background preloader

Pearltrees : présentation

Pearltrees : présentation
Related:  pearltreesLe CCC

curation Fondé en décembre 2009 par Patrice Lamothe, Pearltrees n’en finit pas de s’étendre sur le net. Réunissant au départ quelques centaines de geeks, cet outil de « curation », est désormais visité par plus d’un million d’internautes par mois, tandis que plus de 350 000 personnes contribuent à son enrichissement. Pour comprendre le succès grandissant de Pearltrees, je me suis entretenu avec Antoine Msika. Diplômé de l’EDHEC Business School de Lille en 2009, il est depuis Juin 2010 le Community Manager français de Pearltrees. "Cultiver ses intérêts" Benjamin Valla/Horizons Médiatiques : Pouvez-vous me présenter Pearltrees et les principales fonctionnalités de cet outil ? L’un des Pearltrees les plus riches du moment, c’est bien sûr celui consacré à l’élection Présidentielle en France Quels sont les avantages de Pearltrees pour les utilisateurs du web ? « 1 million de visiteurs par mois, 350 000 contributeurs » Combien de personnes utilisent Pearltrees et quel est leur profil ?

Centres de connaissances et de culture : quelle dimension politique ? Les réactions suscitées sur une liste professionnelle des professeurs-documentalistes par mon récent billet sur l’expérimentation proposée d’évolution des centres de documentation et d’information (CDI) en centres de connaissances et de culture[1] me conduisent à revenir sur la dimension politique de cette orientation. La loi d’orientation pour l’avenir de l’école du 23 avril 2005 stipule dans son article 2 qu’«outre la transmission des connaissances, la nation fixe comme mission première à l’école de faire partager aux élèves les valeurs de la République». Elle réaffirme ainsi on ne peut plus clairement : - la place essentielle des savoirs dans la formation scolaire - la dimension politique de la mission de l’école ; le code de l’éducation rappelle, dans son article L 111.1, que « dans l’exercice de leurs missions, les personnels mettent en œuvre ces valeurs ». On le sait aussi, notre enseignement secondaire a du mal à tenir les deux bouts de cette chaîne.

Pearltrees, marque-pages social. Pearltrees est un service en ligne créé en 2009 par Patrice Lamothe, François Rocaboy, Nicolas Cynober et Samuel Tissier, qui permet de mémoriser organiser, classifier et partager les trouvailles sur le web, c’est-à-dire constituer des dossiers thématiques et donner du sens aux marque-pages internet que nous sauvegardons. Broceliand est la société française située à Paris, chargée de concevoir, de réaliser et d’exploiter Pearltrees.Le nom Pearltrees résume bien la représentation visuelle de ces marque-pages constitués par des perles rassemblées en arbre. Fonctionnant par arborescence, l’arbre entier est le dossier/centre d’intérêt et chaque perle une page web qui s’y rattache pouvant elle-même s’ouvrir vers d’autres perles organisées entre elles en arbre et constituant au final une sorte de carte heuristique. Un dossier simple Marque-page social (social bookmarking) parce que ces perles peuvent être partagées et organisées collectivement. Pearltrees Site de Pearltrees

La « curation » revient sur le devant de la scène Avec Pearltrees qui vient de lever 5 millions d’euros en second tour de table, la curation revient! Créée il y a deux ans pour que l’on puisse organiser, partager et découvrir du contenu, Pearltrees était un peu en amont du phénomène « curation », avec un concept original de « perle ». Pour reprendre la définition de Patrice Lamothe , l’un de ses fondateurs, « Pearltrees est une bibliothèque collaborative de contenus internet ». Avec 30 millions de pages vues par mois, et 15% de croissance mensuelle depuis sa création, la problématique de la monétisation s’est rapidement posée, et celle de la publicité intégrée a été écartée. Comme il faut bien atteindre la rentabilité, Pearltrees a choisi de faire un appel de fonds, pour développer une offre qui permettra d’atteindre cette rentabilité tant recherchée par les startups actuelles, avec une prévision à an.

