background preloader

Gouvernance internet

Facebook Twitter

Acta

Bruxelles annonce la mort d'un Internet identique pour tous. Gouvernance du Net : les incertitudes du sommet de Dubaï. Internet n’est pas contrôlable. Il y a comme ça des figures d’Internet.

Internet n’est pas contrôlable

Des dinosaures à qui l’on doit beaucoup sans toujours le savoir. Des Jean-Michel Billaut, des hackers de légende qui ont dépassé depuis longtemps l’envie d’être les vedettes éphémères de la presse. Dans cette liste, il y a Laurent Chemla. Lors du lancement de Reflets, il nous a paru évident de lui poser des questions, comme cela avait été le cas en 2005. Pour faire le point. Laurent est comme Reflets, il n’est pas pressé et préfère prendre le temps de la réflexion. . - En 2005, je t’avais déjà posé toute une série de questions sur l’évolution d’Internet. Si j’ai mis longtemps (bon, plus d’un an, d’accord) avant de répondre à tes questions, c’est surtout la faute à celle-ci : « Il va où le Net ? Prédire l’avenir d’un réseau en évolution constante, c’est d’une difficulté sans nom. En 2005, le DPI n’était guère envisageable parce que le matériel ne permettait pas son existence.

Neutralité du net

Net Neutrality. Sergey Brin (Google) : Facebook et Apple menacent l’ouverture d’Internet. Pas sûr que les patrons de Facebook et d’Apple accueillent les déclarations du fondateur de Google, Sergey Brin, avec beaucoup de sympathie.

Sergey Brin (Google) : Facebook et Apple menacent l’ouverture d’Internet

Les détracteurs de la firme de Mountain View y verront sans doute un moyen de faire oublier ses pratiques en matière de confidentialité et les plaintes antitrust la concernant. Dans une interview au Guardian, Sergey Brin passe en effet à l’offensive. Se déclarant inquiet, il affirme ainsi que l’ouverture et l’accessibilité ayant permis la création d’Internet sont sérieusement menacées.

Le rapporteur au Parlement européen conclut au rejet d'ACTA. La loi CISPA prête à prendre la suite des lois anti-piratage PIPA et SOPA. Mise à jour : Interrogé par le Guardian, un membre de l'administation Obama a indiqué que le gouvernement des Etats-Unis s'opposait à l'adoption de la loi CISPA, qui fera l'objet d'un vote vendredi à la Chambre des Représentants.

La loi CISPA prête à prendre la suite des lois anti-piratage PIPA et SOPA

"Nous voulons une loi qui soit accompagnée des protections nécessaires pour les particuliers", a-t-il précisé. Ron Paul, candidat républicain à l'élection présidentielle, s'est également opposé avec vigueur à l'adoption du texte. "CISPA permet à la fois au gouvernement fédéral et aux sociétés privées de consulter vos communications en ligne privées sans contrôle judiciaire, pourvu qu'elles le fassent au nom de la cybersécurité.

Internet, politique et coproduction citoyenne - Robin Berjon. E-Democracy vs. Open Democracy. La cathédrale et le Bazar1… encore !

E-Democracy vs. Open Democracy

(Partie I) Par Laurence Allard et Olivier Blondeau2 Dans une contribution à un recueil dirigé par Pascal Perrineau, Le Désenchantement démocratique, Thierry Vedel dessine un panorama large sur le plan historique de la démocratie électronique, de ses origines, des différentes visions dont elle est porteuse et des questionnements qu’elle implique3. [VIDEO] Qui cherche à contrôler internet ? [VIDEO]

Anonymous

Les réseaux sociaux à la rescousse. C’est la DARPA, l’agence américaine chargée des projets de recherche avancée de défense, qui a organisé cette compétition et qui vient de dévoiler le gagnant de ce concours pour le moins surprenant, le Tag Challenge, qui en est à sa troisième édition.

Les réseaux sociaux à la rescousse

Ce concours a pour but de vérifier comment l'utilisation des réseaux sociaux peut aider à retracer de véritables criminels. L’agence américaine a donc donné douze heures aux participants pour retrouver sur deux continents –Amérique et Europe— cinq «criminels» dispersés dans autant de grandes villes.

Ils ne connaissaient pas l’identité des suspects, seulement la ville où ils se trouvaient, la couleur, le logo et le code secret du T-shirt qu’ils portaient. Impossible? La gouvernance d'Internet.html. L'après-Hadopi selon François Hollande. "Le Nouvel Observateur" dévoile les grandes orientations du candidat : dépénalisation des échanges, mise à contribution des internautes et des FAI...

L'après-Hadopi selon François Hollande

"Hadopi est inapplicable et sera remplacée par une grande loi signant l'acte II de l'exception culturelle française", a promis François Hollande, dimanche. Le Parti socialiste a fait de l'abrogation de la loi anti-téléchargement illégal Hadopi son fer de lance pour la campagne numérique. Une promesse aujourd'hui reprise par le candidat socialiste, qui évoque toutefois le remplacement par "une autre législation". Cette nouvelle législation ne sera pas détaillée ce jeudi 26 janvier, lors de l'officialisation du programme de François Hollande pour l'élection présidentielle de 2012. Toutefois, le pôle Culture et média de l'équipe de campagne de François Hollande a déjà fait part au "Nouvel Observateur" des grandes lignes de cet "après-Hadopi". 1.

Les internautes seront également mis à contribution. Fermeture #megaupload. L'accusation contre Megaupload en 15 chiffres. La Quadrature du Net.