background preloader

Enquête finale

Facebook Twitter

Une belle dans le pied. Il y a quelques années, on avait ironisé sur la "journée de la meuf chez les sportifs" : la journée internationale des droits des femmes avait en effet été l'occasion, autour d'une soirée de championnat, d'une démonstration de sexisme bienveillant.

Une belle dans le pied

Les gestes avaient été tout symboliques, des bouquets de fleurs offerts aux journalistes féminines jusqu'aux soins cosmétiques proposés aux spectatrices, en passant par des "paroles de femmes" dans L'Équipe – qui avait proposé un échantillon frappant surtout par les qualités plastiques de ses représentantes. Quelques mois plus tard, on interrogeait le rôle d'Isabelle Moreau sur le plateau du Canal Football Club en relevant ses interventions et apparitions au fil de l'émission : un relevé qui témoignait surtout de la condescendance dont elle était l'objet et de son confinement dans un rôle subalterne.

La situation a-t-elle évolué depuis ? Carine Galli, Géraldine Pons, Clémentine Sarlat, Laury Thilleman et Laurie Choléwa, toujours plus de femmes sur Eurosport: "On est là pour nos compétences!" C’est d’ailleurs une femme, en la personne de Céline Géraud, qui présente le « Week-end sportif » français.

Carine Galli, Géraldine Pons, Clémentine Sarlat, Laury Thilleman et Laurie Choléwa, toujours plus de femmes sur Eurosport: "On est là pour nos compétences!"

Et sur Eurosport (disponible gratuitement pour tous les abonnés de Belgacom TV, VOO ayant supprimé la chaîne de son offre l’été dernier…), la gente féminine domine quasiment l’antenne. Rugby, foot, tennis, natation, athlétisme, sports d’hiver…, impossible de les louper ! Parmi elles, on compte Géraldine Pons, Carine Galli, Clémentine Sarlat, et Laurie Choléwa. Comment ont-elles réussi à s’imposer dans ce monde de machos ? Voici leurs confidences recueillies depuis un cadre idyllique : l’Ile, un pavillon Napoléon III, devenu un restaurant de style colonial, caché dans une végétation verdoyante, en bord de Seine, près de Paris.

Aïda Touihri - Le jour où "je suis devenue journaliste sportive" En 1998, je suis bénévole au Centre international des médias de la Coupe du monde de football.

Aïda Touihri - Le jour où "je suis devenue journaliste sportive"

J’ai 20 ans, je découvre Paris et l’univers de la presse. Cet été de la Coupe du monde en France, je suis en deug de psycho à la faculté de Lyon. Fan de foot, après un job de bénévole au stade de Gerland, je me vois proposer un travail au Centre international des médias de la Coupe du monde. Je parle français, arabe et anglais, cela a joué en ma faveur. Provinciale, j’arrive à Paris et découvre la capitale, hébergée à droite et à gauche. Ces journalistes sportives qui cartonnent à la TV. Découvrez les visages de celles qui se sont fait une place dans le monde du sport à la télévision française, ces dernières années.

Ces journalistes sportives qui cartonnent à la TV

Depuis l'arrivée de beIN Sports et l'arrivée de L'Equipe 21 sur la TNT gratuite, de nombreux visages ont fait leur apparition dans des programmes TV de sport. Dans un milieu auparavant très masculin, de nombreuses animatrices se sont fait une belle place dans la grille de ces chaînes spécialisées mais aussi sur TF1, France Télévisions ou Canal +. Citons par exemple Céline Géraud, devenue, en janvier 2013, la première femme à présenter Stade 2, le rendez-vous dominical de France 2, mais aussi Isabelle Ithurburu, incontournable dès qu'il s'agit de parler de rugby sur Canal+, ou encore Carine Galli promue récemment animatrice en chef de 100 % Foot, sur W9, et Estelle Denis, pionnière dans le genre, qui est aujourd'hui aux commandes de "Touche pas à mon sport", sur D8, en compagnie notamment de Francesca Antoniotti et Clio Pajczer. Quand Jezabel Lemonier se ridiculise devant Ferguson. Clémentine Sarlat (France Télévisions) : "Je ne suis pas sûre d'apporter du glamour sur le bord du terrain"

A l'occasion de son premier tournoi des Six Nations, puremedias.com a décidé de poser quelques questions à Clémentine Sarlat, le nouveau visage du service public sur le bord des terrains des matchs de l'équipe de France de rugby.

Clémentine Sarlat (France Télévisions) : "Je ne suis pas sûre d'apporter du glamour sur le bord du terrain"

A 26 ans, Clémentine Sarlat est le nouveau visage du service des sports de France Télévisions. Après un court passage en alternance à France Télévisions puis à Eurosport, cette journaliste couvre depuis l'automne pour le service public les matchs de l'équipe de France de rugby. Remplaçant Philippe Lafon au bord des terrains, elle s'apprête ainsi à vivre son premier tournoi des Six Nations lancé ce week-end.

Depuis cet été, Clémentine Sarlat intervient aussi dans "Stade 2", l'émission sportive dominicale de France 2. La banderole sexiste des supporteurs de l'OM contre Margarita Louis-Dreyfus - La Parisienne. 7.SCHOCH. Christine Kelly : "Même au CSA, je suis restée journaliste" Depuis quelques jours, elle a le droit de parler...

Christine Kelly : "Même au CSA, je suis restée journaliste"

Le 23 janvier 2015, Christine Kelly terminait son mandat au CSA. Commençait alors une année de "devoir de réserve". Interdiction de dévoiler les coulisses de ses six années (2009-2015) au sein du parfois décrié Conseil supérieur de l'audiovisuel. Interdiction également de travailler pour un média audiovisuel. Une année non sabbatique pourtant pour l'ancienne présentatrice du JT de LCI entre le lancement du Musée européen des médias et l'écriture d'un livre (Invitée surprise, Editions du moment, 224 pages, 16,95 euros) où elle revient sur son parcours. Estelle Denis était-elle la seule femme à savoir commenter le foot? Estelle Denis a quitté le journalisme sportif et nous manque.

Estelle Denis était-elle la seule femme à savoir commenter le foot?

Après avoir été “madame foot” de 1998 -année de la Coupe du monde- à 2008, elle n’a pas encore trouvé de véritable héritière. Juillet 2012, séquence émotion: Estelle Denis quitte M6, la chaîne qui l’a fait connaître du grand public et des amateurs de football. Si elle abandonne à l’époque son poste dans 100% Mag, c’est son travail dans l’émission 100% foot de 2005 à 2008 qui lui a valu une place dans le cœur des téléspectateurs sportifs. À l’époque aux commandes du programme avec Thierry Roland et Pierre Ménès, la journaliste n’a jamais été une banale animatrice de débats testostéronés. Aurélie Bresson (les Sportives): «La femme est l’avenir du sport» - La Parisienne.

Cette jeune entrepreneuse de 27 ans vient de lancer, vendredi 8 avril, « Les Sportives », un trimestriel entièrement dédié au « sport au féminin ».

Aurélie Bresson (les Sportives): «La femme est l’avenir du sport» - La Parisienne

Tout a démarré pour elle, il y a cinq ans, lors d’un stage au service communication du club de Metz Handball. Aurélie Bresson épluchait alors la presse. Le sexisme, une discipline sportive officielle ? par Les Dégommeuses. En ce 8 mars 2013, la Journée internationale des droits des femmes vient conclure une semaine tristement marquée par un déferlement de sexisme et de lesbophobie envers les femmes sportives.

Le sexisme, une discipline sportive officielle ? par Les Dégommeuses

La médaille d’or revient à l’élégantissime Pierre Ménès qui, dans l’Equipe du mercredi 6 mars 2013, affirme : « le foot, c’est quand même un sport de mecs (…) et pour voir une gonzesse dunker au basket, il faut se lever tôt ». Et de poursuivre sur le physique des joueuses qui, heureusement, deviendraient plus féminines et moins « grosses dondons trop moches pour aller en boîte le samedi soir ». La norme est sauve... Pourtant, force est de constater que ces dernières années ce sont plutôt les résultats et l’attitude de l’équipe féminine nationale de football qui ont réconcilié les Françaises et les Français avec ce sport.

La beaufitude sexiste d’un journaliste-consultant de football. À l’approche de la Journée internationale de la femme (une célébration qui, réservée à un seul jour, est tout sauf indiscutable), les sujets sur les inégalités entre les hommes et les femmes se multiplient dans les médias, y compris dans les rubriques sportives.

La beaufitude sexiste d’un journaliste-consultant de football

Le samedi 2 mars 2013, sur France 2, par exemple, l’émission Stade 2 (désormais présentée par une femme, Céline Géraud) accordait, de façon très honorable, une large séquence à la place des femmes dans le sport et dans sa médiatisation. L’Équipe, pendant plusieurs jours, lui a consacré un « Grand format ». Titre de celui du 6 mars 2013 ? « A-t-on besoin de l’égalité homme-femme dans le sport ? Le sport au féminin : sexisme inévitable. Moins médiatisées, moins payées, moins respectées. En matière de sport, il est difficile de parler d’égalité. A tous les niveaux : sportives professionnelles, postes d’encadrement, entraîneuses, journalistes sportives... Alors, le sport, dernier bastion du sexisme ? C’est la question que soulève la journaliste Fabienne Broucaret, auteure du blog Sportissima, dans un livre très complet et documenté qui vient de paraître aux éditions Michalon.

En plein Euro 2012 de football et à quelques semaines des Jeux Olympiques de Londres, la question se pose : les femmes sont-elles les égales des hommes dans le sport ? Comment le sexisme se manifeste-t-il dans le sport ? Le problème se situe de moins en moins aujourd’hui au niveau de la pratique. Comment expliquez que le sport soit un « bastion du sexisme » pour reprendre votre expression ? L’histoire du sport l'explique en partie : il a été créé à la fin du 19e siècle par les hommes et pour les hommes. Est-ce aussi un problème culturel ? En partie. Sportissima – Les femmes et le sport. Catégorie:Journaliste sportif français. Amazon. De plus en plus de femmes dans le journalisme sportif.

