background preloader

Europe, législation, PAC et plus

Facebook Twitter

Réforme de la PAC : changeons d'agriculture. Voici les réponses préparées par le WWF qui sont envoyées à la Commission européenne « Quels sont les problèmes/obstacles empêchant la politique actuelle de tenir ses promesses ?

Réforme de la PAC : changeons d'agriculture

Quelles en sont les causes ? » Si la PAC ne promeut pas l’agriculture durable, c’est parce qu’elle est avant tout conçue pour bénéficier à un nombre restreint de grandes exploitations intensives. Cyberaction Le label AB avec ou sans pesticides et OGM ? [ 1 717 participations ] Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus.

cyberaction Le label AB avec ou sans pesticides et OGM ?

Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées cyberaction mise en ligne le mercredi 17 février 2016 Proposée par CyberacteursEn partenariat avec Biocoop Quimper (29) Agriculteurs bretons face aux intempéries. Patrick Le Hyaric interroge la Commission européenne.

Agriculteurs bretons face aux intempéries.

Agriculteurs bretons face aux intempéries. Patrick Le Hyaric interroge la Commission européenne

Patrick Le Hyaric interroge la Commission européenne La Bretagne a subi de plein fouet les intempéries de ces deux derniers mois. Au-delà des problèmes d’isolement de certains agriculteurs, la production commence à pâtir des incessantes tempêtes et les agriculteurs bretons s’inquiètent des répercussions sur leurs productions. Patrick Le Hyaric a interrogé la Commission européenne sur les aides qui ont été apportées . Si cette réponse est négative, il demande comment la commission envisage d’aider les agriculteurs bretons. Un sol sain: la base d'une économie forte et d'un environnement sain. Un sol sain: la base d'une économie forte et d'un environnement sain [Date: 2013-10-29] Le sol n'est pas uniquement important pour l'environnement et l'agriculture; il est également essentiel pour assurer une économie saine et croissante.

Un sol sain: la base d'une économie forte et d'un environnement sain

C'est pourquoi un projet financé par l'UE vise à montrer dans quelle mesure les pratiques agricoles régénératrices de prévention de la dégradation des sols peuvent faire une réelle différence. En effet, le sol a été reconnu récemment comme un filtre et tampon crucial pour les contaminants et nous permettant d'avoir de l'eau potable. Semences : « La Commission européenne balaye 10.000 ans. «En réduisant les droits des paysans à ressemer leurs propres semences, en durcissant les conditions de reconnaissance des variétés par des petits entrepreneurs indépendants, en limitant la circulation et l’échange de graines entre associations et entre planteurs, la Commission européenne balaye 10000 ans d’histoire agricole», a affirmé l’eurodéputé José Bové, cité dans un communiqué.

Semences : « La Commission européenne balaye 10.000 ans

La Commission a présenté lundi des propositions qui permettront selon elle de «simplifier» le régime d’enregistrement des semences. Elle balaie les critiques en assurant que les petites entreprises et certaines semences de niche sont exemptées des obligations coûteuses de tests et d’enregistrement. Mais les petits acteurs du secteur, notamment l’association Kokopelli, s’insurgent contre des propositions qu’ils jugent taillées sur mesure pour les poids lourds de l’industrie semencière (Monsanto, Pionner, Sygenta et Dupont).

Politique Agricole Commune (PAC)

José Bové - Phil Hogan, un productiviste nouveau Commissaire européen à l’Agriculture. Ancien ministre irlandais de l’environnement, conservateur, Phil Hogan est un défenseur convaincu de l’agriculture productiviste. ​

José Bové - Phil Hogan, un productiviste nouveau Commissaire européen à l’Agriculture

Alors qu’il était en charge du respect de la qualité des eaux dans son pays, il a réussi a obtenir une dérogation sur la Directive Nitrates qui ​autorise les ​élevages hors-sols de porcs ​à​ épandre désormais 250 kg de nitrates à l’hectare au lieu des 170 autorisés. ​ P​eu étonnant que l’Irlande ait une campagne toujours plus vert​e !​ Les agriculteurs devront faire plus de place à la biodiversité. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Des exploitations agricoles avec davantage de haies, bosquets, mares ou bandes enherbées le long des cours d'eau...

Les agriculteurs devront faire plus de place à la biodiversité

L'an prochain, les agriculteurs français devront consacrer 4 % de leurs terrains au maintien de surfaces naturelles, au nom de la protection de l'environnement. Une mesure discrètement prise par le gouvernement à la rentrée, qui suscite une levée de boucliers dans le monde agricole. "C'est une décision strictement administrative, totalement déconnectée des contraintes de gestion des exploitations, déplore Christiane Lambert, vice-présidente de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA). Certains agriculteurs, notamment des céréaliers ou des viticulteurs qui sont installés sur des terrains rocailleux, vont devoir engager des frais pour replanter des haies et les entretenir. En réalité, la mesure ne change pas grand chose. Écologie et techniques agricoles. Conférence de presse : Changeons de CAP, changeons de PAC. Quest.

Juillet 2012 Kokopelli déboutée

Stéphane Le Foll, nouveau ministre de l'agriculture - les 4 enjeux de la proposition de Dacian Ciolos. En exclusivité pour A&E, le député européen socialiste Stéphane Le Foll livre ses réflexions sur la proposition du commissaire européen à l’agriculture, Dacian Ciolos, pour la politique agricole commune après 2013.

Stéphane Le Foll, nouveau ministre de l'agriculture - les 4 enjeux de la proposition de Dacian Ciolos

Réduisons nos importations de Soja. Monsieur le président de la Commission Européenne, Messieurs les Chefs d’Etats et de gouvernement des pays membres de l’Union Européenne, L’Europe importe 75% de ses besoins en protéines végétales pour l’alimentation de ses élevages.

Réduisons nos importations de Soja

L’importance de ces importations découle de la vision traditionnelle de l’agriculture du XXe siècle : privilégiant une agriculture intensive qui se préoccupe peu de la qualité de l’eau, de la protection de la biodiversité, du développement durable et du risque de pénurie. Ainsi ces importations ont de nombreuses conséquences graves : - Répondre à nos besoins nécessite de très grands espaces et c’est ainsi que l’on déforeste l’Amazonie, poumon de la planète, au profit de la monoculture intensive d’un soja majoritairement transgénique. Contre l'appropriation du vivant. Le Parlement européen a adopté le 10 mai une résolution qui demande à l’Office européen des brevets de mettre un terme au brevetage des méthodes de sélection conventionnelles des plantes et des animaux.

Interdiction d’épandage aérien de pesticides : que du vent ! 03/30 > BE Etats-Unis 284 > Un partenariat historique entre les Etats-Unis et l'Europe concernant les produits alimentaires "biologiques" Recherche agronomique/Science des alimentsUn partenariat historique entre les Etats-Unis et l'Europe concernant les produits alimentaires "biologiques" Comme nous l'évoquions dans un précédent communiqué [1], l'agriculture biologique en Europe et l'agriculture organique aux Etats-Unis sont deux mentions présentant certaines différences entre-elles, discernables dans leur cahier des charges respectifs.

03/30 > BE Etats-Unis 284 > Un partenariat historique entre les Etats-Unis et l'Europe concernant les produits alimentaires "biologiques"

Nous nous proposons, dans cette brève, de nommer 'agriculture organique' par le terme "biologique" afin d'en faciliter la lecture. Le marché des aliments biologiques ne cesse de croître depuis la dernière décade. Aux Etats-Unis, la valeur de ce marché est passée de 6,1 milliards de dollars à 27 milliards de dollars par an, ce qui représente 4% du marché total alimentaire. Le secteur biologique possède la plus forte croissance dans le secteur agro-alimentaire aux Etats-Unis. InfoCuria. Language of document : Mme Juliane Kokott présentées le 19 janvier 2012 (1) Affaire C‑59/11 Association Kokopelli contre Graines Baumaux SAS.

Bruxelles encadre l'innovation agricole. La demande en produits alimentaires devrait augmenter de 70 % d’ici 2050 dans le monde. Tandis que 18 % des produits agricoles exportés viennent d’Europe, l’Union continue malgré tout d’importer l’équivalent de près de 35 millions d’hectares de terre, c’est-à-dire trois fois la surface du Portugal. Afin de répondre à cette croissance de la demande, l’UE a décidé de renforcer l’innovation dans le domaine agricole. Même si les budgets alloués sont pour le moment peu élevés. 4,5 milliards Jusqu’à présent, l’innovation n’était qu’un des objectifs du développement rural agricole. Mais, dans ses propositions de budget pour 2014-2020, la Commission a également décidé d’allouer 4,5 milliards d’euros du l’enveloppe de l’innovation et de la recherche à la sécurité alimentaire, l’agriculture durable, et la bio-économie, c’est-à-dire, entre autres la chimie verte ou les OGM par exemple.