background preloader

Curation

Curation
Fondé en décembre 2009 par Patrice Lamothe, Pearltrees n’en finit pas de s’étendre sur le net. Réunissant au départ quelques centaines de geeks, cet outil de « curation », est désormais visité par plus d’un million d’internautes par mois, tandis que plus de 350 000 personnes contribuent à son enrichissement. Pour comprendre le succès grandissant de Pearltrees, je me suis entretenu avec Antoine Msika. Diplômé de l’EDHEC Business School de Lille en 2009, il est depuis Juin 2010 le Community Manager français de Pearltrees. "Cultiver ses intérêts" Benjamin Valla/Horizons Médiatiques : Pouvez-vous me présenter Pearltrees et les principales fonctionnalités de cet outil ? L’un des Pearltrees les plus riches du moment, c’est bien sûr celui consacré à l’élection Présidentielle en France Quels sont les avantages de Pearltrees pour les utilisateurs du web ? « 1 million de visiteurs par mois, 350 000 contributeurs » Combien de personnes utilisent Pearltrees et quel est leur profil ?

[Infographie] Différence entre veille et curation Bonjour et bienvenue sur Veille et Recherche, le blog qui vous aide à trouver. Si cet article vous plait, n'hésitez pas à vous abonner au flux RSS pour recevoir automatiquement tous les articles du blog. Par ailleurs, Veille et Recherche a également une page Facebook, pour nous y retrouver, rendez vous ici Nous aurons à de nombreuses reprises l’occasion d’aborder la veille, la curation et de voir comment les mettre en place au quotidien, voici pour commencer une excellente infographie réalisée par le non moins excellent Curation2Web. Aujourd’hui le métier de veilleur s’est démocratisé pour devenir un usage grand public permettant de diffuser de l’information déjà triée, évaluée et présentée sous une nouvelle forme. Cet article a été publié sur le site Veille et Recherche, le site qui vous aide à trouver. Retrouvez tous les articles de V&R sur la fan page du blog, le flux RSS et sur twitter. Recherches récentes : A lire également vincent

Les fils RSS Il faut disposer d'un logiciel de lecteur de fils RSS sur son ordinateur.Plusieurs logiciels peuvent être récupérés sur les réseaux. Après avoir repéré des fils RSS sur des sites ou des blogs, il suffit de sélectionner ceux que l'on entend consulter pour qu'ils s'affichent automatiquement (c'est le cas lorsque l'on utilise le site bloglines.com ou netvibes.com, par exemple) ou après avoir copié l'adresse du fil RSS (ce que demande, par exemple, le logiciel Thunderbird pour un outil de messagerie, ou RSSReader pour un agrégateur logiciel). Les fonctions proposées par les outils de lecture sont plus ou moins sophistiquées. Certains sont payants, d'autres gratuits. Les logiciels de lecture (agrégateurs de fils) - Parmi les plus appréciés = FeedDemon de Newsgator (30 $)

Toutelaloi. Service de veille et recherche sur le Journal Officiel Jo Toutelaloi est un service de veille juridique en ligne très pratique pour suivre de près le contenu du Journal Officiel Français. Ce service encore en phase beta va vous permettre de faire des recherches en texte intégral sur le contenu de tous les journaux officiels parus depuis le 1er janvier 2014. Outre cette fonction de moteur de recherche assez classique, Toutelaloi vous permet aussi de créer des fils rss personnalisés et une veille active sur une ou plusieurs requêtes. Pratique. Toutelaloi est proposé gratuitement, il suffira de vous inscrire sur la page d’accueil pour pouvoir utiliser le moteur de recherche et conserver si vous le souhaitez vos différentes requêtes ou thèmes de veille et de recherche. La page d’accueil par défaut est centrée sur le journal officiel du jour. Pour chaque résultat, vous pouvez obtenir un fac similé de l’article du JO ou le texte intégral. Lien: Toutelaloi

