background preloader

Europe & gouvernance mondiale

Facebook Twitter

France Bleu sur Twitter : "La France accueille 200 premiers réfugiés ramenés d'Allemagne. Hungary Bows to Defiant Migrants, Promising Buses to the Border. Continue reading the main story Video BUDAPEST — After a day of defiance by increasingly desperate refugees, the government of Hungary metaphorically threw up its hands Friday and offered to bus thousands of migrants to the Austrian border, sending the crisis spinning closer to the heart of the Continent.

An aide to Prime Minister said in a statement that the buses would transport the thousands still thronging the Keleti railroad station in Budapest and the approximately 1,200 people who stormed out of the train station earlier on Friday and set off on foot toward the Austrian border. “This does not automatically mean that they can leave the country,” the official, Janos Lazar, said. “We are waiting for the Austrian government’s response.” It was not clear what the government planned for the thousands already being held in reception centers around the country, nor what the Austrian government would do when confronted with thousands of refugees at its borders. OPEN Graphic Mr. Mr. Mr. Mr. Migrants scuffle with Hungary police; dead toddler's image shocks Europe. BICSKE, Hungary/MUGLA, Turkey Migrants forced from a train in Hungary scuffled with helmeted riot police and some clung to railway tracks on Thursday, as politicians across Europe struggled to respond to public opinion appalled by images of a drowned 3-year-old boy.

France and Germany said European countries must be required to accept their shares of refugees, proposing what would potentially be the biggest change to the continent's asylum rules since World War Two. Europe's worst refugee crisis since the Yugoslav wars of the 1990s has strained the European Union's asylum system to breaking point, dividing its 28 nations and feeding the rise of right-wing populists. Hundreds of thousands of refugees from wars in the Middle East, along with economic migrants fleeing poverty in Africa and Asia, have braved the Mediterranean Sea and land routes across the Balkans to reach the European Union.

Thousands have died at sea and scores have perished on land. "He had a name: Aylan Kurdi. RTL France sur Twitter : "La clôture barbelée à la frontière hongroise achevée #Migrants #Europe > Migrants : la clôture à la frontière hongroise achevée, les clandestins restent déterminés. Par Cécile De Sèze , Avec AFP Il en faudra plus aux migrants pour les empêcher d'atteindre leur but : rejoindre l'Europe. En Hongrie, une clôture de fils de fer barbelés a été érigée à la frontière avec la Serbie. Un rempart contre le flux de milliers de migrants qui tentent de gagner l'Europe occidentale comme le présente le Premier ministre hongrois, Victor Orban. Mais ces voyageurs endurcis par les guerres qui ravagent leur pays d'origine ne semblent pas vouloir abandonner si proche du but, après une traversée périlleuse de la Méditerranée et des centaines de kilomètres parcourus souvent à pied. Une barrière, "rien" comparé à la Syrie "Nous ne craignons ni la police hongroise, ni la clôture", s'exclame Nasreen, une Syrienne âgée de 29 ans, après avoir franchi l'obstacle dressé entre la Serbie et la Hongrie.

Budapest veut ériger un mur de quatre mètres de haut Un millier de policiers sont déployés près de la barrière. 3.000 personnes franchissent la frontière en une journée. Calvados. Pour Varoufakis. Si la Grèce veut rester dans l'euro, à elle de se débrouiller maintenant, répètent Paris et Berlin. GRÈCE - François Hollande et Angela Merkel ne doivent se réunir qu'en fin de journée mais le message de la France et de l'Allemagne à la Grèce était déjà clair dans la matinée lundi 6 juillet, quelques heures après la parution des résultats définitifs du référendum: si la Grèce veut rester dans l'euro, à elle de se débrouiller maintenant. Alors que le "non" aux réformes et coupes budgétaires demandées par les créanciers d'Athènes a recueilli plus de 61% des suffrages dimanche, Michel Sapin a déclaré en guise de première réaction officielle française: "Le vote lui-même ne règle rien, c'est la qualité des négociations qui vont s'ouvrir" qui permettra de savoir si la Grèce sort ou reste dans l'euro.