Le Parisien | L'époque où la journaliste Marianne Mako subissait les commentaires machistes incessants de ses collègues de « Téléfoot », dans les années 1980, est bel et bien révolue. « Des progrès ont été faits, mais il reste encore des efforts à accomplir », affirme pourtant Christine Kelly. «  Pourtant, je ne fais vraiment rien pour draguer les joueurs  » Hilde Van Malderen aime le foot. Journaliste depuis dix ans pour divers médias flamands, elle ne s'attendait pourtant pas du tout à entrer dans un monde aussi macho. Un monde dans lequel joueurs, entraîneurs et même arbitres lui envoient des messages pour s'envoyer en l'air. Un monde qu'elle a récemment décrit dans son livre Speelgoed, un résumé de tout ce qu'elle a déjà vu dans le football.

Vous avez toujours été fan de sport ? Oui toujours. Vous avez fait des études d'histoire et de politique internationale. Au début, tout le monde me trouvait amusante, je suis sûre qu'ils se sont dit « Hoo c'est bon, elle ne va pas nous faire grand-chose, elle est gentille hein ! Vous sentiez qu'être une femme blonde plutôt jolie vous aidait dans votre métier… Oui, c'était plus facile pour moi d'avoir des interviews avec des joueurs qui refusaient de rencontrer mes collègues masculins. Quelle est la plus grande difficulté de votre métier ? Vous avez une bonne relation avec ces acteurs du foot ? Une journaliste belge dénonce le harcèlement sexuel dans le milieu du foot.

FRANCE 3 NORD PAS-DE-CALAIS  La journaliste sportive flamande Hilde van Malderen dénonce dans un livre le harcèlement sexuel qu'elle subit au bord des terrains de foot. Elle cite notamment de nombreux SMS envoyés par des joueurs, des entraîneurs et même... des arbitres. Catégorie:Émission de télévision sportive en France. Femmes de Sport : l’émission télé : Femmes de Sport – Le Sport Féminin au quotidien. Ecrit par Florian Polteau le jeudi 10 septembre 2015 · 2 Comments Après le lancement de notre nouveau logo ce lundi 7 septembre, Femmes de Sport vous annonce ce jeudi la naissance d’une émission TV 100% dédiée au Sport Féminin qui sera diffusée sur 27 chaînes locales. Le premier projet d’émission TV mensuelle entièrement dédiée au Sport Féminin a vu le jour ce mercredi 9 septembre avec l’enregistrement du premier numéro de Femmes de Sport, un nouveau magazine de 26 minutes.

Diffusé chaque 2ème dimanche du mois à 19h* sur 27 chaînes locales de la TNT (disponibles également sur les boxes et sur Canalsat), ce magazine a vu le jour en partenariat avec Télévisions Locales de France, le CNOSF (Comité National Olympique du Sport Français) et le CNDS (Centre National de Développement du Sport). Il est piloté par les équipes de la chaîne Demain! Qui travaillent d’arrache-pied depuis plusieurs mois pour la mise en place de cette émission. Laura Georges & Marie Bochet. Maudit gazon. Journalisme sportif: M. Bilalian, les femmes ne se contentent pas de "lire les résultats" Daniel Bilalian, directeur des sports à France Télévisions. Ici sur le plateau de LCI en juin 2013 (IPO/SIPA) Lettre d'une femme journaliste sportive qui ne "lit pas que des résultats" à Monsieur Daniel Bilalian, directeur des Sports de France Télévisions.

Vous le savez comme moi, un des jeux favoris des journalistes sportifs, c'est de refaire le match. Eh bien, à l'occasion de la journée des femmes, il est temps que je m'y mette. Voir que "L'Équipe" conjugue ses dossiers au féminin me fait doucement sourire, lire ce qu'il y a à l'intérieur m'amuse beaucoup moins. A l’occasion de l’Euro, rencontres avec des passionnées du ballon rond ! Le foot jusqu'au bout des ongles ! Estelle Denis est journaliste sportive. La journaliste sportive de Canal+ Nathalie Iannetta approchée par l'Elysée. Etre une journaliste sportive. Journalisme sportif et sexisme (Washington Post) Rapport relatif à la représentation des femmes dans les programmes des services de télévision et de radio - Exercice 2015 / Les autres rapports.

Prenons la Une. Plus de féminité dans nos médias ne saurait nuire… #PrenonsLaUne – les échos de la gauchosphère. Mourad Boudjellal veut attaquer RTL en justice et menace une journaliste. PSG: La réflexion sexiste de Laurent Blanc à une journaliste suédoise. Carine Galli, la bombe d'Eurosport et RMC : "Ma vie privée, c'est mon boulot... S03E10 / Tant qu'il y aura des femmes...dans le sport à la télé - Le grain de SeB. Caroline Bauer : Le journalisme sportif quand on est une femme. Céline Géraud : "Attirer plus de femmes" devant Stade 2. Journalisme sportif : où sont les femmes ? Marina Lorenzo, la valeur montante de Canal+