background preloader

Guerres & dominations

Facebook Twitter

Quand les Khmers rouges massacraient les "bourgeois" cambodgiens. Europe - Global Slavery Index 2016. It is likely that the profile of identified victims may change in time as a result of the massive influx of migrants and refugees in 2015 and 2016.

Europe - Global Slavery Index 2016

An IOM survey of migrants on the move throughout parts of Europe clearly indicates that people moving out of conflict zones and through Europe are both at high risk of exploitation, and are already being targeted. The recent influx of refugees has strained European protection measures, creating loopholes easily exploited by European criminal networks. Timor-Oriental, l'horreur et l'amnésie, par Noam Chomsky (Le Monde diplomatique, octobre 1999)

Entre le 7 décembre 1975, jour où le Timor-Oriental a été envahi et annexé par l’Indonésie, et le référendum du 30 août 1999, au cours duquel 78,5 % de ses habitants se sont prononcés pour l’indépendance, il s’est écoulé un quart de siècle.

Timor-Oriental, l'horreur et l'amnésie, par Noam Chomsky (Le Monde diplomatique, octobre 1999)

Deux cent mille Timorais ont payé de leur vie cette « intégration », abandonnés par la communauté internationale. La chute du dictateur Suharto a débloqué le dossier, et Djakarta a finalement consenti à la tenue d’un référendum au Timor-Oriental, mais a préparé, en sous-main, une répression au cas où la population se prononcerait pour l’indépendance. Après de longues tergiversations et après avoir obtenu l’aval de l’Indonésie, les Nations unies ont déployé dans l’île, le 20 septembre, une force multinationale (Interfet) sous commandement australien.

Cette tardive intervention ne règle ni le problème des trois cent mille Timorais déportés au Timor-Occidental, ni celui du jugement des tortionnaires par un tribunal international. Cold Start (military doctrine) - Wikipedia. Indian military strategists came to the conclusion that the Sundarji doctrine was flawed.

Cold Start (military doctrine) - Wikipedia

It was too inflexible to respond to terrorist attacks or other indirect challenges, for three reasons: 1. The strike corps was too big and too far away from the international border, making it difficult to deploy in a timely fashion. 2.

2GM

Siège de Sarajevo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Siège de Sarajevo

Le siège de Sarajevo est le plus long siège de l'histoire de la guerre moderne. Il a duré du 5 avril 1992 jusqu'au 29 février 1996 et a opposé les forces de la Bosnie-Herzégovine, qui avaient déclaré leur indépendance de la Yougoslavie, et les paramilitaires serbes qui voulaient rester attachés à la Yougoslavie. Le nombre de morts civils est estimé à 10 000[2]. Les rapports indiquent une moyenne d'environ 329 impacts d'obus par jour pendant le siège, avec un record de 3 777 impacts d'obus pour le 22 juillet 1993. Les tirs d'obus ont gravement endommagé les structures de la ville, y compris des bâtiments civils et culturels. Le siège[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] Craignant une Yougoslavie dominée par les Serbes, la Croatie et la Slovénie déclarèrent leur indépendance en 1991. Guerre[modifier | modifier le code] Carte du siège de Sarajevo au plus fort avancement des troupes serbes.

Srebrenica massacre. Burial of 610 identified Bosniaks in 2005 Burial of 465 identified Bosniaks in 2007 Burial of 775 identified victims in 2010 Maybe later Thank you!

Srebrenica massacre

We will send you a reminder email. Dear readers in Canada, time is running out in 2016 to help Wikipedia. Close. Grozny - Wikipedia. Names[edit] In Russian, "Grozny" means "fearsome", "awesome", or "redoubtable", the same word as in Ivan Grozny or Ivan the Terrible.

Grozny - Wikipedia

The official name in Chechen is the "Соьлжа-Гӏала, Sölƶa-Ġala", which literally means "the city (гӏала) on the Sunzha River (Соьлжа)".[18] In 1996, during the First Chechen War, the Chechen separatists renamed the city Dzhokhar-Ghala (Chechen: Джовхар-Гӏала, Dƶovxar-Ġala), or Dzhokhar/Djohar for short, after Dzhokhar Dudayev, the first President of the Chechen Republic of Ichkeria. [citation needed] In December 2005, the Chechen parliament voted to rename the city "Akhmadkala" (after Akhmad Kadyrov)[19]—a proposition which was rejected by his son Ramzan Kadyrov, the prime minister and later President of the republic.[20] Guerres de Yougoslavie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guerres de Yougoslavie

Les guerres de Yougoslavie sont une série de conflits violents dans les territoires de l'ancienne République fédérative socialiste de Yougoslavie entre 1991 et 1999. Deux séries de guerres se succèdent, affectant les six républiques de la défunte République fédérale socialiste de Yougoslavie. On parle aussi de « guerre d’ex-Yougoslavie », ou plus rarement de « troisième guerre balkanique ».

Cette guerre opposa différents groupes ethniques ou nations de l’ex-Yougoslavie. Ses causes sont religieuses[3], politiques, économiques, culturelles et ethniques. Les guerres furent les plus meurtrières en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Conflits à l’Ouest[modifier | modifier le code] Carte de la Yougoslavie pendant la guerre Les guerres en Slovénie et en Croatie furent menées au départ afin de conserver l’unité yougoslave, mais elles prirent rapidement un caractère nationaliste.

Conflits à l’Est et au Sud[modifier | modifier le code] Bartolomé de las Casas. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bartolomé de las Casas

Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (janvier 2013). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références. Bartolomé de las Casas (Séville, 1484 – Madrid, 17 juillet 1566), est un prêtre dominicain, missionnaire, écrivain et historien espagnol, célèbre pour avoir dénoncé les pratiques des colons espagnols et avoir défendu les droits des Amérindiens. Le , son procès en béatification a été ouvert par l'Église catholique[1].