background preloader

Politique économique

Facebook Twitter

La vie (plus si) rêvée des banques centrales. Au pire de la grande crise financière, il y a maintenant sept ans, l’intervention vigoureuse de la banque centrale américaine (Fed) permit à l’économie mondiale d’éviter la paralysie totale.

La vie (plus si) rêvée des banques centrales

En apportant des fleuves de liquidités au système financier, la Fed a évité que la chute de la Banque Lehman Brothers ne déclenche des faillites en séries de banques, entreprises, particuliers et États surendettés. De quoi écarter un remake de la crise des années 1930. Cette politique monétaire inconnue jusqu’alors, faite principalement de taux zéro, voire négatifs, et de création monétaire massive pour financer l’achat par la banque centrale de grandes quantités d’obligations d’Etat (l’assouplissement quantitatif) créait d’autres risques à terme.

On ne fait pas d’omelette sans casser quelques œufs. Mais le jeu en valait la chandelle : il valait mieux écarter le risque immédiat que se soucier d’un risque lointain. Le surendettement n’a pas été réduit Un monde encore plus fragile. Le retour de l’Etat. Comment définir une politique économique efficace? Christophe Ramaux ("économistes atterrés") : "La décision de la BCE ne suffira pas" La Chine baisse ses taux pour doper la croissance. Japon : dernière chance pour les « abenomics » LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Marie Charrel Les chiffres sont de mauvais augure.

Japon : dernière chance pour les « abenomics »

Pourquoi l'austérité n'est pas la bonne politique économique - Les Echos. Politique Elysée : renvoyé en correctionnelle, Faouzi Lamdaoui démissionne Le conseiller « Egalité et diversité » de François Hollande, cité à comparaître en correctionnelle pour « abus de biens sociaux » pour des faits...

Pourquoi l'austérité n'est pas la bonne politique économique - Les Echos

Juppé salue «une bonne rencontre» avec Sarkozy Les primaires devraient avoir lieu «au plus tard à la rentrée de septembre-octobre 2016», annonce Alain Juppé à l’issue d’un déjeuner avec Nicolas... Décès de l’ancien ministre et commissaire européen Jacques Barrot. Austérité, relance, déficits : ce que nous apprend l'échec des «Abenomics» au Japon. FIGAROVOX/CHRONIQUE - Malgré les «Abenomics», l'économie japonaise est retombée en récession au troisième trimestre.

Austérité, relance, déficits : ce que nous apprend l'échec des «Abenomics» au Japon

Charles Wyplosz tente de tirer les enseignements de l'échec de la politique prônée par Shinzo Abe. Charles Wyplosz est professeur d'économie internationale à l'Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) à Genève et directeur du Centre international d'études monétaires et bancaires. Ses principaux domaines de recherche sont les crises financières, l'intégration monétaire européenne, les politiques monétaires et budgétaires ainsi que l'intégration monétaire régionale. Il intervient fréquemment comme expert auprès d'organisations internationales. Patatras, le Japon est retombé en récession. En économie, vous êtes plutôt austérité ou relance? David Cameron gère son pays à la Thatcher.

En économie, vous êtes plutôt austérité ou relance?

Shinzo Abe relance le Japon à la Mélenchon. Et les deux politiques marchent. En zone euro, en revanche, la faiblesse de la reprise force à s'interroger sur nos réponses à la crise. Vous avez les idées claires en économie? Vous allez les perdre. Chez les Economistes Atterrés. Les dépêches économiques se suivent et se ressemblent.

Chez les Economistes Atterrés

Elles dressent le portrait d’une zone euro s’enfonçant lentement dans la déflation. Selon les indices conjoncturels de l’agence Markit, la croissance économique de la zone euro « a été en novembre encore plus faible que les prévisions les plus pessimistes et les nouvelles commandes ont chuté pour la première fois en plus d’un an malgré de nouvelles baisses de prix ». Selon Eurostat, le taux d’inflation de la zone euro est désormais quasiment nul : 0,3% en glissement annuel (0,6% hors énergie). La Grèce, l’Espagne, l’Italie, le Portugal et la Slovaquie sont déjà en déflation. Austérité, rigueur, relance, croissance, de quoi parle-t-on ?

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Quatre organisations salariales ont appelé jeudi à une journée de mobilisation interprofessionnelle, marquée par des grèves et des manifestations, pour, notamment, « lutter contre l'austérité et ses impacts destructeurs ».

Austérité, rigueur, relance, croissance, de quoi parle-t-on ?

Jean-Claude Mailly a en effet vu dans les élections départementales l'expression d'un mécontentement ; en cause, selon le leader de la CGT, « l'austérité dont le résultat est le chômage et la montée de la xénophobie ». Et selon le leader de FO, interrogé dans Le Figaro, il est « de la responsabilité » d'un syndicat « à un moment de dire stop » à « la logique d'austérité, dont les dégâts sociaux, économiques et démocratiques sont considérables ». Une analyse récusée par François Rebsamen : « Il n'y pas en France de politique d'austérité », dit-il. Plan de relance européen : le coup de bluff du magicien Juncker. Encore une fois, la stratégie de communication va tourner à plein régime.

Plan de relance européen : le coup de bluff du magicien Juncker

Après le « plan de croissance » franco-allemand qui pourrait se révéler une vraie menace pour l'économie européenne, après le « grand plan d'investissement » allemand de 10 milliards d'euros dans deux ans et sur trois ans, voici l'immense plan d'action de la Commission européenne pour revitaliser la croissance européenne. Car ce n'est pas 300 milliards d'euros que Jean-Claude Juncker, le nouveau président de la Commission, a décidé « d'offrir » à l'Union, mais 315 milliards d'euros ! Le plan Mauroy, ou la relance ratée de 1981. Le plan Mauroy, ou la relance ratée de 1981. Comment un État peut-il faire faillite? Austérité ou relance, comment ça marche. Surtout, pas de relance keynésienne dans la zone euro !

En ces temps d’austérité, la Suède fait de la relance. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Claire Gatinois et Olivier Truc ((à Stockholm)) Le geste peut avoir des allures de provocation.

En ces temps d’austérité, la Suède fait de la relance

Jeudi 20 septembre, le gouvernement suédois présentera devant le parlement son budget pour 2013. "Une politique de rigueur s'impose toujours à la gauche" Sus à l'orthodoxie budgétaire défendue par la Cour des comptes !