HP - Analyse économique et managériale

Facebook Twitter

Ressources documentaires sur la stratégie de HP. Sep 11

C'est en raison de coûts trop élevés, combinés à d'autres facteurs, qu'HP aurait décidé de conserver son unité PC. La scission aurait coûté 1,5 milliard de dollars. Selon un dirigeant de HP, la séparation de la division PC, dont dépend l'activité PC, smartphones et tablettes, aurait été trop coûteuse. C'est une des raisons pour laquelle le constructeur est revenu sur ce qu'il avait annoncé en août. Ainsi que l'a déclaré Tony Prophet, senior vice-président des opérations de la division Personal Systems Group (PSG), « la scission aurait coûté 1,5 milliard de dollars, dont une partie imputable immédiatement, suivie de dépenses échelonnées. ». Il ajoute que l'analyse a permis d'établir clairement que, au final, les coûts seraient beaucoup trop élevés au regard des avantages potentiels. En conclusion ... La scission de l'activité PC aurait coûté trop cher à HP En conclusion ... La scission de l'activité PC aurait coûté trop cher à HP
Grâce à la résistance des syndicats et des salariés concernés, 264 postes menacés de délocalisation en Bulgarie et en Inde ont été maintenus à Grenoble et également en Angleterre. Chez HP, les salariés ont reçu d'excellentes nouvelles pour l'Angleterre et la France avec respectivement 200 et 64 postes sauvés des délocalisations suite à de longues actions associant syndicats et employés. La CFTC d'HP indique, sur son blog, qu'un premier projet concernant le service logistique Global Parts Supply Chain (GPSC) d'HP CCF (Centre de compétences France) consistait à supprimer 64 emplois sur 166 sur le site de Grenoble d'ici octobre 2012 pour les délocaliser en Bulgarie. « Nous avons été informés de ce projet en septembre 2010 », indique Guy Benoist, délégué syndical central d'HP CCF. « HP souhaitait réduire les coûts de sa logistique en Europe, or, il ne pouvait pas compter sur un retour sur investissement (ROI) rapide. HP annule deux projets de délocalisation HP annule deux projets de délocalisation
Hewlett-Packard revoit sa stratégie de fond en comble - INFORMATIQUE
Après les annonces de HP, Dell fait entendre sa différence, Actualités
Selon le cabinet d'analyse Canalys, l'arrêt par HP de la production de la tablette Touchpad est une erreur de la firme, qui pourrait capitaliser sur l'intérêt qu'elle suscite actuellement pour renforcer la valeur de sa division PC, en vue d'un éventuel rachat. La drastique baisse de prix des différents modèles de Touchpad peu après l'annonce de restructurations chez HP a eu un effet boeuf sur les ventes de la tablette. « Le Touchpad était trop cher au moment de son lancement, et ne s'est pas vendu. HP en a tiré la conclusion prématurée que son produit avait échoué » explique Canalys dans une note de recherche. Pourtant, aujourd'hui, le cabinet estime que le Touchpad est devenu le « must have technologique de 2011 ». « Peut-être qu'aucune autre marque, hormis Apple, n'a jamais su créer un tel tapage technologique ». L'arrêt du Touchpad, la grande erreur de HP selon les analystes L'arrêt du Touchpad, la grande erreur de HP selon les analystes
Sociétés : HP marche dans les pas d'IBM Sociétés : HP marche dans les pas d'IBM La firme américaine choisit de se concentrer sur les activités dédiées aux entreprises. Dont acte. Le numéro un mondial des PC n'est pas parvenu à développer en même temps ses activités dédiées aux entreprises et celles s'adressant aux particuliers.
En envisageant de sortir des PC, le groupe bouscule l'informatique américaine. La firme dirigée par Léo Apotheker va réduire ses achats de logiciels Windows et incite ses concurrents à préciser leur stratégie. En envisageant de sortir du marché des PC (personal computer) qu'il domine avec 17,6 % des ventes mondiales, Léo Apotheker, le PDG de HP, bouscule le secteur. Sociétés : HP fait monter la pression sur Microsoft et Dell Sociétés : HP fait monter la pression sur Microsoft et Dell
oGel des prestations : les élus PS demandent au gouvernement d'épargner les ménages modestes.oBruxelles ouverte à un compromis sur le déficit français. Elle pourrait accorder un délai à Paris. MOOC: 3 opportunités pour les entreprises Hewlett-Packard : Apotheker tranche dans le vif, Actualités

