background preloader

L'entre deux guerres

Facebook Twitter

La crise de 1929

Dossier histoire de la crise de 1929 : Sommaire. Grande Dépression. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Grande Dépression

La Grande Dépression (Great Depression en anglais), dite aussi « crise économique de 1929 », est la période de l'histoire mondiale qui va du krach de 1929 aux États-Unis jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Chronologie[modifier | modifier le code] Jeudi noir et conséquences directes[modifier | modifier le code] Évolution du PIB de quelques pays entre 1929 et 1939. Après le krach du 24 octobre 1929, aux États-Unis, l'un des problèmes principaux était, qu'avec la déflation, une même somme d'argent permettait d'acquérir de plus en plus de biens au fur et à mesure de la chute des prix.

L'effet du krach de 1929 sur la Grande dépression a fait l'objet d'analyses diverses. Crise boursière et bancaire[modifier | modifier le code] La population entre dans un cercle vicieux destructif, qui durera plusieurs années. En 1933, la production industrielle américaine avait baissé de moitié depuis 1929. Hors des frontières[modifier | modifier le code] Krach de 1929. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Krach de 1929

Graphe de la valeur du Dow Jones entre octobre 1928 et octobre 1930.

La monté du facisme en europe

Fascisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fascisme

Le terme fascisme s'applique au sens étroit à la période mussolinienne de l'histoire italienne et au sens large à un système politique aux caractéristiques inspirées par l'exemple italien mais qui a pu prendre des aspects différents selon les pays. Des débats existent entre les historiens quant à la qualification de certains régimes (France de Vichy, Espagne franquiste[1]...).

Le terme même (en italien fascismo) vient du mot « fascio » (« faisceau ») désignant le rassemblement des fusils au repos ou l'attribut du licteur dans la Rome antique[2]. Histoire de l'Italie fasciste. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire de l'Italie fasciste

Par extension, on associe à cette définition toute la période de l'histoire de l'Italie qui va de la fin de la Première Guerre mondiale jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale (1918 - 1945) ou la période allant de 1925, lorsque le Parti national fasciste est déclaré parti unique, à 1945, avec la dissolution de la République sociale italienne (RSI).

Chronologie (1918-1922)[modifier | modifier le code] Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code] Dans une telle situation, aucune classe sociale n'est satisfaite et une profonde peur d'une possible révolution communiste s'insinue dans la classe bourgeoise. L'extrême fragilité socioéconomique conduit souvent à des désordres réprimés par des méthodes sanguinaires. Nazisme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nazisme

Le national-socialisme (en allemand : Nationalsozialismus), plus couramment désigné en français sous l'abréviation nazisme, est l'idéologie politique du Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP), parti politique fondé en Allemagne en 1920 et dirigé par Adolf Hitler[1],[2],[3],[4]. Le nazisme est le seul type de fascisme incorporant à la fois racisme biologique et antisémitisme[5]. Cette vision du monde reprenait la division hiérarchique de l'espèce humaine en races, hiérarchie au sommet de laquelle elle situait la « race aryenne ».

Par extension, le terme nazisme désigne le régime politique inspiré de cette idéologie, dirigé par Adolf Hitler de 1933 à 1945 et connu sous les noms de Troisième Reich et d' « Allemagne nazie ». En tant que sujet de science politique, les définitions du nazisme varient selon les historiens[6]. Présentation[modifier | modifier le code] Fascisme en France.

L'avant-guerre - Les origines de la Seconde Guerre mondiale. Les origines de la Seconde Guerre mondiale Les héritages de la Première Guerre mondiale À la conférence de la Paix réunie à Paris, de janvier à mai 1919, le «conseil des quatre» (France, Royaume-Uni, Italie et États-Unis) avait imposé la volonté des vainqueurs aux vaincus, respectant peu les principes annoncés dans les Quatorze Points du président Thomas Wilson.

L'avant-guerre - Les origines de la Seconde Guerre mondiale

Ainsi, les rancœurs furent nombreuses et alimentèrent les problèmes des relations internationales de l'entre-deux-guerres. L'Allemagne, considérée comme responsable du conflit, était non seulement amputée territorialement, mais aussi désarmée et, surtout, soumise au paiement, pour des décennies, d'énormes réparations. Elle jugea que le traité de Versailles qui lui était imposé était un diktat inadmissible.

La revolution russe

La Révolution Russe : Guerre civile (2 de 3) La Révolution Russe : Guerre civile (1 de 3) La révolte contre le pouvoir central, puis la défaite des marins de Kronstadt, corps d'élite basés sur une petite île proche de Saint- Pétersbourg – alors... ( plus ) La révolte contre le pouvoir central, puis la défaite des marins de Kronstadt, corps d'élite basés sur une petite île proche de Saint- Pétersbourg – alors Petrograd – dans le golfe de Finlande, sont au centre de ce second épisode.