La curation de contenu Mise à jour janvier 2015 Présentation L’agrégation de contenu permet de collecter des liens et de relever les nouveautés des sites qui nous intéressent, la curation permet de choisir des pages pour leur sens et leur contenu en les classant par thème, un peu comme une gestion de nos favoris (marque-pages) en ligne que nous souhaitons faire partager.Une présentation plus globale sur Wikipédia Les outils de curationPour organiser les informations et les éditer, deux familles d’outils de curation sont disponibles : Les services automatisés, basés sur des traitements algorithmiques tels que Paper.li et The Tweeted Times qui mettent par exemple en page les liens les plus souvent signalés sur les comptes twitter ou Facebook du "curateur", en plus des ressources signalées directement. les plateformes où la curation est effectuée par les humains : Pearltrees et Scoop.it par exemple. Un exemple d’outil : Pearltrees Pearltrees propose trois fonctionnalités principales : Haut de page Les avantages

Pourquoi il faut que l’ADBS signe le manifeste fadben: Un débat agite actuellement les administrateurs de l’Adbs autour du manifeste Fadben. Une discussion se produit sur linkedin sur l’opportunité ou non de signer au nom de l’Association ce manifeste. Ce manifeste s’inscrit dans une lignée similaire à celle de l’article d’Olivier Ertzscheid. Evidemment, je souhaite ardemment cette signature. Selon moi, ce soutien s’inscrirait dans la lignée qui a poussé l’Adbs a être longtemps porteuse des premiers débats autour de la culture de l’information et de la nécessité de veiller à sa diffusion la plus large possible en dehors des sphères documentaires. Une des critiques du débat sur linkedin provient du fait que la revendication de la Fadben serait corporatiste puisqu’elle constituerait une volonté de créer une nouvelle discipline à l’heure où il serait plutôt opportun de créer du transdisciplinaire ou tout au moins de l’interdisciplinaire. D’autre part, plusieurs travaux ont montré que cette situation de bricolage est inefficace.

5 tutoriels Pearltrees en vidéo Le service en ligne Pearltrees propose de collectionner, organise et partager des pages Web de façon visuelle sous la forme de bulles d’informations liées les unes aux autres… On peut bien évidemment renseigner ces arbres à perles, mais aussi les partager avec d’autres utilisateurs. La version actuelle Pearltrees 0.9 est disponible en version Web, mais également depuis octobre 2011 en application pour iPad. Une aide via des tutoriels est disponible en ligne. Tutoriels Pearltrees en vidéo Outil en ligne gratuit de veille, de capitalisation de connaissances individuellement ou à plusieurs, Pearltrees séduit les utilisateurs par une façon différente d’organiser des favoris : les arbres à perles qui peuvent se compléter et se lier les uns les autres. L’outil peut aussi être utilisé en mode gestion de projet. Pearltrees pour iPad La « Découverte Visuelle » est une fonctionnalité nouvelle de Pearltrees qui permet de découvrir des contenus selon ses centres d’intérêt. Licence :

L’appli de la semaine : Pearltrees, la curation partagée Chaque semaine, MinuteBuzz vous présente une appli mobile (Android et iOS) qui fait déjà ou fera bientôt l’actualité dans l’univers du téléphone mobile. Cette semaine, on va parler curation avec Pearltrees ! Cette application disponible sur iPhone propose de suivre des topics en fonction de ses centres d’intérêt, le tout à travers une interface atypique. L’appli fonctionne au moyen de “perles” et de “pearltrees”. Pearltrees, qui revendique plus d’un million et demi de visiteurs uniques par mois, vient tout juste d’être porté sur iPhone.

