background preloader

Extermination, Solution finale

Facebook Twitter

MA_fiche-objet-etoile-jaune.pdf. Concours National de la Résistance et de la Déportation. 1942, des rafles à la déportation - HISTOIRE - la Shoah en France: Le camp de Drancy. Le camp de Drancy Le camp d'internement de Drancy est installé en 1941 par les autorités d'occupation dans un vaste bâtiment alors inachevé, appartenant à un ensemble d'habitation collectif appelé la Cité de la Muette. Il s'agit d'un immeuble en forme de U de quatre étages, autour d'une cour d'environ 200 mètres de long et 40 mètres de large. Réquisitionné par l'armée allemande le 14 juin 1940, des prisonniers de guerre français et britanniques y sont placés temporairement en captivité avant d'être transférés.

Les premiers internés juifs sont les victimes de la rafle du 20 août 1941. Le camp est ouvert dans la précipitation, dans des conditions d'hygiène et d'alimentation déplorables pendant plusieurs mois, provoquant les premiers décès. La vie demeure difficile, dans l'ennui, alors que les visites et l'intervention des ouvres de secours sont interdites. De la captivité à la déportation Le dernier convoi à destination d'Auschwitz part le 31 juillet 1944. Internements et déportations des juifs et des résistants : Le rôle actif de l'Etat français, actualité Vichy. Thomas Fontaine - historien Thomas Fontaine est docteur en histoire de l’université Paris I et chercheur associé au Centre d’histoire sociale du XXe siècle. Il est le co-auteur de La collaboration 1940-1945 ; Vichy-Paris-Berlin publié en 2014 aux Editions Tallandier à l'occasion de l'exposition consacrée au sujet aux Archives nationales.

Serge Klarsfeld - avocat Serge Klarsfeld est né le 17 septembre 1935 à Bucarest (Roumanie). Il est diplômé d'études supérieures en Histoire à la Sorbonne. Il est aussi diplômé de l'Institut d'études politiques de l'Université de Paris, docteur ès lettres et avocat au barreau de Paris. Si Serge Klarsfled a échappé à la Gestapo à Nice en 1943, son père a été déporté et tué à Auschwitz. En 1978, Serge Klarsfeld publie Le Mémorial de la déportation des Juifs de France, livre qui reproduit les listes de déportés partis de France, convoi par convoi.

Enseignement secondaire. ÉDUCATION À LA DÉFENSE - La photographie 128 de l'Album d'Auschwitz (mai 1944) Yad Vashem - World Center for Holocaust Research, Education, Documentation and Commemoration. Assassiner. L’opération Barbarossa déclenchée en juin 1941 par les Allemands sur le front de l’Est, puis l’entrée en guerre des États-Unis transformant le conflit européen en une guerre mondiale, enclenche au sein des hautes autorités du Reich un processus décisionnel qui va sceller le sort des Juifs d’Europe. D’abord d’ampleur régionale, le génocide des Juifs va se généraliser à l’Europe entière, les nazis mettant en œuvre ce qu’ils nomment la « Solution finale de la question juive ». 3 document(s) associé(s) Des officiers de la SD se préparent à pendre Mosche Kogan et Wolf Kieper sur la place du marché de Zithomir (Ukraine), 7 août 1941 Lorsque est lancée l’offensive militaire contre l’Union soviétique, les membres des Einsatzgruppen reçoivent pour mission d’éliminer sur l’arrière-front les « agents du judéo-bolchévisme », c’est-à-dire, dans le langage nazi, les cadres du parti communiste, les résistants et les hommes juifs, assimilés à des adversaires politiques susceptibles de combattre.

Les Einsatzgruppen. Chiffres clés 4 groupes d'interventions mobiles sont formés en juin 1941.3 000 hommes les composent. Ils sont tous volontaires33 771 Juifs massacrées les 29 et 30 septembre 1941 à Babi Yar. Le 22 juin 1941, Hitler déclenche l’opération Barbarossa, portant la guerre en Union Soviétique. Cette guerre d’un type nouveau est conçue par les nazis comme une guerre d’anéantissement et comme une guerre idéologique. L’enjeu est d’importance : expansion territoriale à l’Est, destruction du bolchevisme et annihilation du judaïsme, les nazis assimilant l’un et l’autre. Au printemps 1941, quatre groupes d’interventions mobiles (les Einsatzgruppen) sont formés en vue de liquider sur place les cadres du parti communiste et les Juifs. Des unités de police auxiliaire locales sont recrutées sur place, dans les pays baltes ou en Ukraine, parmi les populations locales.