La Révolution Russe : Guerre civile (2 de 3)

Ian Lilley relate d'abord les horreurs de la guerre civile, de 1918 à la fin de 1920, qui coûteront à l'URSS quelque dix millions de morts, tués dans les combats opposant les armées rouge et blanches, mais aussi décimés par la famine et les épidémies. Une fois la victoire acquise, dans un pays exsangue, les marins de Kronstadt tolèrent de plus en plus mal la dictature bolchevique, les privilèges de l'élite, les agissements de la Tcheka, la police secrète, la trahison ouverte des idéaux qu'ils défendent, armes à la main, depuis quatre ans. La Révolution Russe : Guerre civile (3 de 3) Révolution russe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Révolution russe

Vous lisez un « bon article ». La Révolution russe est l’ensemble des événements ayant conduit en février 1917 au renversement spontané du régime tsariste de Russie, puis en octobre de la même année à la prise de pouvoir par les bolcheviks et à l’installation d’un régime « léniniste » (communiste) : ces deux révolutions successives débouchent sur une guerre civile d'une extrême violence, opposant les bolcheviks aux Armées blanches et à un ensemble d'autres adversaires. Le conflit est accompagné d'un effondrement de l'économie russe et d'une famine particulièrement meurtrière : il s'achève par la victoire des bolcheviks et par la reconstitution, sous l'égide de l'URSS, de la majorité des territoires de l'ex-empire.

La révolution en Russie donne également naissance au communisme, au sens contemporain du terme. La révolution russe de 1917 (bolcheviques et tsarisme) La déliquescence de l'Empire russe (1914-1917) Dès le début de la guerre, la confrontation avec l’Allemagne, puissante et fortement industrialisée, révèle toutes les faiblesses de la Russie des Romanov.

La révolution russe de 1917 (bolcheviques et tsarisme)

Le pays est immense mais ses structures sociales restent archaïques : 85 % de la population russe vit de l’agriculture, et le servage n’a été officiellement aboli qu’à la fin du XIXe siècle. L’industrie, malgré un essor spectaculaire à la fin du XIXe siècle, reste inégalement répartie sur le territoire. Coupée de ses fournisseurs occidentaux, l’économie russe ne peut répondre aux besoins énormes créés par la guerre. La Révolution Russe : Espoir et liberté (1 de 3) Avec des scènes reconstituées et des archives colorisées, ce documentaire fait revivre, de 1917 à 1921, les "dix jours qui ébranlèrent le monde" et les années de guerre civile qui virent naître l’URSS.

La Révolution Russe : Espoir et liberté (1 de 3)

Avec un... ( plus ) Avec des scènes reconstituées et des archives colorisées, ce documentaire fait revivre, de 1917 à 1921, les "dix jours qui ébranlèrent le monde" et les années de guerre civile qui virent naître l’URSS. Avec un point de vue original : celui des marins de Kronstadt, avant-garde d’une utopie trahie par le bolchevisme. Première partie : chronique de l’année 1917. Ce premier épisode court de la Révolution de février 1917 au succès de la "vraie", celle d’octobre, qui permit aux Bolcheviks de détourner à leur profit "tout le pouvoir" promis aux soviets populaires. Les marins de Kronstadt, corps d’élite basés sur une petite île proche de Saint Petersbourg – alors Petrograd - dans le golfe de Finlande, constituent le fil conducteur du récit.

La Révolution Russe : Espoir et liberté (2 de 3) Avec des scènes reconstituées et des archives colorisées, ce documentaire fait revivre, de 1917 à 1921, les "dix jours qui ébranlèrent le monde" et les années de guerre civile qui virent naître l’URSS. Avec un... ( plus ) Avec des scènes reconstituées et des archives colorisées, ce documentaire fait revivre, de 1917 à 1921, les "dix jours qui ébranlèrent le monde" et les années de guerre civile qui virent naître l’URSS. Avec un point de vue original : celui des marins de Kronstadt, avant-garde d’une utopie trahie par le bolchevisme. Entre-deux-guerres. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Carte de l'Europe en 1923. L'entre-deux-guerres est la période (1919-1939) comprise entre la Première et la Seconde Guerre mondiale.

Ces vingt années de paix ont été marquées par un bouleversement durable des rapports de force internationaux, par l'émergence des idéologies totalitaires ainsi que par des progrès techniques considérables. Cette période constitue un ensemble cohérent et homogène qui peut s'appréhender dans sa globalité. La première moitié de la période a été appelée en France « les Années folles », essentiellement pour les ruptures dans le comportement social (nouvelles esthétiques artistiques transgressives, développement des transports, en particulier individuels, modification des codes de comportement, en particulier chez les femmes des classes supérieures et moyennes). L’Entre-deux guerres : 1918-1939. La France de l'entre-deux-guerres.