background preloader

Pourquoi nos métadonnées sont-elles plus personnelles que nos empreintes digitales

Pourquoi nos métadonnées sont-elles plus personnelles que nos empreintes digitales
A l’occasion du colloque « la politique des données personnelles : Big Data ou contrôle individuel « organisé par l’Institut des systèmes complexes et l’Ecole normale supérieure de Lyon qui se tenait le 21 novembre dernier, Yves-Alexandre de Montjoye (@yvesalexandre) était venu présenter ses travaux, et à travers lui, ceux du MediaLab sur ce sujet (Cf. « D’autres outils et règles pour mieux contrôler les données » ). Yves-Alexandre de Montjoye est doctorant au MIT. Il travaille au laboratoire de dynamique humaine du Media Lab, aux côtés de Sandy Pentland, dont nous avons plusieurs fois fait part des travaux. Nos données de déplacements sont encore plus personnelles que nos empreintes digitales Faire correspondre des empreintes digitales n’est pas si simple, rappelle Yves-Alexandre de Montjoye. Image : illustration de l’unicité de nos parcours repérés via des antennes mobiles. Et Yves-Alexandre de nous inviter à retrouver un de ses collègues du Media Lab. Hubert Guillaud

http://internetactu.blog.lemonde.fr/2013/12/13/big-data-pourquoi-nos-metadonnees-sont-elles-plus-personnelles-que-nos-empreintes-digitales/

Related:  nawridbig dataBig DataBig DataData

Traque interdite Difficile aujourd’hui de ne pas vivre connecté. L’usage d’Internet est devenu incontournable dans notre quotidien, au travail, à l’école,… Cependant, il est indispensable d’y jeter un œil plus attentif en se posant les bonnes questions : avez-vous déjà réellement réfléchi aux conséquences de vos agissements sur la Toile ? Visiter un site internet, faire une recherche, un simple clic sur j’aime d’une publication Facebook. Tous les jours, nous livrons des données personnelles sans qu’on nous les demande pour permettre de mieux nous connaître, même psychologiquement puisqu’un ordinateur, aujourd’hui, est capable d’analyser votre personnalité mieux que ne le ferait un proche. Quelles sont les répercussions de nos usages ?

Qu'est-ce que le Big Data ? Les 3 V du Big Data Pour bien délimiter le Big Data, le concept a été caractérisé par « Les 3 V » : Volume, Vitesse et Variété. Volume Lorsqu'on parle de volume pour le Big Data, on évoque souvent les 7 téraoctets (7.000 milliards d'octets) générés quotidiennement par Twitter ou les 10 téraoctets de contenus échangés tous les jours sur Facebook. On cite également YouTube qui prend en charge chaque minute l'équivalent de 48 heures de vidéos. De même Google, Amazon et les autres grands acteurs de l'économie numérique sont par nature des gestionnaires de flux de données et manipulent donc des volumes impressionnants.

“Big Data” = “Big Brother” ? Est-il encore possible de protéger notre vie privée à l‘ère numérique ? Les révélations d’Edward Snowden sur l’ampleur de l’espionnage américain ont quelque peu réveillé les consciences en Europe. Tout ce que nous faisons sur le net est épié et enregistré, aussi bien par les Etats que par les compagnies privées. Il y a sept mois, le scandale éclate autour du programme Prism. On apprend que sous couvert de lutte anti-terroriste, la NSA a collecté, via les géants américains du net, les données personnelles de millions de personnes dans le monde, une collecte massive et indiscriminée. Au-delà des tensions diplomatiques, l’affaire a eu le mérite d’ouvrir un débat sur un enjeu majeur de notre époque.

Comment le Big Data va révolutionner 2013 "2012 a été l'année de l'évangélisation, 2013 sera l'année de la mise en place." Chez Atos, géant international du service informatique, pas de doute : cette année verra la multiplication des systèmes d'analyse dits de "Big Data". Plus qu'un concept, cette "grosse quantité de données" (littéralement) renvoie à de nouveaux systèmes informatiques qui promettent de "révolutionner la vie quotidienne".

Les nouveaux terrains de jeu du Big Data C'est chez les géants du net qu'est né le concept et les technologies du Big Data. Mais ce domaine s'étend désormais bien au-delà du web, dans la finance, l'automobile, l'énergie... C'est dans la Silicon Valley, chez les géants du net, qu'est né le concept et les technologies du Big Data. C'est pour indexer Internet que Google a inventé l'architecture distribuée de traitement MapReduce, la base du framework Hadoop. Big Data : Quand le marketing « track » nos données personnelles. Aujourd’hui, pour faire face à l’émergence de nouveaux comportements d’achat, le « Big Data » offre aux entreprises et annonceurs des moyens de ciblage de plus en plus performant. En effet, de nombreux outils d’analyses permettent d’identifier précisément le profil de chaque acheteur. L’objectif étant de réussir à proposer voire, infliger un produit en adéquation avec leurs intérêts et désirs personnels.

Pourquoi nous aimons les données ! Publié le 21 juillet 2014 Aujourd’hui, grâce à la science et l’informatique, les données sont partout et permettent tant de modéliser le climat, que d’anticiper les comportements des consommateurs. C’est sûrement formidable pour certains, mais pas forcément toujours très rassurant… Pourquoi les données ne seraient-elles pas véritablement accessibles, inscrites dans nos usages quotidiens ?

Apports des Big data à la sécurité informatique Le cycle de vie de la sécurité informatique repose aujourd’hui sur deux étapes principales. Dans un premier temps, l’entreprise se protège contre les menaces connues – virus, malwares, etc. Ce premier niveau de sécurité a été adopté par la totalité des entreprises aujourd’hui.

Related: