account for over 7 million lost working days annually. What do we know? Chemical sensitivity has been referred to as "Toxicant-Induced Loss of Tolerance" (TILT) which is characterized by a breakdown of tolerance resulting from acute or chronic exposure to chemicals. The following studies have been found to corroborate our argument: A work on Neurogenic Switching explains how neurogenic inflamation triggered by external chemical exposures can cause headaches. What about the weather? Considering the chemical intolerance of migraineurs to air pollutants, could the answer to this inconsistency be, that the accumulation of air pollutants differs at different locations? Elevated concentrations of ozone in Ontario, are usually in summer.

Pollution air : définition, pollution atmosphérique De quoi est composé l'air que l'on respire chaque jour ? Pour vivre, un être humain a besoin d'environ entre 10 000 et 15 000 litres d'air chaque jour. Cela représente entre 12 et 18 kg d'air ! La composition normale de l'air est :- 78 % d'azote (N)- 21 % d'oxygène (O)- 1 % d'autres gaz Qu'est-ce que la pollution de l'air ? Quand cet air est modifié par des éléments qui sont nuisibles à notre santé et à notre environnement (les polluants), on dit que l'air est pollué. La loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie (LAURE) de 1996 définit la pollution atmosphérique comme étant "l'introduction par l'homme, directement ou indirectement, dans l'atmosphère et les espaces clos, de substances ayant des conséquences préjudiciables de nature à mettre en danger la santé humaine, à nuire aux ressources biologiques et aux écosystèmes, à influer sur les changements climatiques, à détériorer les biens matériels, à provoquer des nuisances olfactives excessives". Qu'est-ce qui pollue l'air ?

Cities For A Clean Air Future by Judith A. Ross At Moms Clean Air Force, our mission is to mobilize parents to fight for their children’s right to clean air. But even after the last corporate polluter is pulled into line and all of EPA’s solutions to protect our air have been implemented, we still will need to go forward in a much smarter, greener way. For example, how will our cities look and operate in a greener, cleaner world? Answers to these questions may be found in small cities like Buffalo, New York and Peoria, Ohio. She found that these places offer many assets for sustainable living. As it happens, Tumber and I were high school classmates, and with a little help from Facebook, we were able to reconnect by phone in early June. These places have been neglected by urban tastemakers for the past 30 years. For example, Tumber says, “they (cities) sit on some of the most fertile soil on earth.” Renewable energy requires land for solar farms and wind turbines. Related Stories: Smoggiest May In Five Years

Related: