background preloader

Batailles et Guerres

Facebook Twitter

Bataille du cap Mycale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bataille du cap Mycale

La bataille du cap Mycale est l'une des dernières confrontations entre Grecs coalisés et Perses de la deuxième guerre médique. Elle eut lieu en 479 et tient son nom du cap au large duquel l'affrontement débuta, et qui se situe en face de l'île de Samos. Prélude[modifier | modifier le code] Quand les Perses apprirent que la flotte grecque approchait, ils quittèrent Samos pour regagner le continent. D'après Hérodote, c'était parce qu'ils pensaient qu'ils ne pouvaient pas vaincre les Grecs dans une bataille navale.

En voyant que la flotte perse avait quitté Samos, les Grecs, après une période d'incertitude, se résolurent à la poursuivre et, en arrivant au cap Mycale et voyant que les Perses ne leur livreraient pas bataille sur mer, échouèrent également leurs navires et se préparèrent à assaillir le campement ennemi. Les forces en présence[modifier | modifier le code] Le déroulement de la bataille[modifier | modifier le code] La Guerre du Péloponnèse - Insatiatrix. Cette page est ici republiée depuis le site de Marie-Lan Nguyen, aujourd'hui fermé.

La Guerre du Péloponnèse - Insatiatrix

Les causes La guerre du Péloponnèse dure de 431 à 404. Elle nous est connue par Thucydide (Histoire de la guerre du Péloponnèse) et Xénophon (Helléniques). Elle comprend trois phases : la guerre d'Archidamos (431–421)une paix mal respectée (421–413)les efforts désespérés d'Athènes (413–404) Thucydide insiste beaucoup à la fois sur les causes profondes (pourquoi la guerre du Péloponnèse) et occasionnelles (pourquoi à ce moment-là). Il y a d'abord l'alliance entre Athènes et Corcyre, colonie de Corinthe n'appartenant à aucune alliance : quand Corcyre entre en conflit avec Épidamne, Corinthe aide cette dernière, et Corcyre, défiant sa métropole, fait appel à Athènes qui passe avec elle une alliance défensive (ἐπιμαχὶα).Ensuite, il y a l'affaire de Mégare, accusée par Athènes d'accueillir des esclaves athéniens fugitifs (en fait, Athènes reproche à Mégare son soutien à Corinthe dans l'affaire de Corcyre).

GUERRE DU PÉLOPONNÈSE (chronologie) Mars — 431 Début des hostilités.

GUERRE DU PÉLOPONNÈSE (chronologie)

Premières incursions des Péloponnésiens en Attique. — 430-— 429 Épidémie à Athènes, qui emporte le tiers de la population. Mort de Périclès. — 428-— 427 Révolte de Mytilène contre Athènes, qui la réduit à l'état de colonie. — 425 Révolte des esclaves travaillant dans les mines d'argent du Laurion (sud de l'Attique) ; reddition des Spartiates assiégés dans l'îlot de Sphactérie (baie de Pylos). — 421 « Paix de Nicias » entre les deux coalitions. — 416 Prise de Mèlos par Athènes : massacre de la population masculine. — 415-— 413 Expédition désastreuse d'Athènes en Sicile, conduite par Alcibiade : vingt mille citoyens périssent. — 411 À Athènes, oligarchie éphémère des Quatre Cents ; défection de nombreuses cités sujettes. — 405 Victoire navale de Sparte à Aigos-Potamos : fin de la suprématie maritime d'Athènes. — 404 Siège et capitulation d'Athènes : destruction des murailles ; reddition de la flotte ; dissolution de la Ligue de Délos.

Bernard HOLTZMANN. Bataille de Platées. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bataille de Platées

La bataille de Platées (grec moderne : Μάχη τῶν Πλαταιῶν, Machē tōn Plataiōn) est la dernière grande bataille terrestre des Guerres médiques. Elle eut lieu en 479 av. J. -C. près de la ville de Platées en Béotie et opposa une alliance des cités-État grecques dont Sparte, Athènes, Corinthe et Mégare à l’Empire perse de Xerxès Ier. L'année précédente, l’armée perse menée par le roi en personne avait remporté plusieurs succès aux Thermopyles, à Artémision et avait conquis la Thessalie, la Béotie et l'Attique.

À l’été -479, les Grecs rassemblent une puissante armée (suivant les standards contemporains) et marchent vers le nord. Contexte[modifier | modifier le code] Les cités-États d’Athènes et d’Érétrie avaient soutenu la malheureuse révolte de l'Ionie contre l'empereur perse Darius Ier en 499-494 av. Carte du monde grec à l’époque de la bataille Par conséquent, Darius commença à lever une nouvelle grande armée afin de soumettre toute la Grèce. Les batailles de Marathon et des Thermopyles. Les guerres médiques.