Hewlett-Packard : Apotheker tranche dans le vif, Actualités

HP veut se séparer de ses PC et investit dans les logiciels
Sans HP ni IBM, l'industrie micro-informatique américaine s'en remet à Apple, Actualités Le virage stratégique annoncé de HP fait fuir les investisseurs Les Echos n° 20999 du 22 Aout 2011 • page 21 C'est une première pour l'industrie high-tech américaine. Un cas inédit dans lequel un industriel occupant la première place mondiale sur son marché, gérant une activité profitable, décide de s'en séparer. Sans HP ni IBM, l'industrie micro-informatique américaine s'en remet à Apple, Actualités
Stratégie et technologie - Memristor, HP affine la future technologie mémoire Stratégie et technologie - Memristor, HP affine la future technologie mémoire Les chercheurs d'HP ont fait quelques avancées sur la technologie memristor que certains qualifient déjà de potentiel remplaçant de la Flash et du DRAM. Les scientifiques en savent un peu plus sur les interactions au sein des memristors. Dans un article publié dans le journal «Nanotchnology » des chercheurs d'HP déclarent avoir découvert les interactions qui se déroulent à l'intérieur d'une memristor lors d'une impulsion électrique.
On disait Palm prêt à tomber entre les mains d’un géant asiatique tel que Lenovo. Personne n’a vu arriver HP qui a confirmé hier soir avoir signé un accord avec Palm pour un montant de 1,2 milliard de dollars, soit 5,70 dollars par action (+ 23% par rapport au court d’hier). La transaction, qui va devoir obtenir l’aval du régulateur, devrait être finalisée au court du 3e trimestre fiscal d'HP qui se termine le 31 juillet. « L’acquisition de Palm est un moment de transformation », a déclaré Todd Bradley, le vice-président exécutif d'HP, qui fut lui-même P-DG de Palm en 2003. Stratégie de croissance - HP rachète Palm pour 1,2 milliard de dollars Stratégie de croissance - HP rachète Palm pour 1,2 milliard de dollars
Stratégie - Rachat de Palm par HP : il ne fait pas l'unanimité chez les analystes Stratégie - Rachat de Palm par HP : il ne fait pas l'unanimité chez les analystes Carolina Milanesi (Gartner) : « HP aura besoin de plus que Palm pour réussir » Pour Carolina Milanesi, du cabinet Gartner, « cette acquisition va donner à HP les moyens de se diversifier avec les smartphones, les tablettes Internet et les netbooks ». Mais elle estime qu’il lui faudra aller beaucoup plus loin en développant un écosystème liant ses produits à des services, sur le modèle de ce que font tous les acteurs du secteur. Selon elle, la marque Palm devrait être conservée pour les smartphones mais pas pour les autres familles de produits. « HP aura besoin de plus que Palm pour réussir.
Stratégie de croissance - HP propose 27 $ par action pour 3Par et Dell s'aligne (Maj) Bien décidé à ne pas laisser filer 3Par, HP a surenchéri à 27 $ par action contre 24,30 $ pour la dernière offre de Dell. Ce dernier a toutefois rapidement décidé de s'aligner sur le prix proposé par HP. A peine quelques heures après que Dell ait surenchéri sur l'offre d'HP en proposant 24,30 $ par action pour le fournisseur de solutions de stockage 3Par, HP a encore une fois misé plus haut que son concurrent, et est désormais prêt à mettre 27 $ par action.
HP a annoncé l'intégration de la technologie de stockage 3Par dans les briques stockage et réseau de son portefeuille de Converged Infrastructure. Cela doit permettre d'accompagner les clients dans l'adoption du cloud computing. Hewlett-Packard a combiné les plateformes Utility Storage de 3Par avec CloudSystem d'HP. Selon la société, cette solution donnera aux entreprises un système de stockage « idéal » pour tous les types de clouds ​​- publics, privés et hybrides. Stratégie de croissance - HP finalise l'intégration de 3Par dans ses produits
HP va cesser ses activités liés à ses terminaux mobiles sous webOS, en particulier les tablettes TouchPad et les smartphones. Le groupe américain dirigé par Léo Apotheker a également confirmé qu'il étudiait la possibilité de se séparer ou de vendre son activité Personal Systems Group qui domine le marché mondial des PC. La société a par ailleurs annoncé qu'elle était en pourparlers pour acquérir l'éditeur britannique Autonomy, sans fournir davantage de détails. Bloomberg et le Wall Street Journal évaluait le prix d'achat de l'entreprise à 10 milliards de dollars. La division Personal Systems Group de HP, qui vend PC, tablettes et smartphones, réalise la marge la moins élevée du groupe, alors qu'elle a représenté près du tiers de son chiffre d'affaires en 2010. Stratégie - HP veut arrêter les tablettes et se séparer de l'activité PC