background preloader

Progrès environnementaux-économie circulaire

Facebook Twitter

L’Allemagne va-t-elle réussir son « tournant énergétique » ? Projet précurseur pour les uns, véritable contre-modèle pour les autres, le fameux tournant énergétique en Allemagne (« Energiewende ») reste au cœur des débats sur les modèles de transition bas carbone.

L’Allemagne va-t-elle réussir son « tournant énergétique » ?

Le projet de sortir du nucléaire d’ici à 2023, l’élément le plus connu du projet allemand, a joué le rôle d’un catalyseur sur le plan politique. Mais loin de se réduire à ce seul enjeu, l’Energiewende porte avant tout l’ambition d’une transformation profonde du système énergétique, avec à la clé l’objectif de réduire de 80 % à 95 % les émissions de gaz à effet de serre en 2050 par rapport à 1990. En tenant compte de cet horizon de long terme, quel bilan peut-on tirer des évolutions de la politique énergétique allemande depuis le début des années 2000 ? Et quels sont les défis majeurs des prochaines décennies ? Système électrique en pleine mutation D’autre part, parce que ce secteur reste intimement lié à l’économie du charbon. Rôle de catalyseur à l’échelle internationale. « Demain », un phénomène de société. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pascale Krémer A la fin du film, après de longs applaudissements, une personne s’est levée dans la salle comble du cinéma. « Je pensais passer une soirée cauchemardesque, je repars plein d’espérance.

« Demain », un phénomène de société

Et en espérance, je m’y connais un peu. » C’était monsieur le curé. A Dreux (Eure-et-Loir) comme partout où il est projeté, le documentaire environnemental Demain a déclenché un enthousiasme inédit qu’attestent les chiffres. Déjà 500 000 spectateurs depuis la sortie en salles, le 2 décembre 2015, du manifeste de Cyril Dion, militant écologiste, et de l’actrice Mélanie Laurent qui, ensemble, ont parcouru la planète pour recenser les initiatives susceptibles de la sauver. Le père Jean-Marie Lioult, à la tête de la paroisse Saint-Etienne en Drouais, n’oubliera pas cette fin d’année 2015, au cinéma de sa ville. « J’ai dit : “Sur les 400 personnes présentes, il y a au moins une moitié de Drouais. . « Road movie » planétaire La suite est à l’avenant. Bascule. La Basse-Autriche, où l’électricité est 100 % verte.

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Angela Bolis Les énergies renouvelables, en pleine croissance, ont un rôle majeur à jouer pour limiter le réchauffement climatique.

La Basse-Autriche, où l’électricité est 100 % verte

La combustion d’énergie fossile est en effet responsable de plus de 80 % des émissions de CO2 dans le monde. Actuellement, les renouvelables – éolien, solaire, hydroélectricité, etc. – représentent à peine 5 % de la consommation totale d’énergie, dominée par le charbon et le pétrole. L'Assemblée vote l'interdiction de la vaisselle jetable et des sacs plastiques. La couche d’ozone en bonne voie de guérison.

Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart La couche d’ozone stratosphérique est toujours convalescente, mais les scientifiques espèrent sa guérison avant 2050 dans la plupart des régions et une résorption complète du célèbre « trou dans la couche d’ozone » au-dessus de l’Antarctique vers la fin du siècle.

La couche d’ozone en bonne voie de guérison

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) ont rendu publiques, mercredi 10 septembre, les conclusions de leur dernier rapport sur la couche d’ozone. Encourageantes, celles-ci entérinent le succès du protocole de Montréal, adopté en 1987 par la communauté internationale pour protéger l’ozone stratosphérique.

Considéré comme un polluant lorsqu’il s’accumule au niveau du sol, l’ozone revêt au contraire une importance cruciale au sommet de l’atmosphère, où il joue le rôle de filtre à ultraviolets (UV). On peut produire des biens qui durent ! Des produits fiables, réparables et durables…, les industriels sont capables d'en fabriquer.

On peut produire des biens qui durent !

D'autant que les clients apprennent à consommer autrement. Notre mode de vie repose sur la consommation massive de biens et de services qui puisent, pour leur production, dans le stock de ressources non renouvelables de la planète. Alors que nous sommes, dit-on, entrés dans la civilisation de l'immatériel, la consommation de ressources naturelles est supérieure de 50 % à ce qu'elle était il y a trente ans. L'économie circulaire : du consommateur à l'utilisateur. Les vertus d'une économie circulaire. Une économie plus respectueuse de l'environnement devrait produire mieux et détruire moins.

Les vertus d'une économie circulaire

Des initiatives - encore limitées - se développent en France et dans le monde. L'économie actuelle est fondée sur un modèle linéaire : on extrait des matières premières afin de fabriquer des produits qui sont vendus aux consommateurs puis jetés au bout d'un certain temps. Ce modèle, fortement générateur de gaspillage, risque de s'avérer intenable à l'avenir. 62 milliards de tonnes de ressources (minéraux, bois, métaux, combustibles fossiles, etc. ée dans le monde [1]. Soit une quantité en hausse de 65 % depuis vingt-cinq ans, imputable au décollage des pays émergents mais aussi au maintien d'un haut niveau de consommation dans les pays occidentaux malgré la récession.