5 tutoriels Scoop.it Comment utiliser Scoop.it ? Scoop.it est un outil en ligne dit de « curation » créé par une jeune pousse (start up) en France. Ce type de service permet de filtrer, canaliser, exploiter des informations sous forme de flux ; un choix intéressant lorsqu’il s’agit d’effectuer une veille et de vouloir redistribuer des actualités, articles et contenus sélectionnés. À côté de Netvibes et Paper.li, l’outil en ligne Scoop.it est apprécié pour sa facilité d’utilisation, des pré-choix de sources d’information parmi des centres d’intérêt indiqués par l’utilisateur et pour une redistribution via des Scoop.it (pages sous la forme de journaux tableaux de bord), les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Google Plus) et des sites (blogs…). Des tutoriels Scoop.it pour gérer un projet de veille et de curation 2. Termes utiles Connexion et inscription 3. Création de topic Gestion et paramétrage de topic Alimentation de topic Publier un post Partager 4. 5. En complément… Licence :

– Scoop It : comment créer un topic efficace Harmony Com a depuis quelques temps déjà son joli badge argent ou doré (selon les moments) sur Scoopit It, pour le topic sur la communication d’entreprise. Pour obtenir le badge « or », il faut être reconnu parmi les 15 % des meilleurs topics de sa catégorie. Scoopt It, c’est quoi ? Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Scoopt It est un outil de curation gratuit (avec version payante pour plus d’options) très utile pour booster sa présence web, par le partage d’articles de qualité. La curation consiste à faire de la veille sur un sujet, comme ici la communication d’entreprise, puis à sélectionner avec soin, commenter si possible, et partager des contenus sur ce thème (topic). Plus le thème est précis et respecté dans le contenu publié, plus vous gagneriez en visibilité et notoriété sur Scoop it. Cliquez pour voir en entier ! J’utilise depuis un moment déjà cet outil et je vous le conseille. Vous trouverez ici un tutoriel complet sur Scoop It. Le secret d’un topic réussi : la cohérence !

Le Guide de la curation (1) - Les concepts 01net le 14/03/11 à 16h00 Etymologie La pratique qui consiste à sélectionner, éditorialiser et partager du contenu a été baptisée par les Américains curation ou Content Curation, par analogie avec la mission du curator, le commissaire d’exposition chargé de sélectionner des œuvres d’art et de les mettre en valeur pour une exposition. Les termes curation et curator prennent leurs racines étymologiques dans le latin cura, le soin. Ils n’ont pas d’équivalent en français, nous les utiliserons ici dans leur contexte anglais (curation en français désigne le traitement d’une maladie). Le terme curation est apparu en France fin 2010. Historique La curation est la convergence des deux principales activités sur internet : la recherche et le partage. Elle est indissociable de la culture du partage, dont elle est l’héritière. Parallèlement, le volume d’informations n’a cessé de croître. Mais avant que le terme curation ne consacre l’usage, il y a eu quelques tentatives de coller une étiquette.

Comment mettre en place un dispositif de veille « La veille Un état d’esprit avant tout La veille, c’est d’abord et avant tout un état d’esprit dont il faut se pénétrer à tout moment ; cela doit presque devenir une seconde nature. Il convient également d’être très au fait des canaux possibles d’information afin de les surveiller ou de savoir les utiliser les uns par rapport aux autres. Détermination des objectifs d’une veille Distinguer les besoins documentaires des besoins de veille Conformément à ce que nous avons expliqué par ailleurs (notre article définissant la veille), certaines fonctions documentaires se nomment parfois veille mais n’en sont pas au sens strict. Formaliser les besoins en veille Il conviendra donc de formaliser les besoins en veille. La mise en place du dispositif de veille Dispositif : il s’agit d’orchestrer les différents éléments dans un tout cohérent et complémentaire. Identification des fonctions attendues Surveiller… pour quoi faire ? Surveiller un sujet ne se fait jamais in abstracto. Cerner le sujet à suivre Like this:

Le marché français des outils de veille en E-réputation. Le marché de l'e-réputation, apparu en France en 2007, regroupe éditeurs de logiciels et agences de communication, l’ensemble coexiste avec une offre très diversifiée d’outils de veille gratuits. L’atteinte à l’e-réputation est aujourd’hui perçue comme un risque majeur par 40% des entreprises françaises. L'image, véhiculée par internet, d'un individu ou d’une entreprise est utilisée de façon croissante dans la prise de décisions de consommation ou de recrutement. Or 80% de l’information publiée en ligne au sujet d’une marque ne provient pas de l’entreprise. Retour sur la genèse et l’évolution du marché de l’e-réputation L’e-réputation est un concept récent. La médiatisation des cas de bad-buzz emblématiques provoque une prise de conscience des enjeux de la réputation en ligne. En février 2006, l’article du bloggeur C. En parallèle, on assiste à une plus grande concentration des entreprises. Aujourd’hui, la notion d’e-réputation est tout à fait banalisée. Les outils gratuits

