background preloader

HP

Facebook Twitter

Les personnes à haut potentiel ont-elles un fonctionnement hormonal différent ? Cet article est une tentative d’approche de l’importance de certaines hormones jouant le rôle de neuro-transmetteurs dans la chimie du cerveau des personnes à haut potentiel et ses implications dans leur vie quotidienne.

Les personnes à haut potentiel ont-elles un fonctionnement hormonal différent ?

Ce besoin de clarification était motivé par les très nombreux témoignages de surdoués sur divers blogs ou forums dédiés sur le rôle du système hormonal chez cette population particulière. Cependant, la quantité de pistes différentes qui toutes semblaient n’avoir comme dénominateur commun que le dérèglement de ce système au sens large donnait une idée assez vertigineuse du nombre de chemins vicinaux qu’il faudrait emprunter avant d’arriver à la lumière centrale. L’endocrinologie est une science ô combien délicate ! Il me restait à lire autant d’articles de neurosciences et d’endocrinologie que je pourrais comprendre, sachant qu’à la base, ma formation est celle d’une historienne de l’art et d’une artiste taillant du marbre et absolument pas celle d’une scientifique. Menu 1. Les élèves intellectuellement précoces - guide 974 - Les_eleves_intellectuellement_precoces_guide_974.pdf. Comment vivre avec un ou une surdoué(e)

Pour la majorité des gens, un ou une surdoué(e) est une personne ayant un quotient intellectuel très au-dessus de la moyenne et qui réussit tout.

Comment vivre avec un ou une surdoué(e)

Cette image est fausse ! Pour faire court, le QI moyen est évalué à 100 quand une personne surdouée, est au-delà de 130. On parle d’une personne « surdouée » ou encore d’une personne à « haut potentiel » pour signifier que ce n’est pas tant les actes en eux mêmes qui importent mais leurs potentiels à les réaliser. Et voici justement pourquoi l’image de la personne ultra douée qui réussit tout est un faux cliché : ce sont avant tout des personnes exigeantes.

Les personnes surdouées le sont surtout envers elles-mêmes, et se mettent une telle pression que parfois elles pensent mais n’agissent pas, ce qui entraine de réels problèmes relationnels avec les autres. [Récit] Vous me pensez surdoué, je me considère incapable : dans la tête d’un enfant zèbre. Je sais que je suis différent.

[Récit] Vous me pensez surdoué, je me considère incapable : dans la tête d’un enfant zèbre

Je ne pense pas comme les autres garçons de mon âge. Personne n’est comme moi et je ne suis comme personne. Je ne suis pas mieux, même si on m’appelle à tort « surdoué », et je me sens souvent plus nul que nul. Je suis un enfant-zèbre. [Récit par Daisy Lorenzi] Je m’appelle Thomas. Ne dites pas surdoué. À l’école, je peux avoir des notes catastrophiques comme crever le plafond si j’aime une matière ou un professeur. . « Trop intelligent pour être heureux » Qu’il s’agisse d’exercices de mathématiques ou d’interactions sociales, j’ai du mal à comprendre ce que l’on attend de moi alors que j’en ai les capacités. Je ne suis serein qu’avec des certitudes. Un jour, mon professeur de sport a dit devant tous mes camarades que j’étais autiste.

Ma mère, mes sœurs et moi À la loterie génétique, nous avons tous hérité de cette spécificité maternelle. Avec ma mère, nous partageons une relation particulière : nous comprenons nos réactions, nos pensées, de manière limpide. Pourquoi le nom de « zèbre » ? Le terme de "zèbre" est un mot poétique & imagé visant tout simplement à remplacer les usuels : - surdoué (néologisme employé pour la première fois en 1946 par le neuropsychiatre espagnol Julian de Ajuriaguerra) - doué (souvent préféré à "surdoué", le "sur" véhiculant de fait une notion de supériorité dérangeante) - EIP (Enfant Intellectuellement Précoce, terme très trompeur, mais qui a la faveur des autorités françaises, sans aucun doute car très politiquement correct.

Pourquoi le nom de « zèbre » ?

C'est donc celui retenu pour les rapports & notes de l'Education Nationale, les textes de loi) Outils - EHP-Belgique. Vous êtes nombreux à nous demander s'il n'existe pas un manuel de recettes expliquant comment accompagner son enfant à besoins spécifiques, inclus l'enfant à haut potentiel, dans les difficultés qu'il rencontre avec l'école.

Outils - EHP-Belgique

En effet, on trouve dans les livres, lors de formations ou de conférences de nombreux éléments pour mieux comprendre le haut potentiel, mais très souvent les trucs et astuces concrets, pragmatiques, pratico-pratiques font défaut. Dans un premier temps, nous vous faisons part de documents téléchargeables qui ont été élaborés dans une dynamique de parents à parents sous l'impulsion de l'UFAPEC en collaboration avec d'autres associations et de nombreux bénévoles passionnés et dédiés, qui sans chis-chis, ont structuré un tas d'outils qui rendent les tâches scolaires plus légères, plus réalisables.

Elles ont été réalisées, tous profils d'enfants à besoins spécifiques confondus. Ensemble, faisons la différence !