Créez votre collier de perles sur Internet Rémi Boulle, Élodie Cutrona, Anne-Sophie Domenc, Jean-Pierre Hennuyer, Yohan Odivart Découvrez le gestionnaire de favoris : Pearltrees . Première précaution : garder à l’esprit que tout ce qu’on publie est accessible à tout utilisateur de Pearltree ou effectuant une requête sur un moteur de recherche. Vous avez dit perles ? Plutôt qu’un collier, vous créez une arborescence de perles autour de votre Pearltrees Racine. Vous avez dit partage ? Votre pearltree est commencé ? Mais ça peut me servir en classe, alors ? Si vous voulez partager des liens avec des élèves ou des collègues, utilisez Pearltrees. Un inconvénient à signaler, ils ne pourront pas les intégrer directement dans Zotero : la sitographie signalera le lien vers le pearltee (puisque chaque pearltree a une URL propre) et non sur le site désiré. Lancez-vous ! Si vous souhaitez connaître d’autres applications pédagogiques de Pearltrees, jetez un coup d’oeil aux liens suivants :

Le Learning Centre n'est plus, vive le 3C ? Par Frédérique Yvetot La circulaire de rentrée est enfin parue et, cette année, un paragraphe va particulièrement intéresser les professeurs documentalistes : l'annexe 7. Et que dit cette annexe intitulée "Encourager la dynamique pédagogique et l'innovation" ? Évolutions, omissions, imprécisions Une évolution sans en être une... Ainsi on ne parle plus de Learning centre mais de Centre de Connaissances et de Culture (3C, CCC, C3) : « des espaces de ressources à la fois au centre des établissements scolaires et intégrés à leur environnement local », « des projets éducatifs et pédagogiq ues à part entière », des lieux qui « font cohabiter le livre et le numérique», des lieux qui permettent de « décloisonner espaces et temps scolaires pour donner aux élèves plus d'autonomie » et leur permettre de collaborer entre eux ou encore des espaces « pour personnaliser l'accompagnement des élèves et développer de nouvelles pratiques pédagogiques adaptées à leur besoins ». Rapport J.M.

Du néon aux poignets, ou comment faire ses propres bracelets ? {DIY inside} - Mon quotidien Créatif Hello girls ! How are you today ? I hope fine ! Bon, allez, j'arrête.. en fait, c'est que je sais pas dire plus en anglais ^^ Mais ça, il ne faut pas le dire :p Donc aujourd'hui, un tutoriel pour être à la pointe de la tendance cet été !! Trêve de bavardages.. Ne vous découragez pas devant les photos, c'est très facile, et c'est juste 3 à 4 étapes à répéter autant de fois que vous le désirez ! Promis, quand vous aurez le coup de main, ça ira vite, et vous ne serez pas déçues ! Il vous faut donc des scoubidous, du scotch, et une grosse perle (ou tout autre moyen de fermer un bracelet !) Tu vas avoir besoin de trois scoubidous : -Un qui sera la base, il ne se verra pas dans le bracelet (pour moi c'est le noir) -Deux autre, de la couleur de ton choix ! -> Tu plies en deux ton scoubidou de base (le noir), en laissant une petite boucle, comme sur la photo du haut. -> Tu accroches les deux autres scoubidous (sans les plier en deux !) ->.. -> Et tu recommences l'operation : - Tu sers bien.. ->..

Quand les réseaux sociaux servent à former des équipes de travail Sélectionner automatiquement des groupes de travail à la fois cohérents et compétents pourrait découler de l'étude de la représentation graphique d'un réseau de professionnels. « Alors que de plus en plus d’entreprises incitent leurs employés à recommander des candidats dans leur programme de recrutement, l’intérêt de former des équipes en utilisant les réseaux sociaux est devenu évident», expliquent une équipe de chercheurs de Yahoo! et Google. Dans une étude, ils proposent donc une méthode pour identifier au sein d’un réseau les meilleurs éléments pouvant former une équipe regroupant les compétences nécessaires à la réalisation d’un projet donné. « Intuitivement, une telle équipe est susceptible de faire preuve de meilleures capacités de collaboration», affirment les chercheurs. Pour cela, ils se sont intéressés au graphique représentant un réseau social de professionnels. Chaque individu est défini par ses compétences La valeur d’une équipe dépend aussi d’éléments plus complexes

Related: