background preloader

Guerre économique

Facebook Twitter

Google’s insidious shadow lobbying: How the Internet giant is bankrolling friendly academics—and skirting federal investigations. In June 2011, Google had a problem.

Google’s insidious shadow lobbying: How the Internet giant is bankrolling friendly academics—and skirting federal investigations

The Federal Trade Commission (FTC) had opened multiple investigations into whether the tech giant illegally favored its own shopping and travel sites in search engine queries; restricted advertisers from running ads on competing sites; and copied rival search engines’ results. To fight this threat, Google turned to a key third-party validator: academia, and in particular one university with a long history as an advocate for corporate interests. From the beginning of the FTC investigation through the end of 2013, Google gave George Mason University’s Law and Economics Center (LEC) $762,000 in donations, confirmed by cancelled checks obtained in a public records request.

In exchange, the LEC issued numerous studies supporting Google’s position that they committed no legal violations, and hosted conferences on the same issues where Google representatives suggested speakers and invitees. On another email, Cooper is looking for speakers for a privacy forum. Dossier : Les Amis de la Terre : des mercenaires… … au service de puissances étrangères ?

Dossier : Les Amis de la Terre : des mercenaires…

I) Entre eugénisme et malthusianisme Les Amis de la Terre (Friends of the Earth) est une organisation écologiste fondée en 1969 par David Brower, à la suite de son exclusion du Sierra Club, qu’il avait rejoint en 1933. Brower y fut directeur exécutif de 1952 à 1969, puis membre de son conseil d’administration à trois reprises : de 1941 à 1953, de 1983 à 1988, et de 1995 à 2000, année de sa mort.[1] Brower fonda plusieurs autres organisations environnementales : la Sierra Club Foundation, décuplant le nombre d’adhérents sous son mandat (de 7 000 à 70 000 personnes, Brower annonçant avoir un passage de 4 000 à plus d’un million en quatorze ans[2]), le John Muir Institute for Environmental Studies, en mémoire de John Muir, le fondateur du Sierra Club, la League of Conservation Voters, l’Earth Island Institute[3], le North Cascades Conservations Council, et les Fate of the Earth Conferences.[4]

COP21 : derrière l’écologie, la pression des ONG anglo-saxonnes. En décembre, Paris accueillera la 21e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, dite COP21. 40 000 représentants de 195 pays, observateurs et membres de la société civile sont attendus.

COP21 : derrière l’écologie, la pression des ONG anglo-saxonnes

Les enjeux sont de taille : il s’agit de parvenir, par un accord international juridiquement contraignant, à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), afin de maintenir le réchauffement climatique mondial en deçà de 2° C pour 2100. Mais si la préoccupation climatique semble largement partagée, un événement d’une telle ampleur comporte des risques potentiels. Il serait à ce titre regrettable que l’intérêt général se retrouve l’otage d’un débat idéologique. La compétitivité des entreprises françaises passe aussi par les normes.

La Fabrique de l’industrie invite les entreprises françaises à s’investir davantage dans la normalisation.

La compétitivité des entreprises françaises passe aussi par les normes

En créant de nouveaux marchés et en instaurant des barrières à l’entrée, les normes sont un enjeu de compétitivité. Les laboratoires pharmaceutiques en accusation, par Paul Scheffer (Le Monde diplomatique, octobre 2015) 62 pays s’accordent pour lutter contre l’évasion fiscale des multinationales. Géopolitique. Une enquête au cœur de la “guerre du maïs” qui se joue entre la Chine et les Etats-Unis. Depuis 2012, le FBI surveille des Chinois travaillant dans le secteur agricole, accusés d’espionnage industriel.

Géopolitique. Une enquête au cœur de la “guerre du maïs” qui se joue entre la Chine et les Etats-Unis

Cette affaire révèle la “guerre du maïs” sans merci que se livrent la Chine et les Etats-Unis. L’enquête en deux volets que nous publions décrypte les dessous d’un enjeu stratégique qui pèse des millions de dollars. Un jour de septembre 2012, deux Chinois en partance pour Pékin depuis Chicago sont pris la main dans le sac. Dans leurs valises, des agents du FBI découvrent 300 minuscules enveloppes de papier kraft contenant des grains de maïs. Total-accusee-aux-etats-unis-d-avoir-manipule-un-marche-du-gaz-naturel. INFOS REUTERS Le régulateur américain a nommément désigné deux employés de Total qu'il soupçonne d'avoir mis en place cette manipulation à au moins 38 reprises sur le marché du gaz naturel dans le sud-ouest des Etats-Unis entre juin 2009 à juin 2012 Les autorités américaines de régulation du secteur de l'énergie accusent Total d'avoir manipulé le marché du gaz naturel dans le sud-ouest des Etats-Unis de juin 2009 à juin 2012.

total-accusee-aux-etats-unis-d-avoir-manipule-un-marche-du-gaz-naturel

Eurofighter vend 28 avions Typhoon au Koweit. "Eurofighter salue l'accord entre l'Italie et le Koweït" portant "sur 28 Eurofighter Typhoon", indique dans un communiqué diffusé vendredi soir le consortium basé à Hallbergmoos, en Bavière (sud de l'Allemagne), sans fournir toutefois le montant de la commande.

Eurofighter vend 28 avions Typhoon au Koweit

Un peu plus tôt vendredi, plusieurs médias avait fait part de cette vente, Bloomberg évoquant une transaction menée par le constructeur italien Finmeccanica, membre du consortium avec BAE Systems et Airbus. L'incroyable deal à 1 milliard d'euros de Leclerc offert à Hollande. Trop fort Michel-Edouard Leclerc !

L'incroyable deal à 1 milliard d'euros de Leclerc offert à Hollande

Cela fait des mois qu’il hurle pour dire que la loi Macron menace de mort son réseau de magasins indépendants et personne ne l’entend dans les travées du Parlement. Safran se dote d’un fonds de 50 millions pour dénicher les pépites innovantes. Grégoire Aladjidi Le groupe Safran a officialisé le lancement de son fonds d’investissement destiné aux start-up innovantes.

Safran se dote d’un fonds de 50 millions pour dénicher les pépites innovantes

Le fonds Safran Coprorate Ventures, – que l’industriel français développe depuis un an, est doté de 50 millions d’euros sur une période de trois ans. La structure est dirigée par Grégoire Aladjidi, le directeur général qui sera chargé d’identifier les pépites, sous la houlette de Jean-Pierre Cojan, vice-président du groupe Safran, en charge de la Stratégie et de la Transformation du groupe. Midi-Pyrénées, 3e région la plus espionnée d'Europe - 02/05/2015 - ladepeche.fr.