background preloader

Sélection finale

Facebook Twitter

«Certains jeunes sont plus exposés» - 09/05/2015 - ladepeche.fr. Les jeux dangereux qui fleurissent sur les réseaux sociaux sont-ils plus dangereux pour les ados que ceux qui avaient cours avant Internet ?

«Certains jeunes sont plus exposés» - 09/05/2015 - ladepeche.fr

Certains adolescents sont plus perméables que d'autres à ces défis. Ils se laissent gagner par ce qu'ils voient. Conjugué à un déficit de l'autocritique ou, par exemple, à une fragilité, parfois même ponctuelle qui peut avoir été générée par un chagrin d'amour ou l'idée que l'un de ses parents ne l'aime pas, il peut se laisser transporter, happer par l'effet de groupe. Bien qu'il soit seul devant son écran, il est dans un groupe au travers de ce réseau social. C'est pareil que si les autres étaient avec lui. Finalement, seuls les ados les plus fragiles, comme par le passé, sont les plus exposés aux débordements irréfléchis ? Oui. N'y a-t-il pas aussi un attrait pour la mort ou une inquiétude vis-à-vis d'elle ? L'adolescent arrive à l'âge adulte et prend conscience, d'une manière accrue de sa mort possible et inéluctable. Les jeux vidéo génèrent de l'agressivité.

Les enfants et adolescents jouant régulièrement aux jeux vidéo ont plus de pensées et de comportements agressifs, selon une étude menée avec plus de 3.000 participants publiée aujourd'hui aux Etats-Unis.

Les jeux vidéo génèrent de l'agressivité

Cette recherche a été conduite à Singapour pendant trois ans avec des enfants âgés de 8 à 17 ans (11 ans d'âge médian) dont 73% étaient des garçons. Elle paraît dans la dernière livraison du Journal of the American Medical Association (JAMA) Pediatrics. Ils ont répondu à une série de questions, dont le nombre d'heures par semaine passées à jouer à ces jeux, leurs jeux-vidéo favoris, et s'ils avaient frappé quelqu'un qui les aurait provoqué ou rendu furieux. Les nouveaux jeux dangereux des ados - 09/05/2015 - ladepeche.fr. Il y avait le jeu du foulard.

Les nouveaux jeux dangereux des ados - 09/05/2015 - ladepeche.fr

Aujourd'hui, avec internet et les réseaux sociaux, les défis dangereux que se lancent les adolescents se multiplient. Ils offrent une vitrine quasi universelle qui peut faire de vous un héros. Si braver l'interdit a toujours été l'apanage de l'adolescence, cela vire malheureusement de plus en plus souvent au drame. Se mettre en danger, défier l'interdit, les autres, soi-même et la mort. Déjà dans La Fureur de Vivre, ce film de Nicholas Ray, de jeunes Américains très sages en apparence se livraient à l'épreuve du «chicken». S'ils relèvent de ce concept ancien du «t'es pas cap», la diffusion des images de ces prétendus exploits sur la Toile leur donne aujourd'hui une audience quasi universelle.

La liste de ces jeux est longue et s'enrichit chaque jour. La police s'inquiète de la multiplication de ces fugues, particulièrement dans le sud de la France. Il y a quelques mois, les policiers avaient déjà été obligés de faire la chasse aux clowns agressifs. Soirée cartable, Neknomination, Snapchat... Les nouveaux jeux dangereux. Neknomination : le jeu d’alcool dangereux sur les réseaux sociaux. Le principe est simple : « nek », « neck-it » signifie cul-sec en anglais familier ; « Neknomination » est donc le fait de désigner un participant pour boire un verre cul-sec.

Neknomination : le jeu d’alcool dangereux sur les réseaux sociaux

Une personne se filme en buvant un verre d’alcool entier et en une seule traite, puis désigne 3 de ses amis pour le faire. Ils ont 24h pour relever le défi. Une fois filmées, les personnes désignent à leur tour 3 autres personnes… Les vidéos sont postées sur Facebook, et circulent d’un profil à l’autre. La page française de Neknomination compte 21050 likes au 14 février 2014, contre 11000 deux jours auparavant. Le jeu a déjà fait 4 morts Pas besoin de s’y attarder, le jeu est dangereux : un défi entre amis peut causer des catastrophes. Un autre jeu d’alcool lié à Facebook, est le concept d’apéro géant organisé via le réseau social.

Stop Neknomination.