A Babi Yar, dans les faubourgs de Kiev, 33 771 Juifs sont massacrés en deux jours les 29 et 30 septembre 1941. Retour à la thématique. La Shoah par balles. Résumé Dès 1939, près d'un million et demi de juifs d'Ukraine ont été assassinés lors de l'invasion de l'Union soviétique par l'Allemagne nazie. L'immense majorité est morte sous les balles des Einsatzgruppen (unités de tueries mobiles à l'est). Des massacres prémédités et exécutés de sang froid qui aboutissent à une escalade de violence. Cet épisode portera le nom de "Shoah par balles". Si vous rencontrez des problèmes pour visionner la vidéo, cliquez ici Cursus - 1re générale / Histoire - 3e / Histoire.

Concentrer et enfermer : la politique des ghettos. 5 document(s) associé(s) Plan du ghetto de Varsovie Erigé au centre de Varsovie, le ghetto concentrait dans 73 des 1800 rues de la ville les quelques 370 000 Juifs résidant dans la capitale polonaise en 1939, soit 30 % de la population, auxquels se sont progressivement ajoutés les Juifs des villes et villages alentour. Entouré d’un mur haut de 3 mètres et long de 18 km, ce quartier fermé sera réduit en 1941, atteignant une densité de 146 000 habitants au km². Crédit : Institut historique juif de Varsovie.

Etude de cas : le ghetto de Varsovie (1940-1943) 1/2. Dates clés Automne 1939Début des persécutions antijuives dans le Gouvernement généralMai 1940Le quartier juif de Varsovie déclaré « zone d’épidémie »16 novembre 1940Le ghetto de Varsovie est en partie cerné d’un mur d’enceinte. 22 novembre 1940Création de l'Oyneg ShabbesJuillet 1942Création de l'Organisation Juive de Combat La création du ghetto Dès l’automne 1939, commencent les persécutions antijuives dans le gouvernement général.

À partir du 1er décembre 1939, tous les Juifs âgés de plus de douze ans doivent arborer un brassard blanc où figure une étoile de David bleue. En mai 1940, le quartier juif de Varsovie est officiellement déclaré par les Allemands « zone d’épidémie » et le 2 octobre 1940, le gouverneur du district de Varsovie, Ludwig Fischer, publie l’ordre de transplantation : entre le 12 octobre et le 31 novembre 1940, 113 000 non-Juifs quittent le quartier juif et 138 000 Juifs y « déménagent » dans un climat de panique.

Un pouvoir sous influence : le judenrat Chiffres clés. ÉDUCATION À LA DÉFENSE - La création de la GESTAPO. Reinhard HEYDRICH dans son bureau au siège de la GESTAPO Par décret du 26 avril 1933, Hermann GOERING (1893-1946) créait la Geheime Staatspolizei plus connue sous la forme de son adresse postale – GESTAPO -, qui allait bientôt devenir en Allemagne, mais aussi dans toute l’Europe, le sinistre symbole de l’État policier nazi. Geheime Staatspolizei signifie “police secrète”, l’adjectif “secrète” pouvant aussi être traduit par “privée”.

De fait, la GESTAPO fut, dès ses origines, une police spécifiquement politique (et non criminelle) au service du parti national-socialiste, si ce n’est au service de son seul maître. En charge de la traque et de l’élimination de tous les opposants au régime nazi, la GESTAPO élargira son champ d’action durant la guerre en participant directement à la Solution finale. En 1933, la création de la GESTAPO ne concernait que l’État et la police les plus importants d’Allemagne : la Prusse. Visite virtuelle d'Auschwitz. Webdocumentaire "Matricules" : deux survivants témoignent de l'horreur des camps - France 3 Lorraine. Home — Français. Encyclopédie multimédia de la Shoah. Accueil - Enseigner l'histoire de la Shoah.

Home.