Buzzsumo. Veille concurrentielle sur les réseaux sociaux. Buzzsumo est un outil de veille concurrentielle en ligne qui permet d’analyser les liens partagés par n’importe quel site Web sur les réseaux sociaux. De manière beaucoup plus complète que LinkTally, dont je vous parlais il y a quelques jours, Buzzsumo permet de mesurer l’écho de n’importe quelle page Web sur les principaux réseaux sociaux. Il suffit pour cela d’entrer l’url dans Buzzsumo et aussitôt l’outil vous affiche le nombre de partages que la page a généré sur Twitter, Facebook, LinkedIn, Pinterest et Google Plus. Mais Buzzsumo va beaucoup plus loin. Mais la veritable valeur ajoutée de Buzzsumo n’est pas là. Plus intéressant encore Buzzsumo va vous permettre d‘identifier les influenceurs sur les réseaux. Buzzsumo est gratuit. Lien: Buzzsumo. Like Loading...

Nouvelle bibliographie collaborative de la Veille Vous connaissez sans doute l’outil de gestion de bibliographies que nous utilisions, et vers lequel nous renvoyions pour les références bibliographiques de nos Dossiers de veille. Le choix avait été fait il y a plus de 10 ans d’utiliser Wikindx, parce qu’à l’époque, il était le seul à permettre la mutualisation des références et à être accessible en ligne. Depuis, le paysage a fortement évolué. Pour être cohérents par rapport à nos pratiques individuelles depuis quelques années, nous avons décidé d’utiliser un outil que nous mentionnions déjà dans ce blog en 2009, à savoir Zotero. Grâce au travail commun avec le pôle TICE de l’Ifé, nous sommes en mesure de vous présenter notre nouvelle bibliographie collaborative en ligne. Nous espérons que notre nouvelle base vous donnera satisfaction, n’hésitez pas à jongler avec le moteur de recherche et les tris divers possibles pour trouver les références qui vous seront utiles. Liens vers nos productions :

14 outils en ligne pour une veille professionnelle sur les réseaux sociaux Pour qui s’intéresse aux modes de communication numérique innovants, le blog SIGLab (Service d’information du Gouvernement) est une mine d’informations sur la communication publique et institutionnelle, plus particulièrement sur les modes stratégiques afin d’envisager une veille spécifique et les réseaux sociaux pour un projet. Ainsi, dans la rubrique Ressources, on s’intéressera à deux dossiers récents qui permettent d’identifier des outils en ligne performants pour mener à bien une communication numérique pensée et mise en oeuvre avec qualité : Le kit du veilleur dans la jungle des Internets Boîte à outils 100 % gratuite pour faire de la veille informationnelle et sur les conversations (réseaux sociaux, blogs, sites d’actualités…), accessible aux débutants comme aux initiés! 8 outils en ligne sont passés au crible et présentés. Filtres, hashtags et selfies : 6 outils pour réussir sa veille sur Instagram Licence : Contrat spécifique : merci de prendre contactGéographie : France

À propos de L’éveilleur L’éveilleur se veut un blogue interne où les membres du Service de soutien à la formation de l’Université de Sherbrooke se partagent leurs trouvailles sur la pédagogie, la technologie en appui à la formation, les études supérieures, la formation continue. Il est donc au centre des activités de veille de notre Service. Contrairement à nos autres publications, les textes de L’éveilleur sont souvent écrits au « je », nos humbles opinions y transparaissent parfois – bien que nous n’ayons aucune prétention éditoriale – et des coquilles pourraient s’y glisser. Nous estimons toutefois qu’il s’agit d’un produit de qualité, digne d’intérêt. Nous souhaitons que les dépêches auxquelles vous avez accès grâce à L’éveilleur vous soient utiles, soutenant à la fois la réflexion et la prise de décision des acteurs de l’Université de Sherbrooke. Bonne lecture, La direction Service de soutien à la formation Université de Sherbrooke Québec, Canada

La boite à outils du veilleur 2.0

Related: