background preloader

La Révolution française et le XIXème siècle

Facebook Twitter

Histoire des chemins de fer français. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Histoire des chemins de fer français

L'histoire des chemins de fer français débute au début du XIXe siècle. Elle consiste en sept grandes phases qui ont en commun une forte volonté politique de l'État dans les orientations choisies et les moyens mis en œuvre. Cependant, la France a longtemps possédé un important réseau secondaire, à voies métriques et étroites, généralement créé à l'initiative des départements, et exploité par des compagnies privées. Les débuts[modifier | modifier le code] Avant l'avènement du chemin de fer en France, le système de transport rapide est assuré par les diligences qui atteignent à partir des années 1780 la moyenne d'un cheval au trot (soit une allure de 10 à 11 km/h), faisant diminuer le temps de transport par deux et les malle-postes qui atteignent pratiquement le galop d'un cheval (16 à 18 km/h) au milieu du XIXe siècle[1].

Plan Freycinet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Caractéristiques[modifier | modifier le code] Le projet est inscrit dans la loi de Finances, et en janvier 1878, Freycinet, proche de Gambetta, organise entre celui-ci et Léon Say, ministre des Finances, une réunion afin de préparer le terrain politique. Une première loi est votée le 18 mai 1878, créant un réseau d’État à travers le rachat de plusieurs compagnies. Le 8 juin, un rapport est rendu public. Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée

Pour les articles homonymes, voir PLM. Compagnie du chemin de fer de Paris à Lyon. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Compagnie du chemin de fer de Paris à Lyon

La Compagnie du chemin de fer de Paris à Lyon est en fait le nom pris par deux compagnies qui se succèdent entre 1846 et 1857. La première entreprend la construction du chemin de fer de Paris à Lyon avant de disparaitre par faillite. Autorisée en 1846 mais sous-capitalisée avec seulement 200 millions de francs, elle est nationalisée en 1848. Krach de 1847. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Krach de 1847

Le krach de 1847 l'un des principaux du XIXe siècle, fut la conséquence d'une bulle spéculative sur le chemin de fer en France et en Angleterre. Baptiste Alexis Victor Legrand. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Baptiste Alexis Victor Legrand

Pour les articles homonymes, voir Legrand. Baptiste Alexis Victor Legrand Buste de Baptiste Alexis Victor Legrand. Loi relative à l'établissement des grandes lignes de chemin de fer en France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Loi relative à l'établissement des grandes lignes de chemin de fer en France

La loi relative à l'établissement des grandes lignes de chemin de fer en France du marque un tournant dans la construction des chemins de fer en France après une longue période de tâtonnements[1]. Le contexte[modifier | modifier le code] À la fin de l'année 1841, la France avait un net retard sur les autres pays industrialisés dans la construction de son réseau ferré. Celui-ci comprenait seulement 319 kilomètres en exploitation, sur 566 concédés, alors que l'Angleterre en avait concédés 2521, les États allemands, 627 et la Belgique 378, sans parler des États-Unis qui en exploitaient 5800 km et en avaient concédés 15 500 km.

Fichier:Ch de fer Lyon StEtienne.png. Guerres napoléoniennes. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guerres napoléoniennes

Les Guerres napoléoniennes sont la série de guerres qui eurent lieu en Europe lorsque Napoléon dirigeait la France. Elles sont en partie le prolongement des guerres engendrées par la Révolution française de 1789, et durèrent tout au long du Premier Empire. Époque contemporaine. Époque moderne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Époque moderne

Cet article concerne la période historique. Pour le concept philosophique, voir Modernité. Pour le mouvement en peinture, voir Art moderne. Schéma chronologique des quatre époques de l'Histoire selon les historiens français. L'époque moderne — ou les temps modernes — couvre l'époque historique commençant à la fin du Moyen Âge (VIe au XVe siècles), généralement placée en 1453 (chute de Constantinople) ou en 1492 (découverte des Amériques par Christophe Colomb). Ancien Régime. Chronologie de la Commune de Paris (1871) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Chronologie de la Commune de Paris (1871)

La Commune de Paris dure du 18 mars au 28 mai 1871 NB : la différence de date, qui peut être constatée, entre la chronologie ci-dessous et d'autres par ailleurs, surtout pour les décrets, peut être due à l'écart entre la prise de décision et son officialisation par sa publication, souvent le lendemain, au Journal Officiel. 8 octobre : Échec de la manifestation du Comité central républicain des Vingt arrondissements en vue d'obtenir des élections municipales à Paris.31 octobre : Échec de la manifestation protestant contre la politique jugée capitularde du Gouvernement de la Défense nationale. 3 novembre : la politique du Gouvernement de la Défense nationale est approuvée par plébiscite.5-8 novembre : déroulement des élections municipales à Paris. Semaine sanglante. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Semaine sanglante

Origines[modifier | modifier le code] Contexte d'après-guerre franco-allemande, perdue par la France. Chronologie[modifier | modifier le code] Commune de Paris (1871) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En juillet 1870, Napoléon III entreprend contre la Prusse une guerre mal préparée, qui le conduit rapidement à la défaite. Le , à la suite d'une journée d'émeute parisienne, l'Empire est renversé. Un gouvernement de défense nationale s'installe à l'hôtel de ville de Paris officiellement pour poursuivre la guerre contre les États allemands, dont les troupes occupent le nord du pays.

Selon certaines interprétations, dont celle de l'historien Henri Guillemin, ce gouvernement issu de la classe dominante aurait surtout œuvré à signer la capitulation et à faire accepter la défaite aux Français dans le but d'enrayer la menace du socialisme parisien, qui sans l'aide des Allemands aurait été incontrôlable[1],[2]. Les événements font monter la tension à Paris au sein du peuple où se retrouve « ce qui a produit la sans-culotterie en 1792-1794 : ébénistes, tanneurs, cordonniers, tailleurs, maçons, charpentiers... »[3].

Thiers gagne Versailles. Registres paroissiaux et d'état civil à Paris. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les registres paroissiaux et d'état civil à Paris sont les documents qui contiennent les actes permettant d'établir la filiation des personnes nées, baptisées, mariées, décédées et inhumées à Paris, dans ses limites administratives qui ont évolué au cours du temps. La capitale disposait depuis au moins le XVIe siècle d’un nombre extrêmement important de registres paroissiaux, du fait de sa taille et du nombre très élevé de paroisses. Les registres paroissiaux à Paris pendant l'Ancien Régime[modifier | modifier le code] Le plus ancien registre paroissial connu à Paris est un registre des mariages de la paroisse Saint-Jean-en-Grève : en format d'agenda et rédigé en latin, il s'étendait d' à [1].

Le premier registre de baptêmes parisiens apparaît en 1525 pour les paroisses Saint-André-des-Arts et Saint-Jacques-de-la-Boucherie ; les premiers registres des sépultures datent de 1527 pour les paroisses Saint-Josse et Saint-Landry[2]. Louis XVII. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Naissance et acte de baptême à Versailles[modifier | modifier le code] D'après certains historiens, comme le biographe Bernard Vincent, une rumeur s'est répandue à la naissance de l'enfant, selon laquelle il ne serait pas le fils de Louis XVI mais d'Axel de Fersen, gentilhomme suédois qui nourrissait un amour platonique pour la reine[2].

Portail:France au XIXe siècle. Portail:Royaume de France. Restauration (histoire de France) Prétendants au trône de France depuis 1815. Gouvernement provisoire de 1814. Louis-Philippe Ier. Louis XVI de France. Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789. Première République (France) Monarchie constitutionnelle française. États généraux (France) Révolution française de 1848. Seconde Restauration. La Marseillaise.

Georges Eugène Haussmann. Empire libéral. Empire autoritaire. Second Empire. Coup d'État du 2 décembre 1851. Joséphine de Beauharnais. Consulat (histoire de France) Constitution de l'an I. An I du calendrier républicain. Journée du 10 août 1792. Convention nationale. Suffrage censitaire. Directoire. Coup d'État du 18 brumaire. Napoléon Ier. Napoléon III. Deuxième République (France) Monarchie de Juillet. Trois Glorieuses. Révolution française. Charles X de France. Louis XVIII de France. Chronologie des chemins de fer. Portail:Chemin de fer.