background preloader

Big Data et Numérisation des villes, etc. [autres pearltrees]

Facebook Twitter

Les nouveaux terrains de jeu du Big Data. C'est chez les géants du net qu'est né le concept et les technologies du Big Data.

Les nouveaux terrains de jeu du Big Data

Mais ce domaine s'étend désormais bien au-delà du web, dans la finance, l'automobile, l'énergie... C'est dans la Silicon Valley, chez les géants du net, qu'est né le concept et les technologies du Big Data. C'est pour indexer Internet que Google a inventé l'architecture distribuée de traitement MapReduce, la base du framework Hadoop. Que ce soit pour indexer Internet, segmenter leurs utilisateurs pour leur proposer de la publicité ou des services, les Google, Facebook, LinkedIn et Yahoo ont véritablement inventé le Big Data moderne. C'est donc tout naturellement que les services marketing des sites d'e-commerce et de la distribution ont été les premiers à s'intéresser à leur approche. Tous les secteurs d'activités embrayent derrière le marketing Aujourd'hui, bien d'autres secteurs commencent à s'intéresser au Big Data.

Internet : trois milliards de prolétaires ? En partageant des liens sur Internet, en postant des articles de blog ou en tapant des mots dans un moteur de recherche, nous produisons des informations qui sont ensuite exploitées commercialement par Google, Amazon ou Facebook.

Internet : trois milliards de prolétaires ?

Ville et numérique. La sophistication de notre environnement numérique reconfigure-t-elle notre représentation du réel ? L’accumulation d’information et la sophistication croissante de la technologie donnent aux données informatiques un rôle nouveau dans la vie sociale et le fonctionnement des institutions. L’information s’infiltre dans la vie sociale, construit la perception des événements, définit les priorités et la façon dont nous les concevons et les traitons. L’analyse des bases de données permettra-t-elle de tout prédire ? Dans un livre récent et provocateur qui devrait chagriner de nombreux humanistes (Super Crunchers: How Anything Can Be Predicted, London: John Murray, 2007), le juriste américain Ian Ayres montre comment les technologies modernes de communication et d’informatique participent à la construction de relations humaines et de profils personnels via la manipulation des données disponibles.

L’analyse des données semble désormais pouvoir se passer de l’expertise humaine pour, sur une large gamme d’activités et d’expériences, extraire des schémas, des modes de relations et de causalité. Big Data : pourquoi nos métadonnées sont-elles plus personnelles que nos empreintes digitales. A l’occasion du colloque « la politique des données personnelles : Big Data ou contrôle individuel « organisé par l’Institut des systèmes complexes et l’Ecole normale supérieure de Lyon qui se tenait le 21 novembre dernier, Yves-Alexandre de Montjoye (@yvesalexandre) était venu présenter ses travaux, et à travers lui, ceux du MediaLab sur ce sujet (Cf. « D’autres outils et règles pour mieux contrôler les données » ).

Big Data : pourquoi nos métadonnées sont-elles plus personnelles que nos empreintes digitales

Yves-Alexandre de Montjoye est doctorant au MIT. Il travaille au laboratoire de dynamique humaine du Media Lab, aux côtés de Sandy Pentland, dont nous avons plusieurs fois fait part des travaux. Nos données de déplacements sont encore plus personnelles que nos empreintes digitales Faire correspondre des empreintes digitales n’est pas si simple, rappelle Yves-Alexandre de Montjoye. Image : illustration de l’unicité de nos parcours repérés via des antennes mobiles. Vie connectée - «l’âge de l’intuition technologique» Ecrivain et philosophe, Eric Sadin est l’un des rares intellectuels français à penser le changement de civilisation induit par la numérisation de notre monde.

Vie connectée - «l’âge de l’intuition technologique»

Son dernier livre, l’Humanité augmentée (1), a reçu le prix de l’«essai le plus influent de l’année sur le digital» au Hub Forum 2013. Il y évoque la naissance d’un homme-interface connecté à une intelligence artificielle ambiante… Vers la ville “durable et connectée” : un chemin plus tortueux qu’il n’y paraît. L’initiative pour le « développement urbain connecté » (Connected Urban Development, CUD) que promeut Cisco, et qui a tenu conférence à Amsterdam les 23 et 24 septembre 2008, frappe d’abord par son ambition et par le niveau d’engagement qu’elle a obtenu de 7 grandes métropoles mondiales.

Vers la ville “durable et connectée” : un chemin plus tortueux qu’il n’y paraît

Le maire d’Amsterdam a consacré toute une journée à la conférence, celui de Lisbonne a fait le déplacement ; Manoel Barroso, président de la Commission européenne, et Viviane Reding, commissaire européenne à la Société de l’information et aux Médias, ont envoyé un message vidéo. Chacune des villes associées a engagé un ou plusieurs projets de grande ampleur : un réseau de télécentres de proximité, un système de péage urbain, des bâtiments verts, flexibles et intelligents, une production et une distribution d’énergie décentralisées… Si ces projets réussissent, ils peuvent avoir une incidence significative sur la consommation d’énergie, les congestions urbaines, la pollution.

Big data with farmers. Villes Internet - agir pour un internet citoyen. L'OPEN DATA EN FRANCE. Open Data. Une start-up toulousaine veut connecter tous les objets. Ville & Nouvelles technologies. Ville numérique. Ville + Numérique. Smart Cities. Smart cities.

Avenir epn. Exemples villes open data. Université numérique : entrepôts de cours. Green business. Objets connectés. Smart Systems. Green smart city.