Invité sur Europe 1, il a alors appelé Athènes à faire très vite des propositions. "C'est la Grèce qui est dans la difficulté, c'est au gouvernement de Monsieur Tsipras de faire au plus vite des propositions à partir desquelles nous pourrons rouvrir des discussions". Un « Grexit » serait un terrible échec pour l’Europe. L’impensable pourrait arriver. Si lundi 22 juin au soir ou mardi 23 juin aucun accord n’est trouvé au Conseil de la zone euro, un désolant et redoutable processus de « Grexit » risque de s’enclencher.

Ce scénario que seuls les plus à droite des conservateurs ou les plus anti-européens sur l’échiquier politique imaginaient est en train de se matérialiser. « Nous devons tout faire pour que les discussions puissent aboutir à un compromis, a affirmé François Hollande, vendredi 19 juin, à Bratislava, mais à un compromis fondé sur les règles européennes. » Mais d’Eurogroupes en Conseils européens dont il ne sort rien, le bras de fer avec Athènes, depuis cinq mois, a provoqué de telles animosités qu’on ne voit plus quelle dynamique politique permettrait d’espérer un accord. Lire aussi : Pressions de l’Europe sur la Grèce avant un nouveau « sommet de la dernière chance » Qui pourrait tirer bénéfice d’un défaut de paiement de l’Etat grec débouchant sur le « Grexit », la sortie de la zone euro ? Le granulé de bois utilisé en Europe détruit les forêts des Etats-Unis.

À la fin du mois de mars, une coalition d’écologistes a organisé une manifestation devant le consulat britannique à Atlanta, aux Etats-Unis, afin de protester contre les exportations de granulé de bois, aussi connu sous le terme anglais de « pellet », vers les pays européens. Mais pourquoi ? Ce combustible n’est-il pas une énergie renouvelable et durable ? Un "renouvelable" destructeur Selon les écologistes, il s’agit d’un faux-ami. Le bois qu’on utilise en Europe comme énergie renouvelable détruit donc l’environnement ailleurs. Le Canada aussi semble vouloir miser sur ce secteur : en Colombie Britannique sera bientôt créé un site de production de pellet dont le but est d’exporter quasiment un million de tonnes de bois vers l’Asie.

Un rapport du Southern Environmental Law Center a révélé que depuis février 2015, au sud-est des Etats-Unis, des entreprises ont présenté plus de vingt projets d’exploitation des forêts afin de produire du granulé de bois. La Bourse d'Athènes chute, les banques perdent un quart de leur valeur après les premières annonces du gouvernement. The Crisis of Free Speech - Rich Lowry - POLITICO Magazine.

The message of the Paris terrorists couldn’t have been clearer. They didn’t target the instruments of state power, the military or the police. They didn’t target the representatives of the state, its elected officials. They didn’t target mass transit or any other high-density gathering of civilians to inflict as many random casualties as possible. They targeted cartoonists. They targeted, in other words, some of the most physically harmless people on Earth. Cartoonists don’t carry guns for a living, or command armies.

They are formally powerless. They are people whose influence is entirely dependent on free expression, on inflicting the comfortable — and the haughty, the humorless, the zealous and the powerful. That’s why the attack on Charlie Hebdo was not just an attack on an institution but on a value. If it wasn’t obvious before, it is now: The editors and cartoonists of Charlie Hebdo were heroes of free speech. One line of argument is, in effect, that Charlie Hebdo had it coming. Why Greece’s New Crisis Isn’t Spreading to the Rest of Europe - NYTimes.com. Remember “Grexit”? That would be the term, coined by Citigroup analysts in 2012, for exiting the euro currency area, an event that at the time seemed to threaten the very idea of a united Europe and sent tremors through the global economy.

Now, Grexit may be back. But, remarkably, the sense of panic isn’t. The Greek Parliament’s centrist governing coalition wasn’t able to agree on a new president Monday, and instead called new elections for Jan. 25. Polls point to victory by a more extreme party, the left-wing Syriza, which is skeptical of the European Union. A Syriza victory would set up a standoff between the most likely prime minister, Alexis Tsipras, and the “troika” of the European Commission, European Central Bank and International Monetary Fund. Anyone who spent the years 2010-12 either making economic policy or reporting on the eurozone crisis will surely have nasty flashbacks. The Greek markets are being hammered, of course. Continue reading the main story Photo.

LuxLeaks dans votre supermarché. L'affaire LuxLeaks, ce sont des dizaines d'accords fiscaux conclus par l'administration luxembourgeoise avec de grands groupes tentaculaires comme Procter & Gamble ou bien encore Bolton. Mais finalement LuxLeaks, ce sont aussi, derrière ces noms peu parlants, des centaines de produits du quotidien et de marques archi-connues. "Marianne" a reconstitué le panier type du consommateur qui voudrait seulement acheter — curieuse idée, on vous l'accorde — que des produits "LuxLeaks" !

Avec quel dentifrice vous brossez-vous les dents le matin ? Sanogyl ? Oral-B ? Si ces deux produits atterrissent de temps en temps au fond de votre panier de courses sachez qu'ils appartiennent tous deux au groupe Bolton, un conglomérat de marques, récemment restructuré au Luxembourg. Le choix n'est pas anodin. Depuis, les révélations continuent, sans émouvoir les responsables politiques. Pourquoi l'Allemagne a autant besoin de dépenser que la France d'économiser. ÉCONOMIE - À trop vouloir les opposer, on en oublie parfois que les gouvernements français et allemands sont capables de faire bouger les lignes. Paris et Berlin prépareraient un accord qui permettrait à la France d'obtenir le feu vert de la Commission européenne au sujet du budget français pour 2015, a soufflé dimanche Der Spiegel. Mais plus loin encore, Berlin pourrait s'engager à investir 50 milliards d'euros si la France gravait dans le marbre ses 50 milliards d'euros de réduction des dépenses publiques.

Reste maintenant à mesurer le pouvoir de persuasion des Français. Les ministres de l'Economie et des Finances, Emmanuel Macron et Michel Sapin, rencontrent lundi à Berlin leurs homologues, Sigmar Gabriel et Wolfgang Schäuble, avec cette revendication chiffrée. LIRE AUSSI» Budget : le scénario apocalyptique d'une amende » Allemagne: brutal coup de frein à la croissance» Salaires en Allemagne: une hausse est "indispensable" L'économie allemande dégringole sérieusement.

Comment les Français voient l'Europe? La réponse de "L'Atlas des préjugés", livre de cartes insolites. INSOLITE - Caricaturer les clichés pour les tordre, voilà le credo de Yanko Tsvetkov. Ce graphiste bulgare qui vit en Espagne après être passé par l'Allemagne et la Grande-Bretagne est à l'origine d'un projet qui ne vous est peut-être pas inconnu.

Depuis 2009, le "Mapping stereotypes project" ("le projet de cartographie des préjugés") de Yanko Tsevtkov illustre les idées reçues des uns sur les autres à travers des cartes humoristiques. Publiées en anglais, en allemand et en espagnol sous forme de livre, ces cartes des stéréotypes sont disponibles en français depuis le 8 octobre dans L'Atlas des préjugés, paru aux éditions Les Arènes. En plus des 40 cartes présentées dans le livre - dont trois sont consultables ci-dessous -,Yanko Tsvetkov se livre à quelques réflexions sur l'origine des préjugés et leur persistance. Lire aussi:» Les "Croisons-les! " Vingt heures de garde à vue pour avoir présenté… un vrai billet de 500 euros. L'objet du non-délit Pour régler des achats d'un montant de 210 euros dans un magasin Leclerc de Douai, un couple de Guinéens a présenté un billet de 500 euros. Ce sera le point de départ d'une histoire, longue et absurde, qui les verra passer plus de vingt heures en garde à vue, raconte La Voix du Nord.

A la vue de ce très rare billet violet, la caissière soupçonne la fausse coupure. Sans même chercher à le passer au détecteur, elle prévient sa hiérarchie. Sans utiliser un détecteur donc – "On a des détecteurs de faux billets, mais ils ne sont pas fiables à 100 %" – les gérants examinent à plusieurs reprises le billet en question. C'est là que l'histoire prend un tournant absurde car – toujours sans avoir utilisé le moindre détecteur – les policiers décident d'interpeller le couple, qui passera très exactement vingt heures de garde à vue au commissariat, du lundi 29 septembre à 15 heures au mardi 30 à 11 heures. "Dès qu’il y a de l’humain, il peut y avoir de l’erreur"

Le programme | Ile-de-France. Le traité transatlantique, un typhon qui menace les Européens, par Lori M. Wallach. Imagine-t-on des multinationales traîner en justice les gouvernements dont l’orientation politique aurait pour effet d’amoindrir leurs profits ? Se conçoit-il qu’elles puissent réclamer — et obtenir ! — une généreuse compensation pour le manque à gagner induit par un droit du travail trop contraignant ou par une législation environnementale trop spoliatrice ? Si invraisemblable qu’il paraisse, ce scénario ne date pas d’hier. Il figurait déjà en toutes lettres dans le projet d’accord multilatéral sur l’investissement (AMI) négocié secrètement entre 1995 et 1997 par les vingt-neuf Etats membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) (1). Divulguée in extremis, notamment par Le Monde diplomatique, la copie souleva une vague de protestations sans précédent, contraignant ses promoteurs à la remiser.

Quinze ans plus tard, la voilà qui fait son grand retour sous un nouvel habillage. Tribunaux spécialement créés Procès pour hausse du salaire minimum. Signup page. DIRECT VIDÉO - Suivez l’interview événement de Tapie à partir de 18h sur Europe1.fr. The IMF’s Christine Lagarde: Can She Fix Europe? There was a time not that long ago when the International Monetary Fund was an obscure body whose financial work was a mystery to most regular people. Then its Managing Director Dominique Strauss-Kahn put the organization on the map for all the wrong reasons: He was hauled into prison in New York in May 2011, and charged with sexually assaulting a Manhattan hotel maid.

The explosive scandal (the charges were finally dropped) ended his career. And in his place is one of the world’s most intriguing women leaders: Christine Lagarde. This week TIME asks “Can this woman fix Europe?” After following Lagarde around Paris and Frankfurt as she dealt with Cyprus–one of Europe’s worst debacles in years–I have come up with one possible response: If Christine Lagarde can’t fix Europe, who can?

(MORE: Lagarde on Emerging Market Nations Getting More Power in the IMF) The euro might be safe—at least for now. MORE: IMF Chief: Economic Meltdown in Cyprus Could Have ‘Contagion Risks’ Citizens For Europe. Secretary of State Hillary Clinton to Deliver Remarks on The U.S. and Europe: A Revitalized Global Partnership. Le PDG d'Apple, Steve Jobs, démissionne. Stupeur sur la Silicon Valley. Le groupe américain d'informatique Apple a annoncé mercredi la démission de son patron et fondateur Steve Jobs . Le conseil d'administration, dont Steve Jobs prendra cependant la tête, a nommé son numéro deux Tim Cook pour le remplacer.

Un début d'explication Dans une lettre adressée au conseil d'administration et à la "communauté Apple", Steve Jobs justifie sa décision. "J'ai toujours dit que si venait le jour où je ne pourrais plus remplir mes devoirs et les attentes en tant que directeur d'Apple, je serais le premier à le faire savoir", écrit-il. "Malheureusement, ce jour est venu. Steve Jobs, 56 ans, était en congé maladie depuis le mois de janvier, pour une durée et une raison indéterminées. Tim Cook reprend le flambeau Du côté du conseil d'administration d'Apple, on salue le travail accompli jusqu'à présent par Steve Jobs. Un «nouveau chapitre» s’ouvre en Irlande du nord.

Les Jeunes Européens - Rouen

La Fédération selon Proudhon - Presse fédéraliste. Sauvons L'Europe. Européennes 2009. Corinne Lepage. Karima Delli | Eurodéputée Groupe Verts/ALE.