background preloader

L'entraînement

Facebook Twitter

Les principes et règles pour construire et réussir son entraînement. À partir de l’observation et de l’analyse des plans d’entraînement des meilleurs coureurs du monde, on constate que malgré des approches souvent différentes, il existe des règles méthodologiques et des contenus « incontournables » qu’on retrouve chez tous.

Les principes et règles pour construire et réussir son entraînement

Ces règles méthodologiques constituent le guide de leur entraînement et les contenus incontournables constituent l’ossature autour de laquelle s’articulent tous les entraînements, principaux et secondaires. Ces règles, les coureurs débutants (loisirs et amateurs), doivent se les approprier pour leur permettre de mieux se préparer et de progresser et ce quel que soit le niveau de départ ou l’âge auquel vous commencez.

Trois principes généraux constituent la pierre angulaire de la performance, ce sont les 3 T : Le Talent (le potentiel de départ). Nous en avons tous plus ou moins dans notre activité. Au-delà de ces principes voici 10 règles méthodologiques structurantes, qu’il faut s’appliquer à respecter dans le processus d’entraînement : S’entraîner en groupe. Addis Abeba, capitale éthiopienne, perchée entre 2 300 et 2 600m d’altitude dans la corne de l’Afrique, berceau de l’humanité et des maîtres de la course à pied.

S’entraîner en groupe

D’Abebe Bikila (l’homme qui courait pieds nus, double champion olympique du marathon à Rome en 1960 et Tokyo en 1964) à Kenenisa Bekele (multiple champion du monde et olympique) en passant par Haïlé Gebreselassié, l’Ethiopie a fourni au monde les meilleurs coureurs de fond hommes et femmes. Autour du stade, une équipe de football semble s’entraîner, répétant harmonieusement les mêmes gestes, les mêmes éducatifs, accélérant au même instant dans une fluidité remarquable, sous la houlette d’un entraîneur écouté et respecté. Comment bien s’entraîner quand on manque de temps. Car le travail de la PMA est soi disant « indispensable », de même que celui de la force, du seuil, du sprint et de l’endurance… Et en plus il faut récupérer !

Comment bien s’entraîner quand on manque de temps

Vous trouverez donc dans cet article un guide théorique et pratique pour être efficace malgré un faible volume d’entraînement. Trouvez le temps pour s’entraîner… et récupérer ! La première chose à faire est évidemment de trouver des créneaux pour s’entraîner. La motivation et l’organisation sont alors les clés de votre réussite. L’échauffement. Entraînement. Discipline.

VMA

Circuit Training. A quelle heure faire du sport ? SPORT - Pour atteindre vos objectifs plus rapidement et plus efficacement sans efforts, vous pouvez décider du meilleur horaire pour faire votre sport.

A quelle heure faire du sport ?

Lire aussi : Comment faire du sport dans le froid Vous voulez perdre du poids? Faites du sport tôt le matin Selon des recherches du American Council on Exercise (Conseil américain pour le sport), les gens qui s’entraînent peu après le réveil ont tendance à être plus endurants et à s’exercer plus souvent que ceux qui font du sport à d’autres moments de la journée. D’autres études ont montré que 45 minutes de sport le matin peuvent diminuer votre appétit pour le petit déjeuner (et vous aider à mieux choisir vos aliments), ainsi que vous inciter à bouger plus pendant la journée, brûlant ainsi davantage de calories.

Vous voulez devenir plus fort? Vous êtes naturellement bien chaud de 14h à 18h. Vous voulez dormir mieux? Comparé à ne rien faire du tout, faire du sport, quel que soit le moment, vous aidera à mieux dormir. Doubler à l’entraînement, ce n’est pas pour moi. Pour un athlète élite, la question ne se pose pas.

Doubler à l’entraînement, ce n’est pas pour moi

Doubler, c’est-à-dire effectuer deux séances quotidiennes d’entraînement, est une nécessité pour réaliser les charges de travail nécessaires à la progression ou au maintien. En effet, la charge se caractérise par le volume (en kms, heures, poids soulevés…), l’intensité, la spécificité, et la fréquence des exercices. Pour en faire plus, je ne suis donc pas obligé d’allonger mes séances ; je peux aussi en ajouter à mon programme. Vous allez me dire que si je m’entraîne 3 à 4 fois par semaine, doubler ne sert à rien. C’est assez vrai pendant les périodes classiques de préparation ou d’entre deux courses. . – Doubler permet de réaliser une plus grosse charge globale de travail en une journée – Doubler permet de mieux étaler les charges de travail, l’impact des longues et lourdes charges sur l’organisme étant négatif (mais toutefois indispensable à des périodes clés). – Doubler permet de travailler plus de filières énergétiques Comment débuter ?